CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jean Dunot
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Adelqui Migliar



Date et Lieu de naissance : 5 août 1891 (Concepción, Chili)
Date et Lieu de décès : 6 août 1956 (Santiago, Chili)
Nom Réel : Adelqui Migliar Icardi

REALISATEUR

Adelqui Migliar Icardi naît de parents italiens le 5 août 1891 à Concepción, grande ville chilienne, dans la province du même nom, au sud de Valparaíso. Il décide à vingt ans de partir pour Hollywood où, doté d’un physique avantageux, le jeune homme y aurait fait de la figuration et doublé des vedettes pour les scènes trop dangereuses. Il semble même avoir participé comme assistant à la réalisation (non créditée) de quelques films.

Durant la première guerre mondiale, il se retrouve aux Pays-Bas restés neutres. Auréolé de son expérience nord-américaine, il se fait acteur sous la direction du prolifique metteur en scène Maurits Binger. La première guerre mondiale terminée, Adelqui Migliar travaille également dans les studios britanniques et réalise son premier film en solo, en 1922, «Pages of life» dont il a écrit également le scénario. Il poursuit néanmoins sa carrière d’acteur avec notamment la société de production autrichienne Sascha-Film pour laquelle il interprète l’un de ses rôles les plus célèbres, celui du prince Séti dans un péplum, «L’esclave reine» (1924), de Michael Curtiz avec Arlette Marchal et Adolf Weiss.

À l’approche de la quarantaine et dans les derniers temps du muet, Adelqui Migliar se fait définitivement metteur en scène et produit même ses propres films comme «Life» (1928) et «La lueur sur la cime» (1929). Au tout début du parlant, il est embauché comme réalisateur par la Paramount qui vient d’ouvrir des studios à Joinville-Le-Pont, près de Paris, et qui lui demande de gérer des films parlés en espagnol. Il fait ainsi en 1931, le premier long métrage où l’on entend le déjà légendaire Carlos Gardel chanter: «Luces de Buenos Aires» avec en vedette féminine Sofia Bozán et dans un petit rôle Antoñita Colomé. La même année il tourne «Le Rebelle» avec Suzy Vernon. Le film adapté en français, allemand et suédois, est la reprise de «Vertuous sin» (1930) de George Cukor. Durant cette décennie le réalisateur poursuit sa carrière internationale avec toujours à Joinville mais en espagnol «Toda una vida» (1933), à Rome, «Luci Sommerse» avec Fosco Giachetti et Laura Nucci et de nouveau en France, «Ceux de demain» (1938), avec Jeanne Boitel et Constant Rémy.

Puis, après près de vingt ans d’absence et sans illusion sur la situation en Europe, Adelqui Migliar part pour Buenos Aires où il réalise en 1939, «Ambición» à partir d’un scénario qu’il avait déjà écrit au temps du muet «Laughter and tears» (1921), avec dans un petit rôle le Chilien Rafael Frontaura. La même année, il dirige Santiago Arrieta et Eva Duarte plus connue sous le nom de Eva Perón dans «La carga de los valientes». Dans les années quarante et cinquante, il tourne encore sept films dont «La tormenta del alma» (1946), seul film chilien de sa filmographie; «El precio de una vida» (1947) d’après Victorien Sardou, avec Mecha Ortiz dans le rôle de la princesse Fédora et le Chilien Raúl del Valle; et «El domador» (1952) qui sera sa dernière prestation cinématographique.

Adelqui Migliar, cet étonnant réalisateur à la carrière internationale particulièrement éclectique, est pourtant complètement oublié de nos jours. Plus connu dans les pays hispanophones sous le nom de Adelqui Millar, il décède à Santiago du Chili, le 6 août 1956, alors qu’il venait d’avoir soixante-cinq ans.

