CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Liliane Bert
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Heinz Rühmann



Date et Lieu de naissance : 7 mars 1902 (Essen, Empire Allemand)
Date et Lieu de décès : 3 octobre 1994 (Aufkirchen, Allemagne)
Nom Réel : Heinrich Wilhelm Rühmann

ACTEUR

Fils d’hôteliers, Heinrich Wilhelm Rühmann voit le jour le 7 mars 1902, à Essen dans l’Empire Allemand. Après le suicide de son père en 1916, la famille Rühmann s’installe à Munich où le jeune Heinz, parallèlement à ses études, prend des cours de comédie.

Au début des années vingt, Heinz Rühmann débute dans des rôles secondaires sur les scènes des théâtres de Breslau, Hanovre et Brême. En 1923, il devient membre de la troupe du Schauspielhaus de Munich, puis en 1925, il joue les personnages principaux pour la compagnie du Kammerspiele Theater de Munich. Ces rôles lui valent ses premiers succès personnels. En 1926, il entame sa longue carrière au cinéma dans «Le cœur d’une mère allemande», une comédie dramatique de Géza von Bolváry. En 1927, Heinz accède au statut de vedette des planches berlinoises sous la direction de Max Reinhardt qui lui offre alors tous les plus beaux rôles du répertoire classique.

Heinz Rühmann gagne ses premiers galons de star de l’écran avec l’arrivée du parlant. Durant les années trente, il se dispute certains rôles avec Hans Albers, mais en toute amitié, il reste la tête d’affiche des plus grandes productions allemandes et donne la réplique aux plus belles actrices : Käthe von Nagy, Hedy Lamarr, Camilla Horn, Liane Haid, etc.... En 1937, il joue et produit «Le mari idéal», mis en scène par Wolfgang Liebeneiner. Son rôle de Billy Bartlett lui vaut un prix d’interprétation au Festival de Venise. L’année suivante, il passe à la réalisation de «Lauter lügen» avec Fita Benkhoff. En 1933, lors de la prise de pouvoir par les nazis, Heinz adopte une attitude politiquement neutre. Sous la pression de Goebbels, il est malgré tout obligé de se séparer de sa première femme d’origines juives, Maria Herbot. Finalement, ils divorceront en 1938, mais Heinz aidera Maria dans sa fuite pour la Suède et la soutiendra financièrement. En 1939, il épouse la jolie comédienne Hertha Feiler qui sera sa partenaire à plusieurs reprises.

Pendant la seconde guerre mondiale, Heinz Rühmann joue dans des films très populaires tels que: «Pilote malgré lui» (1941) de Kurt Hoffmann et «Gardez-moi ma femme» (1943) toujours d’Hoffmann. Après le conflit, il est écarté par les autorités de dénazification. Il entreprend alors une tournée théâtrale à travers l’Allemagne dévastée. En 1947, il fonde la société «Comedia» mais après plusieurs échecs cuisants et la faillite en 1953, il se décide à reprendre son métier d’acteur.

Heinz enchaîne de nouveau les rôles populaires et renoue avec le succès. Il reçoit notamment deux prix d’interprétation par l’Académie du Cinéma Germanique pour «Le capitaine de Köpenick» (1956) de Helmut Käutner et «Fais ta valise, Sherlock Holmes» (1960) de Helmut Ashley. Il tourne à un rythme effréné pour le grand et le petit écran, jusqu’à la fin des années soixante-dix. En 1992, il fait une ultime apparition dans «Si loin, si proche» de Wim Wenders.

Star incontestée du cinéma germanique sur plusieurs décennies, adulé du public et récompensé par des dizaines de prix, Heinz Rühmann meurt le 3 octobre 1994, à Aufkirchen, ville des montagnes bavaroises du Starnbergersee, en Allemagne. Il avait quatre-vingt-douze ans.

