CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Gilbert Servien
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Julio Alemán



Date et Lieu de naissance : 25 novembre 1933 (Morelia, Michoacán, Mexique)
Date et Lieu de décès : 11 avril 2012 (Mexico, District Fédéral, Mexique)
Nom Réel : Julio Méndez Alemán

ACTEUR

Issu d’une famille de bourgeois aisés entourée d’artistes, Julio Alemán voit le jour le 25 novembre 1933 à Morelia, ville de l’état de l’Ouest mexicain du Michoacán. Son père est banquier, il est le huitième d’une fratrie de onze enfants. Peu après sa naissance, ses parents s’installent à Torreón, ville de l’état de Coahuila au nord du pays. Dès l’enfance, il chante et joue de la guitare lors fêtes locales ou des œuvres de charité organisées par sa mère. Après sa scolarité, Julio poursuit des études d’ingénieur agronome. Des études qu’il abandonne rapidement pour devenir comédien malgré la réticence de son père.

Julio Alemán n’a pas encore vingt ans quand il débute modestement sur scène dans la pièce expérimentale «Espaldas mojadas». En 1954, il s’inscrit à l’Académie du Théâtre de Mexico dans la classe de Andrés Soler, mais c’est en 1957 qu’il se fait particulièrement remarquer sur scène avec la pièce «Corazón arrebatado». En 1958, le cinéma s’intéresse à ce bel homme, élégant et très séduisant, il tourne entre autres auprès de Pedro Armendariz et Rosita Quintana dans «Zarco le hors-la-loi» de Miguel M. Delgado. Cette même année, il est choisi pour faire partie de la distribution d’une des toutes premières telenovelas mexicaines «Senda prohibida» qui le propulse au sommet de la notoriété dès la diffusion des premiers épisodes.

Sacré vedette en son pays dès ses premières apparitions sur le grand et le petit écran, Julio Alemán conservera ce statut pendant cinq décennies dans presque cent cinquante films et plus de trente telenovelas. Au cinéma, il donne notamment la réplique à Elvira Quintana dans «Trois Roméo et une Juliette» (1960), Alida Valli dans «L’homme de papier» (1963), Maria Félix dans «Sexe et amour» (1963), Libertad Lamarque dans «Les enfants que j’ai rêvés» (1964), Sara Montiel dans «La guerillera de Villa» (1968) ou Silvia Pinal dans «Los novios» (1970). Son interprétation dans «Le mur vert» (1969) de Armando Robles Godoy lui vaut un prix à New York en 1973 et celle dans «Pas de grâce pour le manchot» (1970), un western réalisé par Alberto Mariscal, une Déesse d’Argent du meilleur comédien par la presse mexicaine en 1971. À partir de la fin des années 1970, il apparaît dans de nombreux films d’action, d’horreur et d’aventures. Les séries télévisées telles que «Rocambole» (1967), «Sandra y Paulina» (1980) ou «Corazón salvaje» (2009-2010) accroissent considérablement sa popularité.

En 1961, Julio Alemán épouse Esperanza de la Paz Gotes Martínez, mère de ses quatre fils: Julio, Martín, Mauricio et Arturo. Ils divorceront après trente ans de mariage. L’acteur se marie une seconde fois. Après la naissance des jumeaux Alan et Daniel et dix années d’union, il divorce à nouveau pour revenir auprès de son premier amour, Esperanza, avec qui il finira ses jours. En 1991, Julio Alemán est élu député fédéral à l’Assemblée Mexicaine sous les couleurs du groupe parlementaire du Parti Révolutionnaire Institutionnel (PRI). De 1994 à 1997, il est nommé à la première chambre de l’Assemblée Législative du District Fédéral (ALDF). Enfin, les dernières années de sa vie, il devient Secrétaire Général de l’Association Nationale des Acteurs (ANDA). Après plusieurs mois de lutte contre un cancer du poumon, Julio Alemán meurt le 11 avril 2012 d’une infection pulmonaire alors qu’il est hospitalisé à l’Institut National des maladies respiratoires de la capitale mexicaine.

