CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jobyna Ralston
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Paul Frankeur



Date et Lieu de naissance : 29 juin 1905 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 26 octobre 1974 (Nevers, France)
Nom Réel : Paul Louis Moreau

ACTEUR

C’est à Paris que Paul Louis Frankeur voit le jour, le 29 juin 1905. Il quitte l’école relativement tôt et exerce de nombreux petits métiers, parmi lesquels terrassier, conducteur de triporteur et ouvrier du cuir. Dans les années trente, le jeune homme, allergique à la routine et rebelle à l’autorité, fréquente avec assiduité le quartier de Saint-Germain-des-Prés, où il développe son goût pour une certaine forme de marginalité et d’anarchisme. Il y rencontre Jacques Prévert et se lie avec le groupe Octobre. Il fait également la connaissance de Yves Deniaud, avec lequel il interprète un numéro de cabaret. Effectuant ses premiers pas sur scène, il trouve enfin sa vocation, comprenant que son destin se jouera sur les planches.

Continuant sa carrière au music-hall et au théâtre, il décroche son premier rôle au cinéma en 1941 avec «Nous les gosses» de Louis Daquin, qui le fera à nouveau tourner à plusieurs reprises. On l’aperçoit aussi dans «Les enfants du paradis» (1944) de Marcel Carné. Multipliant les rôles de second plan, son allure populaire et gouailleuse, sa gueule de bon vivant gentiment anar et sa personnalité bien trempée lui réservent une galerie de personnages multiples: commissaires, inspecteurs, commerçants, patrons de bistrot, reporters, notables de tout bords… Toujours des figures proches du peuple, à l’image du sympathique forain de «Jour de fête» (1948) de Jacques Tati. D’excellents metteurs en scène s’arrachent Paul Frankeur, notamment Jean Dréville, Henri Decoin, Jean Faurez et René Clément.

Dans les années cinquante, sa carrière se poursuit sans faiblir et l’acteur est toujours aussi demandé. Paul Frankeur donne la réplique à Jean Gabin dans de nombreux films, dont deux grands films policiers: «Touchez pas au grisbi» (1953) et «Razzia sur la chnouf» (1954). De même, sa collaboration avec Gilles Grangier se révèle fructueuse, car il tournera dans huit de ses films, en particulier «Le sang à la tête» (1956), «Le rouge est mis» (1957) et «Le désordre et la nuit» (1958). Paul devient alors un acteur récurrent de la série noire à la française, pouvant incarner les commissaires et les voyous avec le même naturel. Il est excellent dans «Marie-Octobre» (1958) de Julien Duvivier et face à son partenaire et ami Gabin dans «Maigret et l’affaire Saint-Fiacre» (1959) et «Rue des Prairies» (1959).

En 1960, il joue dans un film italien de Mauro Bolognini, «La viaccia». Puis, on le retrouve en cafetier dans «Un singe en hiver» (1962) de Henri Verneuil, avec Jean Gabin et Jean-Paul Belmondo. En 1966, Jean-Pierre Melville lui confie un rôle dans son magnifique «Deuxième souffle», où il incarne un commissaire de police traquant Lino Ventura et entrant en concurrence avec Paul Meurisse. C’est à cette époque que Paul Frankeur délaisse un peu le cinéma au profit de la télévision, dans «Max le débonnaire» et «L’Espagnol». Mais il fera bientôt une dernière rencontre déterminante: le réalisateur Luis Buñuel, grâce auquel le comédien va pouvoir livrer trois compositions fort intéressantes. Il est un pèlerin en route vers Saint-Jacques-de-Compostelle dans «La voie lactée» (1968), un notable dans «Le charme discret de la bourgeoisie» (1972) et enfin un aubergiste dans «Le fantôme de la liberté» (1974). Paul Frankeur meurt d’une crise cardiaque le 26 octobre 1974 à Nevers, dans la Nièvre. S’il ne fut jamais une vedette à part entière, il a su, tout au long d’une carrière riche et éclectique, composer des personnages forts et inoubliables, le tout avec un grand talent.

