CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Marta Toren
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Frances Gifford



Date et Lieu de naissance : 7 décembre 1920 (Long Beach, Californie, USA)
Date et Lieu de décès : 22 janvier 1994 (Pasadena, Californie, USA)
Nom Réel : Mary Frances Gifford

ACTRICE
Image
1940 Hold that woman! – de Sam Newfield avec James Dunn, George Douglas, George Douglas & Rita La Roy
Image
1941 La fille de la jungle (Jungle girl) de John English & William Witney avec Tom Neal & Trevor Bardette
Image
1942 Le triomphe de Tarzan (Tarzan triumphs) de Wilhelm Thiele avec Johnny Sheffield & Johnny Weissmuller
Image
1948 Amour en croisière (luxury liner) de Richard Whorf avec George Brent, Jane Powell & Xavier Cugat

Mary Frances Gifford est née le 7 décembre 1920 à Long Beach en Californie où elle passe toute son enfance. Elle est la fille unique du couple Clarence Charles Gifford et de son épouse née Gladys Frances Kelly. C’est lors d’une visite dans les studios MGM, qu’un talent scout séduit par cette jeune adolescente de 16 ans à la silhouette élancée, la présente à Samuel Goldwyn, qui, satisfait après un bout d’essai, lui signe de suite un contrat. Sous son patronyme elle débute devant la caméra dès 1937, dans des petits rôles, notamment dans «Pension d’artistes» aux côtés de Katharine Hepburn et Ginger Rogers.

À tout juste 18 ans, Frances Gifford épouse James Dunn rencontré lors du tournage de «Living on love» (1937). En 1939, elle décroche le rôle principal aux cotés de son mari dans le film «Mercy plane» de Richard Harlan, où ensemble ils s’associent pour ouvrir un service d’aéronefs. L’actrice n’a pas la sensualité de la sublime Rita Hayworth ou de la vibrante Ava Gardner, mais elle possède une beauté, sans fioritures, une superbe voix et un magnifique sourire. Petit à petit sa carrière prend de l’élan tandis que celle de son mari décline, en partie à cause de son alcoolisme. Ils tournent un deuxième film «Hold that woman!» (1940) de Sam Newfield, mais leur union est un échec et deux ans plus tard ils divorcent.

Prêtée à la Republic Pictures, John English la met en vedette dans un serial en 15 épisodes, d’après le roman de Edgar Rice Burroughs, «La fille de la Jungle» (1941). Elle y est Nyoka une jeune blanche à demi vêtue, élevée par la tribu des Masambas qui possèdent de vastes mines de diamants convoitées par un gang d’escrocs, Tom Neal, Trevor Bardette et Gerald Mohr complètent la distribution. Pour la Paramount, elle décroche le rôle de la Princesse Zandra dans «Le triomphe de Tarzan» (1942) de Wilhelm Thiele, auprès de Johnny Weissmuller dans le rôle titre. Elle campe une infirmière dans un film noir «La clé de verre» (1942) de Stuart Heisler avec Alan Ladd et Veronica Lake. Puis elle est Viola, la professeur d’école de la petite Selma, Margaret O’Brien, dans une charmante comédie familiale «Nos vignes ont de tendres grappes» (1945) de Roy Rowland avec dans le rôle des parents de Selma, Edward G. Robinson et Agnes Moorehead. Elle incarne une scientifique qui dans «She went to the races» (1945) met au point une méthode infaillible pour gagner aux courses de chevaux. Dans «L’affaire Arnelo» (1946) de Arch Oboler , elle joue une épouse délaissée qui tombe amoureuse de John Hodiak un propriétaire de boite de nuit, elle va être impliquée dans le meurtre de sa petite amie.

Superbe et talentueuse, Frances Gifford au sommet de sa gloire semble destinée à une grande carrière. Mais, en 1948, elle est victime d’un terrible accident de voiture qui lui cause un traumatisme crânien grave. Après deux années à se rétablir, elle tente difficilement un retour en 1952 avec «Commando du ciel» de Fred F. Sears, où sa prestation de correspondant de guerre est pleinement saluée. Hélas fortement diminuée, elle abandonne sa carrière et placée dans diverses institutions médicales pendant une vingtaine d’années. En 1983, un journaliste retrouve sa trace, elle travaille comme bibliothécaire dans une bibliothèque de la ville de Pasadena, en Californie. Frances Gifford ne s’est jamais remariée et n’a pas d’enfant. Elle passe les dernières années de sa vie dans l’anonymat et décède le 15 janvier 1994, d’une crise d’emphysème dans un centre de convalescence à l’age de 73 ans.

