CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Fernand Raynaud
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Elena Verdugo



Date et Lieu de naissance : 20 avril 1925 (Paso Robles, Californie, USA)
Date et Lieu de décès : 30 mai 2017 (Los Angeles, Californie, USA)
Nom Réel : Elena Angela Verdugo

ACTRICE
Image
1944 La maison de Frankenstein (house of Frankenstein) de Erle C. Kenton avec Boris Karloff & John Carradine
Image
1949 La tribu perdue (the lost tribe) de William A. Berke avec Johnny Weissmuller, Myrna Dell & Ralph Dunn
Image
1950 Crocs blancs (snow dog) de Frank McDonald avec Kirby Grant, Rick Vallin, Milburn Stone & Jane Adrian
Image
1957 Amour en fraude (Panama Sal) de William Witney avec Ed Kemmer, Carlos Rivas, Albert Carrier & Harry Jackson

Le 20 avril 1925, Elena Verdugo naît à Paso Robles en Californie dans une famille d’origine hispanique. Du sang germanique coule aussi dans ses veines par sa mère Béatrice, née Kraft, dont les grands-parents paternels sont nés en Allemagne. Selon plusieurs sources, elle serait une descendante de José Maria Verdugo, caporal de l’armée espagnole, qui obtient, en 1784, des droits de pâturage sur une zone qui, de nos jours, est englobée dans plusieurs villes du comté de Los Angeles, parmi lesquelles Glendale. Dès l’enfance, Elena Verdugo se familiarise avec l’univers des danses latines. Se destinant à une carrière dans le show-business, elle suit aussi des cours d’art dramatique.

Elena Verdugo fait une figuration auprès de Harry Carey dans un western en 1931 mais débute officiellement à l’écran en 1940. Elle apparaît ainsi comme danseuse dans la comédie musicale de la Twentieth Century Fox «Sous le ciel d’Argentine» de Irving Cummings, dont Betty Grable et Don Ameche sont têtes d’affiche. Elle devient bientôt une vedette, à qui on fait assez souvent jouer des beautés latines, des filles des îles ou encore des gitanes. Elle est alors la belle Tahitienne Ata, objet du désir de George Sanders, dans «L’envoûté» (1942) de Albert Levin, un drame romantique inspiré de la vie de Paul Gauguin. On peut aussi la voir aux côtés de, entre autres, Boris Karloff dans «La maison de Frankenstein» (1944) de Erle C. Kenton, Lou Costello et Bud Abbott dans «Deux nigauds vendeurs» (1945) de William A. Seiter, Charles Starrett dans «El Dorado Pass» (1948) de Ray Nazarro, Roddy McDowall dans «Le pari fatal» (1948) de William Beaudine, Gene Autry dans «Le grand sombrero» (1949) de Frank McDonald, Johnny Weissmuller dans «La tribu perdue» (1949) de William A. Berke, Johnny Sheffield dans «Bomba dans le volcan en feu» (1950) de Ford Beebe, etc.

Fatiguée de ces personnages stéréotypés, Elena Verdugo s’oriente vers la télévision dans la première moitié des années 50 et ne tarde pas à remporter un grand succès dans le rôle-titre de la sitcom «Meet Millie» de 1952 à 1955. Son autre titre de gloire dans ce domaine demeure la populaire série «Marcus Welby M.D.» (1969/76), dans laquelle elle incarne l’infirmière Consuelo Lopez auprès de Robert Young, et qui lui vaut deux nominations aux Emmy Awards en 1971 et 1972. Elle est active jusqu’au milieu des années 80 et participe aussi à des épisodes de, notamment, «Rawhide», «Mannix», «L’homme de fer», «Les deux font la paire»,… Le cinéma n’occupe désormais plus qu’une place très secondaire dans sa carrière. Si elle apparaît encore en tête d’affiche de «Amour en fraude» (1957) réalisé par William Witney, elle ne tient plus, par la suite, que des seconds rôles dans une poignée de productions.

