CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Marina Golub
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Mona Barrie



Date et Lieu de naissance : 18 décembre 1909 (Londres, Royaume-Uni)
Date et Lieu de décès : 27 juin 1964 (Los Angeles, Californie, USA)
Nom Réel : Mona Barlee Smith

ACTRICE
Image
1934 Mystery woman – de Eugene Forde avec Gilbert Roland, John Halliday, Rod La Rocque & Mischa Auer
Image
1936 Hollywood… Hollywood (something to sing about) de Victor Schertzinger avec James Cagney & Gene Lockhart
Image
1941 L’étrange cas du docteur RX (the strange case of doctor Rx) de William Nigh avec Patric Knowles
Image
1945 L’enquête du docteur Ordway (just before dawn) de William Castle avec Warner Baxter & Adele Roberts

Mona Barlee Smith est née à Tooting, district du Londres-Sud, le 18 décembre 1909. Ses parents Phil Smith et son épouse Jessie tout deux comédiens se produisent sur les scènes londoniennes. En 1914, son père, obtient un contrat théâtrale avec J.C. Williamson, le directeur du Théâtre Royal d’Adelaide en Australie, où avec son épouse aussi chanteuse, ils obtiennent quelques beaux succès. Mona termine son éducation dans un couvent à Sydney. Au milieu de 1915, le couple se sépare mettant un terme à leur la relation professionnelle. Après un divorce médiatique et douloureux, seule avec quatre enfants Mona, Irene, Roly et Joan, la mère poursuit son ex-mari en justice pour obtenir une pension alimentaire, le père conteste la demande, justifiant que Jessie et Irene âgée de 16 ans jouent sur scène et gagnent de l’argent.

À seize ans, Mona Barlee fait ses premiers pas professionnels comme ballerine à Sidney. Parallèlement elle joue sur scène dans «La veuve joyeuse», une production romantique de J.C. Williamson. Sous sa direction, elle joue sur scène pendant une dizaine d’années principalement dans des comédies musicales. En quelque années de métier, elle s’est forgé une solide réputation qui lui permet de débuter au grand écran dans un film musical écrit par le comédien populaire George Wallace «His royal highness» (1932) mise en scène par F.W. Thring.

En 1933, elle décide de tenter sa chance aux Etats-Unis. Peu de temps après son arrivée à New York elle est approchée par un dépisteur de talent qui lui propose une audition aux studio Fox Film Corporation. L’essai est concluant. Sous le patronyme de Mona Barrie, elle commence sa carrière américaine en 1933 avec «Carolina» , une romance de Henry King sur fond de Guerre de Sécession, avec Lionel Barrymore; «Une nuit d’amour» (1934) un film musical de Victor Schertzinger, aux cotés de Grace Moore et Lyle Talbot, et campe une aristocrate dans «Charlie Chan à Londres» (1934) de Eugene Forde avec Warner Oland dans le rôle titre. Elle passe avec aisance du romantique au drame, mais son manque de charisme la cantonne souvent aux rôles secondaires. On la voit en actrice soupçonnée de meurtre dans «Les femmes aiment le danger» (1935) de H. Bruce Humberstone avec Gilbert Roland; en voleuse de bijoux dans le thriller «Here comes trouble» (1935) de Lewis Seiler; en Baronne distinguée aux côtés de Joan Crawford et Clark Gable, dans la comédie romantique «Loufoque et Cie» (1936) de W.S. Van Dyke.

Au cours de la décennie suivante, Mona Barrie participe a quelques films policier; détective amateur dans «Who killed aunt Maggie?» (1941) de Arthur Lubin; témoin d’une série de meurtres mystérieux dans «Une tragédie à minuit» (1941) de Joseph Santley; espionne nazi dans «Cairo» (1942) de W.S. Van Dyke; proie d’un voleur dans «Une nuit dangereuse» (1943) de Michael Gordon. Dans un autre registre, elle participe à la comédie loufoque «Passez muscade» (1941) de Edward F. Cline, d’après le scénario de W.C. Fields, où à ses cotés elle interprète l’épouse hautaine du producteur Franklin Pangborn. Les années suivantes, Mona Barrie n’apparaît plus que dans des rôles mineurs. Elle se retire définitivement abandonnant toute envie de reprendre le chemin des studios. Mona Barrie s’est mariée deux fois, d’abord avec Charles Harold Rayson, en 1928, suivi d’un divorce en 1931, puis au canadien, Paul Macklin Bolton, de 1938 jusqu’au décès de l’actrice le 27 juin 1964.