© Philippe PELLETIER

copyright
1926Le cœur d’une mère allemande ( das deutsche mutterherz / die für die heimat bluten / das hohelied der deutschen mutterliebe ) de Géza von Bolváry avec Leon Epp
1927Das mädchen mit dem fünf Nullen / Das große los – de Curtis Bernhardt avec Veit Harlan
1930Le chemin du paradis ( die drei von der tankstelle ) de Wilhelm Thiele avec Lilian Harvey
Le cambrioleur ( einbrecher ) de Hanns Schwarz avec Kurt Gerron
1931Pichler, banquier / L’affaire Pichler ( der brave sünder / die defraudanten ) de Fritz Kortner avec Dolly Haas
Bombes sur Monte-Carlo / Le capitaine Craddock ( bomben auf Monte Carlo ) de Hanns Schwarz avec Hans Albers
Ma femme chevalier / Ma femme est un homme d’affaires ( meine frau, die hochstalperin ) de Kurt Gerron avec Käthe von Nagy
Pas besoin d’argent ( man braucht kein geld / der onkel aus Amerika / wir brauchen kein geld ) de Carl Boese avec Hedy Lamarr
L’homme qui cherche son assassin ( der mann , der seinen mörder sucht / Jim, der mann mit der Narbe ) de Robert Siodmak avec Lien Deyers
La fierté de la troisième Compagnie ( der stolz der 3. Kompanie ) de Fred Sauer avec Anton Walbrook
1932Ça va déjà mieux ( es wird schon wieder besser ) de Kurt Gerron avec Paul Otto
Strich durch die rechnung – de Alfred Zeisler avec Fritz Kampers
1933Trois bleus et une blonde ( drei blaue jungs, ein blondes mädel ) de Carl Boese avec Charlotte Ander
Les joyeux héritiers ( lachende erben ) de Max Ophüls avec Max Adalbert
Moi et l’impératrice ( ich und die kaiserin / der handschuh der kaiserin / das strumpfband der kaiserin ) de Frederick Hollander avec Conrad Veidt
Es gibt nur eine liebe – de Johannes Meyer avec Martha Ziegler
Retour au bonheur ( heimkehr ins glück ) de Carl Boese avec Wolfgang Staudte
Les finances du grand-duc ( die finanzen des großherzogs ) de Gustaf Gründgens avec Maria Loya
CM Alle Machen mit – de Franz Wenzler avec Magda Schneider
1934Pépin le bref ( Pipin, der kurze / August Pipins seltsame abenteuer / der feige held ) de Carl Heinz Wolff avec Charlotte Serda
So ein flegel – de Robert A. Stemmle avec Oskar Sima
Heinz im mond – de Robert A. Stemmle avec Ellen Frank
Une valse pour toi ( ein walzer für dich / ich heisse Benjamin ) de Georg Zoch avec Camilla Horn
Frasquita – de Carl Lamac avec Hans Moser
1935Le ciel sur la terre ( der himmel auf erden / himmel auf erden ) de E.W. Emo avec Ilona Massey
Les surprises du grand prix / L’outsider ( der außenseiter ) de Hans Deppe avec Else Reval
Eva – de Johannes Riemann avec Adele Sandrock
La petite chocolatière ( wer wagt : Gewinnt / bezauberndes fräulein ) de Walter Janssen avec Ursula Herking
Un baiser aux enchères ( ungeküsst soll man nicht schlafen gehn / wer zuletzt küßt… ) de E.W. Emo avec Liane Haid
1936Si les hommes étaient des anges ( wenn wir alle engel wären ) de Carl Froelich avec Lotte Rausch
Ah, les femmes ! ( Allotria ) de Willi Forst avec Renate Müller
Lumpacivagabundus – de Géza von Bolváry avec Lotte Koch
1937Un mari modèle / Le mari qu’il me faut ( der mustergatte ) de Wolfgang Liebeneiner avec Leny Marenbach
    + production
    Recommandation spéciale pour son interprétation au festival du cinéma de Venise, Italie

