CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Otto Wallburg
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Maria Schell



Date et Lieu de naissance : 15 janvier 1926 (Vienne, Autriche)
Date et Lieu de décès : 26 avril 2005 (Preitenegg, Autriche)
Nom Réel : Margarete Schell

ACTRICE

Fille du poète et dramaturge Hermann Ferdinand Schell et de la comédienne Noe von Nordberg, la petite Margarethe voit le jour le 15 janvier 1926, à Vienne, en Autriche. En mars 1938, après la proclamation de l’Anschluss et la prise de pouvoir des autorités nazies en Autriche, la famille Schell fuit le pays et s’installe en Suisse. Sous le nom de Gritli Schell, elle y fait ses débuts cinématographiques, à seize ans, dans deux films de Sigfrit Steiner.

Après la chute du Reich, la jeune comédienne, désormais prénommée Maria, poursuit sa carrière en Allemagne, où elle promène sa blondeur dans quelques mélodrames, souvent larmoyants, dirigés notamment par Karl Hartl pour «L’ange à la trompette» (1947), de Gustav Ucicky pour «Après l’orage» (1948) et de Rudolf Jugert pour «Un jour viendra» (1950). Elle amorce une carrière internationale en 1951, avec la production britannique de John Boulting: «La boîte magique» aux côtés de Robert Donat.

En 1954, Maria Schell s’impose définitivement comme l’une des principales vedettes du cinéma allemand, avec son rôle d’Helga Reinbeck dans «Le dernier pont» de Helmut Käutner et pour lequel elle reçoit le prix d’interprétation féminine au Festival de Cannes. Son charme juvénile et son indéniable talent de tragédienne font d’elle l’idole de toute une génération et une star à la réputation mondiale. Elle enchaîne alors les tournages, sous la direction des plus grands cinéastes, parmi lesquels: Sacha Guitry pour «Napoléon» (1954); Robert Siodmak pour «Les rats» (1955); René Clément pour «Gervaise» (1955) qui lui vaut une Coupe Volpi au Festival de Venise; Luchino Visconti pour «Nuits blanches» (1957); Richard Brooks pour «Les frères Karamazov» (1957); Delmer Daves pour «La colline des potences» (1958) et Anthony Mann pour «La ruée vers l’Ouest» (1960).

Au milieu des années soixante, Maria Schell se détache du cinéma et pense mettre un terme à sa carrière pour s’occuper de sa fille, la future comédienne Marie-Theres Relin, née en 1966, de son union avec l’acteur Veit Relin . Mais à la demande de Philippe de Broca, elle accepte en 1968, un rôle secondaire, celui de la pétillante Diane, dans «Le diable par la queue» avec Yves Montand. Par ailleurs, elle fut une première fois mariée, de 1957 à 1965, au metteur en scène Horst Hächler qui lui donna un fils.

Maria Schell entretient ensuite des relations de plus en plus distantes avec le cinéma lui préférant la télévision. Cantonnée dans des rôles de compositions, on l’aperçoit notamment en Frau Miller dans «Le dossier Odessa» (1974) de Ronald Neame, puis en Madame Hauser dans «Le voyage des damnés» (1976) de Stuart Rosenberg, en Vond-Ah dans «Superman» (1978) de Richard Donner et en Anna Helwig dans «La passante du Sans-Souci» (1981) de Jacques Rouffio.

En 1991, souffrant de dépression, elle tente de mettre fin à ses jours. Par la suite, Maria Schell se retire définitivement de toute vie publique et s’isole dans sa ferme du sud autrichien. En 2002, son frère Maximilian Schell lui consacre un documentaire retraçant sa vie : «Meine schwester Maria». Victime d’une pneumonie début 2005, elle décède le 26 avril, dans sa propriété de Preitenegg, en Autriche.

© Philippe PELLETIER

copyright
1942 Steinburch – de Sigfrit Steiner avec Adolf Manz
1943Matura-reise – de Sigfrit Steiner avec Willy Frey
1947L’ange à la trompette ( der engel mit der posaune ) de Karl Hartl avec Attila Hörbiger
L’ange à la trompette ( the angel with the trumpet / angel with a trumpet ) de Karl Hartl & Anthony Bushell avec Oskar Werner
    Version anglaise de « der engel mit der posaume»
1948Maresi / Der angeklagte hat das wort – de Hans Thimig avec Aton Pointner
Après l’orage ( nach dem sturm ) de Gustav Ucicky avec Marte Harell
Die letzte nacht – de Eugen York avec Carl-Heinz Schroth
1950Un jour viendra ( es kommt ein tag ) de Rudolf Jugert avec Lil Dagover
1951Dr. Holl, histoire d’un grand amour / Angelika ( Dr. Holl ) de Rolf Hansen avec Dieter Borsche
La boite magique ( the magic box ) de John Boulting avec Robert Donat
1952Au revoir mon amour ( bis wir uns wiedersehen ) de Gustav Ucicky avec Karl Ludwig Diehl
Je ne suis pas une héroïne / Amour sans lendemain ( so little time ) de Compton Bennett avec Marius Goring
Le fond du problème ( the heart of the matter ) de George More O’Ferrall avec Trevor Howard
1953Le rêve brisé ( die träumende mund ) de Josef von Báky avec Philip Dorn
Journal d’une amoureuse ( tagebuch einer verliebten ) de Josef von Báky avec O.W. Fischer
Tant que tu m’aimeras / Tant que tu seras là ( Solange du da bist ) de Harald Braun avec Paul Bildt
1954Le dernier pont ( die letzte brücke ) de Helmut Käutner avec Bernhard Wicki
    Mention Spéciale pour son interprétation au festival du cinéma de Cannes, France

