CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Pierre Etchepare
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Lida Baarova



Date et Lieu de naissance : 16 novembre 1914 (Prague, Empire Austro-Hongrois)
Date et Lieu de décès : 27 octobre 2000 (Salzbourg, Autriche)
Nom Réel : Ludmila Babkova

ACTRICE

Née Ludmila Babkova le 16 novembre 1914 à Prague, ville de l’Empire Austro-Hongrois, Lida Baarova étudie l’art dramatique au conservatoire d’état de cette même ville. Après quelques expériences sur la scène du Théâtre National, elle participe à plusieurs productions cinématographiques tchèques au début des années trente.

En 1935, Lida Baarova signe un contrat avec la UFA et joue dans son premier film allemand: «Barcarole» de Gerhardt Lamprecht. Au cours du tournage, elle tombe follement amoureuse de son partenaire: Gustav Fröhlich. La même année, le couple se reforme à l’écran dans «Lieutenant Bobby, un diable d’homme» de Georg Jacoby, puis l’année suivante dans «Die stunde der versuchung» de Paul Wegener. En 1937, Lida confirme son statut de vedette du cinéma germanique dans «Patrioten» de Karl Ritter et dans «Die fledermaus» de Paul Verhoeven. Elle fait alors la connaissance de Joseph Goebbels, ministre de la propagande nazie, et succombe à ses avances. Leur liaison dure deux ans, devenant ainsi une affaire d’état. Son fiancé officiel, Gustav Fröhlich est emprisonné après une altercation avec le sinistre homme politique. Adolf Hitler intervient personnellement pour que la relation cesse. À la fin des années trente, Lida est donc contrainte de retourner en Tchécoslovaquie.

En 1942, Lida Baarova part en Italie et tourne quelques films, parmi lesquels: «La fornarina» de Enrico Guazzoni avec Massimo Serato, «Grazia» (1943) avec Amedeo Nazzari et «L’ippocampo» (1944) avec Vittorio De Sica. Après la chute de Benito Mussolini, en 1945, Lida retourne à Prague. À peine arrivée, elle est aussitôt emprisonnée à Pankrac. Lida est jugée coupable et condamnée pour espionnage et collaboration avec l’ennemi. Libérée en décembre 1946, elle se marie avec Jan Kopecky, le ministre de l’intérieur communiste tchèque.

Dans les années cinquante, de retour à Cinecittà, elle apparaît dans une dizaine de films, dont l’inoubliable: «Les inutiles» de Federico Fellini. Lida Baarova divorce de Kopecky en 1956, s’installe à Salzbourg et prend la nationalité autrichienne. En 1958, elle épouse le professeur suédois Kurt Lundwall, avec qui elle reste mariée pendant vingt-deux merveilleuses années, jusqu’à la mort de celui-ci. En février 1960, elle fait un retour triomphal au théâtre en jouant dans «Ein klarer fall», adaptation allemande d’une pièce du dramaturge français Claude Magnier.

En 1975, elle interprète, dans plusieurs salles allemandes, la pièce de Rainer Werner Fassbinder: «Les larmes amères de Petra von Kant». Puis, Lida, toujours poursuivie par son passé, abandonne sa carrière artistique. Elle décide alors de s’installer au Canada où elle résidera quelques années. En 1983, à Toronto, elle publie ses mémoires.

Souffrant depuis plusieurs années de la maladie de Parkinson et de dépression, Lida Baarova s’éteint dans l’indifférence la plus totale le 27 octobre 2000 à son domicile de Salzbourg en Autriche. Elle s’était retirée dans ce pays depuis une dizaine d’années.

