CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Dinah Shore
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Desmond Llewelyn



Date et Lieu de naissance : 12 septembre 1914 (Newport, Royaume-Uni)
Date et Lieu de décès : 19 décembre 1999 (Eastboune, Royaume-Uni)
Nom Réel : Desmond Wilkinson Llewelyn

ACTEUR
Image
1963 Bons baisers de Russie (from Russia with love) de Terence Young avec Sean Connery & Pedro Armendariz
Image
1978 Moonraker (Ian Fleming’s Moonraker) de Lewis Gilbert avec Roger Moore, Michael Lonsdale & Richard Kiel
Image
1986 Tuer n’est pas jouer (the living daylights) de John Glen avec Timothy Dalton, Maryam d’Abo & Jeroen Krabbé
Image
1998 Le monde ne suffit pas (the world is not enough) de Michael Apted avec Pierce Brosnan & Sophie Marceau

«Q» de la série des James Bond, où plutôt Desmond Llewelyn voit le jour le 12 septembre 1914 à Newport, ville portuaire du comté de Monmouthshire, au sud-est du Pays de Galles. Son père, Ivor Llewelyn, est ingénieur dans les mines de charbon, sa mère Mia (née Wilkinson), femme au foyer. Etudiant au Radley College dans l’Oxfordshire, il envisage une carrière politique. Parallèlement, il participe activement comme machiniste au théâtre de l’école et décroche parfois des petits rôles. Après avoir échoué à un concours d’entrée dans la police, il décide de se lancer dans une carrière d’acteur et intègre la Royal Academy for the Dramatic Arts, au milieu des années 1930. En 1938, il épouse Pamela Mary Pantlin, la mère de ses deux enfants. Le couple restera très uni jusqu’à la disparition de l’acteur.

Le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale en septembre 1939, stoppe ses ambitions artistiques. Desmond Llewelyn s’engage avec le grade de sous-lieutenant dans l’armée britannique. Affecté dans le régiment des Fusiliers Gallois, il est envoyé en France au début de 1940. Capturé par les soldats Allemands, il est détenu comme prisonnier de guerre pendant cinq ans en Allemagne. De retour en Angleterre après la libération des camps de prisonniers, il se produit sur scène et fait de la figuration dans quelques films, dont le «Hamlet» (1948) de Laurence Olivier, «De l’or en barre» (1951) de Charles Crichton, «Les chevaliers de la table ronde» (1953) de Richard Thorpe, «Opération Scotland Yard» (1958) de Basil Dearden et «Cléopâtre» (1962) de Joseph L. Mankiewicz, où on l’aperçoit brièvement dans la toge d’un sénateur romain.

En 1963, la chance lui sourit, mais il ne le sait pas encore. En effet, Peter Burton, l’acteur qui tient le rôle de Q dans le premier James Bond, «James Bond 007 contre docteur No», ne peut reprendre son personnage dans le second opus de la série, «Bons baisers de Russie». Le réalisateur Terence Young, en quête d’un remplaçant, finit par engager Desmond Llewelyn. Cet acteur si discret va ainsi interpréter 16 autres fois ce responsable de la section «Q», qui invente et fournit les célèbres gadgets à l’agent 007. Six fois aux cotés de Sean Connery, six avec Roger Moore, trois avec Timothy Dalton et les deux dernières fois avec Pierce Brosnan. 17 prestations qui permettent de faire de lui un personnage pivot de la série, mais qui totalisent en tout et pour tout seulement 30 minutes de présence à l’écran. Trop marqué par ce rôle, Desmond Llewelyn tourne peu au cinéma, c’est le théâtre et la télévision qui lui permettent de travailler régulièrement. Pour le petit écran, on le voit dans des adaptations filmées de grandes œuvres théâtrales pour la BBC, mais aussi dans des épisodes de séries populaires en Angleterre, telles que «Suspence» (1963), «Emergency-Ward 10» (1961/67) où «Follyfoot» (1971/73).

Sur le plateau de «Le monde ne suffit pas», Desmond Llewelyn annonce sa retraite. Il n’aura hélas pas le temps d’en profiter. Le 19 décembre 1999, alors qu’il rentre chez lui en voiture après une séance de signatures de son livre autobiographique, il percute un autre véhicule à Firle, petit village prêt de Berwick. Malgré l’intervention rapide des secours et son transfert en hélicoptère, il est déclaré mort à son arrivée à l’hôpital d’Eastboune. Après la cérémonie de ses funérailles, où son ami Roger Moore prononce un discours émouvant, son corps est incinéré et les cendres rendues à la famille.