© Pascal DONALD

copyright
1958Une grand-mère atomique ( una abuelita atómica ) de Julio Porter avec Mercedes Ruffino
L’âge de la tentation ( la edad de la tentación ) de Alejandro Galindo avec Beatriz Aguirre
Zarco le hors-la-loi / El Zarco le bandit ( el Zarco ) de Miguel M. Delgado avec Rosita Quintana
1959Neutrón, el enmascarado negro – de Federico Curiel avec Wolf Ruvinskis
Impatience du cœur ( impaciencia del corazón ) de Tito Davison avec Martha Mijares
La cigüeña dijo sí – de Rafael Baledón avec Arturo de Córdova
1960La malédiction de Nostradamus ( la maldición de Nostradamus ) de Federico Curiel avec Germán Robles
Simitrio – de Emilio Gómez Muriel avec Carlos López Moctezuma
Tir pour tuer ( tirando a matar ) de Rafael Baledón avec Andrés Soler
Trois Roméo et une Juliette ( tres Romeos y una Julieta ) de Chano Urueta avec Elvira Qintana
Le sang de Nostradamus ( la sangre de Nostradamus ) de Federico Curiel & Stim Segar avec Domingo Soler
Nostradamus et le destructeur de monstres ( Nostradamus y el destructor de monstruos ) de Federico Curiel avec Aurora Alvarado
1961Les jeunes gens ( los jóvenes ) de Luis Alcoriza avec Sonia Infante
Les aventures du fouet noir ( aventuras del látigo negro ) de Federico Curiel avec Martha Elena Cervantes
Los hermanos del hierro – de Ismael Rodríguez avec Luis Aragón
Les innocents ( los inocentes ) de Rafael Baledón avec Carmelita González
Con la misma moneda – de Federico Curiel avec Martha Elena Cervantes
La marque du faucon ( la marca del gavilán ) de Federico Curiel avec Pancho Córdova
La vie du Père Lambert ( juventud sin Dios : La vida del padre Lambert / siempre hay un mañana : La vida del padre Lambert ) de Miguel Morayta avec Joaquín Cordero
Nostradamus, le génie des ténèbres ( Nostradamus, el genio de las tinieblas ) de Federico Curiel avec Germán Robles
Nuestros odiosos maridos – de Humberto Gómez Landero avec Aurora Walker
1962Los encapuchados del infierno – de Federico Curiel avec Fanny Schiller
Les robots de la mort ( los autómatas de la muerte ) de Federico Curiel avec Claudio Brook
La vengeance du ressuscité ( la venganza del resucitado ) de Federico Curiel avec Ana Bertha Lepe
Fous de musique ( locos por la música ) de Julio Porter avec Pedro de Aguillón
Le fouet noir contre les imposteurs ( el látigo negro contra los farsantes ) de Federico Curiel avec Diana Ochoa
Le canyon sanglant ( la barranca sangrienta ) de Federico Curiel avec Aurora Segura
La muerte pasa lista – de Federico Curiel avec Lulú Parga
Me dicen el consentido – de Carlos Toussaint avec Conchita Gentil Arcos
Lorsque les enfants se perdent ( cuando los hijos se pierden ) de Mauricio de la Serna avec Susana Alexander
Una joven de 16 años – de Gilberto Martínez Solares avec Patricia Conde
Neutron contre le docteur Caronte ( Neutrón contra el Dr. Caronte ) de Federico Curiel avec Rodolfo Landa
1963Rire de la ville ( la risa de la ciudad ) de Gilberto Gazcón avec Alma Delia Fuentes
La déesse impure ( la diosa impura ) de Armando Bo avec Isabel Sarli
L’homme de papier ( el hombre de papel ) de Ismael Rodríguez avec Alida Valli
L’âge de la violence ( la edad de la violencia ) de Julián Soler avec Fernando Soler
Le sourire des pauvres ( la sonrisa de los pobres ) de Rafael Baledón avec Tito Junco