L’homme dont on parle ( der mann, von dem man spricht ) de E.W. Emo avec Theo Lingen
On a tué Sherlock Holmes ( der mann, der Sherlock Holmes war / zwei lustige abenteurer ) de Karl Hartl avec Hans Albers
1938Nanu, sie kennen korff noch nicht ? – de Fritz Holl avec Victor Janson
Bruyant mensonge ( lauter lügen ) de Heinz Rühmann avec Fita Benkhoff
    Seulement réalisation
Die umwege des schönen Karl – de Carl Froelich avec Paul Bildt
Cinq millions en quête d’héritier ( fünf millionen suchen einen erben ) de Carl Boese avec Leny Marenbach
Le mystère de la treizième chaise / Le mythe de la treizième chaise ( dreizehn stühle ) de E.W. Emo avec Inge List
1939Le paradis des célibataires ( paradies der junggesellen ) de Kurt Hoffmann avec Josef Sieber
Hourra ! je suis papa / La joie d’être père ( hurra, ich bin papa ! ) de Kurt Hoffmann avec Carola Höhn
Le chapeau florentin ( der florentiner hut ) de Wolfgang Liebeneiner avec Herti Kirchner
1940L’habit fait le moine ( kleider machen leute ) de Helmut Käutner avec Erich Ponto
Premières amours / Amour bruyant ( lauter liebe ) de Heinz Rühmann avec Josefine Dora
    Seulement réalisation
Wunschkonzert – de Eduard von Borsody avec Paul Hörbiger
1941Un petit homme ( der gasmann ) de Carl Froelich avec Anny Ondra
Le bijou magique ( hauptsache glücklich ! ) de Theo Lingen avec Ida Wüst
Pilote malgré lui / Quax, le bousilleur ( Quax, der bruchpilot ) de Kurt Hoffmann avec Beppo Brem
1943Gardez-moi ma femme ( ich vertraue dir meine frau an ) de Kurt Hoffmann avec Werner Fuetterer
Sophienlund – de Heinz Rühmann avec Fritz Wagner
    Seulement réalisation
1944Ce diable de garçon ( die feuerzangenbowle ) de Helmut Weiss avec Hans Richter
    + consultant de la réalisation
Der engel mit dem saitenspiel – de Heinz Rühmann avec Hans Nielsen
    Seulement réalisation
1945Quax in Africa – de Helmut Weiss avec Hertha Feiler
    + production
Dites la vérité ( sag’die wahrheit ) de Helmut Weiss avec Ingrid Lutz
1948L’homme à l’étoile changeante ( der herr vom andern stern ) de Heinz Hilpert avec Helmut Krueger
Die kupferne hochzeit – de Heinz Rühmann avec Hilde Classen
    Seulement réalisation
1949Das geheimnis der roten katze – de Helmut Weiss avec Angelika Hauff
Ich mach dich glücklich – de Alexander von Szlatinay avec Hertha Feiler
1952Cela peut arriver à tout le monde ( das kann jedem passieren ) de Paul Verhoeven avec Gisela Schmidting
On se tirera d’affaire ( schäm’ dich, Brigitte ! / wi r werden das kind schon schaukeln ) de E.W. Emo avec Nadja Tiller
1953Ne craignez pas les grosses bêtes ( keine angst vor großen tieren ) de Ulrich Erfurth avec Margarete Slezak
Facteur Müller ( briefträger Müller ) de John Reinhardt & Heinz Rühmann avec Gisela Mayen
1954La nuit sur la Reeperbahn ( auf der Reeperbahn nachts um halb eins ) de Wolfgang Liebeneiner avec Hans Albers
Keine angst vor schwiegermüttern – de Erich Engels avec Ruth Stephan
Escale à Orly ( zwischenlandung in Paris ) de Jean Dréville avec Dany Robin
1955Tel père, tel fils ( wenn der vater mit dem sohne ) de Hans Quest avec Oliver Grimm
La marraine de Charley / La tante de Charley ( Charleys tante ) de Hans Quest avec Elisa Loti
1956Le capitaine de Köpenick ( der hauptmann von Köpenick ) de Helmut Käutner avec Martin Held
    Prix d’Or du Cinéma d’interprétation masculine aux Prix du cinéma Germanique, Allemagne

