CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Nicole Stéphane
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Ginette Garcin



Date et Lieu de naissance : 4 janvier 1928 (Marseille, France)
Date et Lieu de décès : 10 juin 2010 (Nanterre, France)
Nom Réel : Ginette Marcelle Garcin

ACTRICE

Née à Marseille le 4 janvier 1928, Ginette Garcin auditionne à l’age de dix-huit ans devant Jacques Hélian qui l’engage dans son orchestre et lui permet débuter au cinéma dans «Pigalle Saint-Germain-des-Prés» (1950) de André Berthomieu puis dans «Musique en tête» (1951). Mis à part ces deux incursions cinématographiques, elle se consacre ensuite exclusivement au cabaret où elle joue des sketches écrits par son mari Robert Beauvais et interprète des chansons de Boby Lapointe et Jean Yanne.

À partir des années soixante-dix, Ginette Garcin commence une carrière importante au cinéma: elle est la partenaire de Jean Gabin dans «La drapeau noir flotte sur la marmite» (1971) de Michel Audiard et «Le tueur» (1972) de Denys de La Patellière tandis que Jean Yanne la dirige à deux reprises dans «Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil» (1972) et «Moi y’en a vouloir des sous!» (1973). Mais son parcours sera marqué par le rôle de l’épouse de Jean Carmet dans «Dupont-Lajoie» (1974) de Yves Boisset et sa participation à la comédie dramatique «Cousin cousine» (1974) de Jean-Charles Tacchella qui connait une carrière internationale. Par la suite, sa carrière reste en demi-teinte même si elle a le rôle principal féminin de «Charles et Lucie» (1979) de Nelly Kaplan avec Daniel Ceccaldi. Elle est employée régulièrement par Claude Lelouch dès «Les uns et les autres» (1981), dirigée par Bertrand Blier dans «Notre histoire» (1984) ou «Mon homme» (1995) ou participe à des comédies populaires comme «La beuze» (2002) avec Michael Youn ou «Les Dalton» (2004) avec Eric et Ramzy.

Sa reconnaissance vient de ses prestations sur les planches où elle interprète des pièces de Rémo Forlani («Au bal des chiens» en 1971), Maria Pacôme («On m’appelle Emilie» en 1985), Didier Van Cauwelaert («Le nègre» en 1986) ou Marc Camoletti («La bonne adresse» en 1989). Mais elle triomphe dans une comédie de boulevard qu’elle écrit sous le nom de Ginette Beauvais-Garcin: «Le clan des veuves» (1990 à 1993) avec également Jackie Sardou et Mony Dalmès. Créée en province, cette comédie truculente fait les beaux soirs du Théâtre Fontaine durant quatre saisons, pièce qu’elle reprend à plusieurs reprises dans les années 2000 avec d’autres partenaires en province. Chanteuse dans l’âme, elle participe à des comédies musicales comme «Le Passe-Muraille» (1997) d’après Marcel Aymé ou «Mistinguett» (2001) mis en scène par Jérôme Savary et interprète des chansons de Jacques Hélian dans le spectacle «Les belles années» (2000).

