CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Ronald Neame
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Gina Lollobrigida



Date et Lieu de naissance : 4 juillet 1927 (Subiaco, Italie)
Date et Lieu de décès : 16 janvier 2023 (Rome, Italie)
Nom Réel : Luigina Lollobrigida

ACTRICE
Image
1953 Pain, amour et fantaisie (pane, amore e fantasia) de Luigi Comencini avec Vittorio De Sica & Marisa Merlini
Image
1956 Notre Dame de Paris – de Jean Delannoy avec Anthony Quinn, Alain Cuny, Philippe Clay & Robert Hirsch
Image
1957 Anna de Brooklyn (Anna di Brooklyn) de Vittorio De Sica, Reginald Denham & Carlo Lastricatti avec Terence Hill
Image
1962 Vénus impériale (Venere imperiale) de Jean Delannoy avec Stephen Boyd & Raymond Pellegrin

Sa vie fut un vrai conte de fée, mais hélas sans prince charmant! «L’amour a été le grand absent de ma vie», dira la sublime actrice Gina Lollobrigida, née le 4 juillet 1927 à Subiaco en Italie, au sein d’une famille modeste d’ouvriers. Appauvris par la guerre, ses parents s’installent à Rome en 1945 et Gina, douée pour le dessin, leur vient en aide en vendant ses créations dans la rue. La jeune fille, attirée par l’univers artistique, intègre l’Académie des beaux-arts. Sa grande beauté, qu’elle affiche dans des concours, fascine le milieu cinématographique et Gina y fait ses premiers pas avec un rôle de courtisane dans «L’aigle noir» (1946) de Riccardo Freda. En 1949, elle épouse un médecin yougoslave, père de son fils unique, qui devient son agent. Et c’est un film franco-italien de Christian-Jaque qui révèle, outre ses charmes, ses dons de comédienne. En fausse diseuse de bonne aventure, en réalité fille adoptive du roi Louis XV, dans «Fanfan la Tulipe» (1951), elle conquiert le public et pas seulement Gérard Philipe! C’est l’amorce d’une foisonnante carrière qui se déploie sur deux décennies. Dans «Les belles de nuit» (1952) de René Clair, Gina rivalise avec Martine Carol. «La marchande d’amour» (1952) de Mario Soldati la plonge dans l’univers d’Alberto Moravia. Et son interprétation de la chanteuse d’opéra Lina Cavalieri dans «La belle des belles» (1955) de Robert Z. Leonard, auprès de Vittorio Gassman, la couvre de louanges.

Hollywood ne peut rester à l’écart d’une telle icône. La «Lollo» italienne consacre sa stature internationale avec le rôle de l’épouse de Humphrey Bogart, tous deux sont plongés dans de sordides intrigues, dans «Mort au diable» (1953) de John Huston. Entre Burt Lancaster et Tony Curtis, elle se lance dans des numéros de voltige pour le film de Carol Reed «Trapèze» (1955). Retour au cinéma franco-italien avec une adaptation par Jean Delannoy d’un chef-d’œuvre de Victor Hugo, «Notre-Dame de Paris» (1956). Gina Lollobrigida y incarne l’enjôleuse Esméralda, la belle bohémienne dont tombe amoureux le sonneur de cloches Quasimodo, être difforme et bossu incarné par Anthony Quinn. Un rôle illustre confortant la notoriété de la comédienne qui s’envole encore aux Etats-Unis pour y tourner un film historique auprès de Yul Brynner, «Salomon et la reine de Saba» (1958). Elle enchaîne avec un film de guerre, «La proie des vautours» (1959) de John Sturges, crevant l’écran face à Frank Sinatra et Steeve McQueen. Subjugué lui aussi, Orson Welles dédie un portrait (1958) à celle qu’on qualifie de «plus belle femme du monde». Jean Delannoy pare la diva des atours de Pauline Borghèse, sœur de Napoléon, dans «Vénus impériale» (1962), avec Stephen Boyd. Un triomphe!

Qu’elle se mesure à Virna Lisi et Monica Vitti dans le film à sketches de Dino Risi «Les poupées» (1964), qu’elle séduise un adolescent dans «Ce merveilleux automne» (1968) de Mauro Bolognini, qu’elle mette sous sa coupe «Les quatre mercenaires d’El Paso» (1970), dans le western de Eugenio Martin, l’actrice bâtit sa légende. Avec le drame de Francisco Rovira Beleta, «Roses rouges et piment vert» (1972), elle se découvre de nouvelles passions. Elle est plus chanceuse en photographie et en sculpture, avec des expositions dans le monde entier, qu’en politique dont elle tente l’aventure. Gina essuie aussi quelques déboires en amour qu’elle croyait pouvoir revivre à près de 80 ans avec un homme vénal plus jeune qu’elle. Dans les dernières années de sa vie, mise sous tutelle pour la gestion de son patrimoine, sa fortune se révèle son infortune. Et c’est le 16 janvier 2023, que Lollo, star éternelle, rejoint la Voie Lactée...

