CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Laird Cregar
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Margarete Schön



Date et Lieu de naissance : 7 avril 1895 (Magdebourg, Empire Germanique)
Date et Lieu de décès : 26 décembre 1985 (Berlin, Allemagne)
Nom Réel : Margarethe Schippang

ACTRICE

Margarete Schön (née Margarethe Schippang) vient au monde le 7 avril 1895, sur les bords de l’Elbe, très précisément à Magdebourg, capitale du Land de Saxe-Anhalt, dans l’empire germanique.

Margarete est déjà une actrice de théâtre confirmée quand elle débute au cinéma en 1918 dans «Schirokko» de Edmund Heuberger. L’année suivante, elle participe à une douzaine de films, dont: «Der tod aus osten» de Martin Hartwig, «Der tänzer» de Carl Froelich et «Die liebschaften der Kaethe Keller» toujours de Froelich avec Leopold von Ledebur.

Dans les années vingt, Margarete Schön délaisse le théâtre. Elle devient une star du muet grâce à sa magistrale interprétation de la jolie Kriemhild dans le film monumental de Fritz Lang: «Les Nibelungen» (1924) aux côtés de Paul Richter et Hans Adalbert Schlettow. Elle tourne plusieurs films sous la direction du maître danois Robert Dinesen (son mari à l’époque) et travaille aussi avec Urban Gad dans «Hanneles himmelfahrt» (1922), Frederic Zelnik dans «Erniedrigte und beleidigte» (1922) et Max Mack dans «Ein tag der rosen im august... » (1927).

Avec l’arrivée du cinéma parlant, Margarete Schön est rapidement reléguée aux rôles de second plan. Bien quelle soit une excellente comédienne, son physique strict et sa trentaine marquée ne sont plus du goût du public qui lui préfère Marika Rökk, Lilian Harvey ou Zarah Leander. Elle compose, malgré tout, quelques jolies prestations dans des grandes productions de la UFA. Nous pouvons citer: La Princesse Amélie dans «Das flötenkonzert von Sans-Souci» (1930) de Gustav Ucicky, Madame Mercier dans «Abschiedswalzer» (1934) de Géza von Bolváry, Madame Felfentreu dans «Arzt aus leidenschaft» (1936) de Hans H. Zerlett et la mère Schäfer dans «Ihr erstes erlebnis » (1939) de Joseph von Báky. En 1931, elle s’essaye à la réalisation, en collaboration avec Erich Schönfelder pour «Schön ist die manöverzeit», une production interprétée par Ida Wüst. Une expérience qui restera sans suite.

Pendant la seconde guerre mondiale, Margarete Schön tourne peu et se consacre principalement au théâtre. Elle apparaît le temps d’une courte scène au côtés de Heinrich George dans «La citadelle des héros» (1944) de Veit Harlan, film désespérément patriotique qui n’empêchera pas la défaite du Troisième Reich. Après le conflit, elle figure encore dans «Affaire Blum» (1948) avec Paul Bildt, dans «Die blauen schwerter» (1948) avec Hans Quest et dans «Quartett zu fünft » (1949) avec Claus Holm.

Dans les années cinquante, Margarete Schön s’éloigne des plateaux de cinéma. On peut apercevoir sa frêle silhouette dans «Dans tes bras» aux côtés de Maria Schell et Ivan Desny. Après une dernière composition pour la télévision en 1960, elle se retire définitivement.

En 1968, le cinéma germanique l’honore d’un prix couronnant l’ensemble de sa carrière. Grande dame de la scène et vedette du cinéma muet, Margarete Schön s’éteint seule et oubliée de tous, le lendemain de Noël 1985, à Berlin Ouest (Allemagne).

