CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de James Gammon
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Micheline Presle



Date et Lieu de naissance : 22 août 1922 (Paris, France)►
Date et Lieu de décès : 21 février 2024 (Nogent-sur-Marne, France)
Nom Réel : Micheline Nicole Julia Emilenne Chassagne

ACTRICE
Image
1945 Boule de suif – de Christian-Jaque avec Louis Salou, Jean Brochard, Roger Karl & Alfred Adam
Image
1947 Le diable au corps – de Claude Autant-Lara avec Gérard Philipe, Pierre Palau & Jean Debucourt
Image
1951 La taverne de New Orleans (adventures of captain Fabian) de William Marshall avec Errol Flynn
Image
1959 Le baron de l’écluse – de Gilles Grangier avec Jean Gabin, Jacques Castelot, Robert Dalban & Pierre-Louis

Avec Michèle Morgan et Danielle Darrieux, Micheline Presle est l’une des «trois glorieuses» du cinéma français des années 1940. Elle naît Micheline Chassagne le 22 août 1922 à Paris, d’un père courtier en bourse et d’une mère artiste peintre. Comme la supérieure de son pensionnat le lui prédit, elle finit très vite «sur les planches», son vœu le plus cher! Dès 1938, c’est elle qui incarne dans le film de Georg Wilhelm Pabst, «Jeunes filles en détresse», l’héroïne Jacqueline Presle, en révolte contre le divorce de ses parents, rôle qui scelle son destin d’actrice et lui inspire son nom de scène. Dès l’année suivante, elle dévoile son tempérament passionné dans «Paradis perdu» (1939) de Abel Gance, en interprétant à la fois la femme et la fille d’un militaire de la Grande Guerre. C’est un immense succès qui consacre la jeune comédienne de 17 ans! Dès lors, Micheline Presle, beauté espiègle aux yeux turquoises, étoffe son talent sous la férule de grands cinéastes tels que Marcel L’Herbier ou Marc Allégret. Personnifiant, entre fragilité et cynisme, une femme qui aime puis se dérobe dans «Falbalas» (1944) de Jacques Becker, elle joue avec panache une prostituée qui, en dépit de leur mépris, sauve de l’occupant prussien les passagers d’une diligence dans «Boule de suif» (1945) de Christian-Jaque. Des rôles forts qui lui donnent l’assurance d’imposer pour partenaire, dans «Le diable au corps» (1947) de Claude Autant-Lara, un inconnu, Gérard Philipe. Le film, adapté du roman de Raymond Radiguet, aussi controversé qu’applaudi, conte la passion funeste pour un lycéen d’une femme promise à un soldat envoyé au front.

Alors qu’elle triomphe en France, Micheline Presle cède aux sirènes d’Hollywood et à son époux, l’acteur et réalisateur William Marshall. Sous sa direction, elle joue dans «La taverne de New Orléans» (1951), avec Errol Flynn. Fritz Lang la jette dans les bras de Tyrone Power, sur fond de guerre du Pacifique, dans «Guérillas» (1950). Mais l’aventure américaine tourne court et, séparée de son mari, l’actrice rentre en France avec sa fille, Tonie. Un retour loin d’être triomphal. «On ne voulait plus de moi et ce n’est jamais reparti comme avant.», témoigne-t-elle. Sa carrière se poursuit néanmoins sans temps morts. Dans les fresques historiques de Sacha Guitry, «Si Versailles m’était conté» (1953) et «Napoléon» (1955), elle se pare tour à tour en Madame de Pompadour, puis en Hortense de Beauharnais. Elle joue de son charme pétillant dans «L’enquête de l’inspecteur Morgan» (1959) de Joseph Losey, puis auprès de Jean Gabin dans la comédie de Jean Delannoy, «Le baron de l’écluse» (1959). Mais c’est une série télévisée qui la hisse à nouveau au sommet.

En couple avec Daniel Gélin, elle campe la fantasque Eve Lagarde, mère de famille happée par les tracas de la vie quotidienne, mais avide d’émancipation, dans «Les Saintes Chéries» (1965/70), série emblématique créée par Nicole de Buron. Une cure de jouvence qui lui ouvre les portes de rôles explorés à l’instinct ou au coup de cœur, passant du rire aux larmes avec le même naturel. Si Micheline Presle se tient à l’orée de la Nouvelle Vague avec la «Religieuse» (1965) de Jacques Rivette ou «Peau d’Âne» (1970) de Jacques Demy, elle se plait à diversifier son jeu, tourne dans des comédies de sa fille, Tonie Marshall, telle «Vénus beauté» (1998), et s’enorgueillit de plus de 120 films en près de 80 ans d’une carrière foisonnante! Elle décède le 21 février 2024, après 101 ans d’une vie tout entière vouée au Septième Art. Pour entrer dans la légende.