Amour et sexe ( amor y sexo / Safo 1963 ) de Luis Alcoriza avec Maria Félix
Yo, el valiente – de Alfonso Corona Blake avec Rebeca Iturbide
1964Le musée de l’horreur ( museo del horror ) de Rafael Baledón avec Sonia Infante
Histoire d’une canaille ( historia de un canalla ) de Julio Bracho avec Amparo Rivelles
Los novios de mis hijas – de Alfredo B. Crevenna avec Maricruz Olivier
Napoleoncito – de Gilberto Martínez Solares avec Dolores Camarillo
Les diables dans le ciel ( diablos en el cielo ) de Rafael Baledón avec Marga López
Mon héros ( mi héroe ) de Gilberto Martínez Solares avec Angélica María
Les enfants que j’ai rêvés ( los hijos que yo soñé / los chicos de la noche ) de Roberto Gavaldón avec Libertad Lamarque
1965Preciosa – de Juan José Ortega avec Maribella García
J’ai aimé un homme ( me ha gustado un hombre ) de Gilberto Martínez Solares avec Tere Velázquez
Solo de noche vienes – de Sergio Véjar avec Elsa Aguirre
1966Du sang à Rio Bravo ( sangre en Río Bravo ) de Roberto Rodríguez avec Joaquín Cordero
Le droit de naître / La religieuse et son enfant ( el derecho de nacer ) de Tito Davison avec Aurora Bautista
Mariana – de Juan Guerrero avec Roberto Cañedo
1967La perra – de Emilio Gómez Muriel avec Libertad Leblanc
Rocambole contra las mujeres arpías – de Emilio Gómez Muriel avec Jacqueline Andere
Rocambole contra la secta del escorpion – de Emilio Gómez Muriel avec María Duval
SOS conspiracion Bikini – de René Cardona Jr. avec Sonia Furió
Femmes, femmes, femmes ( mujeres, mujeres, mujeres ) de José Díaz Morales avec Susana Cabrera
    Segment « Amor y yoga »
Amor perdoname – de Jeronimo Mitchell avec Marta Romero
1968Les anges de Puebla ( los ángeles de Puebla ) de Francisco del Villar avec María Elena Marqués
Cœur sauvage ( corazón salvaje ) de Tito Davison avec Angélica María
Las pirañas aman en cuaresma – de Francisco del Villar avec Isela Vega
El Yaqui – de Arturo Martínez avec Lucha Villa
La guerillera de Villa / Viva Mexico – de Miguel Marayta avec Carmen Sevilla
Valentin Armienta le vengeur ( Valentin Armienta el vengador ) de Federico Curiel avec Sergio Bustamante
1969Les souris sèment la terreur ( peligro...! Mujeres en acción ) de René Cardona Jr. avec Elizabeth Campbell
Une nuit dans la tempête ( una noche bajo la tormenta ) de José Elías Moreno avec Enrique Aguilar
Patsy, mon amour ( Patsy, mi amor ) de Manuel Michel avec Ofelia Medina
Prête-moi ta femme ( préstame a tu mujer ) de José Díaz Morales avec Rosa María Vázquez
Les pièges de l’amour ( trampas de amor ) de Tito Novaro avec Carolina Cortázar
    Segment « Yvonne »
La tranchée ( la trinchera ) de Carlos Enrique Taboada avec Ignacio López Tarso
Comment refroidir mon mari ( como enfriar a mi marido ) de René Cardona Jr. avec Pedro Armendáriz Jr.
Le mur vert ( la muralla verde ) de Armando Robles Godoy avec Sandra Riva
    Prix ACE du meilleur acteur de cinéma aux Prix ACE de New York, USA
1970Une femme pour le samedi ( una mujer para los sabados ) de Manuel Zecena Diéguez avec Tere Velázquez
La croix de l’amour ( cruz de amor ) de Federico Curiel avec Silvia Derbez
    + production
Pas de grâce pour le manchot ( el tunco Maclovio / deuda de muerte ) de Alberto Mariscal avec Barbara Angely
    Déesse d’Argent du meilleur acteur par les journalistes du cinéma mexicain, Mexique

