CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Delmer Daves
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Carlos López Moctezuma



Date et Lieu de naissance : 19 novembre 1909 (Mexico, District Fédéral, Mexique)
Date et Lieu de décès : 14 juillet 1980 (Aguascalientes, Aguascalientes, Mexique)
Nom Réel : Carlos López Moctezuma Pineda

ACTEUR

Carlos López Moctezuma Pineda, dernier d’une famille de onze enfants, naît le 19 novembre 1909 à Mexico. Son père José López Moctezuma est cadre à la compagnie nationale des chemins de fer mexicains. Carlos est d’abord inscrit dans un collège de frères maristes avant de suivre une formation administrative qui lui permet de rentrer lui aussi à la compagnie des chemins de fer. Mais avec ses premiers salaires il décide de se payer des cours d’art dramatique et il suit bientôt une formation dispensée notamment par Virginia Fabregas et Fernando Soler à l’École d’art dramatique de sa ville natale. Durant ses premières années de sa carrière artistique, il fait la connaissance de la jeune comédienne Josefina Escobedo (1914-1997) qui est bientôt son épouse et la mère de leurs deux enfants, Josefina et Carlos. Très vite Carlos López Moctezuma se distingue sur les planches et il devient même directeur d’une petite troupe théâtrale.

Carlos López Moctezuma interprète un premier petit rôle cinématographique alors qu’il est déjà presque trentenaire. C’est pour lui le début d’une impressionnante carrière de plus de deux cents films en quatre décennies. Avec son physique massif et sa voix de tonnerre, il devient l’un des plus fameux «méchants» du cinéma mexicain (Tout le contraire dira-t-on de sa véritable personnalité qui est celle d’un fidèle époux et bon père de famille). En 1948, il reçoit sa première récompense cinématographique au niveau national (Ariel d’argent) pour sa magistrale interprétation du grand propriétaire tyrannique, que doit affronter Maria Félix, l’institutrice Rosaura Salazar de «Río Escondido» (1948), une œuvre du réalisateur emblématique mexicain Emilio Fernández dit l’Indien. Un deuxième Ariel d’argent lui est remis en 1952 pour «Le révolté de Santa Cruz» de Roberto Gavaldón, avec Pedro Armendariz.

Bien évidemment Carlos López Moctezuma apparaît dans de nombreuses productions mexicaines aux thèmes traditionnels ou qui évoquent le passé récent et tourmenté du Mexique. Les Mexicains peuvent également apprécier l’acteur dans des histoires comiques dont «Le gendarme inconnu» (1941) de Miguel M. Delgado, avec Cantinflas. Il fait aussi partie du générique de nombreux films d’horreur comme «La horripilante bestia humana» (1969) de René Cardona. Et nous ne devons pas, bien évidemment, l’oublier lorsqu’il interprète un médecin bourru mais admirable de dévouement alors qu’une épidémie s’est abattue sur une petite bourgade de pêcheurs de la province de Vera Cruz pour le film de Yves Allégret «Les orgueilleux» (1953), avec le couple mythique formé par Michèle Morgan et Gérard Philipe.

L’acteur tourne également en Argentine plusieurs films dont «El Barro humano» (1950) de Luís César Amadori, et en Espagne, «El ojo de cristal» (1955) de Antonio Santillán, et «Plage interdite» (1955) de Julián Soler avec Rossana Podesta. En 1965, il retrouve une équipe française en devenant l’un des protagonistes de caractère du film de Louis Malle, «Viva Maria!» avec Brigitte Bardot et Jeanne Moreau. Il apparaît une dernière fois devant les caméras en 1980 pour «Como México no hay dos» de Rafael Villaseñor Kuri, film qui lui permettra de recevoir un nouvel Ariel d’argent mais cette fois à titre posthume. En effet Carlos López Moctezuma, l’un des derniers géants du cinéma mexicain, meurt des suites d’un emphysème pulmonaire le 14 juillet 1980 à Aguascalientes (Nord-Ouest de Mexico).

