CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Eleanor Powell
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Ila Meery



Date et Lieu de naissance : 31 août 1908 (Körmend, Empire Austro-Hongrois)►
Date et Lieu de décès : 18 décembre 1974 (Budapest, Hongrie)
Nom Réel : Ilona Mecséry

ACTRICE
Image
1928 Cagliostro (graf Cagliostro) de Richard Oswald avec Hans Stüwe, Renée Héribel & Alfred Abel
Image
1934 Lac aux dames – de Marc Allégret avec Jean-Pierre Aumont, Simone Simon, Michel Simon & Maroulka
Image
1934 Pension Mimosas – de Jacques Feyder avec Paul Bernard, Françoise Rosay, Jean Max & Arletty
Image
1934 Zouzou – de Marc Allégret avec Josephine Baker, Jean Gabin, Yvette Lebon & Pierre Larquey

Ila Meery est née Ilona Mecséry, le 31 août 1908, dans la petite ville hongroise de Körmend, au centre du vaste empire des Habsbourg. Elle se produit sur scène au milieu des années 20 et travaille notamment au Théâtre Royal de Budapest, où on la voit danser, entre autres, dans la troupe de l’opérette «Alexandra» de Albert Szirmai. En 1928, elle est, à la suite d’un concours, élue la plus jolie girl de la capitale hongroise. Elle remporte le premier prix, un bracelet en or, et déclare que son prochain objectif est de faire du cinéma.

Elle débute à l’écran en Allemagne pour la firme berlinoise «Super-Film GmbH», dans «Prinzessin Olala» (1928), où elle est l’amie de Carmen Boni et côtoie Marlene Dietrich alors débutante, et «Der Raub der Sabinerinnen» (1928) en danseuse de revue entourée de Ralph Arthur Roberts, Ida Wüst, Teddy Bill, deux films dirigés par Robert Land. Elle choisit alors comme pseudonyme «Meery» qui n’est autre que la contraction de son nom de famille, «Mecséry». Ila Meery incarne ensuite la comtesse Jeanne de la Motte, qui lors d’une scène dévoile allègrement sa poitrine, dans la co-production germano-française «Cagliostro» (1928) de Richard Oswald, avec Hans Stüwe dans le costume du célèbre aventurier italien, mais aussi Edmond Van Daële en Louis XVI, Suzanne Bianchetti en Marie-Antoinette, Alfred Abel en prince de Rohan, Charles Dullin et Rina De Liguoro en marquis et marquise Espeda. Elle figure ensuite parmi les protagonistes du film autrichien «Le paradis blanc» (1929) de Max Neufeld, film montagnard avec Fred Doederlein et Hilde Jennings, où les deux tiers de cette production sont consacrés aux scènes de ski tournées dans les magnifiques décors naturels des Alpes. Ainsi s’achève la première partie de sa carrière de vedette.

Ila Meery revient au cinéma en faisant une apparition dans «Les aventures du roi Pausole» (1933) de Alexis Granowsky. Le cinéma français s’approprie bientôt la décorative jeune femme que l’on peut voir dans «Lac aux dames» (1934) de Marc Allégret, auprès de Jean-Pierre Aumont et Simone Simon; «Zouzou» (1934) de Marc Allégret, où elle interprète Miss Barbara, aux côtés de Josephine Baker et Jean Gabin; «Pension Mimosas» (1935) de Jacques Feyder, entourée de Françoise Rosay, Paul Bernard et André Alerme; et «Marius et Olive à Paris» (1935) de Jean Epstein, avec Marcel Barencey et René Sarvil en vedettes. Elle termine son parcours cinématographique dans son pays natal en tournant, sous le nom d’Ila Mecséry, «Tisztelet a kivételnek» (1936) de Ákos Ráthonyi, dont les têtes d’affiche sont Imre Ráday et Klári Tolnay. L’année suivante, elle épouse l’homme d’affaires anglais James Willing, qui mourra au combat en 1941.

Après un très long silence de plus de trente ans dont on ne sait rien, l’actrice serait décédée le 18 décembre 1974, à Budapest. Contrairement à ce que l’on peut lire dans certaines sources, Ila Meery (où Illa Meery) n’est pas la comtesse d’origine russe Marie Tchernycheff Besobrazoff (1915/2010), épouse de Henri Garat de 1939 à 1942 et condamnée pour collaboration. Voilà, vous aurez maintenant compris que notre actrice n’a rien à voir avec le personnage peu recommandable qu’était Mara Tchernycheff Bezobrazoff.

© Marlène PILAETE

copyright
1928Princesse Ohlala ( prinzessin Olala ) de Robert Land avec Georg Alexander
Der raub der sabinerinnen – de Robert Land avec Ralph Arthur Roberts
Cagliostro ( graf Cagliostro ) de Richard Oswald avec Hans Stüwe
1929Le paradis blanc ( das weisse paradies ) de Max Neufeld avec Hans Thimig
1933Les aventures du roi Pausole – de Alexis Granowsky avec André Berley
Les aventures du roi Pausole ( die abenteuer des königs Pausole / König Pausole ) de Alexis Granowsky avec Emil Jannings
    Version allemande de « Les aventures du roi Pausole»
1934Lac aux dames – de Marc Allégret avec Michel Simon
Zouzou – de Marc Allégret avec Jean Gabin
Pension Mimosas – de Jacques Feyder avec Paul Bernard
1935Marius et Olive à Paris – de Jean Epstein avec Marcel Barencey
1936Tisztelet a kivételnek – de Ákos Ráthonyi avec Imre Ráday
Fiche créée le 16 octobre 2019 | Modifiée le 17 octobre 2019 | Cette fiche a été vue 476 fois
PREVIOUSRalph Meeker || Ila Meery || Don MegowanNEXT