CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Isa Miranda
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Elissa Landi



Date et Lieu de naissance : 6 décembre 1904 (Hart im Zillertal, Austro-Hongrois)►
Date et Lieu de décès : 21 octobre 1948 (Kingston, New York, USA)
Nom Réel : Maria Christina Emilia Antonia Carolina Francisca Anna Kühnelt

ACTRICE
Image
1932 Le signe de la croix (the sign of the cross) de Cecil B. DeMille avec Fredric March & Claudette Colbert
Image
1933 Court-circuit (by candlelight) de James Whale avec Paul Lukas, Nils Asther & Dorothy Revier
Image
1934 Le comte de Monte Cristo (the count of Monte Cristo) de Rowland V. Lee avec Robert Donat & Louis Calhern
Image
1935 Koenigsmark (Königsmark) de Maurice Tourneur avec Pierre Fresnay & Antonin Artaud

Elissa Landi est le 6 décembre 1904, à Hart im Zillertal, village du Tyrol autrichien. Elle connaît une enfance peu commune. En effet, en 1914, sa mère publie un livre dans lequel elle prétend être la fille cachée, née en 1882 dans la ville française de Sassetot-le-Mauconduit, de l’impératrice Elisabeth d’Autriche, la célèbre Sissi. Néanmoins, des recherches sérieuses et approfondies démontrent, plus prosaïquement, qu’elle serait venue au monde en 1879 à Vienne, de parents d’origine juive.

Devenue une ravissante jeune fille, Elissa Landi se lance dans le théâtre en Angleterre en 1924. Parmi les pièces qu’elle interprète, on peut citer, entre autres, «Storm» (1924) de K. Munro, «Lavender Ladies» (1925) de Daisy Fisher, «The Constant Nymph» (1926) de Margaret Kennedy, «The Glimpse of Reality» (1927) de G.B. Shaw ou encore «After All» (1930) de John Van Druten. Elle débute à l’écran dans «London» (1926), un des films tournés à l’époque en Grande-Bretagne par la célèbre actrice américaine Dorothy Gish, et tient son premier rôle principal dans «Bolibar» (1928) de Walter Summers. Elle s’impose comme une vedette prometteuse du cinéma anglais et apparaît dans «Un cri dans le métro» (1928) de Anthony Asquith, «La lueur sur la cime» (1929) de Adelqui Migliar et «Children of Chance» (1930) de Alexander Esway. Elle est en outre l’interprète de «Knowing men» (1930) et «The price of things» (1930), les deux seuls films réalisés par Elinor Glyn, romancière à la réputation sulfureuse. Elle figure aussi à l’affiche de la production suédoise «Péché» (1928) réalisée par Gustaf Molander, dans laquelle son bonheur conjugal est menacé par la vamp Gina Manès, et de «The Parisian», version anglophone de «Mon gosse de père» (1930), que Adolphe Menjou est venu tourner en France.

Après un bref passage à Broadway en 1930 pour «A Farewell to Arms», d’après l’œuvre de Ernest Hemingway, Elissa Landi est engagée à Hollywood. De 1931 à 1935, elle est une star de l’écran américain que l’on peut voir dans, notamment, «Le signe de la croix» (1932) de Cecil B. DeMille et «Le comte de Monte Cristo» (1934) de Rowland V. Lee. Par la suite, elle incarne la princesse Aurore, auprès de Pierre Fresnay, dans le film français «Königsmark» (1935) de Maurice Tourneur et renoue avec le cinéma britannique avec «Le gentilhomme amateur» (1936) de Thornton Freeland avec Douglas Fairbanks Jr.. De retour aux États-Unis, elle signe avec la M.G.M. mais sa carrière est en déclin. On la voit alors aux côtés du populaire duo Myrna Loy - William Powell dans «Nick gentleman détective» (1936) de W>.S. Van Dyke. Quant à «Mad holiday» (1936) et «La treizième chaise» (1937), s’il s’agit de séries «B» tout à fait plaisantes, dirigées par George B. Seitz, elles indiquent toutefois que son étoile a pâli.