© Caroline HANOTTE

copyright
1938Los dos cadetes – de René Cardona avec Sara García
La belle indienne ( la india bonita ) de Antonio Helú avec María Luisa Zea
Los milliones de Chaflán – de Rolando Aguilar avec Gustavo Aponte
Perjura – de Raphael J. Sevilla avec Jorge Negrete
1939La casa del ogro – de Fernando de Fuentes avec Gloria Marín
Luna criolla – de Raphael J. Sevilla avec Lucy Delgado
La bestia negra – de Gabriel Soria avec Arturo de Córdova
Perfidie ( perfidia ) de William Rowland avec María Teresa Montoya
Le fouet ( el látigo ) de José Bohr avec Aurora Walker
El muerto murió – de Alejandro Galindo avec Gloria Marín
En un burro tres baturros – de José Benavides Hijo avec Sara García
Viviré otra vez – de Roberto Rodríguez avec Adriana Lamar
La folie de Don Juan ( la locura de Don Juan ) de Gilberto Martínez Solares avec Susana Guízar
Haine ( odio ) de William Rowland avec Aurora Walker
1940Los de abajo / Con la división del norte – de Chano Urueta avec Isabela Corona
¡ Que viene mi marido ! – de Chano Urueta avec Joaquín Pardavé
El fantasma de medianoche – de Raphael J. Sevilla avec Emma Roldán
El hipnotizador – de Antonio Helú avec Carmen Hermosillo
La vie de Simon Bolivar ( Simón Bolivar ) de Miguel Contreras Torres avec Miguel Inclán
1941Cuando los hijos se van – de Juan Bustillo Oro avec Sara García
El rápido de las 9:15 – de Alejandro Galindo avec Virginia Fábregas
Le gendarme a du flair / Le gendarme inconnu ( el gendarme desconocido ) de Miguel M. Delgado avec Carolina Barret
Du ranch à la capitale ( del rancho a la capital ) de Raúl de Anda avec Susana Guizar
Las tres viudas de papá – de Miguel Zacarías avec Chel López
1942Le comte de Monte-Cristo ( el conde de Montecristo ) de Roberto Gavaldón & Chano Urueta avec Esperanza Baur
Papá se desenreda – de Miguel Zacarías avec Sara García
La venganza del Charro Negro – de Raúl de Anda avec Amanda del Llano
Amanecer ranchero – de Raúl de Anda avec María Luisa Zea
Así se quiere en Jalisco – de Fernando de Fuentes avec Jorge Negrete
Lo que sólo el hombre puede sufrir – de Juan José Ortega avec Pilar Murillo
Le rocher des âmes ( el peñón de las animas ) de Miguel Zacarías avec Maria Félix
1943Le père Morelos ( el padre Morelos ) de Miguel Contreras Torres avec Dolores Camarillo
Christophe Colomb ( Cristóbal Colón / la grandeza de América ) de José Díaz Morales avec Gloria Jordan
El rayo del sur – de Miguel Contreras Torres avec Miguel Inclán
Konga roja – de Alejandro Galindo avec Maria Antonieta Pons
La fille du ciel ( la hija del cielo ) de Juan José Ortega avec Mimí Derba
El herrero – de Ramón Pereda avec Adriana Lamar
1944Toros, amor y gloria – de Raúl de Anda avec Sara García
Le péché d’une mère ( el pecado de una madre ) de Ramón Pereda avec José Baviera
Le médecin des fous ( el médico de las locas ) de Alfonso Patiño Gómez avec Carolina Barret
El mexicano – de Agustín P. Delgado avec Lupita Gallardo
Valet, cavalier et roi ( sota, caballo y rey ) de Robert Quigley avec Conchita Gentil Arcos
1945Capullito de alhelí – de Fernando Soler avec Armando Soto La Marina
Canaima / El dios del mal – de Juan Bustillo Oro avec June Byron
Caminos de sangre – de Rolando Aguilar avec Luis Aguilar
1946Una mujer de Oriente – de Juan Orol avec Rosa Carmina
La culpable – de José Díaz Morales avec María del Carmen Martínez
Champion sans couronne ( campeón sin corona ) de Alejandro Galindo avec Nelly Montiel
La reina del trópico – de Raúl de Anda avec María Antonieta Pons
Festín de buitres – de Ramón Peón avec Micaela Castejón
1947Los cristeros / Sucedió en Jalisco – de Raúl de Anda avec Sara García
Rio Escondido, ville d’enfer ( Rio Escondido ) de Emilio Fernández avec Maria Félix
    Ariel d’Argent du meilleur acteur, Mexique