© Philippe PELLETIER

copyright
1918Schirokko – de Edmund Heuberger avec Kurt Brenkendorf
1919Das tor der freiheit – de Walter Schmidthässler avec Hans Albers
Der tod aus osten – de Martin Hartwig avec Arthur Menzel
Le danseur, 1ère partie ( der tänzer 1. Teil ) de Carl Froelich avec Eugen Klöpfer
Le danseur, 2ème partie ( der tänzer 2. Teil ) de Carl Froelich avec Walter Janssen
Die himmelskönigin / Du meine himmelskönigin – de Carl Wilhelm avec Agnes Straub
Le temple de l’amour ( der tempel der liebe ) de Paul L. Stein avec Erich Kaiser-Titz
Die launen eines milliardärs – de Arthur Wellin avec Rudolf Klein-Rogge
Les amours de Kathe Keller ( die liebschaften der Kaethe Keller ) de Carl Froelich avec Leopold von Ledebur
Die pflicht zu leben – de Carl Wilhelm avec Reinhold Schünzel
Freiheit, gleichheit, brüderlichkeit – de Georg Victor Mendel avec Hans Adalbert Schlettow
Gewalt gegen recht – de Paul L. Stein avec Ernst Stahl-Nachbaur
Mutter erde – de Eugen Burg avec Eugen Burg
La grande lumière ( das große licht ) de Hanna Henning avec Emil Jannings
La mort jaune, 1ère partie ( der gelbe tod : 1. Teil ) de Carl Wilhelm avec Eduard von Winterstein
La mort jaune, 2ème partie ( der gelbe tod : 2. Teil ) de Carl Wilhelm avec Rudolf Klein-Rhoden
1920La couronne d’or ( die goldene krone ) de Alfred Halm avec Paul Hartmann
Les femmes de Gnadenstein ( die frauen vom Gnadenstein ) de Robert Dinesen avec Hans Adalbert Schlettow
1921Le calvaire d´Inge Krafft ( der leidensweg der Inge Krafft ) de Robert Dinesen avec Conrad Veidt
Der schlummernde vulkan – de James Bauer avec Hans Mierendorff
Firnenrausch – de William Karfiol avec Else Reval
1922L’assomption d’Hannele Mattern ( Hanneles himmelfahrt ) de Urban Gad avec Theodor Loos
Kinder der zeit – de Adolf Edgar Licho avec Mady Christians
Humiliées et insultées ( erniedrigte und beleidigte ) de Frederic Zelnik avec Lya Mara
Frou-Frou – de Otto Rippert avec Wilhelm Diegelmann
1924Les Nibelungen, 1ère partie ( die Nibelungen. 1. Teil : Siegfried / Siegfrieds tod ) de Fritz Lang avec Paul Richter
Les Nibelungen, 2ème partie ( die Nibelungen. 2. Teil : Kriemhilds rache ) de Fritz Lang avec Theodor Loos
Bataille pour une motte de terre ( kampf um die scholle ) de Erich Waschneck avec Karl Harbacher
Wallenstein, 1ère partie ( Wallenstein. 1. Wallensteins macht ) de Rolf Randolf avec Erich Kaiser-Titz
Wallenstein, 2ème partie ( Wallenstein. 2. Wallensteins tod ) de Rolf Randolf avec Fritz Greiner
1925Merveille de la création ( wunder der schöpfung ) de Hanns Walter Kornblum avec Oscar Marion
Bismarck, Teil 1 – de Ernst Wendt avec Hermann Picha
1926Bismarck 1862 : 1898, teil 2 – de Curt Blachnitzky avec Carl de Vogt
Spitzen / Der eid des fürsten Ulrich – de Holger-Madsen avec Olaf Fønss
L’orpheline de Lowood ( die waise von Lowood ) de Curtis Bernhardt avec Olaf Fønss
1927Un jour de roses en août ( ein tag der rosen im august... / ein tag der rosen im august... da hat die garde fortgemußt ) de Max Mack avec Alfred Abel
Un monde sans armes ( die welt ohne waffen ) de Gernot Bock-Stieber avec Paul Wegener
1928Die von der scholle sind – de Alexander Lang avec Oskar Marion
Die halbwüchsigen – de Edmund Heuberger avec Angelo Ferrari
1929Le chemin de la nuit ( der weg durch die nacht ) de Robert Dinesen avec René Navarre