La veuve blanche ( la viuda blanca ) de Carlos Lozano Dana avec Amparo Rivelles
Les corrompus ( los corrompidos ) de Emilio Gómez Muriel avec Jorge Mistral
Los novios – de Gilberto Gazcón avec Silvia Pinal
Personne ne dort dans ce lit ( en esta cama nadie duerme ) de Emilio Gómez Muriel avec Zulma Faiad
1971Río salvaje – de Arturo Martínez avec Patricia Aspíllaga
L’idole ( el ídolo ) de Alfredo B. Crevenna avec Erna Martha Bauman
La petite dame de Perez ( la pequeña señora de Perez ) de Rafael Baledón avec Hilda Aguirre
L’art de tromper ( el arte de engañar ) de Carlos Enrique Taboada avec Verónica Castro
1972Tampico – de Arturo Martínez avec Norma Lazareno
Le sergent Perez ( el sargento Perez ) de Arturo Martínez avec Luis Aguilar
Ma serveuse ( mi mesera ) de Manuel Zecena Diéguez avec Flor Procuna
El imponente – de José Díaz Morales avec Christa Linder
1973Diamantes, oro, y amor – de Juan Manuel Torres avec Adriana Roel
Au revoir mon amour ( adios, amor... ) de Abel Salazar avec Saby Kamalich
Mon amour de Suède ( mi amorcito de Suecia ) de José Díaz Morales avec Lorena Velázquez
1974Les braves du Guerrero ( los valientes de Guerrero ) de Arturo Martínez avec Lilia Prado
Un étrange amour ( un amor extraño ) de Tito Davison avec Silvia Suárez
1975Un chemin vers le ciel ( un camino al cielo ) de Arturo Martínez avec Gerardo Reyes
Un mulâtre nommé Martin ( un mulato llamado Martín ) de Tito Davison avec René Muñoz
1976Les déportés ( deportados ) de Arturo Martínez avec Norma Lazareno
1977Los japoneses no esperan – de Rogelio A. González avec Sasha Montenegro
1978Le train de la mort ( el tren de la muerte ) de Juan Orol avec Patricia Rivera
1979El cara parchada – de Alberto Mariscal avec Federico Villa
De l’autre côté du pont ( del otro lado del puente ) de Gonzalo Martínez Ortega avec Juan Gabriel
1980Combat de chiens ( pelea de perros ) de Julio Aldama avec Diana Torres
Le temps d’aimer ( tiempo para amar Gustavo Nieto Roa & Manuel José Álvarez avec Juanita Devis
1981La agonía del difunto – de Dunav Kuzmanich avec Raquel Bardisa
Père par accident ( padre por accidente ) de Manuel Busquets Emiliani avec Patricia Bonilla
La contrebandière ( la contrabandista ) de José Luis Urquieta avec Lupita Castro
1982Insémination artificielle ( inseminación artificial ) de Arturo Martínez avec María José Cantudo
Pedro el de Guadalajara – de Sergio Véjar avec Rosenda Bernal
1983Le bourreau ( el ahorcado ) de Juan Gallardo avec Hilda Aguirre
Les deux voyous ( los dos matones ) de Alfredo Gurrola avec Víctor Junco
La prison de Laredo ( la carcel de Laredo ) de Rodolfo de Anda avec José Luis Fernández
1984Terre sans loi ( territorio sin ley ) de Fernando Durán Rojas avec Ana Luisa Peluffo
Amour interdit à New York ( prohibido amar en Nueva York ) de Enrique Gómez Vadillo avec Julissa
CM La nueva generación – de Alejandro Pelayo avec Jorge Martínez de Hoyos
    Seulement apparition
1985El cafre – de Gilberto Gazcón avec Mario Cid
Police des stupéfiants ( polícia de narcóticos ) de Gilberto de Anda avec Rodolfo de Anda