Sous le ciel de Sonora ( bajo el cielo de Sonora ) de Rolando Aguilar avec Leonora Amar
À l’ombre du pont ( a la sombra del puente ) de Roberto Gavaldón avec Esther Fernández
Ave de paso – de Celestino Gorostiza avec Aurora Walker
El gallero – de Emilio Gómez Muriel avec Rita Macedo
1948Los que volvieron – de Alejandro Galindo avec Antonio Palacios
El último chinaco – de Raúl de Anda avec Katy Jurado
Maclovia – de Emilio Fernández avec Maria Félix
Las mañanitas – de Juan Bustillo Oro avec Lupe Inclán
Comisario en turno – de Raúl de Anda avec Enedina Díaz de León
Medianoche – de Tito Davison avec Marga López
El rencor de la tierra – de Alfredo B. Crevenna avec Miguel Inclán
1949Carta Brava – de Agustín P. Delgado avec Carmen Guillén
Tres hombres malos – de Fernando Méndez avec Miguel Ángel Ferriz
Les anges de la rue / Les anges des bas-fonds ( angeles del arrabal ) de Raúl de Anda avec Sara Montes
Tierra muerta – de Vicente Oroná avec Beatriz Aguirre
El abandonado – de Chano Urueta avec Martha Roth
Canta y no llores – de Alfonso Patiño Gómez avec Rodolfo Landa
1950Sentencia – de Emilio Gómez Muriel avec María Gentil Arcos
Quinto patio – de Raphael J. Sevilla avec Nono Arsu
Inmaculada – de Julio Bracho avec Rosario Granados
Pata de palo – de Emilio Gómez Muriel avec Lilia Prado
Rosaure castro – de Roberto Gavaldón avec Maria Douglas
Furia roja – de Steve Sekely & Víctor Urruchúa avec Sara Montiel
¡... Y murío por nosotros! – de Joselito Rodríguez avec Delia Magaña
1951Peregrina – de Chano Urueta avec Lilia del Valle
Fierecilla – de Fernando Méndez avec Angélica María
María Montecristo – de Luis César Amadori avec Zully Moreno
Crime et châtiment ( crimen y castigo ) de Fernando de Fuentes avec Lilia Prado
La estatua de carne – de Chano Urueta avec Silvia Pinal
Sentenciado a muerte – de Víctor Urruchúa avec Conchita Gentil Arcos
Dos caras tiene el destino – de Agustín P. Delgado avec Miroslava Stern
1952La huella de unos labios – de Juan Bustillo Oro avec Rosario Granados
Carne de presidio – de Emilio Gómez Muriel avec José María Linares-Rivas
Cartas a Ufemia – de José Díaz Morales avec Jorge Casanova
Le révolté de Santa Cruz / Le sorcier de Santa Cruz / Soledad ( el rebozo de soledad ) de Roberto Gavaldón avec Estela Inda
    Ariel d’Argent du meilleur second rôle masculin, Mexique