© Gary RICHARDSON

copyright
1932His royal highness / His loyal highness – de F.W. Thring avec George Wallace
1933Carolina ( the house of Connelly ) de Henry King avec Lionel Barrymore
1934Sleepers East – de Kenneth MacKenna avec Preston Foster
All men are enemies – de George Fitzmaurice avec Hugh Williams
Such women are dangerous – de James Flood avec Warner Baxter
Une nuit d’amour ( one night of love ) de Victor Schertzinger avec Tullio Carminati
Charlie Chan à Londres ( Charlie Chan in London ) de Eugene Forde avec Warner Oland
I’ll fix it – de Roy William Neill avec Jack Holt
Mystery woman – de Eugene Forde avec Gilbert Roland
1935Tempête sur les Andes ( storm over the Andes ) de Christy Cabanne avec Antonio Moreno
L’orphelin / le mauvais génie ( unwelcome stranger ) de Phil Rosen avec Ralph Morgan
Les femmes aiment le danger ( ladies love danger ) de H. Bruce Humberstone avec Gilbert Roland
The melody lingers on / The war bride’s secret – de David Burton avec George Houston
Le roi du burlesque / Le roi du music-hall ( king of burlesque ) de Sidney Lanfield avec Warner Baxter
Here comes trouble – de Lewis Seiler avec Paul Kelly
Un message pour Garcia / Message à Garcia ( a message to Garcia ) de George Marshall avec Wallace Beery
1936Loufoque et compagnie ( love and the run ) de W.S. Van Dyke avec Clark Gable
Hollywood… Hollywood ( something to sing about / Battling Hoofer ) de Victor Schertzinger avec James Cagney
1937Justice des montagnes ( mountain justice ) de Michael Curtiz avec George Brent
À Paris tous les trois ( I met him in Paris ) de Wesley Ruggles avec Melvyn Douglas
Love, honor and behave – de Stanley Logan avec Thomas Mitchell
1938Les hommes sont si bêtes ( men are such fools ) de Busby Berkeley avec Humphrey Bogart
Soubrette ( say it in french ) de Andrew L. Stone avec Ray Milland
1939Cette femme est mienne ( I take this woman / New York Cinderella ) de W.S. Van Dyke avec Spencer Tracy
1940Love, honor and oh baby ! – de Charles Lamont avec Wallace Ford
    + chansons
Le manoir de la peur ( who killed aunt Maggie? ) de Arthur Lubin avec John Hubbard
La femme aux cheveux rouges ( the lady with red hair ) de Curtis Bernhardt avec Claude Rains
Murder among friends – de Ray McCarey avec John Hubbard
1941Duel de femmes ( when ladies meet / strange skirts ) de Robert Z. Leonard avec Robert Taylor
Passez muscade ( never give a sucker an even break / what a man ! ) de Edward F. Cline avec W.C. Fields
Ellery Queen and the murder ring / The murder ring – de James P. Hogan avec Ralph Bellamy
La folle alouette ( skylark ) de Mark Sandrich avec Brian Aherne
Road to hapiness – de Phil Rosen avec John Boles
Pendu à l’aube ( today I hang ) de Oliver Drake avec William Farnum
La tragédie de minuit / Tragédie nocturne ( a tragedy at midnight ) de Joseph Santley avec John Howard
L’étrange cas du docteur RX ( the strange case of doctor Rx ) de William Nigh avec Lionel Atwill
1942La fièvre du jazz / La folie du jazz ( syncopation ) de William Dieterle avec Adolphe Menjou
Madame s’impose ( Lady in a jam ) de Gregory La Cava avec Patric Knowles
Cairo – de W.S. Van Dyke avec Robert Young
Dawn on the great divide – de Howard Bretherton avec Buck Jones
    + chansons
La nuit dangereuse ( one dangerous night / lone wolf goes to a party ) de Michael Gordon avec Warren William
1944Tempête sur Lisbonne ( storm over Lisbon / inside the underworld ) de George Sherman avec Richard Arlen
1945L’enquête du docteur Ordway ( just before dawn ) de William Castle avec Warner Baxter
1946Le masque du diable ( the devil’s mask ) de Henry Levin avec Jim Bannon
Le baiser de la mort ( the secret of the whistler ) de George Sherman avec Richard Dix
I cover big town / I cover the underworld – de William C. Thomas avec Robert Lowery
1947When a girl’s beautiful – de Frank McDonald avec Marc Platt
Eternel tourment ( Cass Timberlane ) de George Sidney avec Lana Turner
Mon chien Rusty ( my dog Rusty ) de Lew Landers avec John Litel
1951Catch conjugal ( the first time ) de Frank Tashlin avec Robert Cummings
1952L’étrange fascination ( strange fascination ) de Hugo Haas avec Cleo Moore
1953Les pillards de Mexico ( plunder of the sun ) de John Farrow avec Glenn Ford
Fiche créée le 21 juillet 2019 | Modifiée le 21 juillet 2019 | Cette fiche a été vue 680 fois
PREVIOUSRay Barrett || Mona Barrie || Wendy BarrieNEXT