© Isabelle MICHEL

copyright
1946L’aigle noir ( l’aquilla nera ) de Riccardo Freda avec Rossano Brazzi
Lucia di Lammermoor – de Piero Ballerini avec Afro Poli
Elixir d’amour ( l’elisir d’amore ) de Mario Costa avec Tito Gobbi
1947Un homme dans la maison ( a man about the house ) de Leslie Arliss avec Felix Aylmer
Il segreto di Don Giovanni – de Camillo Mastrocinque avec Gino Becchi
Amours de clown / Paillasse ( Pagliacci / i Pagliacci : Amore tragico ) de Mario Costa avec Tito Gobbi
Le crime de Giovanni Episcopo ( il delitto di Giovanni Episcopo ) de Alberto Lattuada avec Aldo Fabrizi
1948Une nuit de folies à l’Opéra / Une folle nuit à l’opéra ( follie per l’Opera ) de Mario Costa avec Carlo Campanini
La mariée ne peut attendre ( la sposa non puo attendere ) de Gianni Franciolini avec Gino Cervi
Le tocsin ( campane a martello ) de Luigi Zampa avec Eduardo De Filippo
1949L’inconnue des cinq cités ( a tale of five cities / passaporto per l’oriente / storia di 5 città / a tale of five women ) de Geza von Cziffa, Romolo Marcellini, Emil Edwin Reinert, Wolfgang Staudte, Montgomery Tully & Irma von Cube avec Bonar Colleano
Cœurs sans frontières / La ligne blanche ( cuori senza frontiere ) de Luigi Zampa avec Raf Vallone
La fille de la nuit / La fille du désir ( Alina ) de Giorgio Pastina avec Amedeo Nazzari
1950Miss Italie ( Miss Italia ) de Duilio Coletti avec Richard Ney
Dans les coulisses ( vita da cani ) de Mario Monicelli & Steno avec Bruno Corelli
Attention ! Bandits ! ( achtung ! bandidi ! ) de Carlo Lizzani avec Andrea Checchi
Caruso, la légende d’une voix ( Enrico Caruso : Leggenda di una voce ) de Giacomo Gentillomo avec Ermanno Randi
1951Traqué dans la ville / La cité se défend ( la città si defende ) de Pietro Germi avec Renato Baldini
Amor non ho... però... però – de Giorgio Bianchi avec Renato Rascel
Fanfan la tulipe – de Christian-Jaque avec Gérard Philipe
Une femme pour une nuit ( moglie per una notte ) de Mario Camerini avec Paolo Stoppa
1952Les belles de nuit – de René Clair avec Martine Carol
Heureuse époque ( altri tempi ) de Alessandro Blasetti avec Folco Lulli
La marchande d’amour ( la provinciale ) de Mario Soldati avec Franco Interlenghi
Les infidèles ( le infideli ) de Steno & Mario Monicelli avec Pierre Cressoy
1953Mort au diable / Plus fort que le diable ( beat the devil ) de John Huston avec Humphrey Bogart
Le maître de Don Juan ( il maestro di Don Giovanni / crossed swords ) de Milton Krims & Vittorio Vassarotti avec Errol Flynn
Pain, amour et fantaisie ( pane, amore e fantasia ) de Luigi Comencini avec Vittorio De Sica
    Ruban d’Argent de la meilleure actrice par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie
1954La belle Romaine ( la Romana ) de Luigi Zampa avec Daniel Gélin
Le grand jeu ( il grande gioco / card of fate / flesh and the woman ) de Robert Siodmak avec Jean-Claude Pascal
Pain, amour et jalousie ( pane, amore e… gelosia ) de Luigi Comencini avec Roberto Risso
Les gaietés de la correctionnelle ( un giorno in pretura ) de Steno avec Aberto Sordi
    Seulement apparition
1955La belle des belles ( la donna più bella del mondo / beautiful but dangerous / the world’s most beautiful woman ) de Robert Z. Leonard avec Vittorio Gassman
    David de la meilleure actrice, Italie

Trapèze ( trapeze ) de Carol Reed avec Burt Lancaster
1956Notre Dame de Paris – de Jean Delannoy avec Anthony Quinn
1957Anna de Brooklyn ( Anna di Brooklyn / Anna of Brooklyn / fast and sexy ) de Vittorio De Sica, Reginald Denham & Carlo Lastricatti avec Dale Robertson
1958La loi ( la legge / the law / where the hot wind blows ! ) de Jules Dassin avec Yves Montand
Salomon et la reine de Saba ( Salomon and Sheba ) de King Vidor avec Yul Brynner
TV Portrait of Gina / Viva Italia – de Orson Welles avec Vittorio De Sica
    Seulement apparition
1959La proie des vautours ( never so few / campaign Burma ) de John Sturges avec Frank Sinatra
1960Volupté ( go naked in the world ) de Ranald MacDougall avec Anthony Franciosa
1961Le rendez-vous de septembre ( come september ) de Robert Mulligan avec Rock Hudson
La beauté d’Hippolyte ( la bellezza d’Ippolita ) de Giancarlo Zagni avec Enrico Maria Salerno
1962Vénus impériale ( Venere imperiale / imperial Venus ) de Jean Delannoy avec Stephen Boyd
    David de la meilleure actrice, Italie

