CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Gloria Grahame
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Teddy Bilis



Date et Lieu de naissance : 13 mai 1913 (Paris, France)►
Date et Lieu de décès : 30 avril 1998 (Paris, France)►
Nom Réel : Théodore Bilis

ACTEUR
Image
1957 Celui qui doit mourir – de Jules Dassin avec Jean Servais, Grégoire Aslan & Melina Mercouri
Image
1959 Le testament du docteur Cordelier – de Jean Renoir avec Jean-Louis Barrault & Jean Topart
Image
1964 Pas question le samedi – de Alex Joffé avec Robert Hirsch, Dalia Friedland, Misha Asherov & Geula Nuni
Image
1979 Tout dépend des filles… – de Pierre Fabre avec Jean-Luc Bideau, Jean-Pierre Sentier & Micheline Presle

De son vrai nom Théodore Bilis, celui que le public appellera Teddy Bilis naît à Paris 5ème, le 13 mai 1913. Il est le fils d’émigrés russes. Son père est avocat. Après une enfance dans la capitale, il se sent attiré par le théâtre. Il suit des cours auprès de André Brunot et de Louis Jouvet. Ce dernier, repérant son talent, lui fait jouer «L’école des femmes» sur la scène de l’Athénée. Louis Jouvet a bien vu puisque Charles Dullin, Gaston Baty et Marcel Herrand lui proposent tous les trois de venir jouer dans leur théâtre. Mais la Deuxième Guerre mondiale arrête tout et Teddy passe les cinq années tragiques en captivité en Allemagne.

À son retour, Teddy Bilis devient professeur d’art dramatique de la Rue Blanche. Nous sommes alors en 1946 et il n’a que 33 ans. Il entre à la Comédie Française et y reste pensionnaire pendant huit ans. Il quitte la grande maison pour rejoindre les scènes parisiennes du théâtre de boulevard. Le Septième Art l’intéresse aussi et il apparaît sur une trentaine de productions. Il tourne ainsi sous la houlette de réalisateurs de renom comme Jules Dassin dans «Du rififi chez les hommes» (1954) dans «Celui qui doit mourir» (1957) et dans «La loi» (1958) ou comme René Clair dans «Porte des Lilas» (1956) ou encore Jean Renoir dans «Le testament du Docteur Cordelier» (1959). Une complicité naît entre lui et Alex Joffé et il est sur les génériques de ses films, partenaire presque à chaque fois de Bourvil, dans «Fortunat» (1960), «Le tracassin ou les plaisirs de la ville» (1961), «Les culottes rouges» (1962), «Pas question le samedi» (1964), et «Les cracks» (1967). Nous nous souvenons aussi de son rôle de juré exigeant à juste raison dans «Le glaive et la balance» (1962) de André Cayatte, (1962) poussant une colère froide et refusant de juger les trois inculpés, interprétés par Anthony Perkins, Jean-Claude Brialy et Renato Salvatori, sachant que l’un des trois est innocent sans savoir lequel.

Claude Berri l’invite en 1970 dans son «Cinéma de papa». En 1983, Pierre Trabaud réunit tous ses amis voxophiles dans son œuvre réussie «Le voleur de feuilles», auprès de Denise Grey. Teddy Bilis y figure puisque le doublage a pris une place conséquente dans sa carrière. Il a en effet prêté sa voix entre autres à nombre de héros de Walt Disney, à commencer par Gepetto, père de Pinocchio. Ce sobre comédien vient fréquenter régulièrement le petit écran, dans le téléfilm «Gaspard des Montagnes»(1965) avec Bernard Noël, et dans des séries connues et reconnues telles « Les enquêtes de l’inspecteur Leclerc » (1962/63), «Rocambole» (1964) avec Pierre Vernier, «Les rois maudits» (1972) avec Jean Piat, et «Les enquêtes de Maigret» (1971 et 1987) avec Jean Richard, les évocations historiques de «La Caméra explore le temps» (1961/64) sans oublier les pièces du populaire «Au théâtre ce soir» de Pierre Sabbagh. Très apprécié dans le métier, Teddy Bilis fait ses dernières apparitions, aux côtés de Roger Hanin, dans un épisode de la série «Navarro», et dans une autre série «Maître Da Costa».

L’acteur nous quitte d’une embolie pulmonaire à l’Hôpital Broussais de Paris le 30 avril 1998, laissant le souvenir d’un comédien modeste et talentueux. Selon ses volontés, ses cendres ont été dispersées au Pont-Saint-Michel à Paris. Teddy Bilis est le père du fameux prestidigitateur Bernard Bilis, bien connu des téléspectateurs.