© Isabelle MICHEL

copyright
1937La fessée – de Pierre Caron avec Marguerite Moreno
1938 Je chante – de Christian Stengel avec Charles Trénet
Jeunes filles en détresse – de Georg Wilhelm Pabst avec Jean Aquistapace
Vous seule que j’aime – de Henri Fescourt avec Reda-Caire
Petite peste – de Jean de Limur avec René Lefèvre
1939Paradis perdu – de Abel Gance avec Fernand Gravey
La comédie du bonheur – de Marcel L’Herbier avec Ramon Novarro
1940Fausse alerte – de Jacques de Baroncelli avec Josephine Baker
Elles étaient douze femmes – de Georges Lacombe avec Blanchette Brunoy
1941Parade en sept nuits – de Marc Allégret avec Jean-Louis Barrault
La nuit fantastique – de Marcel L’Herbier avec Saturnin Fabre
Histoire de rire – de Marcel L’Herbier avec Pierre Renoir
Le soleil à toujours raison – de Pierre Billon avec Tino Rossi
1941La belle aventure – de Marc Allégret avec Louis Jourdan
1943Félicie Nanteuil – de Marc Allégret avec Claude Dauphin
1944Un seul amour – de Pierre Blanchar avec Robert Vattier
Falbalas – de Jacques Becker avec Raymond Rouleau
1945Boule de suif – de Christian-Jaque avec Louis Salou
1946 CM Un drame au cirque – de Marc Allégret avec Janine Darcey
1947Le diable au corps – de Claude Autant-Lara avec Gérard Philipe
Les jeux sont faits – de Jean Delannoy avec Marcello Pagliero
1948Les derniers jours de Pompei – de Marcel L’Herbier & Paolo Moffa avec Georges Marchal
1949Tous les chemins mènent à Rome – de Jean Boyer avec Albert Rémy
La belle de Paris ( under my skin ) de Jean Negulesco avec John Garfield
    + chansons
1950Guérillas ( an american guerillas in the Philippines / I shall return ) de Fritz Lang avec Tyrone Power
1951La taverne de New Orleans ( adventures of captain Fabian / New Orleans adventure ) de William Marshall avec Errol Flynn
1952La dame aux camélias – de Raymond Bernard avec Roland Alexandre
CM Vedettes buissonnières – de Jacques Guillon avec Bourvil
    Seulement apparition
1953Si Versailles m’était conté – de Sacha Guitry avec Jean Marais
L’amour d’une femme – de Jean Grémillon avec Massimo Girotti
Les amants de la Villa Borghese ( Villa Borghese ) de Gianni Franciolini & Vittorio De Sica avec Eduardo De Filippo
1954La maison du souvenir ( Casa Ricordi ) de Carmine Gallone avec Marcello Mastroianni
Treize à table – de André Hunebelle avec Annie Girardot
Les impures – de Pierre Chevalier avec William Marshall
1955Napoléon – de Sacha Guitry avec Orson Welles
1956Le château des amants maudits ( Beatrice Cenci ) de Riccardo Freda avec Fausto Tozzi
La mariée est trop belle – de Pierre Gaspard-Huit avec Brigitte Bardot
1957Les louves / Démoniaque – de Luis Saslavsky avec François Périer
Les femmes sont marrantes – de André Hunebelle avec Yves Robert
1958Christine – de Pierre Gaspard-Huit avec Romy Schneider
Une fille pour l’été – de Edouard Molinaro avec Michel Auclair
1959Bobosse – de Etienne Périer avec Piéral
L’enquête de l’inspecteur Morgan ( blind date / chance meeting ) de Joseph Losey avec Hardy Kruger
Le baron de l’écluse – de Jean Delannoy avec Jean Gabin
Les mystères d’Angkor ( herrin der welt / die formel des todes / il mistero dei tre continenti / mistress of the world) de William Dieterle avec Carlos Thompson
    Film en 2 parties
    1 : Teil 1
    2 : Teil 2
1960Les grandes personnes – de Jean Valère avec Jean Seberg
L’amant de cinq jours – de Philippe de Broca avec Jean-Pierre Cassel
1961L’assassin ( l’assassino ) de Elio Petri avec Marcello Mastroianni
Les guérilleros ( i briganti italiani ) de Mario Camerini avec Bernard Blier
La loi des hommes – de Charles Gérard avec Michel Constantin
Le diable et les dix commandements – de Julien Duvivier avec Mel Ferrer
    Segment « Luxurieux point ne seras»
