CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de José Giovanni
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Daniel Ivernel



Date et Lieu de naissance : 3 juin 1918 (Versailles, France)
Date et Lieu de décès : 11 novembre 1999 (Paris, France)
Nom Réel : Jacques Emile Julien Ivernel

ACTEUR

Né le 3 juin 1918, à Versailles, Daniel Ivernel est le frère aîné du futur réalisateur Victor Ivernel, dit Vicky. Issu d’une famille de commerçants, il est élevé par sa grand-mère, dans la charmante localité de Chaumont-en-Vexin (Oise). C’est là qu’il assiste à une représentation des «Cloches de Corneville» par une troupe de théâtre itinérante. Subjugué, l’enfant passe toute la soirée avec ces gens du voyage et racontera plus tard que, de ce souvenir, devait naître sa vocation.

Élève du Conservatoire National d’Art Dramatique de Paris, Daniel Ivernel débute au théâtre des Mathurins, à Paris. Il est bientôt le partenaire de Arletty dans la pièce de Tennessee Williams, «Un tramway nommé Désir». Membre du Théâtre National Populaire de Jean Vilar, depuis 1947, il interprète encore pour cette troupe «La mort de Danton» (1953). Pensionnaire de la Comédie Française dès septembre 1947, il quitte bien vite la glorieuse maison (décembre 1947), où il reviendra une seconde fois en février 1961. Nouvel engagement tout aussi court, puisqu’il repart cinq mois plus tard! En 1953, il épouse Christiane Lasquin, que l’on verra plus tard à ses côtés, dans «Mise à Sac» (1967) de Alain Cavalier.

À cette époque, Daniel Ivernel est déjà connu au cinéma, où il a débuté, en 1946, dans «Le beau voyage» de Louis Cuny. Après une courte apparition aux côtés de Michèle Morgan et Jean Marais dans «Aux yeux du souvenir» (1948), il est mieux mis en valeur, face à Pierre Fresnay, par Georges Lampin dans «Dieu a besoin des Hommes» (1950), ou encore par Henri Calef, auprès de Henri Vidal dans «La passante» (1950). En effet, contrairement à de nombreux grands comédiens de théâtre des années cinquante et soixante, Daniel Ivernel n’a pas à se plaindre de ses premières années au cinéma. Interprète de Caderousse dans «Le comte de Monte Cristo» de Robert Vernay (1954), il est également l’époux complaisant de Martine Carol dans «Madame du Barry» (1954). Il est du voyage lorsque Duvivier réalise en Espagne «La Femme et le pantin» ( 1958), avec Brigitte Bardot. Il est membre du Réseau Octobre, éclairé par l’aura de son égérie Danielle Darrieux, dans «Marie-Octobre» (1958) encore de Julien Duvivier. Il tient les premiers rôles, dans la réalisation de son frère Vicky Ivernel, pour «Le puits de Salomon» (1961), et le magnifique téléfilm de Jacques Gaillard, «La ligne droite» (1962).

De la décennie suivante, nous retiendrons avant tout sa participation au célèbre film de Luis Buñuel, «Le journal d’une Femme de chambre», avec Jeanne Moreau, point culminant d’une carrière cinématographique, que le comédien verra décliner avec beaucoup d’amertume. En effet, après avoir tenu quelques seconds rôles dans plusieurs succès des années soixante-dix, Daniel Ivernel n’apparaît plus sur nos écrans. Il lui reste alors la télévision et surtout le théâtre, auquel il s’adonnera jusqu’au bout. En 1991, il monte un spectacle autour de la personnalité controversée de Louis-Ferdinand Céline. En 1995, il fait sa dernière apparition au théâtre dans «Le martin-pêcheur», une pièce de Douglas Home.

Seul depuis le décès de son épouse, dépressif parce que le rideau ne s’ouvrait plus devant lui, Daniel Ivernel tente de se suicider dans son appartement de Montmartre. Il décède des suites de cet acte à l’hôpital le 11 novembre 1999.

