CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Priscilla Lane
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Léon Bary



Date et Lieu de naissance : 6 juin 1880 (Paris, France)►
Date et Lieu de décès : 7 janvier 1954 (Paris, France)►
Nom Réel : Léon Bary

ACTEUR
Image
1916 Ravengar (the shielding shadow) de Louis J. Gasnier & Donald MacKenzie avec Grace Darmond & Ralph Kellard
Image
1923 The grail – de Colin Campbell avec Dustin Farnum, Peggy Shaw, Carl Stockdale & Frances Raymond
Image
1935 À minuit, le sept – de Maurice de Canonge avec Paul Bernard, Raymond Cordy & Jean Brochard
Image
1942 Le brigand gentilhomme – de Emile Couzinet avec Jean Weber, Katia Lova, Gaston Modot & Catherine Fonteney

C’est dans le cinquième arrondissement parisien, rue Guy de La Brosse, que Léon Bary vient au monde le 6 juin 1880. Son père, Jean-Baptiste Bary est typographe, sa mère, Aline (née Mathieu), est couturière. Il est élève au Conservatoire de Paris, avant de jouer au théâtre pendant une dizaine d’années. On le voit notamment chez Gabrielle Réjane, au Théâtre des arts où au Théâtre Sarah Bernhardt. En 1900, auprès de la grande tragédienne, il fait parti de la création de «L’aiglon» de Edmond Rostand, et cinq and plus tard dans une autre création, «Angelo tyran de Padoue» de Victor Hugo. Dès 1910, il tourne dans plusieurs petits films signés Albert Capellani, Georges Denola et Georges Monca.

En 1913, Léon Bary est sollicité par une compagnie de production anglaise pour réaliser quelques films. Un début de carrière interrompu par la Première Guerre mondiale. Après deux années passées dans l’armée, parlant un anglais passable, il décide malgré tout de tenter sa chance aux USA. Arrivé à New York, il rencontre Louis J. Gasnier, un compatriote, cinéaste très en vogue pour ses réalisations de sérials à succès. Celui-ci l’emploie très vite pour être le héros peu sympathique de «Ravengar» en 1916, aux côtés de Grace Darmond. Il enchaîne avec deux autres films en 15 épisodes «Le mystère de la double croix» (1916) et «Les sept perles» 1917). Pendant huit ans, son charme et son élégante allure sont mis à contribution auprès de grandes vedettes comme: Fannie Ward dans «Le ticket jaune» (1918); Douglas Fairbanks dans «Les trois mousquetaires» (1921) où il joue Athos; Pauline Frederick dans «The lure of Jade» (1921); Mabel Normand dans «Suzanna» (1922); Evelyn Brent dans «Midnight Molly» (1924). Il apparaît aussi dans quelques westerns dont les héros sont Dustin Farnum, Hoot Gibson et Harry Carey.

Sa parenthèse américaine se termine en 1925. Léon Bary revient en France et fort de son expérience Hollywoodienne, il s’impose très vite dans des rôles de premier plan, dans, entres-autres, «La bonne réputation» (1926), coproduction franco-germanique réalisée par Pierre Marodon, «Le tourbillon de Paris» (1928) de Julien Duvivier, «La route est belle» (1929) de Robert Florey, «77 rue Chalgrin» (1930) de Albert de Courville, «L’enfant du carnaval» (1934) de Alexandre Volkoff, etc. Notons qu’en 1928, il fait un bref séjour en Californie pour reprendre son rôle du mousquetaire Athos auprès de Douglas Fairbanks, dans «Le masque de fer» de Allan Dwan. En 1930, il participe à l’écriture de scénarios de deux courts-métrages tournés en Amérique. Mais, au milieu des années 1930, sa carrière décline. Il est relégué aux rôles secondaires comme dans «Le puritain» (1937) de Jeff Musso, «Ceux de demain» (1938) de Adelqui Migliar et «Sur le plancher des vaches» (1939) de Pierre-Jean Ducis. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il joue un dernier rôle conséquent dans «Le brigand gentilhomme» (1943), un film de cape et d’épée tourné par Emile Couzinet aux Studios de Royan et en Avignon. Dans les dernières années de son parcours cinématographique, il n’est plus qu’une silhouette et son nom a disparu des affiches.

Le 28 mai 1917, Léon Bary se marie à New York, avec Marie Françoise Cronsaz, une riche héritière suisse. En secondes noces, il épouse le 26 mai 1925 à Paris, Jeanne Cécile Ottino. Il laisse cette dernière veuve au petit matin du 7 janvier 1954 quand il s’éteint à l’hôpital Necker de Paris. Artiste oublié de tous, il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise.