Ella, lucifer y yo – de Miguel Morayta avec Abel Salazar
La révolte des pendus ( la rebelión de los colgados ) de Alfredo B. Crevenna & Emilio Fernández avec Eduardo Alcazar
1953Les orgueilleux – de Yves Allégret avec Michèle Morgan
Por el mismo camino – de Alejandro Galindo avec Sara Montes
La mujer desnuda – de Fernando Méndez avec Fanny Schiller
Un divorcio – de Emilio Gómez Muriel avec Marga López
Notre père ( padre nuestro ) de Emilio Gómez Muriel avec Andrea Palma
Reportaje – de Emilio Fernández avec Pedro Infante
1954Retorno a la juventud – de Juan Bustillo Oro avec Enrique Rambal
Prends-moi… dans tes bras / Rita, fille ardente ( llévame en tus brazos ) de Julio Bracho avec Ninón Sevilla
Hijas casaderas – de Gilberto Martínez Solares avec Silvia Pinal
Ley fuga – de Emilio Gómez Muriel avec Gloria Marín
Ofrenda – de Francisco Reiguera avec Carmelita González
Un minuto de bondad – de Emilio Gómez Muriel avec Patricia de Morelos
Plage interdite ( playa prohibita / paya prohibida ) de Julián Soler avec Rossana Podesta
1955Chilam Balam – de Íñigo de Martino avec María de la Paz Ceballos
El asesino X – de Juan Bustillo Oro avec Chel López
El barro humano – de Luis César Amadori avec Zully Moreno
Folie passionnelle ( locura pasional ) de Tulio Demicheli avec Silvia Pinal
L’œil de cristal / Les aventures de Marcelin ( el ojo de cristal ) de Antonio Santillán avec Beatriz Aguirre
1956Felicidad – de Alfonso Corona Blake avec Elsa Cárdenas
1957Asi era Pancho Villa – de Ismael Rodríguez avec María Elena Marqués
Las manzanas de Dorotea – de Raúl de Anda avec Ángela Rodríguez
Cielito lindo – de Miguel M. Delgado avec Luis Aguilar
Mujer en condominio – de Rogelio A. González avec Consuelo Monteagudo
Le rebelle ( una cita de amor ) de Emilio Fernández avec Silvia Pinal
Ama a tu prójimo – de Tulio Demicheli avec Elsa Aguirre
1958Cuando viva Villa ! es la muerte – de Ismael Rodríguez avec Rosita Quintana
Una golfa – de Tulio Demicheli avec Sara Guasch
L’affaire d’une adolescente ( el caso de una adolescente ) de Emilio Gómez Muriel avec Hortensia Santoveña
Huit cents lieues sur l’Amazone ( 800 leguas por el Amazonas /el jangada ) de Emilio Gómez Muriel avec Beatriz Aguirre
La estrella vacía – de Emilio Gómez Muriel avec Maria Félix
1959Qué noche aquella – de Íñigo de Martino avec Elda Peralta
Lágrimas de amor – de Alfonso Corona Blake avec Ana Luisa Peluffo
La sombra del caudillo – de Julio Bracho avec Tito Junco
La Llorona – de René Cardona avec María Elena Marqués
1960El último mexicano – de Juan Bustillo Oro avec Alfonso Torres
Pancho Villa y la Valentina / Mas cuentos de Pancho Villa – de Ismael Rodríguez avec Pedro Armendariz
L’appel de la mort ( la llamada de la muerte ) de Antonio Orellana avec Martha Roth
Simitrio – de Emilio Gómez Muriel avec José Elías Moreno
La prison de Cananea / Poursuite dans le désert ( la cárcel de Cananea ) de Gilberto Gazcón avec Augustin de Anda
El padre Pistolas – de Julián Soler avec Christiane Martel
Une passion me domine ( una pasión me domina ) de Humberto Gómez Landero avec Elvira Quintana
1961Bonitas las tapatías – de Humberto Gómez Landero avec Aurora Walker
Carnaval en mi barrio – de René Cardona avec Kitty de Hoyos
El malvado Carabel – de Rafael Baledón avec Lilia Prado
Pecado de juventud – de Mauricio de la Serna avec Marta Elena Cervántes
1962Alias El Alacrán – de Arturo Martínez avec Sonia Infante
Rire de la ville ( la risa de la ciudad ) de Gilberto Gazcón avec Alma Delia Fuentes
Tres palomas alborotadas – de Emilio Gómez Muriel avec María Duval
La máscara de jade – de Arturo Martínez avec Fernando Soto
1963En la vieja California – de Jesús Marín avec Germán Robles
La maldición de la Llorona / La casa embrujada – de Rafael Baledón avec Julissa
Los bravos de California – de Jesús Marín avec Manuel López Ochoa
Tres muchachas de Jalisco – de Emilio Gómez Muriel avec Sofía Álvarez
El solitario – de Arturo Martínez avec Rogelio Guerra
La duquesa diabólica – de Arturo Martínez avec Rosa María Gallardo
1964Preludio 11 – de Kurt Maetzig avec Armin Mueller-Stahl
Le musée de l’horreur ( museo del horror ) de Rafael Baledón avec Sonia Infante
Duelo en el desierto – de Arturo Martínez avec Fanny Cano
Los novios de mis hijas – de Alfredo B. Crevenna avec Amparo Rivelles
La sombra del mano negra – de Alfredo B. Crevenna & Alberto Mariscal avec María Duval
El último cartucho – de Zacarías Gómez Urquiza avec Manuel López Ochoa