© Donatienne ROBY

copyright
1939 DA Pinocchio / La merveilleuse aventure de Pinocchio ( Pinocchio ) de Hamilton Luske & Ben Sharpsteen
    Seulement voix dans la version française (2ème doublage)
1944 DA Les trois caballeros ( the three caballeros ) de Norman Ferguson
    Seulement voix dans la version française (2ème doublage)
1948Maya – de Raymond Bernard avec Viviane Romance
1949 DA Le crapaud et le maître d’école ( the adventures of Ichabod and Mr. Toad / wind in the willows / Ichabod and Mister Toad / the legend of Sleepy Hollow / the madcap adventures of Mr. Toad ) de Jack Kinney, James Algar & Clyde Geromini
    Seulement voix dans la version française
1950Pas de pitié pour les femmes – de Christian Stengel avec Simone Renant
Le traqué / La traque ( gunman in the streets / time running out ) de Frank Tuttle avec Dane Clark
Le traqué – Borys Lewin avec Simone Signoret
    Version française de « Gunman in the streets »
1951 DA Alice au pays des merveilles ( Alice in Wonderland ) de Clyde Geromini, Wilfred Jackson & Hamilton Luske
    Seulement voix dans la version française (2ème doublage en 1976)
1952 DA Peter Pan / les aventures de Peter Pan ( Peter Pan ) de Clyde Geromini, Wilfred Jackson & Hamilton Luske
    Seulement voix dans la version française (2ème doublage en 1995)
1953Le guérisseur – de Yves Ciampi avec Jean Marais
La chair et le diable – de Jean Josipovici avec Rossano Brazzi
1954Les impures – de Pierre Chevalier avec Micheline Presle
Du rififi chez les hommes – de Jules Dassin avec Jean Servais
1956Porte des Lilas – de René Clair avec Pierre Brasseur
1957Celui qui doit mourir – de Jules Dassin avec Melina Mercouri
1958La loi ( la legge / the law / where the hot wind blow ! ) de Jules Dassin avec Gina Lollobrigida
1959Le testament du docteur Cordelier – de Jean Renoir avec Jean-Louis Barrault
1960Fortunat – de Alex Joffé avec Michèle Morgan
1961Le tracassin / Les plaisirs de la ville – de Alex Joffé avec Bourvil
DO 21 Rue Blanche à Paris – de Quinto Albicocco & Claude-Yvon Leduc avec Berthe Bovy
1962Les culottes rouges – de Alex Joffé avec Laurent Terzieff
Le glaive et la balance – de André Cayatte avec Anthony Perkins
1963 CM Contes pour grands et petits – de Pierre Billon
    Seulement voix & narration
1964Pas question le samedi – de Alex Joffé avec Robert Hirsch
Lady détective entre en scène ( murder most foul / Agatha Christie’s murder most foul ) de George Pollock avec Lee Richardson
    Seulement voix française de Stringer Davis
1966Angélique et le roi / Angélique et le roy – de Bernard Borderie avec Robert Hossein
    Seulement voix française
1967Les cracks – de Alex Joffé avec Bourvil
Indomptable Angélique – de Bernard Borderie avec Michèle Mercier
    Seulement voix française
Les petits hommes de la forêt ( the gnome-mobile ) de Robert Stevenson avec Ellen Corby
    Seulement voix française de Walter Brennan
1968Cent dollars pour un shérif ( true grit ) de Henry Hathaway avec John Wayne
    Seulement voix française de John Fielder
DA Le sous-marin jaune ( yellow submarine ) de George Dunning
    Seulement voix dans la version française
1969L’Auvergnat et l’autobus – de Guy Lefranc avec Fernand Raynaud
1970Le cinéma de papa – de Claude Berri avec Yves Robert
1972Le silencieux – de Claude Pinoteau avec Lino Ventura
DA Le petit monde de Charlotte ( Charlotte’s web / E.B. White’s Charlotte’s web ) de Charles A. Nichols & Iwao Takamoto
    Seulement voix dans la version française
1973Na ! – de Jacques Martin avec Danièle Evenou
1974 CM Un train peut en cacher un autre – de Jacques Colombat avec Yvonne Clech
1977Le point de mire – de Jean-Claude Tramont avec Annie Girardot
On peut le dire sans se fâcher / La belle emmerdeuse – de Roger Coggio avec Madeleine Robinson
DA Les aventures de Bernard et Bianca ( the rescuers ) de Wolfgang Reithermann, Art Stevens & John Lounsbery
    Seulement voix dans la version française
1978Tess – de Roman Polanski avec Nastassja Kinski
    Seulement voix française de Richard Pearson
Cactus Jack ( the villain ) de Hal Needham avec Kirk Douglas
    Seulement voix française de Paul Lynde
1979Tout dépend des filles… – de Pierre Fabre avec Jean-Luc Bideau
1981 DA Dark crystal ( the dark crystal ) de Jim Henson & Frank Oz
    Seulement voix dans la version française
1982Rock and torah / Le préféré – de Marc-André Grynbaum avec Christian Clavier
1983Le voleur de feuilles – de Pierre Trabaud avec Denise Grey
Fort Saganne – de Alain Corneau avec Catherine Deneuve
1985Le secret de la pyramide ( young Sherlock Holmes ) de Barry Levinson avec Nicholas Rowe
    Seulement voix française de Nigel Stock
1987La septième prophétie ( the seventh sign ) de Carl Schultz avec Demi Moore
    Seulement voix française
Cinéma Paradiso ( nuovo cinema Paradiso ) de Giuseppe Tornatore avec Philippe Noiret
    Seulement voix française
1989Crimes et délits ( crimes and misdemeanors ) de Woody Allen avec Claire Bloom
    Seulement voix française de Martin S. Bergmann
1991 DA Aladdin – de John Musker & Ron Clements
    Seulement voix dans la version française
1992Maman, j’ai encore raté l’avion… ( home alone 2 : Lost in New York ) de Chris Colombus avec Macauley Culkin
    Seulement voix française de Fred Krause
1993Sister act, acte II ( sister act II : Back in the habits ) de Bill Duke avec Whoopi Goldberg
    Seulement voix française de Barnard Hughes
DA Le retour de Jafar ( the return of Jafar ) de Toby Shelton, Tad Stones & Alan Zaslove
    Seulement voix dans la version française
1995 DA Aladdin et le roi des voleurs ( Aladdin and the king of the thieves ) de Tad Stones
    Seulement voix dans la version française
Fiche créée le 20 novembre 2017 | Modifiée le 22 novembre 2020 | Cette fiche a été vue 3967 fois
PREVIOUSPaul Bildt || Teddy Bilis || Raoul BillereyNEXT