© Simon BENATTAR-BOURGEAY

copyright
1941Nous les gosses – de Louis Daquin avec Louise Carletti
Croisières sidérales – de André Zwoboda avec Madeleine Sologne
La nuit fantastique – de Marcel L’Herbier avec Micheline Presle
1942Le voyageur de la Toussaint – de Louis Daquin avec Gabrielle Dorziat
Madame et le mort – de Louis Daquin avec Renée Saint-Cyr
Une étoile au soleil – de André Zwoboda avec Julien Carette
1943Adieu Léonard / La bourse ou la vie – de Pierre Prévert avec Charles Trénet
La cage aux rossignols – de Jean Dréville avec Micheline Francey
Service de nuit – de Jean Faurez avec Gaby Morlay
1944Les enfants du paradis – de Marcel Carné avec Arletty
    Film en 2 parties
    1 : Le boulevard du crime
    2 : L’homme en blanc
1945Monsieur Ludovic – de Jean-Paul Le Chanois avec Marcel Herrand
La fille aux yeux gris – de Jean Faurez avec Line Noro
Etoile sans lumière – de Marcel Blistène avec Edith Piaf
La fille du diable / La vie d’un autre – de Henri Decoin avec Pierre Fresnay
Le couple idéal – de Bernard-Roland avec Hélène Perdrière
1946Le père tranquille – de René Clément & Noël-Noël avec Noël-Noël
Contre-enquête – de Jean Faurez avec Jany Holt
1947Les frères Bouquinquant – de Louis Daquin avec Madeleine Robinson
Les amants du pont Saint-Jean – de Henri Decoin avec Nadine Alari
Le point du jour – de Louis Daquin avec René Lefèvre
1948Jour de fête – de Jacques Tati avec Jacques Tati
Les casse-pieds / Parade du temps perdu – de Jean Dréville avec Bernard Blier
1949Retour à la vie – de Henri-Georges Clouzot, André Cayatte, Jean Dréville & Georges Lampin avec Madeleine Barbulée
    Segment « Le retour de Louis » de Jean Dréville
Monseigneur – de Roger Richebé avec Yves Deniaud
Premières armes – de René Wheeler avec Julien Carette
Au P’tit Zouave – de Gilles Grangier avec Marie Daëms
Histoires extraordinaires – de Jean Faurez avec Suzy Carrier
1950Justice est faite – de André Cayatte avec Valentine Tessier
Passion – de Georges Lampin avec Viviane Romance
Sous le ciel de Paris / Sous le ciel de Paris coule la Seine – de Julien Duvivier avec Daniel Ivernel
1951Le banquet des fraudeurs – de Henri Stork avec André Valmy
1952La fête à Henriette – de Julien Duvivier avec Michel Auclair
Nous sommes tous des assassins – de André Cayatte avec Raymond Pellegrin
Horizons sans fin – de Jean Dréville avec Jean Chevrier
Suivez cet homme – de Georges Lampin avec Suzy Prim
CM Horizons – de ? avec Michel Piccoli
1953Jeunes mariés – de Gilles Grangier avec Anne Vernon
Thérèse Raquin – de Marcel Carné avec Simone Signoret
Touchez pas au grisbi – de Jacques Becker avec Jeanne Moreau
Avant le déluge – de André Cayatte avec Isa Miranda
L’étrange désir de monsieur Bard – de Géza von Radványi avec Geneviève Page
1954Huis-clos – de Jacqueline Audry avec Gaby Sylvia
Interdit de séjour – de Maurice de Canonge avec Yoko Tani
Le crâneur – de Dimitri Kirsanoff avec Marina Vlady
Razzia sur la chnouf – de Henri Decoin avec Lila Kedrova
Le petit nuage / La chasse au nuage / Le nuage atomique – de Antoine Allard, Armand Bachelier & Charles Dekeukeleire avec Pierre Trabaud
Nana – de Christian-Jaque avec Martine Carol