© Gary RICHARDSON

copyright
1937Nouveaux visages 1939 / Coup de théâtre ( new faces of 1937 ) de Leigh Jason avec Milton Berle
Mon oncle gangster ( the big shot ) de Edward Killy avec Guy Kibbee
Pension d’artistes ( stage door ) de Gregory La Cava avec Katharine Hepburn
There goes the groom – de Joseph Santley avec Burgess Meredith
Living on love – de Lew Landers avec James Dunn
Night spot – de Christy Cabanne avec Allan Lane
Mademoiselle a disparu ( maid’s might out ) de Ben Holmes avec Joan Fontaine
1938L’impossible monsieur Bébé ( bringing up Baby ) de Howard Hawks avec Cary Grant
Vacances payées ( having wonderful time / having a wonderful time ) de Alfred Santell avec Douglas Fairbanks Jr.
Les géants du ciel ( sky giant ) de Lew Landers avec Richard Dix
1939Monsieur Smith au sénat ( Mr. Smith goes to Washington / Frank Capra’s Mr. Smith goes to Washington ) de Frank Capra avec James Stewart
Mercy plane / Wonder plane – de Richard Harlan avec James Dunn
1940Forty little mothers – de Busby Berkeley avec Eddie Cantor
Hold that woman ! – de Sam Newfield avec George Douglas
1941Les secrets de Walt Disney ( the reluctant dragon / behind the scenes at Walt Disney Studio ) de Alfred L. Werker, Ford Beebe, Jasper Blystone, Jim Handley, Hamilton Luske, Edwin L. Verity avec Robert Benchley
    Seulement apparition
Coureurs de frontières / Les garde-frontières ( border vigilantes ) de Derwin Abrahams avec William Boyd
West Point widow – de Robert Siodmak avec Richard Carlson
La fille de la jungle ( Jungle girl / Edgar Rice Burrough’s jungle girl ) de John English & William Witney avec Tom Neal
    Sérial en 15 épisodes
    1 : Death by voodoo
    2 : Queen of beats
    3 : River o fire
    4 : Treachery
    5 : Jungle vengeance
    6 : Tribal fury
    7 : The poison dart
    8 : Man trap
    9 : Treasure tomb
    10 : Jungle killer
    11 : Dangerous secret
    12 : Trapped
    13 : Ambush
    14 : Diamond trail
    15 : Flight to freedom
L’incorruptible sénateur ( Louisiana purchase ) de Irving Cummings avec Bob Hope
1942André et les fantômes ( the remarkable Andrew / at good old siwash ) de Stuart Heisler avec William Holden
Tombstone, la ville qui ne peut mourir ( Tombstone, the town too tough to die ) de William C. McGann avec Edgar Buchanan
Mabok, l’éléphant du diable ( beyond the blue horizon ) de Alfred Santell avec Dorothy Lamour
La clé de verre ( the glass key ) de Stuart Heisler avec Brian Donlevy
Ton cœur est mon cœur ( my heart belongs to Daddy ) de Robert Siodmak avec Martha O’Driscoll
Au pays du rythme ( star spangled rhythm ) de George Marshall avec Veronica Lake
    Seulement apparition
Far West ( american empire / my son alone ) de William C. McGann avec Preston Foster
Le triomphe de Tarzan ( Tarzan triumphs ) de Wilhelm Thiele avec Johnny Weissmuller
1943Henry Aldrich gets glamour / Henry gets glamour – de Hugh Bennett avec John Litel
Cry Havoc – de Richard Thorpe avec Margaret Sullavan
1944Le mariage… une affaire privée ( marriage is a private affair ) de Robert Z. Leonard avec Lana Turner
1945Frisson d’amour ( thrill of a romance ) de Richard Thorpe avec Van Johnson
Nos vignes ont de tendres grappes ( our vines have tender grapes ) de Roy Rowland avec Edward G. Robinson
She went to the races – de Willis Goldbeck avec Edmund Gwenn
1946Little mister Jim / Army Brat – de Fred Zinnemann avec James Craig
L’affaire Arnelo ( the Arnelo affair ) de Arch Oboler avec John Hodiak
1948Amour en croisière ( luxury liner ) de Richard Whorf avec George Brent
1950Jour de chance ( riding high ) de Frank Capra avec Bing Crosby
1953Commando du ciel ( sky commando ) de Fred F. Sears avec Dan Duryea
Fiche créée le 2 mai 2019 | Modifiée le 5 mai 2019 | Cette fiche a été vue 139 fois
PREVIOUSJohn Gielgud || Frances Gifford || Beniamino GigliNEXT