© Philippe PELLETIER

copyright
1931Kariéra pavla camrdy – de J.M. Krnansky avec Hugo Haas
Obrácení Ferdyse Pistory – de Josef Kodícek avec Jindrich Plachta
1932Zapadlí vlastenci – de Miroslav Josef Krnanský avec Josef Novák
Senkyka v divoke krasy – de Svatopluck Innemann avec Jaroslav Marvan
Madla z cihelny – de Vladimír Slavínský avec Hugo Haas
Lecícek ve sluzbách Sherlocka Holmese – de Carl Lamac avec Martin Fric
Funebrák – de Carl Lamac avec Theodor Pistek
1933Sedmá velmoc – de Premysl Prazský avec Vladimir Havlicek
Okénko – de Vladimír Slavínský & Hugo Haas avec Hugo Haas
Une petite femme dans le train ( jsem devce s certem v tele ) de Karl Anton avec Pavel Trojan
Její lékar – de Vladimír Slavínský avec Jaroslav Proucha
1934Zlatá Katerina – de Vladimír Slavínský avec Antonie Nedosínská
Pán na roztrhání – de Miroslav Cikán avec Frantisek Cerný
Pokusení paní Antonie – de Vladimír Slavínský avec Jaroslav Gleich
Na rùzích ustláno – de Miroslav Cikán avec Jaroslav Marvan
Grandhotel Nevada – de Jan Sviták avec Otomar Korbelár
Barcarole – de Gerhardt Lamprecht avec Rudolf Klein-Rogge
1935Einer zurviel an bord – de Gerhardt Lamprecht avec Albrecht Schoenhals
Lieutenant Bobby, un diable d’homme ( leutnant Bobby, der teufelskerl / ein teufelskerl ) de Georg Jacoby avec Gustav Fröhlich
1936Les traitres / Est-ce un espion ? ( verräter / achtung verräter ! ) de Karl Ritter avec Willy Birgel
Švadlenka – de Martin Fric avec Bedrich Veverka
L’heure de la tentation ( die stunde der versuchung ) de Paul Wegener avec Harald Paulsen
Komediantská princezna – de Miroslav Cikán avec Jaroslav Vojta
1937Unter ausschluß der Öffentlichkeit – de Paul Wegener avec Iván Petrovich
Patriotes ( patrioten ) de Karl Ritter avec Paul Dahlke
Panenstvi – de Ottokar Vàvra avec Jaroslav Proucha
Lidé na kre – de Martin Fric avec Fransitek Smolik
Die kronzeugin – de Georg Jacoby avec Iván Petrovich
Die fledermaus – de Paul Verhoeven avec Hans Söhnker
1938Le joueur ( der spieler / Roman eines schwindlers ) de Gerhard Lamprecht avec Albrecht Schoenhals
Une histoire d’amour prussienne / La légende de l´amour ( liebeslegende / Preußische liebesgeschichte / liebesgeschichte ) de Paul Martin avec Willy Fritsch
La femme aux tigres ( Männer müssen so sein ) de Arthur Maria Rabenalt avec Paul Hörbiger
1939Turbína – de Ottokar Vàvra avec Oldrich Novy
Ohnive leto – de František Cap avec Zorca Janu
Maskovana milenka – de Ottokar Vàvra avec Ewald Balser
La bien-aimée ( die geliebte ) de Gerhard Lamprecht avec Dieter Borsche
1940Zivot je krásný – de Ladislav Brom avec Ladislav Pesek
Dívka v modrém – de Otakar Vávra avec Oldrich Nový
Artur a Leontyna – de Miroslav Josef Krnanský avec Theodor Pistek
1941Za tichych noci – de Zdenek Gina Hasler avec Rudolf Deyl
Palicova dcera – de Vladimír Borský avec Karel Höger
1942La fornarina – de Enrico Guazzoni avec Massimo Serato
Il cappello da prete – de Ferdinando Poggioli avec Carlo Lombardi
Ti conosco, mascherina ! – de Eduardo De Filippo avec Peppino De Filippo
1943La sua strada – de Mario Costa avec Giulio Danadio
Grazia – de Esodo Pratelli avec Amedeo Nazzari
    Inachevé
1944L’ippocampo – de Giampaolo Rosmino avec Vittorio De Sica
Vivere ancora – de Nino Giannini avec Gino Cervi
194613. Revír – de Martin Fric avec Milos Nedbal
1950La bisarca – de Giorgio Simonelli avec Silvana Pampanini
La vendetta di una pazza – de Pino Mercanti avec Gino Leurini
1951Gli innocenti pagano – de Luigi Capuano avec Otello Toso
Gli amanti di Ravello – de Luigi Capuano avec Gabriele Ferzetti
1952Chair inquiète ( carne inquieta ) de Silvestro Prestifilippo avec Raf Vallone
1953Les inutiles / Les Vitelloni ( i Vitelloni / Vitelloni ) de Federico Fellini avec Franco Interlenghi
Pitié pour celle qui tombe / Pitié pour les pécheresses ( pietà per chi cade ) de Mario Costa avec Massimo Serato
1955Miedo – de León Klimovsky avec Rafael Bardem
Todos somos necesarios / Ritorno alla vita – de José Antonio Nieves Conde avec José Franco
1956La mestiza – de José Maria Ochoa avec Francisco Bernal
Viaje de novios – de León Klimovsky avec Manuel Alexandre
El batallón de las sombras – de Manuel Mur Oti avec Albert Hehn
1957Rapsodia de sangre – de Antonio Isasi-Isasmendi avec Arturo Fernández
Le ciel brûle ( il cielo buccia ) de Giuseppe Masini avec Franco Interlenghi
1994 CM Sladke horkosti Lidy Baarova / Lida Baarova’s bittersweet memories – de Helena Trestikova
    Seulement apparition
Fiche créée le 21 mai 2005 | Modifiée le 22 mai 2013 | Cette fiche a été vue 7188 fois
PREVIOUSCharles Aznavour || Lida Baarova || Alice BabsNEXT