Mais Ginette Garcin va surtout acquérir sa popularité avec la télévision. À la fin des années quatre-vingts, elle interprète le rôle de «Mamma», mère de Gérard Rinaldi dans la sitcom de TF1 «Marc et Sophie» (1987 à 1991) avec également Julie Arnold. Elle participe aussi à deux autres séries comiques qui connaissent de gros succès d’audience: «Imogène» (1988) avec Dominique Lavanant et «Père et Maire» (2001) avec Christian Rauth et Daniel Rialet. Mais on retient surtout son interprétation de «Tante Jeanne Ferrière» dans les dix saisons de la série de France 3 «Famille d’accueil» avec Virginie Lemoine dans le rôle titre qu’elle interprète de 2001 jusqu’à son décès. Souffrant depuis 2008 d’un cancer du côlon qu’elle croyait guéri, Ginette Garcin poursuivait sa carrière sur scène, à la télévision et au cinéma mais elle décède le 10 juin 2010 à l’hôpital de Nanterre d’une rechute foudroyante de son cancer.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1947 CM Rythmes de Paris – de Henri Verneuil avec Jean Marco
1949 CM Une journée avec Jacques Hélian et son orchestre – de Henri Verneuil avec Jacques Hélian
1950Pigalle-Saint-Germain-des-Prés – de André Berthomieu avec Jeanne Moreau
1951Musique en tête – de Georges Combret & Claude Orval avec Jimmy Gaillard
1971Le drapeau noir flotte sur la marmite – de Michel Audiard avec Jean Gabin
1972Le tueur – de Denys de La Patellière avec Bernard Blier
Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil – de Jean Yanne avec Michel Serrault
Le gang des otages – de Edouard Molinaro avec Daniel Cauchy
1973Moi y’en a vouloir des sous – de Jean Yanne avec Fernand Ledoux
Juliette et Juliette – de Rémo Forlani avec Annie Girardot
Par ici la monnaie / Les démerdards – de Richard Balducci avec Pierre Dac
1974Comment réussir dans la vie quand on est con et pleurnichard – de Michel Audiard avec Jean Rochefort
Dupont-Lajoie – de Yves Boisset avec Jean Carmet
Cousin, cousine – de Jean-Charles Tacchella avec Victor Lanoux
1975Oublie-moi Mandoline – de Michel Wyn avec Suzy Delair
Andréa – de Henri Glaeser avec Romain Bouteille
Le pays bleu – de Jean-Charles Tacchella avec Brigitte Fossey
DA La flûte à six schtroumpfs – de Eddie Lateste & Peyo
    Seulement voix
1976L’exercice du pouvoir – de Philippe Galland avec Raymond Gérôme
1977Ne pleure pas – de Jacques Ertaud avec Charles Vanel
1979Charles et Lucie – de Nelly Kaplan avec Daniel Ceccaldi
Rien ne va plus – de Jean-Michel Ribes avec Jacques Villeret
1980Comment draguer toutes les filles… – de Michel Vocoret avec Jean-Marie Proslier
1981Les uns et les autres – de Claude Lelouch avec James Caan
    + chansons
La gueule du loup – de Michel Léviant avec Miou-Miou
1982Edith et Marcel – de Claude Lelouch avec Evelyne Bouix
1983Une américaine à Paris ( american dreamer ) de Rick Rosenthal avec Tom Conti
1984Notre histoire – de Bertrand Blier avec Nathalie Baye
1985Partir, revenir – de Claude Lelouch avec Jean-Louis Trintignant
Tranches de vie – de François Leterrier avec Antonella Lualdi
1986Paris minuit – de Frédéric Andreï avec Michel Creton
Attention bandits ! – de Claude Lelouch avec Jean Yanne
1987Il est génial papy ! – de Michel Drach avec Guy Bedos
1988À deux minutes prés – de Eric Le Hung avec Jacques Weber
1989Rouget le braconnier – de Gilles Cousin avec Nicolas Silberg
1990Les secrets professionnels du Dr. Apfelglück – de Thierry Lhermitte, Hervé Palud, Mathias Ledoux, Alessandro Capone & Stéphane Clavier avec Daniel Gélin
1991L’homme de ma vie – de Jean-Charles Tacchella avec Jean-Pierre Bacri
488 rue Paradis – de Henri Verneuil avec Omar Sharif
1994 CM Oui – de Pascal Pérennès avec Isabel Otero
1995Mon homme – de Bertrand Blier avec Gérard Lanvin
Les Bidochon – de Serge Korber avec Jean-Pierre Cassel
1996Hommes, femmes, mode d’emploi – de Claude Lelouch avec Fabrice Luchini
1999Deuxième vie – de Patrick Braoudé avec Thierry Lhermitte
CM Ces messieurs de la maréchaussée – de Emmanuel Rigaut avec Bernard-Pierre Donnadieu
2001Mauvais genres – de Francis Girod avec Richard Bohringer
CM Entre deux rails – de Claire Jeanteur avec Maurice Chévit
2002La beuze – de François Desagnat & Thomas Sorriaux avec Michaël Youn
2003Les Dalton – de Philippe Haïm avec Eric Judor
2004Terre de sang – de Nicolas Guillou avec Dominique Paturel
2005Une belle histoire – de Philippe Dajoux avec Eric Cantona
2007 CM Bouche à bouche – de Louis Dupont avec Jean-Sébastien Hagneré
2008La femme invisible, d’après une histoire vraie – de Agathe Teyssier avec Charlotte Rampling
2009Trésor – de François Dupeyron & Claude Berri avec Alain Chabat
2010Léa – de Bruno Rolland avec Eric Elmosnino
Crimes en sourdine – de Joël Chalude & Stéphane Onfroy avec Roland Magdane
Fiche créée le 10 juin 2010 | Modifiée le 3 janvier 2015 | Cette fiche a été vue 6480 fois
PREVIOUSSara García || Ginette Garcin || Carlos GardelNEXT