CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Claude Autant-Lara
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Nicole de Buron



Date et Lieu de naissance : 12 janvier 1929 (Tunis, Tunisie)►
Date et Lieu de décès : 11 décembre 2019 (Paris, France)►
Nom Réel : Nicole Marie Mathilde de Buron

SCENARISTE
Image
1975 Attention les yeux! – de Gérard Pirès avec Claude Brasseur, Robert Castel, Anémone & André Pousse
Image
1976 Cours après moi que je t’attrape – de Robert Pouret avec Annie Girardot, Jean-Pierre Marielle & Anémone
Image
1978 Vas-y maman! – de Nicole de Buron avec Annie Girardot, Pierre Mondy & Paulette Dubost
Image
1980 Rends-moi la clé! – de Gérard Pirès avec Jane Birkin, Jacques Dutronc, Guy Marchand & Roland Bertin

Nicole de Buron est née le 12 janvier 1929 à Tunis, à l’époque protectorat français. De retour en métropole, elle est journaliste au magazine féminin «Marie-Claire» qui réapparaît mensuellement en 1954 après sa suspension pendant l’occupation allemande. Peu à peu, elle se consacre à l’écriture romanesque. Ses livres sont la plupart des récits humoristiques autobiographiques. Son livre «Les pieds sur le bureau» (1958) lui vaut le Prix Courteline. Pré-publiés dans «Marie-Claire» sous le titre «Les Saintes Chéries», ses sarcasmes sur les hommes vus par la femme moyenne est un énorme succès populaire. Chaque vendredi dès le 11 décembre 1965, des millions de téléspectateurs sont rivés sur le petit écran pour suivre les aventures de Micheline Presle, Daniel Gélin et de leurs deux enfants. Diffusées en Grande-Bretagne sous le titre «Un ménage français», la première saison composée de 13 épisodes intitulée «Eve à la maison» reprend les éléments des comédies américaines. Avalanches d’effets comiques, acteurs désopilants et seconds rôles exubérants. D’emblée, le succès de la série est considérable. Deux autres saisons suivent «Eve et les vacances» (1968) et «Eve et le travail» (1970) toujours sous la réalisation de Jean Becker.

Auréolée par le succès des «Saintes Chéries», Nicole de Buron est sollicitée par le cinéma. Elle signe le scénario avec Pierre Sisser de «Erotissimo» (1968) dont la réalisation est confiée à Gérard Pirès. Cette comédie avec Annie Girardot, Jean Yanne et Francis Blanche a pour trame deux sujets tendance du moment, l’érotisation de la société et l’inquisition fiscale. Avec Gérard Pirès, elle enchaîne avec «Elle court, elle court la banlieue» (1972) qui évoque le quotidien épuisant d’un couple de banlieusards incarné par Marthe Keller et Jacques Higelin et «Attention les yeux!» (1975) où Claude Brasseur joue un réalisateur qui se voit proposer un film pornographique. Elle retrouve Annie Girardot associée à Jean-Pierre Marielle dans «Cours après moi … que je t’attrape» (1976) de Robert Pouret et dans son unique réalisation «Vas-y maman» (1978). Dans ce film, elle reprend ses récits humoristiques autobiographiques. Elle dresse le portrait d’une femme au foyer lassée des tâches domestiques qui décide de donner un tournant à sa vie en se lançant dans l’écriture d’un roman érotique. Elle est également l’auteur d’une pièce de théâtre «Remarie-moi» (1979) créée au Théâtre Daunou. Dans cette comédie de mœurs mise en scène par Michel Roux, Jacqueline Gauthier et Bernard Lavalette interprètent un couple de divorcés qui décide de se remarier ensemble. Dans la même thématique, elle collabore une dernière fois avec Gérard Pirès pour «Rends-moi la clé» (1980) avec Jacques Dutronc et Jane Birkin.

Dans les années quatre-vingt, Nicole de Buron adapte deux de ses romans à la télévision. Elle écrit «Qui c’est ce garçon?» (1986) dont la réalisation est assurée par Nadine Trintignant. Ce feuilleton en 6 épisodes relate les amours tumultueuses d’une jeune femme qui perturbe la vie d’un couple moderne incarné par Marlène Jobert et Ugo Tognazzi. Cette chronique qui évoque les conflits de génération fait l’objet d’une suite intitulée «C’est quoi ce petit boulot?» (1991) où Jean-Claude Brialy reprend le rôle de Ugo Tognazzi dans 4 épisodes. Par la suite, elle se consacre uniquement à l’écriture de romans humoristiques à succès. Mariée à Jean Bruel, fondateur de «La Compagnie des Bateaux Mouche , elle est la mère de deux filles, dont Charlotte qui annonce son décès le 11 décembre 2019. Elle est inhumée dans son domaine agricole «La Flassane» à Castelreng dans l’Aude.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1968Erotissimo – de Gérard Pirés avec Jean Yanne
1971Elle court, elle court la banlieue – de Gérard Pirès avec Marthe Keller
1975Attention les yeux ! – de Gérard Pirès avec Claude Brasseur
1976Cours après moi que je t’attrape – de Robert Pouret avec Jean-Pierre Marielle
1978Vas-y maman ! – de Nicole de Buron avec Annie Girardot
1980Rends-moi la clé ! – de Gérard Pirès avec Jane Birkin
Fiche créée le 20 décembre 2019 | Modifiée le 11 février 2020 | Cette fiche a été vue 957 fois
PREVIOUSPhilippe de Broca || Nicole de Buron || Maurice de CanongeNEXT