CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Antonio Badú
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Guy Bedos



Date et Lieu de naissance : 15 juin 1934 (Alger, Algérie Française)►
Date et Lieu de décès : 28 mai 2020 (Paris, France)
Nom Réel : Guy René Bedos

ACTEUR
Image
1963 Dragées au poivre – de Jacques Baratier avec Simone Signoret, Anna Karina, Monica Vitti & Andréa Parisy
Image
1969 Le pistonné – de Claude Berri avec Georges Géret, Jean-Pierre Marielle, Claude Piéplu & Coluche
Image
1977 Nous irons tous au paradis – de Yves Robert avec Victor Lanoux, Jean Rochefort & Claude Brasseur
Image
Et si on vivait tous ensemble ? – de Stéphane Robelin avec Jane Fonda, Geraldine Chaplin & Pierre Richard

«Je suis un acteur égaré au music-hall», aimait dire l’humoriste français Guy Bedos, né le 15 juin 1934 à Alger. Mais avant de faire rire, il a beaucoup pleuré. Ses jeunes années, après le divorce de ses parents, le confrontent à un beau-père violent et à une mère qui le bat à son tour et ne lui témoigne aucune affection. De ces maltraitances, il gardera des troubles obsessionnels convulsifs, ainsi qu’il le confesse dans son autobiographie «Mémoires d’outre-mère» (2005). Quand la famille s’installe à Paris, Guy Bedos quitte à 16 ans un foyer délétère et honni, avec l’envie féroce de faire un pied de nez au destin. Et d’embrasser une carrière d’artiste. Vivant de petits boulots, il s’inscrit à des cours de théâtre à l’Ecole de la rue Blanche et y signe sa première mise en scène d’une pièce de Marivaux. Parallèlement, il se produit dans le cabaret de Pierre Prévert, frère du poète, et se révèle doué pour interpréter, puis écrire lui-même, des sketchs humoristiques. Sa vocation est née. Le cinéma le happe dès 1955 avec une comédie dramatique de Marc Allégret, «Futures vedettes» (1955), face à Brigitte Bardot et Jean Marais. Dès lors, Guy Bedos caracole dans des seconds rôles aussi différents que ceux d’amoureux éconduit dans «Ce soir les jupons volent» (1956) de Dimitri Kirsanoff, de jeune bourgeois aisé dans «Les tricheurs» (1958) de Marcel Carné, ou encore de «bègue» dans le film de guerre de Jean Renoir «Le caporal épinglé» (1962).

Reconnu pour ses talents d’écriture, Guy Bedos collabore au scénario d’une comédie musicale de Jacques Baratier, «Dragées au poivre» (1963), et en interprète le personnage principal découvrant les snobismes artistiques de l’époque. C’est un succès, partagé avec nombre d’acteurs dont Sophie Daumier. Guy Bedos l’épouse et l’enrôle pour pimenter ses sketchs de duos aussi savoureux que «La drague», concocté avec son ami et complice Jean-Loup Dabadie. Le couple désopilant sur scène n’en continue pas moins à tourner pour le cinéma, encore ensemble dans «Aimez-vous les femmes» (1964) de Jean Léon. Claude Langmann, alias Claude Berri, confie à Guy Bedos le soin de l’incarner dans son film autobiographique «Le pistonné» (1969). Mais c’est une fructueuse collaboration avec le cinéaste Yves Robert qui, après «Les copains» (1964), lui fait endosser un hilarant médecin hypocondriaque, Simon, harcelé par une mère possessive et étouffante, jouée par Marthe Villalonga. Avec Jean Rochefort, Claude Brasseur et Victor Lanoux, «Un éléphant, ça trompe énormément» (1976), puis «Nous irons tous au paradis» (1977) content les péripéties burlesques de quatre amis aux vies privées pleines de turbulences.

Espaçant les tournages au profit du music-hall, Guy Bedos revêt le costume du grand-père râleur puis amadoué dans «Il est génial, Papy!» (1987) de Michel Drach, répond présent à Yves Robert pour «Le bal des casse-pieds» (1991), s’associe à l’appel lancé par l’Association France Alzheimer, «Ecrire contre l’oubli» (1991). Sa dernière apparition sur grand écran est une ode à la vie, clamée par des amis bien décidés à mettre à distance le spectre de la maison de retraite dans «Et si on vivait ensemble» (2010). Pour Guy Bedos, la scène est vitale. Entendre les fous rires d’un public jamais rassasié de son humour mordant cicatrise une enfance saccagée. Artiste engagé, homme de gauche, en révolte contre le racisme et les injustices sociales, il distille ses sketchs avec souvent une hargne assumée envers les gens de droite et de pouvoir. De ses trois mariages sont nés quatre enfants, dont Nicolas et Victoria, tous deux artistes. Des larmes aux rires et à l’oubli, ce «mélancomique» passe l’arme définitivement à gauche le 28 mai 2020.