Après un premier mariage avec le scénariste Charles R. Marion de 1946 à 1956, Elena Verdugo épouse, en 1972, le psychiatre Charles Rosey Rosewall, qui la laissera veuve en 2012. Elle décède 5 ans plus tard, le 30 mai 2017, à Los Angeles à l’âge de 92 ans. Son fils, Richard Marion, né en juillet 1949 de son premier mariage et devenu lui aussi comédien, l’a précédée dans la tombe le 19 juillet 1999, victime d’une crise cardiaque, une disparition qui la laissa très affectée tout le reste de sa vie. Pour l’anecdote, rappelons qu’elle avait enregistré, avec l’orchestre de Xavier Cugat, une des nombreuses versions de la chanson à succès «Tico-Tico» en 1945.

© Marlène PILAETE & Philippe PELLETIER

copyright
1931Le rôdeur de l’Ouest ( cavalier of the West ) de John P. McCarthy avec Harry Carey
1940Sous le ciel d’Argentine ( down Argentine way ) de Irving Cummings avec Don Ameche
1941Arènes sanglantes ( blood and sand ) de Rouben Mamoulian avec Tyrone Power
Magie musicale ( there’s magic in music / the hard-boiled canary ) de Andrew L. Stone avec Allan Jones
La reine des rebelles ( Belle Starr / Belle Starr, the bandit queen ) de Irving Cummings avec Randolph Scott
Les gars de Tripoli ( to the shores of Tripoli ) de H. Bruce Humberstone avec Randolph Scott
1942L’envoûté ( the moon and sixpence ) de Albert Levin avec George Sanders
1944Lona la sauvageonne / L’île des hommes perdus ( Rainbow Island ) de Ralph Murphy avec Dorothy Lamour
La maison de Frankenstein ( house of Frankenstein ) de Erle C. Kenton avec Boris Karloff
1945Les yeux qui tue ( the frozen ghost ) de Harold Young avec Lon Chaney Jr.
Deux nigauds vendeurs ( little giant / on the carpet ) de William A. Seiter avec Lou Costello
1946Strange voyage – de Irving Allen avec Eddie Albert
Le chant de Shéhérazade / Les amours de Shéhérazade ( song of Scheherazade ) de Walter Reisch avec Jean-Pierre Aumont
1947Shed no tears – de Jean Yarbrough avec Wallace Ford
1948El Dorado Pass / Desperate men – de Ray Nazarro avec Charles Starrett
Le pari fatal ( Tuna Clipper ) de William Beaudine avec Roddy McDowall
1949Le grand sombrero ( the big sombrero ) de Frank McDonald avec Gene Autry
    + chansons
La tribu perdue ( the lost tribe ) de William A. Berke avec Johnny Weissmuller
Charlie Chan et le dragon volant ( the sky dragon / Charlie Chan and the sky dragon / Charlie Chan in sky dragon) de Lesley Selander avec Roland Winters
1950Bomba dans le volcan en feu ( the lost volcan ) de Ford Beebe avec Johnny Sheffield
Crocs blancs ( snow dog / Tentacles of the North ) de Frank McDonald avec Kirby Grant
Cyrano de Bergerac – de Michael Gordon avec José Ferrer
Gene Autry and the Mounties – de John English avec Carleton Young
    + chansons
1951La revanche d’Ali Baba ( thief of Damascus ) de Will Jason avec Paul Henreid
1952Jet job – de William Beaudine avec John Litel
Le trappeur des grands lacs ( the pathfinder ) de Sidney Salkow avec George Montgomery
1953The marksman – de Lewis D. Collins avec Wayne Morris
1957Amour en fraude ( Panama Sal ) de William Witney avec Ed Kemmer
1964Day of the nightmare / Don’t scream, Doris Mays – de John A. Bushelman avec John Ireland
1968Adorablement vôtre ( how sweet it is ! ) de Jerry Paris avec James Garner
1969Angel in my pocket – de Alan Rafkin avec Andy Griffith
1973Un flic véreux ( the Alpha caper / inside job ) de Robert Michael Lewis avec Henry Fonda
1978The boss’ son – de Bobby Roth avec James Darren
Fiche créée le 1 juin 2017 | Modifiée le 27 mai 2021 | Cette fiche a été vue 11204 fois
PREVIOUSGwen Verdon || Elena Verdugo || Ernö VerebesNEXT