CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jorge Mistral
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Barbara Bates



Date et Lieu de naissance : 6 août 1925 (Denver, Colorado, USA)
Date et Lieu de décès : 18 mars 1969 (Denver, Colorado, USA)
Nom Réel : Barbara Jane Bates

ACTRICE
Image
1949 L’inspecteur général (the inspector general) de Henry Koster avec Danny Kaye, Walter Slezak & Alan Hale
Image
1953 Amour, délices et golf (the caddy) de Norman Taurog avec Dean Martin, Jerry Lewis & Donna Reed
Image
1956 Traqué par Scotland Yard (town on trial) de John Guillermin avec Charles Coburn & John Mills
Image
1958 Chasse aux visages pâles (Apache Territory) de Ray Nazarro avec Rory Calhoun, Leo Gordon & John Dehner

Fille d’un employé des postes et d’une infirmière, Barbara Bates est née le 6 août 1925, à Denver dans le Colorado. Elle a deux sœurs cadettes. Après avoir remporté un concours de beauté, la jeune fille part à Hollywood, où elle débute à l’écran en 1945. Durant trois ans, elle doit se contenter de petites apparitions et n’est, la plupart du temps, pas mentionnée aux génériques. Elle commence pourtant à se faire connaître grâce aux nombreuses photos de pin-up pour lesquelles elle pose, dans des accoutrements et des décors divers et variés. Que ce soit flanquée de citrouilles pour Halloween ou d’une dinde pour Thanksgiving, ou bien déguisée en soubrette, en cow-girl ou en lapine, rien ne fait peur à Barbara Bates, toute exposition médiatique étant bonne à prendre. Un de ses portraits, légendé «la starlette Barbara Bates», apparaît même en couverture du magazine Life en mai 1945.

Barbara Bates tient son premier rôle important dans «La mariée du dimanche» (1948) de Bretaigne Windust, avec Bette Davis, et ne tarde pas ensuite à être la partenaire de Danny Kaye dans «L’inspecteur général» (1949) de Henry Koster. La jeune vedette est désormais lancée mais n’atteindra jamais les sommets du star-system. Par la suite, elle incarne notamment la fille de Claudette Colbert dans «Chérie divorçons» (1951) et de Myrna Loy dans «Treize à la douzaine» (1949) et «Six filles à marier» (1952). On la retrouve aussi, par exemple, en sœur de Dean Martin et petite amie de Jerry Lewis dans une des comédies de ce populaire duo, «Amour, délices et golf» (1953) réalisé par Norman Taurog. Son interprétation la plus remarquée est sans doute celle du personnage de l’ambitieuse et intrigante Phoebe, dont on fait la connaissance dans la scène finale de «Eve» (1950) de Joseph L. Mankiewicz, et qui, on s’en doute, n’hésitera pas à se montrer aussi machiavélique envers Anne Baxter, que celle-ci l’a été à l’encontre de Bette Davis dans le film. Cette scène très courte constitue le point fort de la carrière cinématographique de l’actrice. Elle perd sans doute sa plus belle chance d’accéder au premier rang lorsque la Fox, chez qui elle est sous contrat à l’époque, refuse qu’elle tourne «Les feux de la rampe» (1952) sous la direction de Charles Chaplin, qui la remplace alors par Claire Bloom.

Alors que sa cote est en baisse aux Etats-Unis, Barbara Bates part en Angleterre, où elle est l’interprète, en 1956, de «La maison des secrets» de Guy Green et «Traqué par Scotland Yard» de John Guillermin. Malheureusement, son comportement imprévisible et instable l’empêche de poursuivre son parcours dans les studios britanniques. Dès lors, elle retourne à Hollywood où son ami Rory Calhoun, qui avait joué son amoureux dans «L’épreuve du bonheur» (1950) de Henry King, lui propose d’apparaître à ses côtés dans le western «Chasse aux visages pâles» (1958) de Ray Nazarro. Par la suite, on ne la voit plus que dans un épisode de la série télévisée «Le Saint» en 1962.