© Philippe PELLETIER – Source Christian GRENIER – http://www.encinematheque.net

copyright
1946Le beau voyage – de Louis Cuny avec Renée Saint-Cyr
1947Brigade criminelle – de Gilbert Gil avec Raymond Cordy
1948Aux yeux du souvenir / Souvenir – de Jean Delannoy avec Michèle Morgan
Le sorcier du ciel – de Marcel Blistène avec Alfred Adam
1949Manon – de Henri-Georges Clouzot avec Cécile Aubry
La souricière – de Henri Calef avec Bernard Blier
Plus de vacances pour le bon Dieu – de Robert Vernay avec Antoine Balpêtré
1950Sous le ciel de Paris / Sous le ciel de Paris coule la Seine – de Julien Duvivier avec Paul Frankeur
La passante – de Henri Calef avec Henri Vidal
Dieu a besoin des hommes – de Jean Delannoy avec Madeleine Robinson
1951Le banquet des fraudeurs – de Henri Storck avec Raymond Pellegrin
1952Rayés des vivants – de Maurice Cloche avec Marthe Mercadier
La fête à Henriette – de Julien Duvivier avec Michel Auclair
La neige était sale – de Luis Saslavsky avec Valentine Tessier
1953Ulysse ( Ulisse / Ulysses ) de Mario Camerini avec Kirk Douglas
Destinées – de Christian-Jaque, Marcello Pagliero & Jean Delannoy avec Michèle Morgan
    Segment « Jeanne » de Jean Delannoy
1954Le comte de Monte-Cristo, 1ère époque : La trahison – de Robert Vernay avec Jean Marais
    + scénario
Le comte de Monte-Cristo, 2ème époque : La vengeance – de Robert Vernay avec Lia Amanda
    + scénario
Madame du Barry – de Christian-Jaque avec André Luguet
Napoléon – de Sacha Guitry avec Daniel Gélin
CM Paris – de Henri Calef
    Seulement voix
1956S.O.S. Noronha – de Georges Rouquier avec Jean Marais
1958La femme et le pantin – de Julien Duvivier avec Brigitte Bardot
Marie-Octobre – de Julien Duvivier avec Danielle Darrieux
CM La mer et les jours – de Raymond Voger & Alain Kamenker
    Seulement voix
1959Par-dessus le mur – de Jean-Paul Le Chanois avec Silvia Monfort
1960La pendule à Salomon – de Vicky Ivernel avec Philippe Ogouz
1961Dynamite Jack – de Jean Bastia avec Fernandel
La ligne droite – de Jacques Gaillard avec Janine Darcey
1962Les dimanches de Ville d’Avray / Cybèle / Cybèle ou les dimanches de Ville d’Avray – de Serge Bourguignon avec Hardy Krüger
1963À couteaux tirés – de Charles Gérard avec Petula Clark
Le journal d’un femme de chambre – de Luis Buñuel avec Jeanne Moreau
1965Paris au mois d’août – de Pierre Granier-Deferre avec Susan Hampshire
L’homme de Marrakech – de Jacques Deray avec Claudine Auger
1967Mise à sac – de Alain Cavalier avec Michel Constantin
1969Borsalino – de Jacques Deray avec Jean-Paul Belmondo
1971Le saut de l’ange / Cobra – de Yves Boisset avec Senta Berger
Il était une fois un flic – de Georges Lautner avec Mireille Darc
1972Docteur Popaul – de Claude Chabrol avec Mia Farrow
DO Jean Villar, une belle vie – de Jacques Rutman avec Geneviève Page
    Seulement apparition
L’attentat – de Yves Boisset avec Jean Seberg
L’affaire Dominici – de Claude Bernard-Aubert avec Jean Gabin
1973Les Gaspards – de Pierre Tchernia avec Philippe Noiret
1974Il faut vivre dangereusement – de Claude Makovski avec Annie Girardot
Borsalino & Co. – de Jacques Deray avec Alain Delon
1976Le corps de mon ennemi – de Henri Verneuil avec Marie-France Pisier
1977Le juge Fayard dit « le shérif » / Le shérif – de Yves Boisset avec Patrick Dewaere
Fiche créée le 18 avril 2006 | Modifiée le 4 décembre 2016 | Cette fiche a été vue 11034 fois
PREVIOUSRebeca Iturbide || Daniel Ivernel || Burl IvesNEXT