Après plusieurs années d’absence, Elissa Landi fait un ultime retour au cinéma dans «Corregidor» (1943) de William Nigh, produit par la P.R.C., une compagnie de second plan. Pour la petite histoire, mentionnons que l’actrice, qui n’a jamais abandonné la scène, est, en 1943, une des protagonistes de «Apology», une œuvre produite et mise en scène à Broadway par Lee Strasberg, retirée de l’affiche après seulement huit représentations. Durant son parcours, Elissa Landi ne se consacre pas uniquement au métier de comédienne et écrit plusieurs romans du milieu des années 20 jusqu’en 1944. Le cancer l’emporte le 21 octobre 1948.

© Marlène PILAETE

copyright
1926London – de Herbert Wilcox avec John Manners
1928Un cri dans le métro ( underground ) de Anthony Asquith avec Cyril McLaglen
Bolibar – de Walter Summers avec Michael Hogan
1929Péché ( synd ) de Gustaf Molander avec Lars Hanson
La lueur sur la cime ( the inseparables ) de Adelqui Migliar & John Stafford avec Patrick Aherne
Knowing men – de Elinor Glyn avec Carl Brisson
1930The price of things – de Elinor Glyn avec Stewart Rome
Mon gosse de père ( the parisian ) de Jean de Limur avec Adolphe Menjou
Children of chance – de Alexander Esway avec Mabel Poulton
Body and soul – de Alfred Santell avec Charles Farrell
1931Always goodbye – de Kenneth Mackenna & William Cameron Menzies avec Lewis Stone
Une vie brisée ( wicked ) de Allan Dwan avec Victor McLaglen
Le passeport jaune ( the yellow ticket / the yellow passport ) de Raoul Walsh avec Laurence Olivier
1932La loterie du diable / La coupe de Calcutta ( devil’s lottery ) de Sam Taylor avec Paul Cavanagh
The woman in room 13 – de Henry King avec Ralph Bellamy
A passport to hell / Burn offering – de Frank Lloyd avec Alexander Kirkland
Le signe de la croix ( the sign of the cross ) de Cecil B. DeMille avec Fredric March
    + chansons
1933Le masque de l’autre ( the masquerader ) de Richard Wallace avec Ronald Colman
I love you Wednesday – de Henry King avec Warner Baxter
L’amazone et son mari ( the warrior’s husband ) de Walter Lang avec Marjorie Rambeau
Court-circuit ( by candlelight ) de James Whale avec Nils Asher
Man of two worlds – de J. Walter Ruben avec Francis Lederer
Seconde jeunesse ( sisters under the skin / the romantic age ) de David Burton avec Frank Morgan
1934Le comte de Monte Cristo ( the count of Monte Cristo ) de Rowland V. Lee avec Robert Donat
Le grand flirt / Amour d’artistes ( the great flirtation ) de Ralph Murphy avec Akim Tamiroff
Caprice de femme ( enter madame ) de Elliott Nugent avec Cary Grant
1935L’emprise du destin / Sans regrets ( without regret ) de Harold Young avec Paul Cavanagh
Koenigsmark ( Königsmark ) de Maurice Tourneur avec Pierre Fresnay
1936Le gentilhomme amateur / Le gentleman amateur ( the amateur gentleman ) de Thornton Freeland avec Douglas Fairbanks Jr.
Nick gentleman détective ( after the thin man ) de W.S. Van Dyke avec James Stewart
    + chansons
Mad holiday – de George B. Seitz avec Edmund Lowe
CM Screen snapshots series 15, No. 5 – de Ralph Staub avec Eddie Cantor
    Seulement apparition
CM Screen snapshots series 16, No. 1 – de Ralph Staub avec Johnny Weissmuller
    Seulement apparition
1937La treizième chaise ( the thirteenth chair ) de George B. Seitz avec Lewis Stone
CM Hollywood party – de Roy Rowland avec Anna May Wong
1943Corregidor – de William Nigh avec Donald Woods
Fiche créée le 15 novembre 2009 | Modifiée le 6 avril 2020 | Cette fiche a été vue 7771 fois
PREVIOUSSonny Landham || Elissa Landi || Carole LandisNEXT