    Ruban d’Argent de la meilleure actrice par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie

DO Lyyke og krone – de Colbjörn Helander & Stein Sælen avec Gary Cooper
    Seulement apparition
1963La mer à boire ( mare matto ) de Renato Castellani avec Jean-Paul Belmondo
La femme de paille ( woman of straw ) de Basil Dearden avec Sean Connery
1964Etrange compagnon de lit ( strange bedfellows ) de Melvin Frank avec Gig Young
Les poupées ( le bambole ) de Dino Risi, Franco Rossi, Mauro Bolognini & Luigi Comencini avec Jean Sorel
1965Moi, moi, moi et les autres ( io, io, io... e gli altri ) de Alessandro Blasetti avec Marcello Mastroianni
Paradiso Hôtel du libre échange ( Hotel Paradiso ) de Peter Glenville avec Alec Guinness
Les sultans – de Jean Delannoy avec Louis Jourdan
1966Les nuits facétieuses ( le piacevoli notti ) de Luciano Lucignani & Armando Crispini avec Ugo Tognazzi
Les aventures extraordinaires de Cervantes ( Cervantes / avventure e gli amori di Miguel Cervantes / young rebel) de Vincent Sherman avec Horst Buchholz
1967La guerre privée du sergent O’Farrell / La marine en folie / À la guerre comme à la bière ( the private navy of sergeant O’Farrell ) de Frank Tashlin avec Jeffrey Hunter
La mort a pondu un œuf ( la morte ha fatto l’uovo ) de Giulio Questi avec Jean-Louis Trintignant
1968Le cascadeur ( stuntman ) de Marcello Baldi avec Paul Müller
Buena sera, madame Campbell ( buena sera, Mrs. Campbell ) de Melvin Frank avec Telly Savalas
    David de la meilleure actrice, Italie

Ce merveilleux automne ( un bellissimo novembre ) de Mauro Bolognini avec André Lawrence
1970Les quatre mercenaires d’El Paso ( e continuavano a fregarsi il milione di dollari / bad man’s river ) de Eugenio Martin avec James Mason
1971Les aventures de Pinocchio ( le avventure di Pinocchio / Pinocchio ) de Luigi Comencini avec Nino Manfredi
Roi, dame, valet ( king, queen, knave ) de Jerzy Skolimowski avec David Niven
1972Roses rouges et piment vert ( peccato mortale ) de Francisco Rovira Beleta avec Danielle Darrieux
1975 CM Ritratto di Fidel – de Gina Lollobrigida avec Fidel Castro
    Seulement apparition, réalisation, scénario & production
1983 DO Stelli emigranti – de Francesco Bortolini & Claudio Masenza avec Claudia Cardinale
    Seulement apparition
1994Les cent et une nuits / Les cent et une nuit de Simon Cinéma – de Agnès Varda avec Michel Piccoli
1995Una donna in fuga – de Roberto Rocco avec Ben Gazzara
1996 DO Belmondo, le magnifique – de Patrick Chammings avec Jean-Paul Belmondo
    Seulement apparition
1997XXL – de Ariel Zeitoun avec Gérard Depardieu
2011Box office 3D – de Ezio Greggio avec Gigi Proietti
    Seulement apparition
2013 DO Gian Luigi Rondi: Vita, cinema, passione – de Giorgio Treves avec Gian Luigi Rondi
    Seulement apparition
AUTRES PRIX :
      
    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1957 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1958 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1959 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1960 )

    Golden Globe de l’actrice favorite dans le monde, USA ( 1961 )

    Caméra Berlinoise au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne ( 1986 )

    Médaille d’Or de la ville de Rome aux Prix David di Donatello, Italie ( 1986 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1987 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1990 )

    Prix Spécial pour l’ensemble de sa carrière au festival du cinéma de Karlovy Vary, République Tchèque ( 1995 )

    Prix Mission pour sa carrière au festival du cinéma artistique de Trencianske Teplice, Slovaquie ( 1996 )

    David pour l’ensemble de sa carrière aux Prix David di Donatello, Italie ( 1996 )

    Prix Joseph Plateau pour l’ensemble de sa carrière au festival du cinéma des Flandres, Belgique ( 1997 )

    Prix de Diamant au festival international du cinéma de Taormina, Italie ( 2001 )

    David du Cinquantième Anniversaire aux Prix David di Donatello, Italie ( 2006 )
Fiche créée le 15 janvier 2009 | Modifiée le 1 mars 2024 | Cette fiche a été vue 28711 fois
PREVIOUSHelmuth Lohner || Gina Lollobrigida || Herbert LomNEXT