© Pascal DONALD

copyright
1938Ask a policeman – de Marcel Varnel avec Will Hay
1948Hamlet – de Laurence Olivier avec Jean Simmons
1949Adam et Evelyne ( Adam and Evelyne / Adam and Evalyn ) de Harold French avec Stewart Granger
Politique... et lapins ( the Chiltern hundreds / the amazing Mr. Beecham ) de John Paddy Carstairs avec Joyce Carey
Guilt is my shadow – de Roy Kellino avec Elizabeth Sellars
1950Compagnons de la gloire / Trois des chars d’assaut ( they were not divided ) de Terence Young avec Helen Cherry
1951De l’or en barre ( the Lavender Hill mob ) de Charles Crichton avec Alec Guinness
1952Au coin de la rue / Les anges de la rue ( street corner / both sides of the law ) de Muriel Box avec Peggy Cummins
Valley of song / Men are children twice – de Gilbert Gunn avec Clifford Evans
Stryker of the Yard – de Arthur Crabtree avec Clifford Evans
Operation diplomat – de John Guillermin avec Lisa Daniely
1953Les chevaliers de la table ronde ( knights of the round table ) de Richard Thorpe avec Robert Taylor
CM Bunty wins a pup – de Victor M. Gover avec Helen Christie
1958Atlantique, latitude 41° / La légende du Titanic ( a night to remember ) de Roy Baker avec Honor Blackman
Croisière en torpilleur ( futher up the creek ) de Val Guest avec Shirley Eaton
Corridors of blood / Doctor from seven dials – de Robert Day avec Boris Karloff
Opération Scotland Yard ( Sapphire ) de Basil Dearden avec Nigel Patrick
1960Le serment de Robin des Bois ( sword of Sherwood Forest ) de Terence Fisher avec Richard Greene
1961La nuit du loup-garou ( the curse of the werewolf / the curse of Siniestro ) de Terence Fisher avec Yvonne Romain
On n’y joue qu’a deux / L’amour est un jeu à deux ( only two can play ) de Sidney Gilliat avec Peter Sellers
1962L’attaque de San Cristobal / Les pirates de la Rivière Rouge ( the pirates of Blood River ) de John Gilling avec Kerwin Mathews
Cléopâtre ( Cleopatra ) de Joseph L. Mankiewicz avec Elizabeth Taylor
1963Bons baisers de Russie ( from Russia with love / Ian Fleming’s from Russia with love ) de Terence Young avec Pedro Armendariz
Silent playground – de Stanley Goulder avec Jean Anderson
1964Goldfinger ( Ian Fleming’s goldfinger ) de Guy Hamilton avec Gert Froebe
Les aventures amoureuses de Moll Flanders ( the amourous adventures of Moll Flanders / Moll Flanders ) de Terence Young avec Kim Novak
1965Opération tonnerre ( thunderball / Ian Fleming’s thunderball ) de Terence Young avec Sean Connery
1967On ne vit que deux fois ( you only live twice / Ian Fleming’s you live only twice ) de Lewis Gilbert avec Donald Pleasence
1968Chitty Chitty Bang Bang ( Ian Fleming’s Chitty Chitty Bang Bang ) de Ken Hughes avec Dick Van Dyke
1969Au service secret de sa Majesté ( on her Majesty’s secret service / Ian Fleming’s on her Majesty’s secret service / O.H.M.S.S. ) de Peter Hunt avec Telly Savalas
1971Les diamants sont éternels ( diamonds are forever / Ian’s Fleming’s diamonds are forever ) de Guy Hamilton avec Jill St. John
1974L’homme au pistolet d’or ( the man with golden guns / Ian Fleming’s the man with the golden gun ) de Guy Hamilton avec Roger Moore
1976L’espion qui m’aimait ( the spy who loved me / Ian Fleming’s the spy who loved me ) de Lewis Gilbert avec Barbara Bach
1978Moonraker ( Ian Fleming’s Moonraker ) de Lewis Gilbert avec Michael Lonsdale
Golden lady ( the golden lady ) de José Ramón Larraz avec Ina Skriver
1981Rien que pour vos yeux ( for your eyes only ) de John Glen avec Carole Bouquet
1983Octopussy ( Ian Fleming’s octopussy ) de John Glen avec Maud Adams
1985Dangereusement vôtre ( a view to a kill / Ian Fleming’s a view to a kill ) de John Glen avec Christopher Walken
1986Tuer n’est pas jouer ( the living daylights / Ian Fleming’s the living daylights ) de John Glen avec Timothy Dalton
1987Prisoner of Rio – de Lech Majewski avec Steven Berkoff
1988Permis de tuer ( licence to kill / license to kill ) de John Glen avec Robert Davi
1992Merlin ( Merlin : The true story of magic / October 32nd ) de Paul Hunt avec Rodney Wood
1995GoldenEye – de Martin Campbell avec Pierce Brosnan
1997 Demain ne meurt jamais ( tomorrow never dies ) de Roger Spottiswoode avec Jonathan Pryce
CM Taboo – de Edward Boase avec James Walker
DO Countdown to tomorrow – de Chaiyan Angkhalakkana, Chris King & Ian Watts avec Roger Spottiswoode
    Seulement apparition
1998Le monde ne suffit pas ( the world is not enough / pressure point / T.W.I.N.E. ) de Michael Apted avec Sophie Marceau
1999 CM License to thrill – de Keith Melton avec Judi Dench
Fiche créée le 13 février 2020 | Modifiée le 16 février 2020 | Cette fiche a été vue 728 fois
PREVIOUSCarlo Lizzani || Desmond Llewelyn || Frank LloydNEXT