CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Eric Abrogoua
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Maurice Barrier



Date et Lieu de naissance : 8 juin 1932 (Malicorne-sur-Sarthe, France)
Date et Lieu de décès : 12 avril 2020 (Montbard, France)
Nom Réel : Maurice Jean Ernest Barrier

ACTEUR
Image
1978 Coup de tête – de Jean-Jacques Annaud avec Patrick Dewaere, France Dougnac & Corinne Marchand
Image
1981 Le retour de Martin Guerre – de Daniel Vigne avec Gérard Depardieu, Nathalie Baye & Isabelle Sadoyan
Image
1984 Les spécialistes – de Patrice Leconte avec Bernard Giraudeau, Gérard Lanvin & Christiane Jean
Image
1988 Rouget le braconnier – de Gilles Cousin avec Jean-Michel Noirey, Ginette Garcin, Olivia Brunaux & Nicolas Silberg

Né le 8 juin 1932 à Malicorne-sur-Sarthe, Maurice Barrier obtient son certificat d’études et commence une carrière d’ébéniste poursuivant ainsi la tradition familiale. À Rennes, il rencontre des pensionnaires de la Comédie de l’Ouest qui l’encouragent à devenir comédien. Dès la fin des années cinquante, il commence à jouer des pièces du répertoire dans des mises en scène de Guy Parigot. En 1965, il rejoint pendant une dizaine d’années la compagnie théâtrale «La Guilde» qui s’installe au sein du Théâtre de l’Est Parisien dont Guy Rétoré assure la direction.

Au cinéma, on l’aperçoit pour la première fois dans «Les mariés de l’an II» (1970) de Jean-Paul Rappeneau. Il acquiert une certaine reconnaissance en participant à la comédie «Le grand blond avec une chaussure noire» (1972) de Yves Robert avec Pierre Richard. Il est le partenaire de Alain Delon dans «Deux hommes dans la ville» (1973) et «Le gitan» (1975) de José Giovanni ou «Flic story» (1975) et «Le gang» (1976) de Jacques Deray. On se souvient du patron de bar dans «Coup de tête» (1978) de Jean-Jacques Annaud avec Patrick Dewaere ou du gitan dans «Scout toujours...» (1985) de et avec Gérard Jugnot. Il joue dans des comédies cultes, «Les compères» (1983) et «Les fugitifs» (1986) de Francis Veber. Il apparaît dans des succès au box-office comme «Le marginal» (1983) avec Jean-Paul Belmondo ou «Les spécialistes» (1984) avec Bernard Giraudeau et Gérard Lanvin. Dans sa filmographie, il convient de noter sa participation à «Et vogue le navire...» (1983) de Federico Fellini. À partir des années 90, ses apparitions au cinéma se raréfient mais il reste présent constamment sur le petit écran.

En 1966, Maurice Barrier débute à la télévision dans «La prise de pouvoir par Louis XIV» de Roberto Rossellini où il est D’Artagnan. Remarqué dans le rôle-titre du téléfilm «Monsieur de Maupassant ou le procès d’un valet de chambre» (1972), il joue Paul Gauguin dans la série éponyme réalisée par Roger Pigaut. Il devient une figure familière du petit écran dont l’interprétation la plus notable demeure celle du paysan aisé dans le feuilleton «Des grives aux loups» (1984). Il reprend le rôle de Fernand Ledoux dans un remake de «Goupi-Mains rouges» (1994) de Claude Goretta. Après le théâtre subventionné, il est sollicité par le privé. Il intègre la distribution de «Vol au dessus d’un nid de coucou» (1973), mis en scène par Pierre Mondy. Il participe à des comédies de boulevard «Hôtel particulier» (1978) ou «La mama» (1997). Baryton, il joue dans la comédie musicale «Les misérables» (1980) montée par Robert Hossein où il interprète Jean Valjean. En 1983, la pièce «Chacun sa vérité» de Luigi Pirandello avec Suzanne Flon et Robert Hirsch, triomphe sur la scène de la Comédie des Champs-Elysées. Sans renier le théâtre public où il est dirigé par Roger Planchon au T.N.P. de Villeurbanne. Carrière éclectique couronnée par le Molière du comédien dans un second rôle pour «Douze hommes en colère» (1997).

Marié à l’actrice Hélène Manesse, le couple s’installe dans le village de Montréal dans l’Yonne. Devenu la «voix du village», il prête sa voix au spectacle historique annuel «Montréal en lumière». Face à des problèmes pulmonaires, Maurice Barrier est hospitalisé à l’hôpital de Semur-en-Auxois en Côte d’Or avant de partir dans un centre de rééducation à Montbard. Au cours de cette hospitalisation, il contracte le coronavirus dont il décède le 12 avril 2020 à l’âge de 87 ans

© Olivier SINQSOUS

copyright
1970Les mariés de l’an II – de Jean-Paul Rappeneau avec Marlène Jobert
1971Raphaël ou le débauché – de Michel Deville avec Maurice Ronet
1972Le grand blond avec une chaussure noire – de Yves Robert avec Pierre Richard
Le gang des otages – de Edouard Molinaro avec Bulle Ogier
George qui ? – de Michèle Rosier avec Anne Wiazemsky
1973Colinot / L’histoire très bonne et très joyeuse de Colinot Trousse-Chemise – de Nina Companeez avec Brigitte Bardot
Deux hommes dans la ville – de José Giovanni avec Jean Gabin
Salut l’artiste – de Yves Robert avec Marcello Mastroianni
1975Flic story – de Jacques Deray avec Jean-Louis Trintignant
Le gitan – de José Giovanni avec Paul Meurisse
1976Le gang – de Jacques Deray avec Alain Delon
La victoire en chantant / Noirs et blancs en couleur – de Jean-Jacques Annaud avec Jean Carmet
1978Coup de tête – de Jean-Jacques Annaud avec Patrick Dewaere
1981Le retour de Martin Guerre – de Daniel Vigne avec Nathalie Baye
1983Et vogue le navire… ( e la nave va ) de Federico Fellini avec Freddie Jones
Le marginal – de Jacques Deray avec Jean-Paul Belmondo
Les compères – de Francis Veber avec Gérard Depardieu
CM La politesse des rois – de Philippe Setbon avec Fabienne Berthaud
1984Les spécialistes – de Patrice Leconte avec Bernard Giraudeau
1985On ne meurt que deux fois – de Jacques Deray avec Charlotte Rampling
Une femme ou deux – de Daniel Vigne avec Sigourney Weaver
Scout toujours… – de Gérard Jugnot avec Jean Rougerie
CM La nuit de Santa-Claus – de Vincent De Brus avec Jean-François Garreaud
1986Rue du Départ – de Tony Gatlif avec François Cluzet
Les fugitifs – de Francis Veber avec Pierre Richard
1987Charlie Dingo – de Gilles Béhat avec Caroline Cellier
1988Rouget le braconnier – de Gilles Cousin avec Olivia Brunaux
La vie et rien d’autre – de Bertrand Tavernier avec Philippe Noiret
1991Louis, enfant roi – de Roger Planchon avec Carmen Maura
1992Justinien Trouvé, ou le bâtard de dieu – de Christian Fechner avec Bernard-Pierre Donnadieu
1997Le plus beau pays du monde – de Marcel Bluwal avec Claude Brasseur
2004Marié[s] ou presque – de Franck Llopis avec Séverine Ferrer
Fiche créée le 12 avril 2020 | Modifiée le 15 avril 2020 | Cette fiche a été vue 1084 fois
PREVIOUSWendy Barrie || Maurice Barrier || Bessie BarriscaleNEXT