© Caroline HANOTTE

copyright
1916Genie tegen geweld – de Theo Frenkel avec Henni Hillebrand
    Seulement interprétation
Een dangstragedie – de Johan Gildemeijer avec Meina Erwen
    Seulement interprétation
1917Madame Pinkette & Co – de Maurits Binger avec Annie Bos
    Seulement interprétation
1918De kroon der schande – de Maurits Binger avec Lola Cornero
    Seulement interprétation
Toen’t licht verdween / Blind / De sphinx – de Maurits Binger avec Annie Bos
    Seulement interprétation
Oorlog en vrede, 1914 / Mijlpalen / Oorlog en vrede, 1914: Erfelijk belast / De zonden der vaderen – de Maurits Binger avec Jan Buderman
    Seulement interprétation
Oorlog en vrede, 1916 – de Maurits Binger avec Paula de Waart
    Seulement interprétation & scénario
Oorlog en vrede, 1918 – de Maurits Binger avec Annie Bos
    Seulement interprétation & scénario
Amerikaansche meisjes – de Maurits Binger & Louis Davids avec Lola Cornero
    Seulement interprétation & scénario
1919Het goudvischje – de Maurits Binger avec Lily Bouwmeester
    Seulement interprétation
Een Carmen van het Noorden – de Maurits Binger & Hans Nesna avec Annie Bos
    Seulement interprétation
Charmeuse / Mesalliance ( zonnetje ) de Maurits Binger & B.E. Doxat-Pratt avec Lola Cornero
    Seulement interprétation
1920Schakels – de Maurits Binger avec Jan van Dommelen
    Seulement interprétation
Het verborgen / Verbogen levens – de Maurits Binger & B.E. Doxat-Pratt avec Renee Spiljar
    Seulement interprétation
Fate’s playing / Oranges lemons / The toy of fate / Gevolgen van het noodlot / Het spel van het noodlot / Wat eeuwig blijft – de Maurits Binger & B.E. Doxat-Pratt avec Constance Worth
    Seulement interprétation
As god made her / Zoo als ik ben – de Maurits Binger & B.E. Doxat-Pratt avec Mary Odette
    Seulement interprétation
John Heriot’s wife / De vrouw van de minister – de Maurits Binger & B.E. Doxat-Pratt avec Henry Victor
    Seulement interprétation
1921The little hour of Peter Weels / De heldendaad van Peter Wells – de Maurits Binger & B.E. Doxat-Pratt avec Heather Thatcher
    Seulement interprétation
Blood money / The Harper’s mystery / Bloedgeld – de Fred Goodwins avec Dorothy Fane
    Seulement interprétation
The other person / Onder spiritistischen dwang – de Maurits Binger & B.E. Doxat-Pratt avec Zoe Palmer
    Seulement interprétation
Laughter an tears / Circus Jim / Een lach en een traan / De schilder en zijn Pierrette – de B.E. Doxat-Pratt avec Evelyn Brent
    Seulement interprétation & scénario
Rechten der jeugd / De jeugd moet weten / Zooals de ouden zongen – de Maurits Binger avec Annie Bos
    Seulement interprétation & scénario
1922In the night – de Frank Richardson avec Dorothy Fane
    Seulement interprétation
De leugen van Pierrot – de Maurits Binger avec Esther De Boer-van Rijk
    Seulement interprétation
Pages of life – de Adelqui Migliar avec Jack Trevor
    + scénario
1923I pagliacci – de G.B. Samuelson & S.W. Smith avec Lillian Hall-Davis
    Seulement interprétation
1924L’arabe ( the arab ) de Rex Ingram avec Alice Terry
    Seulement interprétation
L’esclave reine ( die sklavenkönigin / moon of Israel ) de Michael Curtiz avec Arlette Marchal
    Seulement interprétation
1925L’Apache ( the Apache ) de Adelqui Migliar avec Mona Maris
    + interprétation & production
1926London – de Herbert Wilcox avec Dorothy Gish
    Seulement interprétation
1927Le navire aveugle – de Giuseppe Guarino avec Colette Darfeuil
    Seulement interprétation & assistant réalisateur
1928Life – de Adelqui Migliar avec Marie Ault
    + interprétation & production
Souris d’hôtel – de Adelqui Migliar avec Suzanne Delmas
1929La lueur sur la cime ( the inseparables ) de Adelqui Migliar & John Stafford avec Elissa Landi
    + sujet, scénario & production
1930El secreto del doctor – de Adelqui Migliar avec Mercedes Servet
Doña mentiras – de Adelqui Migliar avec Félix de Pomés
1931La carta – de Adelqui Migliar avec Carmen Larrabeiti
La fiesta del diablo – de Adelqui Migliar avec Manuel Russell
Sombras del circo – de Adelqui Migliar avec Amelia Muñoz
Le rebelle – de Adelqui Migliar avec Suzy Vernon
Las luces de Buenos Aires – de Adelqui Migliar avec Carlos Gardel
1933Toda una vida – de Adelqui Migliar avec Tony D’Algy
1934Luci sommerse / Don Pablo il bandito – de Adelqui Migliar avec Fosco Giachetti
    + montage
1938Ceux de demain – de Adelqui Migliar & Georges Pallu avec Jeanne Boitel
    + scénario
1939Ambición – de Adelqui Migliar avec Fanny Navarro
    + scénario
La carga de los valientes – de Adelqui Migliar avec Eva Perón
1940Volver a vivir – de Adelqui Migliar avec Carmen Giménez
1940La quinta calumnia – de Adelqui Migliar avec Chela Cordero
1943Oro en la mano – de Adelqui Migliar avec Pepita Serrador
1946Tormenta en el alma – de Adelqui Migliar avec Raúl del Valle
1947El precio de una vida – de Adelqui Migliar avec Mecha Ortiz
1952Marido de ocasión – de Adelqui Migliar avec Gloria Ferrandiz
    + scénario
1954El domador – de Adelqui Migliar avec Elisa Galvé
Fiche créée le 25 mars 2007 | Modifiée le 25 mars 2007 | Cette fiche a été vue 6740 fois
PREVIOUSToshiro Mifune || Adelqui Migliar || Alexandre MihalescoNEXT