CM L’invitation à la valse – de Jean Faurez avec Suzy Carrier
1955Le dossier noir – de André Cayatte avec Bernard Blier
Je suis un sentimental – de John Berry avec Eddie Constantine
Des gens sans importance – de Henri Verneuil avec Françoise Arnoul
1956Les assassins du dimanche / Chaque minute compte ! – de Alex Joffé avec Georges Poujouly
Le sang à la tête – de Gilles Grangier avec Renée Faure
Œil pour œil – de André Cayatte avec Folco Lulli
Les copains du dimanche / Dimanche nous volerons – de Henri Aisner avec Jean-Paul Belmondo
Reproduction interdite – de Gilles Grangier avec Annie Girardot
1957Le rouge est mis – de Gilles Grangier avec Jean Gabin
Une balle dans le canon – de Charles Gérard & Michel Deville avec Pierre Vaneck
1958Le désordre et la nuit – de Gilles Grangier avec Nadja Tiller
Le fauve est lâché – de Maurice Labro avec Estella Blain
Archimède le clochard – de Gilles Grangier avec Dora Doll
Marie-Octobre – de Julien Duvivier avec Danielle Darrieux
Minute papillon ! – de Jean Lefèvre avec Fernand Raynaud
1959Quai du Point-du-Jour – de Jean Faurez avec Dany Carrel
Rue des Prairies – de Denys de La Patellière avec Marie-José Nat
Voulez-vous danser avec moi ? – de Michel Boisrond avec Brigitte Bardot
Maigret et l’affaire Saint-Fiacre – de Jean Delannoy avec Michel Auclair
1960La viaccia : Le mauvais chemin ( la viaccia ) de Mauro Bolognini avec Claudia Cardinale
Jugez-les bien / En votre âme et conscience – de Roger Saltel avec Gilbert Gil
Le panier à crabes – de Joseph Lisbona avec Denise Grey
1961Le gentleman d’Epsom / Les grands seigneurs – de Gilles Grangier avec Franck Villard
1962Un singe en hiver – de Henri Verneuil avec Jean-Paul Belmondo
Le voyage à Biarritz – de Gilles Grangier avec Fernandel
1963Maigret voit rouge – de Gilles Grangier avec Françoise Fabian
Le commissaire mène l’enquête / Fantaisies conjugales – de Fabien Collin avec Dany Carrel
1964Nick Carter va tout casser – de Henri Decoin avec Charles Belmont
La corde au cou – de Joseph Lisbona avec Jean Richard
1965Le tonnerre de dieu – de Denys de La Patellière avec Lilli Palmer
On a volé la Joconde ( il ladro della Gioconda ) de Michel Deville avec George Chakiris
1966La longue marche – de Alexandre Astruc avec Maurice Ronet
Le deuxième souffle – de Jean-Pierre Melville avec Raymond Pellegrin
1968Faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages / Opération Léontine – de Michel Audiard avec Françoise Rosay
La voie lactée – de Luis Buñuel avec Delphine Seyrig
1969Mon oncle Benjamin / Mon oncle Benjamin, l’homme en habit rouge – de Edouard Molinaro avec Jacques Brel
1972Le charme discret de la bourgeoisie – de Luis Buñuel avec Fernando Rey
Poil de carotte – de Henri Graziani avec Philippe Noiret
1973Le cri du cœur – de Claude Lallemand avec Stéphane Audran
La balançoire à minouches / Un tueur, un flic, ainsi soit-il... – de Jean-Louis van Belle avec Jean Servais
1974Dédé la tendresse – de Jean-Louis van Belle avec Marcel Dalio
Le fantôme de la liberté – de Luis Buñuel avec Monica Vitti
Fiche créée le 28 novembre 2009 | Modifiée le 29 octobre 2017 | Cette fiche a été vue 5667 fois
PREVIOUSJohn Frankenheimer || Paul Frankeur || FransinedNEXT