© Isabelle MICHEL

copyright
1954 CM Quand le soleil dort – de Ruy Guerra avec Catherine Pape
1955Futures vedettes – de Marc Allégret avec Brigitte Bardot
1956Ce soir les jupons volent – de Dimitri Kirsanoff avec Sophie Desmarets
Courte tête – de Norbert Carbonnaux avec Micheline Dax
1958Sacrée jeunesse – de André Berthomieu avec Gaby Morlay
Les tricheurs – de Marcel Carné avec Pascale Petit
1959La millième fenêtre – de Robert Ménégoz avec Pierre Fresnay
CM La revenante – de Jacques Poitrenaud avec Mireille Darc
1961Ce soir ou jamais – de Michel Deville avec Françoise Dorléac
1962Le caporal épinglé – de Jean Renoir avec Jean-Pierre Cassel
L’empire de la nuit – de Pierre Grimblat avec Elga Andersen
Carambolages – de Marcel Bluwal avec Sophie Daumier
1963Soupe aux poulets – de Philippe Agostini avec Gérard Blain
Dragées au poivre – de Jacques Baratier avec Simone Signoret
    + dialogues, scénario & chansons
1964Aimez-vous les femmes – de Jean Léon avec Edwige Feuillère
Les copains – de Yves Robert avec Philippe Noiret
1966Sept hommes et une garce – de Bernard Borderie avec Jean Marais
1969Appelez-moi Mathilde – de Pierre Mondy avec Jacqueline Maillan
Le pistonné – de Claude Berri avec Coluche
1971Pouce – de Pierre Badel avec Sophie Daumier
    + scénario
L’œuf – de Jean Herman avec Marie Dubois
1974Le jardin qui bascule – de Guy Gilles avec Delphine Seyrig
1976Un éléphant ça trompe énormément – de Yves Robert avec Claude Brasseur
1977Nous irons tous au paradis – de Yves Robert avec Victor Lanoux
1979Même les mômes ont du vague à l’âme – de Jean-Louis Daniel avec Marie-Christine Barrault
1984Réveillon chez Bob – de Denys Granier-Deferre avec Jean Rochefort
1986Sauve-toi, Lola – de Michel Drach avec Jeanne Moreau
1987Il est génial, Papy ! – de Michel Drach avec Marie Laforêt
1991Le bal des casse-pieds – de Yves Robert avec Miou-Miou
Ecrire contre l’oubli – de Chantal Akerman, René Allio, Denis Amar, Jean Becker, Jane Birkin, Jean-Michel Carré, Henri Cartier-Bresson, Patrice Chéreau, Alain Corneau, Costa-Gavras, Dominique Dante, Claire Denis, Raymond Depardon, Jacques Deray, Michel Deville, Jacques Doillon, Martine Francke, Gérard Frot-Coutaz, Francis Girod, Jean-Luc Godard, Romain Goupil, Jean-Loup Hubert, Robert Kramer, Patrice Leconte, Anne-Marie Miéville, Sarah Moon, Philippe Muyl, Michel Piccoli, Alain Resnais, Coline Serreau, Bertrand Tavernier & Nadine Trintignant
    Segment « Pour Alexandre Goldovitch, URSS » de Patrice Leconte
1995Un homme est tombé dans la rue – de Dominique Roulet avec Jean-Louis Trintignant
1996 Sous les pieds des femmes – de Rachida Krim avec Claudia Cardinale
1999 DO Lettre à mon frère Guy Gilles, cinéaste trop tôt disparu – de Luc Bernard avec Jean-Claude Brialy
    Seulement apparition
2002Les clefs de bagnole – de Laurent Baffie avec Daniel Russo
    Seulement apparition
2005La jungle – de Mathieu Delaporte avec Guillaume Galienne
2007Survivre avec les loups – de Véra Belmont avec Yaël Abecassis
2010Moi, Michel G., milliardaire, maître du monde – de Stéphane Kazandjian avec François-Xavier Demaison
Et si on vivait tous ensemble ? – de Stéphane Robelin avec Jane Fonda
Fiche créée le 20 septembre 2015 | Modifiée le 6 juillet 2020 | Cette fiche a été vue 8021 fois
PREVIOUSAleksander Bednarz || Guy Bedos || Noah BeeryNEXT