En 1967, Barbara Bates est durement affectée par le décès de son mari Cecil Coan, qu’elle avait épousé en 1945. En décembre 1968, elle se remarie avec le sportif William Reed, un ami d’enfance, mais il semble que Barbara Bates ne puisse trouver la paix intérieure car, quelques mois plus tard, le 18 mars 1969, elle se suicide dans le garage de la maison de sa mère à Denver, en s’asphyxiant au monoxyde de carbone. Elle est inhumée au cimetière de Crown Hill dans le comté de Jefferson au Colorado.

© Marlène PILAETE

copyright
1945Les amours de Salomé / Salomé ( Salome, where she danced ) de Charles Lamont avec Yvonne De Carlo
Deanna mène l’enquête / Aventure dans l’express ( lady on a train ) de Charles David avec Deanna Durbin
Notre cher amour ( this love of ours ) de William Dieterle avec Merle Oberon
The crimson canary – de John Hoffman avec Noah Beery Jr.
1946Une nuit au paradis ( night in paradise / a night in paradise ) de Arthur Lubin avec Turhan Bey
Vidocq / Scandale à Paris ( a scandal in Paris / thieves’ holiday ) de Douglas Sirk avec George Sanders
1947Love and learn – de Fredrick De Cordova avec Jack Carson
The Hal Roach comedy carnival – de Bernard Carr & Harve Foster avec Dale Belding
The fabulous Joe – de Harve Foster avec Walter Abel
Gai marions-nous / Toujours près de moi ( always together ) de Frederick De Cordova avec Robert Hutton
Cavalcade d’avril ( april showers ) de James V. Kern avec Ann Sothern
1948Romance à Rio ( romance on the high seas / it’s magic ) de Michael Curtiz avec Doris Day
Johnny Belinda, l’enfant du silence ( Johnny Belinda ) de Jean Negulesco avec Lew Ayres
La mariée du dimanche ( june bride ) de Bretaigne Windust avec Robert Montgomery
Les aventures de Don Juan ( adventures of Don Juan / the new adventures of Don Juan ) de Vincent Sherman avec Errol Flynn
CM Camera angles – de Gene Lester avec Sonja Henie
    Seulement apparition
1949One last fling – de Peter Godfrey avec Zachary Scott
The house across the street – de Richard L. Bare avec Wayne Morris
L’inspecteur général / Vive monsieur le maire ! ( the inspector general / happy times ) de Henry Koster avec Danny Kaye
Sables mouvants ( quicksand ) de Irving Pichel avec Mickey Rooney
Treize à la douzaine ( cheaper by the dozen ) de Walter Lang avec Clifton Webb
1950Eve ( all about Eve ) de Joseph L. Mankiewicz avec Bette Davis
L’épreuve du bonheur ( I’d climb the highest mountain ) de Henry King avec Susan Hayward
1951L’énigme du Lac Noir ( the secret of Convict Lake ) de Michael Gordon avec Glenn Ford
Chérie divorçons ( let’s make it legal ) de Richard Sale avec Marilyn Monroe
1952Six filles à marier / Six filles cherchent un mari ( belles on their toes ) de Henry Levin avec Myrna Loy
    + chansons
Les bannis de la Sierra ( the outcasts of Poker Flat ) de Joseph M. Newman avec Dale Robertson
Le joyeux débarquement ( all ashore ) de Richard Quine avec Mickey Rooney
    + chansons
1953Amour, délices et golf ( the caddy ) de Norman Taurog avec Dean Martin
1954Rhapsodie ( rhapsody ) de Charles Vidor avec Elizabeth Taylor
1956La maison des secrets ( house of secrets / triple deception ) de Guy Green avec Michael Craig
Traqué par Scotland Yard ( town on trial ) de John Guillermin avec Charles Coburn
1958Chasse aux visages pâles ( Apache Territory ) de Ray Nazarro avec Rory Calhoun
Fiche créée le 19 mars 2017 | Modifiée le 5 novembre 2020 | Cette fiche a été vue 3826 fois
PREVIOUSAlan Bates || Barbara Bates || Adama BathilyNEXT