Les sept péchés capitaux – de Philippe de Broca, Claude Chabrol, Jacques Demy, Sylvain Dhomme, Max Douy, Jean-Luc Godard, Eugène Ionesco, Edouard Molinaro & Roger Vadim avec Jean Desailly
    Segment « La luxure » de Jacques Demy
1962Vénus impériale ( Venere imperiale ) de Jean Delannoy avec Gina Lollobrigida
Coup de bambou – de Jean Boyer avec François Périer
Un mari en laisse ( if a man answers ) de Henry Levin avec John Lund
1963Meurtre par accident ( dark purpose / l’intrigo ) de George Marshall & Vittorio Sala avec George Sanders
Pas de lauriers pour les tueurs ( the prize ) de Mark Robson avec Paul Newman
1964La chasse à l’homme – de Edouard Molinaro avec Claude Rich
Les pieds Nickelés – de Jean-Claude Chambon avec Jean Rochefort
1965Je vous salue mafia – de Raoul Lévy avec Henry Silva
La religieuse / Suzanne Simonin, la religieuse de Denis Diderot – de Jacques Rivette avec Anna Karina
1966Le roi de cœur – de Philippe de Broca avec Alan Bates
1967 DO Le cinéma du diable – de Marcel L’Herbier avec Nicole Courcel
    Seulement apparition
1969Le bal de comte d’Orgel – de Marc Allégret avec Jean-Claude Brialy
Le clair de terre – de Guy Gilles avec Edwige Feuillère
1970Peau d’Âne – de Jacques Demy avec Jacques Perrin
1971Le diable dans la tête / Le diable sans cervelle ( il diavolo nel cervello ) de Sergio Sollima avec Maurice Ronet
Les pétroleuses – de Christian-Jaque avec Claudia Cardinale
1972L’événement le plus important depuis que l’homme a marché sur la lune – de Jacques Demy avec Catherine Deneuve
1973L’oiseau rare – de Jean-Claude Brialy avec Barbara
La gueule de l’emploi – de Jacques Rouland avec Michel Serrault
1974Deux grandes filles dans un pyjama – de Jean Girault avec Philippe Nicaud
Le boucher, la star et l’orpheline – de Jérôme Savary avec Michel Simon
La preda – de Domenico Paolella avec Renzo Montagnani
1975Trompe l’œil / Le miroir éclaté – de Claude d’Anna avec Max von Sydow
Mords pas, on t’aime – de Yves Allégret avec Bernard Fresson
1976Néa – de Nelly Kaplan avec Sami Frey
Le diable dans la boîte – de Pierre Lary avec Michael Lonsdale
1977Va voir maman, papa travaille – de François Leterrier avec Marlène Jobert
S’il vous plaît… la mer ? – de Martine Lancelot avec François Marié
Certaines nouvelles – de Jacques Davilla avec Bernadette Lafont
1978On efface tout – de Pascal Vidal avec Bruno Cremer
Démons de midi – de Christian Paureilhe avec Pierre Mondy
Je te tiens, tu me tiens par la barbichette – de Jean Yanne avec Jean Desailly
1979Tout dépend des filles – de Pierre Fabre avec Michel Galabru
Rien ne va plus – de Jean-Michel Ribes avec Jacques Villeret
1980La tête à ça – de Guy Gilles avec Valérie Mairesse
    Inachevé
1982L’archipel des amours – de Jean-Claude Biette, Cécile Clairval, Jacques Davilla, Michel Delahaye, Jacques Frenais, Gérard Frot-Coutaz, Jean-Claude Guiguet, Marie-Claude Treilhou & Paul Vecchiali avec Tonie Marshall
    Segment « Remue-ménage» de Jacques Davilla
1983Les voleurs de la nuit ( thieves after dark ) de Samuel Fuller avec Bobby De Ciccio
En haut des marches – de Paul Vecchiali avec Danielle Darrieux
1984Les fausses confidences – de Daniel Moosmann avec Brigitte Fossey
Le sang des autres ( the blood of others ) de Claude Chabrol avec Jodie Foster
Le chien – de Jean-François Gallotte avec Jean-Luc Bideau
CM Le voyage d’Antoine – de Christian Richelme avec Michel Peyrelon
1985Beau temps mais orageux en fin de journée – de Gérard Frot-Coutaz avec Claude Piéplu
1986Qui trop embrasse – de Jacques Davilla avec Anne Wiazemsky
1987Alouette, je te plumerai – de Pierre Zucca avec Fabrice Luchini
Rien ne va plus – de Jean-Michel Ribes avec Jacques Villeret
1988I want to go home / Je veux rentrer à la maison ( I want to go home ) de Alain Resnais avec Gérard Depardieu