Dans tes bras / Amour, maître de la vie ( herr über leben und tod ) de Victor Vicas avec Ivan Desny
Napoléon – de Sacha Guitry avec Orson Welles
1955Les rats ( die ratten ) de Robert Siodmak avec Curd Jürgens
Gervaise – de René Clément avec François Périer
    Coupe Volpi de la meilleure actrice au festival du cinéma de Venise, Italie
1956Rose ( Rose Bernd ) de Wolfgang Staudte avec Leopold Biberti
Tant que mon cœur battra ( liebe ) de Horst Hächler avec Raf Vallone
1957Nuits blanches ( me notti bianche ) de Luchino Visconti avec Marcello Mastroianni
Les frères Karamazov ( the brothers Karamazov / the murder of Dmitri Karamazov ) de Richard Brooks avec Yul Brynner
Une vie – de Alexandre Astruc avec Christian Marquand
1958La colline des potences ( the hanging tree ) de Delmer Daves & Karl Malden avec Gary Cooper avec Curd Jürgens
1959Dynamite ( raubfisher in Hellas / as the sea rages ) de Horst Haechler avec Cliff Robertson
Morgen wirst du um mich weinen – de Alfred Braun avec Joachim Hansen
1960La ruée vers l’Ouest ( Cimarron ) de Anthony Mann avec Glenn Ford
1961L’empreinte ( the mark ) de Guy Green avec Stuart Whitman
La grande roue / C’est arrivé à Vienne ( das riesenrad ) de Géza von Radványi avec O.W. Fischer
1962Je ne suis qu’une femme ( ich bin auch nur eine frau ) de Alfred Weidenmann avec Paul Hubschmid
1963L’assassin connaît la musique… – de Pierre Chenal avec Paul Meurisse
Zwei whisky und ein sofa – de Günter Gräwert avec Karl Michael Vogler
1968Le diable par la queue – de Philippe de Broca avec Yves Montand
La provocation – de André Charpak avec Jean Marais
1969L’amour dans les prisons de femmes ( 99 mujeres / 99 women / 99 done / der heiße tod / the hot death / island of despair / isle of lost women / prostitutes in prison ) de Jesus Franco avec Herbert Lom
Le trône de feu ( night of the blood monster / the bloody judge / throne of the blood monster / trial of the witches / witches’ trial / der hexentöter von Blackmoor / el proceso de la brujas / el juez sqangrieto / il trono di fuoco ) de Jesus Franco avec Leo Genn
1970Chamsin – de Veit Relin avec Gerald Robard
1971Dans la poussière du soleil – de Richard Balducci avec Daniel Beretta
1972Die pfarrhauskomödie – de Veit Relin avec Thomas Fritsch
1973Die ohrfeige – de Mischa Gallé avec Gerald Schneider
1974Le dossier ODESSA ( the Odessa file ) de Ronald Neame avec Jon Voight
1975Change – de Bernd Fischerauer avec Raymond Pellegrin
1976Le voyage des damnés ( voyage of the damned ) de Stuart Rosenberg avec Orson Welles
1977Die erst polka – de Klaus Emmerich avec Erland Josephson
Folies bourgeoises – de Claude Chabrol avec Jean-Pierre Cassel
1978Gigolo ( schöner gigolo, amer gigolo / just a gigolo ) de David Hemmings avec David Bowie
Spiel der verlierer – de Christian Hohoff avec Michael Ballhaus
Superman ( Superman : The movie ) de Richard Donner avec Marlon Brando
1979Chroniques martiennes ( the martian chronicles ) de Michael Anderson avec Rock Hudson
1981La passante du Sans-Souci / La passante – de Jacques Rouffio avec Michel Piccoli
1983König Drosselbart – de Miroslav Luther avec Vlado Cerny
19841919 ( nineteen nineteen ) de Hugh Brody avec Paul Scofield
2001 DO Die erotischen welten des Jess Franco – de Jens Geutebrück avec Jesus Franco
    Seulement apparition
2002 DO Ma sœur Maria ( meine schwester Maria ) de Maximilian Schell avec Maximilian Schell
    Seulement apparition
AUTRES PRIX :
      
    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1951 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1952 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1953 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1954 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1955 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1956 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1957 )

    Prix d’honneur aux Prix du cinéma Germanique, Allemagne ( 1977 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1987 )

    Bambi pour l’ensemble de sa carrière aux Prix Bambi, Allemagne ( 2002 )
Fiche créée le 22 mai 2005 | Modifiée le 31 janvier 2016 | Cette fiche a été vue 8934 fois
PREVIOUSRoy Scheider || Maria Schell || Maximilian SchellNEXT