CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Marjorie Rambeau
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

William Hurt



Date et Lieu de naissance : 20 mars 1950 (Washington, District de Columbia, USA)
Date et Lieu de décès : 13 mars 2022 (Portland, Oregon, USA)
Nom Réel : William McChord Hurt

ACTEUR
Image
1979 Au-delà du réel (altered states) de Ken Russell avec Blair Brown, Charles Haid, Bob Balaban & Drew Barrymore
Image
1984 Le baiser de la femme araignée (kiss of the spider woman) de Hector Babenco avec Sonia Braga
Image
2004 A history of violence – de David Cronenberg avec Viggo Mortensen, Maria Bello, Ed Harris & Stephen McHattie
Image
2011 J’enrage de ton absence – de Sandrine Bonnaire avec Alexandra Lamy, Augustin Legrand & Jalil Mehenni

William Hurt est un acteur américain, né le 20 mars 1950 à Washington. Fils d’un diplomate, son enfance se déroule loin de son pays natal, au Pakistan, au Soudan et en Somalie. Une belle ouverture d’esprit pour un être attiré par la théologie qu’il étudie avant de se tourner vers l’Art dramatique et le théâtre. C’est avec un film fantastique de Ken Russel «Au-delà du réel» (1979) qu’il se lance dans le cinéma. Il y tient le rôle principal d’un scientifique adepte d’hallucinogènes pour en étudier les effets sur lui. Une révélation. Et le début d’une carrière féconde, façonnée autour de son goût pour les rôles inventifs et de son inclination pour des personnages excentriques ou atypiques. Gardien de nuit dans le film policier de Peter Yates, «L’œil du témoin» (1980), auprès de Sigourney Weaver, il est un médiocre avocat, soumis aux caprices de sa maîtresse, dans le thriller érotique de Lawrence Kasdan «La fièvre au corps» (1981). Il y gagne des galons de sex-symbol. Exceptionnel dans «Le baiser de la femme araignée» (1984), de Hector Babenco, il campe un homosexuel exubérant, confiné avec un journaliste révolutionnaire dans le huis-clos d’une prison brésilienne. Une performance qui le gratifie de l’Oscar du meilleur acteur.

William Hurt enchaîne les tournages, dirigé par de grands cinéastes. Séducteur dans «Broadcast news» (1987) de James L. Brooks, il campe un mari riche et distant dans «Alice» (1990) de Woody Allen, avec Mia Farrow. L’acteur se plaît à personnifier les êtres complexes et les méchants. Du sombre Edward Rochester dans «Jane Eyre» (1995) de Franco Zeffirelli, aux côtés de Charlotte Gainsbourg, il livre un ambigu et ambitieux politicien dans «Les rênes du pouvoir» (1998) de George Hickenlooper. Auprès de Viggo Mortensen et Ed Harris dans le remarquable film de David Cronenberg «A history of violence» (2004), William Hurt impressionne dans un rôle de mafieux qui lui vaut une kyrielle de récompenses. Directeur de la CIA dans le film d’espionnage de Robert De Niro, «Raisons d’état» (2005), il se mue en double machiavélique du héros, joué par Kevin Costner, dans le thriller psychologique de Bruce A. Evans, «Mr. Brooks» (2006). Sa filmographie dévoile aussi une prédilection pour la science-fiction. «Jusqu’au bout du monde» (1991) de Wim Wenders, «Perdus dans l’espace» (1997) de Stephen Hopkins, ou encore «A.I. intelligence artificielle» (2000) de Steven Spielberg, annoncent sa plongée dans l’univers fantastique de super-héros des studios Marvel. Il y incarne Thaddeus Thunderbolt Ross dans «L’incroyable Hulk» (2007) de Louis Leterrier, «Captain America: Civil War» (2015), la série des «Avengers» (2017/18) de Anthony et Joe Russo, et «Black widow» (2020) de Cate Shortland.