Mignon est partie ( Mignon è partita ) de Francesca Archibugi avec Stefania Sandrelli
1989La fête des pères – de Joy Fleury avec Thierry Lhermitte
Après, après demain – de Gérard Frot-Coutaz avec Anémone
1990Le jour des rois – de Marie-Claude Treilhou avec Robert Lamoureux
1991 DO Der andere blick – de Joanna Heer & Werner Schmiedel avec Henri Alekan
    Seulement apparition
CM Le cheval rompu – de Gilles Gahoreau avec Vincent Vallier
1992Je m’appelle Victor – de Guy Jacques avec Jeanne Moreau
Fanfan / Fanfan & Alexandre – de Alexandre Jardin avec Vincent Perez
1993Pas très catholique – de Tonie Marshall avec Roland Bertin
1994Les misérables / Les misérables du vingtième siècle – de Claude Lelouch avec Jean-Paul Belmondo
Casque bleu – de Gérard Jugnot avec Vitoria Abril
1995Enfants de salaud – de Tonie Marshall avec Molly Ringwald
Le journal du séducteur – de Danièle Dubroux avec Chiara Mastroianni
1996Les mille et une recettes du cuisinier amoureux ( shekvarebuli kulinaris ataserti retsepti ) de Nana Dzhordzhadze avec Pierre Richard
Fallait pas !… – de Gérard Jugnot avec François Morel
CM Citron amer – de Christiane Lack avec Tonie Marshall
1997Grève party – de Fabien Onteniente avec Bruno Solo
1998Vénus beauté [ Institut ] – de Tonie Marshall avec Nathalie Baye
Le voyage à Paris – de Marc-Henri Dufresne avec François Morel
1999Charmant garçon – de Patrick Chesnais avec Alexandra Vandernoot
Mauvaises fréquentations – de Jean-Pierre Améris avec Lou Doillon
DO Lettre à mon frère Guy Gilles, cinéaste trop tôt disparu – de Luc Bernard avec Guy Bedos
    Seulement apparition
DO Daniel Gélin, mon père… – de Manuel Gélin avec Daniel Gélin
    Seulement apparition
2000Le cœur à l’ouvrage – de Laurent Dussaux avec Mathilde Seigner
Mauvais genres – de Francis Girod avec Richard Bohringer
Les âmes câlines – de Thomas Bardinet avec François Berléand
2001Vertiges de l’amour – de Laurent Chouchan avec Philippe Torreton
Saltimbank – de Jean-Claude Biette avec Jean-Marc Barr
2002France boutique – de Tonie Marshall avec François Cluzet
Chouchou – de Merzak Allouache avec Gad Elmaleh
CM Courtes histoires de train – de François Aunay avec Stanislas Merhar
2004 DO Les anges 1943, histoire d’un film – de Anne Wiazemsky avec Jacques Siclier
    Seulement apparition
2005Grabuge ! – de Jean-Pierre Mocky avec Michel Serrault
CM L’éloge – de Thierry Teston avec Jacques Balutin
2007Vous êtes de la police ? – de Romuald Beugnon avec Jean-Pierre Cassel
Musée haut, musée bas – de Jean-Michel Ribes avec Valérie Lemercier
2008Un homme et son chien – de Francis Huster avec Jean-Paul Belmondo
Plein sud – de Sébastien Lifshitz avec Yannick Renier
DO Corinne L, une éclaboussure de l’histoire – de Carole Wrona avec Jacques Fieschi
    Seulement apparition
2008 DO L’histoire d’Irène – de Damian Pettigrew avec Henri Salvador
    Seulement apparition
2009Thelma, Louise et Chantal – de Benoît Pétré avec Thierry Lhermitte
HH, Hitler à Hollywood – de Frédéric Sojcher avec Michael Lonsdale
2010 DO Biette – de Pierre Léon avec Manoel de Oliveira
    Seulement apparition
2012Comme des frères – de Hugo Gélin avec Pierre Niney
Rue Mandar – de Idit Cebula avec Richard Berry
2013Tu veux... ou tu veux pas? – de Tonie Marshall avec Sophie Marceau
    Seulement apparition
CM Je montrerai mes seins – de Eduardo Sosa Soria avec Selim Lakdari
2015 DO Je veux être actrice – de Frédéric Sojcher avec Emilie Chesnais
    Seulement apparition
AUTRES PRIX :
      
    Prix Suzanne Bianchetti pour son interprétation de la meilleure révélation de l’année, France ( 1940 )

    César d’honneur, France ( 2004 )
Fiche créée le 14 janvier 2009 | Modifiée le 12 avril 2024 | Cette fiche a été vue 32727 fois
PREVIOUSLuis Prendes || Micheline Presle || Elvis PresleyNEXT