© Pascal DONALD – Remerciements à Daniel DOYON et Jean-Pascal CONSTANTIN

copyright
1910 CM La fiancée du château maudit / La mariée du château maudit – de Albert Capellani avec André Simon
CM La libératrice – de Georges Monca avec Louis Ravet
CM La puissance du souvenir / Le monstre – de Albert Capellani avec Regina Sandri
CM Le spoliateur / L’autre – de Albert Capellani avec Maurice Luguet
CM La cigale et la fourmi – de Georges Monca avec Madeleine Fromet
CM L’évadé des tuileries / Une journée de la révolution / Août 1792 – de Albert Capellani avec Herman Grégoire
CM La grève des forgerons – de Georges Monca avec Jean Garat
CM Mannequin par amour / Le mannequin – de Georges Monca avec André Simon
CM Le revenant – de Georges Denola avec Gaston Séverin
CM Rigadin médecin de service / Le médecin de service – de Georges Monca avec Yvonne Arnold
CM Rigadin est trop beau – de Georges Monca avec Germaine Lançay
CM Rigadin et ses fils – de Georges Monca avec Fernande Bernard
CM Rigadin rapin – de Georges Monca avec Alexandre Colas
CM Rigadin prend le train de 5h55 – de Georges Monca avec Charles Prince
CM Rigadin se décide à travailler – de Georges Monca avec Fernand Tauffenberger
1911 CM Souris d’hôtel – de Georges Denola avec Mistinguett
CM Les misérables – de Albert Capellani avec Henry Krauss
    Film en 4 parties – + scénario
    1 : Jean Valjean
    2 : Fantine
    3 : Cosette
    4 : Cosette et Marius
1912 CM La course du bonheur – de ?
CM Manon Lescaut – de Albert Capellani avec Emile Matrat
1913The lady of the Lyons – de Léon Bary avec Cecil Mannering
    Seulement réalisation
The lure of London – de Léon Bary
    Seulement réalisation
1915Married for money – de Léon Bary avec Daisy Cordell
    Seulement réalisation
In the grip of the sultan – de Léon Bary avec Miriam Ferris
    Seulement réalisation
In the hands of the spoilers – de Léon Bary
    Seulement réalisation
1916Ravengar ( the shielding shadow ) de Louis J. Gasnier & Donald MacKenzie avec Grace Darmond
    Sérial en 15 épisodes
    1 : The treasure trove
    2 : Into the depths
    3 : The mystic defender
    4 : The earthquake
    5 : Through bolted doors
    6 : The disappearing shadow
    7 : The awakening
    8 : The haunting hand
    9 : The incorrigible captive
    10 : The vanishing mantle
    11 : The great sacrifice
    12 : The stolen shadow
    13 : The hidden menace
    14 : Absolute black
    15 : The final chapter
Le mystère de la double croix ( the mystery of the double cross ) de William Parke avec Mollie King
    Sérial en 15 épisodes
    1 : The lady in number 7
    2 : The masked stranger
    3 : An hour to live
    4 : Kidnapped
    5 : The life current
    6 : The dead come back
    7 : Into thin air
    8 : The stranger disposes
    9 : When jail birds fly
    10 : The hole-in-the-wall
    11 : Love’s sacrifice
    12 : Riddle of the double cross
    13 : The face of the stranger
    14 : The hidden brand
    15 : Mystery of the double cross
1917Les sept perles ( the seven pearls ) de Louis J. Gasnier & Donald McKenzie avec Creighton Hale
    Sérial en 15 épisodes
    1 : The sultan’s necklace
    2 : The bowstring
    3 : The air peril
    4 : Amid the clouds
    5 : Between fire and water
    6 : The abandoned mine
    7 : The false pearl
    8 : The man trap
    9 : The message on the wire
    10 : The hold-up
    11 : Gems of jeopardy
    12 : Buried alive
    13 : Over the falls
    14 : The tower of death
    15 : The seventh pearl
1918Le ticket jaune / Le billet jaune ( the yellow ticket ) de William Parke avec Fannie Ward
1920Kismet – de Louis J. Gasnier avec Rosemary Theby
1921Les trois mousquetaires ( the three musketeers ) de Fred Niblo avec Douglas Fairbanks
The lure of Jade – de Colin Campbell avec Pauline Frederick
The call of home – de Louis J. Gasnier avec Irene Rich
1922The galloping kid / Misfits becomes chaperon – de Nat Ross avec Edna Murphy