1986La légende de Manco ( la leyenda del Manco ) de Jaime Casillas avec Rebeca Silva
1987Sabado D.F. – de Arturo Martínez avec Gilberto de Anda
1988Voleur ( ladrón ) de Gilberto de Anda avec Sasha Montenegro
Mon fantôme et moi ( mi fantasma y yo ) de Gilberto de Anda avec Jaime Fernández
1989Vacances de terreur ( vacaciones de terror ) de René Cardona III avec Pedro Fernández
Marqué par le destin ( marcados por el destino ) de Fernando Durán Rojas avec Norma Lazareno
1990Prémonition ( la hora 24 / premonición ) de Fernando Durán Rojas avec Diana Ferreti
Les funérailles de la terreur ( funerales del terror ) de Alberto Mariscal avec Silvia Manríquez
1993 DO Memoria del cine mexicano – de Alejandro Pelayo avec Alfonso Arau
    Seulement apparition
1997Hembras con valor de muerte – de René Cardona III avec Diana Golden
La race indomptable ( raza indomable ) de Carlos Durán A. avec Angel Soto
Les femmes courageuses ( mujeres bravas) de Luis Rojas avec Maria Montaño
Acábame de matar – de Gilberto de Anda avec Tony Bravo
1998La banda del mocha orejas – de Christian González avec Mel Herrera
Quatre mois de liberté ( cuatro meses de libertad ) de Gilberto de Anda avec Jackie Torres
Les filles de Xuchi Paxuchil ( las hijas de Xuchi Paxuchil ) de Jesús Fragoso Montoya avec Patricia Rivera
Vingt ans plus tard ( veinte años después ) de Sergio Reynoso avec Laura Tovar
Secuestro : Aviso de muerte – de ? avec Michel Bos
La colombe et le faucon ( la paloma y el gavilán ) de Jesús Fragoso Montoya avec Jackie Torres
1999La fiesta de los perrones – de Jesús Fragoso Montoya avec Claudia Vega
Si nos dejan – de René Cardona III avec Guillermo Capetillo
Agarren al de los huevos – de Mario Ramirez Reyes avec Rosa Sugchey
Puño de lodo – de René Cardona III avec Lina Santos
Vengeance contre la montre ( venganza contra el reloj ) de ? avec Amira Cruzat
2000Le trésor de Pilar ( el tesoro del Pilar ) de Gilberto de Anda avec Martha Acuña
Cuando el poder es... – de Mario Ramirez Reyes avec Irene Arcila
Milenio, el principio del fin – de Paco del Toro avec María Sorté
2001Pères coupables ( padres culpables ) de Gloria G. Ruiz avec Silvia Pasquel
La dama de la Texana 1000x – de ? avec Tania Mendoza
Tambien las mujeres pueden – de ? avec Gerardo Albarrán
2003L’embuscade des fédéraux ( emboscada de federales ) de Óscar González avec Jesús Briones
2002L’image du scorpion ( la estampa del escorpion ) de Ramón Barba Loza avec Claudia Bernal
2005No hay derecho joven – de Gilberto de Anda avec Mario Ramirez Reyes
CM Un artista del hambre – de Fedor Mossayebeh & Marcos Rivi avec Alberto Catren
2006Le tango des morts ( tango das mortes ) de Ernesto Aguilar avec Marisa Grieben
Se les pelo Baltazar – de Carlos Valdemar avec Amador Granados
Dos bien puestos – de Hernando Name avec Eric del Catillo
2007Requiem primate – de Ernesto Aguilar avec Natalia Karim
Fiche créée le 12 avril 2012 | Modifiée le 17 septembre 2014 | Cette fiche a été vue 1954 fois
PREVIOUSRobert Aldrich || Julio Alemán || André AlermeNEXT