Aussi vrai en noble chevalier dans «Robin des bois» (2009) de Ridley Scott qu’en père éprouvé par la perte de son enfant dans «J’enrage de son absence» (2011), réalisé par Sandrine Bonnaire, il achève sa carrière en homme d’Eglise auprès du roi Louis XIV en quête d’immortalité, joué par Pierre Brosnan, dans le film fantastique de Sean McNamara «The king’s daughter» (2021). Bourreau des cœurs, père de quatre enfants dont une fille, Jeanne, avec Sandrine Bonnaire, l’acteur n’est pas friand des fastes hollywoodiens en dépit de sa notoriété. «Je ne suis pas à l’aise à l’idée de marcher sur le tapis rouge en smoking et de voir tous ces hommes habillés en pingouin». Atteint d’un cancer de la prostate, William Hurt décède le 13 mars 2022 à l’âge de 71 ans, entouré des siens. «Le plus grand don humain, disait-il, est la capacité de poursuivre nos rêves». Sur la Terre comme au ciel.

© Isabelle MICHEL

copyright
1979 Au-delà du réel ( altered states ) de Ken Russell avec Blair Brown
1980L’œil du témoin ( eyewitness / the janitor ) de Peter Yates avec Sigourney Weaver
1981La fièvre au corps ( body heat ) de Lawrence Kasdan avec Kathleen Turner
1983Les copains d’abord ( the big child ) de Lawrence Kasdan avec Glenn Close
Gorky Park – de Michael Apted avec Lee Marvin
1984Le baiser de la femme araignée ( kiss of the spider woman / o beijo da Mulher Aranha ) de Hector Babenco avec Sonia Braga
    Oscar du meilleur acteur, USA

    Prix d’interprétation masculine au festival du cinéma de Cannes, France

    BAFTA du meilleur acteur aux British Academy Awards, Grande-Bretagne

    David du meilleur acteur étranger, Italie

    Prix ALFS de l’acteur de l’année par le cercle des critiques de cinéma de Londres, Grande-Bretagne

    Prix LAFCA du meilleur acteur par le cercle des critiques de cinéma de Los Angeles, USA

    Prix NBR du meilleur acteur par la National Board of Review, USA
1985Les enfants du silence ( children of a Lesser God ) de Randa Haines avec Marlee Matlin
1987Broadcast news – de James L. Brooks avec Holly Hunter
    Prix Lune d’Or du meilleur acteur au festival du cinéma de l’Îles Faro, Suède

Le temps du destin ( a time of destiny ) de Gregory Nava avec Stockard Channing
1988Voyageur malgré lui ( the accidental tourist ) de Lawrence Kasdan avec Geena Davis
    Cheval d’Or du meilleur acteur au festival du cinéma Cheval d’Or de Taipei, Taiwan
1989Je t’aime à te tuer ( I love you to death ) de Lawrence Kasdan avec Tracey Ullman
1990Alice – de Woody Allen avec Mia Farrow
Le docteur ( the doctor ) de Randa Haines avec Elizabeth Perkins
CM Marilyn Hotchkiss’ ballroom dancing and charm school – de Randall Miller avec Kate Mulligan
    Seulement voix
1991Jusqu’au bout du monde ( until the end of the world / bis ans ende ser welt ) de Wim Wenders avec Jeanne Moreau
La peste ( the plague ) de Luis Puenzo avec Robert Duvall
1992Mr. Wonderfull – de Anthony Minghella avec Annabella Sciorra
1993Le douzième juré ( trial by jury ) de Heywood Gould avec Joanne Whalley
Le deuxième père / Le père adoptif ( second best ) de Chris Menges avec Jane Horrocks
1994Smoke – de Wayne Wang avec Deirdre O’Connell
Confidences à un inconnu ( ispoved neznakomtsu / Исповедь незнакомцу ) de Georges Bardawil avec Sandrine Bonnaire
1995Jane Eyre – de Franco Zeffirelli avec Charlotte Gainsbourg
Un divan à New York ( a couch in New York ) de Chantal Akerman avec Juliette Binoche
1996Michael – de Nora Ephron avec Andie MacDowell
Aimée ( loved ) de Erin Dignam avec Robin Wright
DO Mondani a mondhatatlant : Elie Wiesel üzenete – de Judit Elek avec Elie Wiesel
    Seulement voix & narration
1997Dark City, la cité des ténèbres / Cité obscure ( Dark City ) de Alex Proyas avec Jennifer Connelly
La proposition ( the proposition ) de Lesli Linka Glatter avec Madeleine Stowe
Perdus dans l’espace ( lost in space / LS ) de Stephen Hopkins avec Mimi Rogers
1998Contre-jour ( one true thing ) de Carl Franklin avec Meryl Streep
Les rênes du pouvoir ( the big brass ring ) de George Hickenlooper avec Irène Jacob
    Prix du meilleur acteur au festival international du cinéma de Newport, Rhodes Island, USA