J’ai la bonne combine / L’enfant né coiffé ( das sonntagkind ) de Kurt Meisel avec Werner Peters
1957Sacré papa ( vater sein dagegen sehr ) de Kurt Meisel avec Marianne Koch
L’homme qui ne pouvait pas dire non ( der mann, der nicht nein sagen konnte ) de Kurt Früh avec Willi Rose
1958Ça c’est passé en plein jour / C’est arrivé en plein jour ( El Cebo / es geschah am hellichten tag ) de Ladislao Vajda avec Michel Simon
Mon fiacre, ma jument et moi ( der eiserne Gustav ) de Georg Hurdalek avec Karin Baal
Le despote ( der pauker ) de Axel von Ambesser avec Gert Froebe
1959Le passe-muraille ( ein mann geht durch die wand ) de Ladislao Vajda avec Rudolf Vogel
Grand Hôtel ( menschen in hotel ) de Gottfried Reinhardt avec Michèle Morgan
Les dépravés ( der jugendrichter ) de Paul Verhoeven avec Karin Baal
1960Mon ami d’école ( mein schulfreund / der schulfreund ) de Robert Siodmak avec Mario Adorf
Le brave soldat Schweik ( der brave soldat Schwejk ) de Axel von Ambesser avec Senta Berger
Fais ta valise, Sherlock Holmes /La brebis galeuse ( das schwarze schaf ) de Helmut Ashley avec Maria Sebaldt
    Prix d’Or du Cinéma d’interprétation masculine aux Prix du cinéma Germanique, Allemagne
1961Le menteur ( der lügner ) de Ladislao Vajda avec Giulia Follina
1962Er kann’s nicht lassen – de Axel von Ambesser avec Rudolf Forster
Max, der taschendieb – de Irno Moszkowicz avec Hans Clarin
1963La maison de Montevideo ( das haus in Montevideo ) de Helmut Käutner avec Ruth Leuwerik
Ma fille… et moi ! ( meine tochter und ich ) de Thomas Engel avec Agnes Windeck
Attention Mister Dodd ! ( vorsicht, mister Dodd ! / Ihn kann nichts erschüttern ) de Günter Gräwert avec Anton Diffring
1964La nef des fous ( ship of fools ) de Stanley Kramer avec Vivien Leigh
On murmure dans la ville ( Dr. Med. Hiob Prätorius ) de Kurt Hoffmann avec Liselotte Pulver
1965Belles d’un soir / Parade d’amour ( das liebeskarussell ) de Alfred Weidenmann, Rolf Thiele & Axel von Ambesser avec Gert Froebe
La bourse et la vie – de Jean-Pierre Mocky avec Fernandel
1966Grieche sucht griechin – de Rolf Thiele avec Irina Demick
Hokuspokus : Oder wie lasse ich meinen mann verschwinden ? – de Kurt Hoffmann avec Liselotte Pulver
Maigret fait mouche ( Maigret und sein größter fall ) de Alfred Weidenmann avec Françoise Prévost
1967Au diable les anges ( die abenteuer des kardinal Braun / operation St. Peter’s / operazione San Pietro ) de Lucio Fulci avec Edward G. Robinson
1968Le canard sera servi bien cuit ( die ente klingelt um halb acht ) de Rolf Thiele avec Charles Regnier
1971Une cargaison de passagers pour le capitaine ( der kapitän ) de Kurt Hoffmann avec Margrit Rainer
DO Zum 70. Geburtstag Heinz Rühmann. Porträt eines Schauspielers – de Heribert Wenk avec Helmut Käutner
    Seulement apparition
1973Oh Jonathan ! Oh Jonathan ! – de Franz Peter Wirth avec Peter Fricke
1976Das chinesische wunder – de Wolfgang Liebeneiner avec Senta Berger
Gefundenes fressen – de Michael Verhoeven avec Mario Adorf
1977 DA Wilhelm Busch, die Trickfilm-Parade : Max und Moritz und andere streiche – de John Halas
    Seulement voix & narration du segment « Max und Moritz »
1991Das bleibt das kommt nie wieder – de ? avec Kristina Söderbaum
1992Si loin, si proche ( in weiter ferne, so nah ! ) de Wim Wenders avec Willem Dafoe
AUTRES PRIX :
      
    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1962 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1963 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1964 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1965 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1967 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1968 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1969 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1971 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1972 )

    Prix Spécial Golden Screen pour l’ensemble de sa carrière par la Golden Screen, Allemagne ( 1972 )

    Prix d’honneur aux Prix du cinéma Germanique, Allemagne ( 1972 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1973 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1975 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1978 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1984 )

    Prix d’honneur aux Prix du cinéma Bavarois, Allemagne ( 1988 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1990)
Fiche créée le 29 mai 2005 | Modifiée le 3 juillet 2016 | Cette fiche a été vue 9411 fois
PREVIOUSWesley Ruggles || Heinz Rühmann || Arturo Ruiz CastilloNEXT