Méfiez-vous des femmes faciles ( hütet euch vor leichten frauen ) de Siegfried Philippi avec André Mattoni
Erreur de jeunesse ( jugendsünden ) de Carl Heinz Wolff avec Leopold von Ledebur
1930Hokuspokus – de Gustav Ucicky avec Otto Wallburg
Le concert de flûte de Sans-Souci ( das flötenkonzert von Sans-Souci ) de Gustav Ucicky avec Otto Gebühr
1931Gassenhauer – de Lupu Pick avec Hans Deppe
Cœur d’espionne / Mission spéciale, deuxième bureau russe ( im geheimdienst ) de Gustav Ucicky avec Karl Ludwig Diehl
Schön ist die manöverzeit / Kartoffelsupp, kartoffelsupp – de Margarete Schön & Erich Schönfelder avec Oscar Sabo
    Seulement réalisation
1934La chanson de l’adieu / La valse de l’adieu ( abschiedswalzer / zwei Frauen um Chopin ) de Géza von Bolváry avec Wolfgang Liebeneiner
1935Victoria ( Viktoria / Viktoria, geschichte einer liebe ) de Carl Hoffmann avec Bernhard Goetzke
Le domino vert ( der grüne domino ) de Herbert Selpin avec Walther Jung
Mazurka – de Willy Forst avec Pola Negri
1936Arzt aus leidenschaft – de Hans H. Zerlett avec Otto Wernicke
Annemarie ( Annemarie, die geschichte einer jungen liebe ) de Fritz Peter Buch avec Lotte Spira
Moral – de Hans H. Zerlett avec Roma Bahn
Le roman de Daniela Goremkin / Jeunes filles en blanc ( mädchen in weiß / ich bin auf der welt, um glücklich zu sein ) de Victor Janson avec Georg Alexander
1937Die ganz großen torheiten – de Carl Froelich avec Paula Wessely
1938La femme au carrefour ( asszony a válaszúton / die frau am Scheidewege ) de Josef von Báky avec Ewald Balser
1939La chair est faible / Ecartement du droit chemin ( der schritt vom wege / Effi Briest ) de Gustav Gründgens avec Karl Ludwig Diehl
Männer müssen so sein – de Arthur Maria Rabenalt avec Paul Hörbiger
Eveil / Sa première aventure ( ihr erstes erlebnis ) de Joseph von Báky avec Karl Harbacher
1940Annelie ( die geschichte eines lebens ) de Josef von Báky avec Werner Krauss
1941La démission ( die entlassung / schicksalswende / Wilhelm II. und Bismarck ) de Wolfgang Liebeneiner avec Emil Jannings
1942Le foyer perdu ( damals ) de Rolf Hansen avec Rossano Brazzi
1943Du gehörst zu mir – de Gerhard Lamprecht avec Willy Birgel
Ce diable de garçon ( die feuerzangenbowle ) de Helmut Weiss avec Heinz Rühmann
Neigungsehe – de Carl Froelich avec Grethe Weiser
1944La citadelle des héros ( Kolberg / 30. Januar 1945 ) de Veit Harlan avec Heinrich George
1948Affaire Blum – de Erich Engel avec Paul Bildt
1949Die blauen schwerter – de Wolfgang Schleif avec Hans Quest
Quartett zu fünft – de Gerhardt Lamprecht avec Claus Holm
1950Semmelweis – Retter der mütter – de Georg C. Klaren avec Walter Wierner
1953Meines vaters pferde / Meines vaters pferde 1. Teil : Lena und Nicoline – de Gerhard Lamprecht avec Curd Jürgens
1954Espion Wronski ( rittmeister Wronski ) de Ulrrich Erfurth avec Irene von Meyendorff
Dans tes bras / Amour, maître de la vie ( herr über leben und tod ) de Victor Vicas avec Ivan Desny
1955Oberwachtmeister borck / Borck greift ein – de Gerhard Lamprecht avec Gerhard Riedmann
AUTRES PRIX :
      
    Prix d’honneur aux Prix du cinéma Germanique, Allemagne ( 1968
Fiche créée le 8 septembre 2005 | Modifiée le 14 avril 2014 | Cette fiche a été vue 4378 fois
PREVIOUSAlbrecht Schoenhals || Margarete Schön || Karl SchönböckNEXT