1965Viva Maria ! – de Louis Malle avec Brigitte Bardot
Llanto por Juan Indio – de Rogelio González Garza avec Eva Calvo
El texano – de Alfredo B. Crevenna avec Rodolfo de Anda
El pueblo fantasma – de Alfredo B. Crevenna avec Fernando Luján
Los asesinos del karate – de Alfredo B. Crevenna avec Wolf Ruvinskis
¡ Ay, Jalisco no te rajes ! – de Miguel Morayta avec Miguel Ángel Ferriz
Las tapatías nunca pierden – de Humberto Gómez Landero avec Guillermo Hernández
Santo contre l’étrangleur ( Santo vs el estrangulador / Santo vs el espectro ) de René Cardona avec Santo
Arrullo de Dios – de Alfonso Corona Blake avec Libertad Lamarque
1966Falsificadores asesinos – de Zacarías Gómez Urquiza avec Freddy Fernández
¡ Viva Benito Canales ! – de Miguel M. Delgado avec Elvira Quintana
El temerario – de Arturo Martínez avec Pedro Armendáriz Jr.
Casa de mujeres – de Julián Soler avec Dolores del Rio
Espectro del estrangulador – de René Cardona avec María Duval
Si quiero – de Raúl de Anda avec María Antonieta Olivera
1967La perra – de Emilio Gómez Muriel avec Libertad Leblanc
Rocambole contra las mujeres arpías – de Emilio Gómez Muriel avec Jacqueline Andere
Un dorado de Pancho Villa – de Emilio Fernández avec Sonia Amelio
Rocambole contra la secta del escorpion – de Emilio Gómez Muriel avec Julio Alemán
El centauro Pancho Villa – de Alfonso Corona Blake avec José Elías Moreno
1968México de noche – de Arturo Martínez avec Valentín Trujillo
Lucio Vázquez – de René Cardona & Tito Novaro avec Antonio Aguilar
Cuatro hombres marcados – de Jaime Salvador avec Armando Gutierrez
Ambición sangrienta – de Jaime Salvador avec Columba Domínguez
Cinco en la cárcel – de Emilio Gómez Muriel avec Enrique Aguilar
1969L’horrible bête humaine ( la horripilante bestia humana ) de René Cardona avec José Elías Moreno
Lauro Puñales – de René Cardona avec Flor Silvestre
Modisto de señoras – de René Cardona Jr. avec Mauricio Garcés
La impuras – de Alfredo B. Crevenna avec Ana Luisa Peluffo
El crepúsculo de un dios – de Emilio Fernández avec Sara Levy
Los problemas de mamá – de Alfredo B. Crevenna avec Amparo Rivelles
1971Sucedió en Jalisco – de Raúl de Anda avec Luciano Hernández de la Vega
1972El ausente – de Arturo Martínez avec Eduardo de la Peña
Duelo al atardecer – de Raúl de Anda hijo avec María del Pilar
L’homme et la bête ( el hombre y la bestia ) de Julián Soler avec Sasha Montenegro
1973El extraño caso de Rachel K – de Oscar L. Valdés avec Isabel Moreno
Los hombres no lloran – de Raúl de Anda hijo avec Jorge Rivero
En busca de un muro – de Julio Bracho avec Ignacio López Tarso
El tigre de Santa Julia – de Arturo Martínez avec Amalia Macías
La loca de los milagros – de José María Fernández Unzáin avec Jaime Moreno
Satan de toutes les horreurs ( Satanás de todos los horrores ) de Julián Soler avec Enrique Lizalde
1974Las hijas de don Laureano – de Gilberto Martínez Solares avec Delia Magaña
Los vampiros de Coyoacán – de Arturo Martínez avec Germán Robles
Cabalgando a la luna – de Raúl de Anda avec Lucía Méndez
Los galleros de Jalisco – de Arturo Martínez avec Mário Almada
1975Un chemin vers le ciel ( un camino al cielo ) de Arturo Martínez avec Gerardo Reyes
Las fuerzas vivas – de Luis Alcoriza avec David Reynoso
El buscabullas – de Raúl de Anda avec Silvia Manríquez
La grande aventure de Zorro ( la gran aventura del Zorro ) de Raúl de Anda avec Helena Rojo
1976Lo mejor de Teresa – de Alberto Bojórquez avec Tina Romero
1977Nobleza ranchera – de Arturo Martínez avec Sara García
Cuchillo – de Rodolfo de Anda avec Andrés García
Mataron a Camelia la Texana – de Arturo Martínez avec Ana Luisa Peluffo
1978Son tus perjúmenes mujer – de Arturo Martínez avec María Aurora Martínez
Candelaria – de Rafael Lanuza avec Ana Lilia Tovar
El valiente vive... hasta que el cobarde quiere – de Arturo Martínez avec Beatriz Adriana
1979Tu vida contra mi vida – de Arturo Martínez avec Rosenda Bernal
Bloody Marlene / El brazo de oro – de Alberto Mariscal avec Martha Navarro
Amor a la mexicana – de Raúl de Anda hijo avec Lourdes Munguía
1980Perro callejero – de Gilberto Gazcón avec Lyn May
Como México no hay dos – de Rafael Villaseñor Kuri avec Roberto Guzmán
    Ariel d’Argent du meilleur second rôle masculin, Mexique

¡ Patakín ! quiere decir ¡ fábula ! – de Manuel Octavio Gómez avec Miguel Benavides
Fiche créée le 9 février 2008 | Modifiée le 22 décembre 2013 | Cette fiche a été vue 8882 fois
PREVIOUSMarga López || Carlos López Moctezuma || Perry LopezNEXT