June madness – de Harry Beaumont avec Viola Dana
Suzanna – de F. Richard Jones avec Mabel Normand
The white flower – de Julia Crawford Ivers avec Betty Compson
1923Sa vengeance ( bucking the barrier ) de Colin Campbell avec Arline Pretty
The grail – de Colin Campbell avec Dustin Farnum
Le temple de Vénus ( the temple of Venus ) de Henry Otto avec Mary Philbin
George Washington, Jr. – de Malcolm St. Clair avec Gertrude Olmstead
1924Rex, le cheval démon ( the king of the wild horses ) de Fred Jackman avec Charley Chase
Le cavalier Éclair ( the lightning rider ) de Lloyd Ingraham avec Harry Carey
The wise virgin – de Lloyd Ingraham avec Patsy Ruth Miller
Midnight Molly – de Lloyd Ingraham avec Evelyn Brent
1925La ronde de nuit – de Marcel Silver avec Suzanne Bianchetti
1926Les mensonges – de Pierre Marodon avec Germaine Rouer
La bonne réputation ( der gute ruf ) de Pierre Marodon avec Lotte Neumann
    Version allemande de « Les mensonges »
1927Palaces – de Jean Durand avec Huguette Duflos
1928Le tourbillon de Paris – de Julien Duvivier avec Lil Dagover
La menace – de Jean Bertin avec Jacqueline Forzane
Le masque de fer / D’Artagnan et les trois mousquetaires ( the iron mask ) de Allan Dwan avec Belle Bennett
1929Le croisé / Les croisés – de Raymond Bernard & Dimitri Kirsanoff avec André Roanne
    Inachevé
La route est belle – de Robert Florey avec Laurette Fleury
1930Le secret du docteur – de Charles de Rochefort avec Marcelle Chantal
77 rue Chalgrin – de Albert de Courville avec Suzy Pierson
CM A happy little honeymoon – de Harold Beaudine avec Jack Duffy
    Seulement œuvre originale & scénario
CM Come to Papa ! – de William Watson avec Jack Duffy
    Seulement dialogues & scénario
1931Grock – de Carl Boese & Joë Hamman avec Gina Manès
1932Stupéfiants – de Kurt Gerron & Roger Le Bon avec Danièle Parola
1934L’enfant du carnaval – de Alexandre Volkoff avec Ivan Mosjoukine
CM Malabars – de René Jayet avec Christiane Delyne
1935À minuit, le sept – de Maurice de Canonge avec Paul Bernard
CM Front secret – de Jean Lordier avec Jacques Henley
1936Au service du tsar – de Pierre Billon avec Véra Korène
Patricia gets her man – de Reginald Purdell avec Hans Söhnker
1937Maman Colibri – de Jean Dréville avec Jean-Pierre Aumont
Le puritain – de Jeff Musso avec Viviane Romance
Tamara la complaisante – de Félix Gandéra & Jean Delannoy avec Victor Francen
1938Ceux de demain / L’enfant de troupe – de Adelqui Migliar & George Pallu avec Jeanne Boitel
Le ruisseau – de Maurice Lehmann & Claude Autant-Lara avec Françoise Rosay
1939Sur le plancher des vaches – de Pierre-Jean Ducis avec Betty Stockfeld
1942Le brigand gentilhomme – de Emile Couzinet avec Gaston Modot
1944Coup de tête – de René Le Hénaff avec Gisèle Casadesus
1945Dernier métro – de Maurice de Canonge avec Gaby Morlay
Le capitan – de Robert Vernay avec Jean Renoir
    Film en 2 parties (seulement 2ème partie)
    2 : Le chevalier du roi
1946Les aventures de Casanova – de Jean Boyer avec Georges Guétary
    Film en 2 parties (seulement 1ère partie)
    1 : Le chevalier de l’aventure
La maison sous la mer – de Henri Calef avec Anouk Aimée
1946Antoine et Antoinette – de Jacques Becker avec Roger Pigaut
1947Mademoiselle s’amuse – de Jean Boyer avec Giselle Pascal
Le cavalier de Croix-Mort / Une aventure de Vidocq – de Lucien Gasnier-Raymond avec Madeleine Robinson
1948Cité de l’espérance – de Jean Stelli avec René Dary
Du Guesclin – de Bernard de La Tour avec Fernand Gravey
Cartouche, roi de Paris – de Guillaume Radot avec Renée Devillers
1949 Rendez-vous de juillet – de Jacques Becker avec Nicole Courcel
1950Trois télégrammes – de Henri Decoin avec Henri Crémieux
1951Casque d’or – de Jacques Becker avec Simone Signoret
1953Frou-frou – de Augusto Genina avec Dany Robin
Fiche créée le 22 août 2020 | Modifiée le 22 août 2020 | Cette fiche a été vue 1305 fois
PREVIOUSEva Bartok || Léon Bary || Richard BasehartNEXT