Le quatrième étage / Terreur au quatrième ( the fourth floor ) de Josh Klausner avec Juliette Lewis
DA Il était une fois Jésus ( the miracle maker ) de Derek W. Hayes & Stanislav Sokolov
    Seulement voix
1999Sunshine ( taste of sunshine / Sunshine – Ein hausch von sonnenshein ) de István Szabó avec Rosemary Harris
Issue de secours / Témoin muet ( do not disturb / silent witness ) de Dick Maas avec Jennifer Tilly
The simian line – de Linda Yellen avec Cindy Crawford
Contamination ( the contaminated man / contagion ) de Anthony Hickox avec Natascha McElhone
2000A.I intelligence artificielle ( artificial intelligence : A.I / A.I. artificial intelligence ) de Steven Spielberg avec Frances O’Connor
De drôles d’oiseaux / Oiseaux rares ( rare birds ) de Sturla Gunnarsson avec Molly Parker
2001Dérapages incontrôlés ( changing lanes ) de Roger Michell avec Samuel L. Jackson
Au plus près du paradis – de Tonie Marshall avec Catherine Deneuve
Immortels / Tuck éternel ( Tuck everlasting ) de Jay Russell avec Sissy Spacek
2002Le papillon bleu ( th blue butterfly ) de Léa Pool avec Pascale Bussières
2003Le village ( the village / M. Night Shyamalan’s the village ) de M. Night Shyamalan avec Adrien Brody
2004The king – de James Marsh avec Laura Harring
A history of violence – de David Cronenberg avec Viggo Mortensen
    Prix AFCA du meilleur second rôle masculin par l’association des critiques de cinéma australien, Australie

    Prix LAFCA du meilleur second rôle masculin par le cercle des critiques de cinéma de Los Angeles, USA

    Prix NYFCC du meilleur second rôle masculin par le cercle des critiques de cinéma de New York, USA

    Prix NTFCA du meilleur second rôle masculin par le cercle des critiques de cinéma de North Texas, USA

    Prix UFCA du meilleur second rôle masculin par l’association des critiques de cinéma de l’Utah, USA

Neverwas – de Joshua Michael Stern avec Brittany Murphy
Syriana – de Stephen Gaghan avec George Clooney
2005Beautiful Ohio – de Chad Lowe avec Rita Wilson
Raisons d’état ( the good sheperd ) de Robert De Niro avec Angelina Jolie
    Ours d’Argent de la meilleure contribution artistique au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne

DA The legend of Sasquatch – de Thomas Callicoat
    Seulement voix
2006Mr. Brooks – de Bruce A. Evans avec Demi Moore
En pleine nature ( into the wild ) de Sean Penn avec Marcia Gay Harden
Noise – de Henry Bean avec Tim Robbins
2007Le mouchoir jaune ( the yellow handkerchief ) de Udayan Prasad avec Kristen Stewart
Angles d’attaque ( vantage point ) de Pete Travis avec Forest Whitaker
L’incroyable Hulk ( the incredible Hulk ) de Louis Leterrier avec Edward Norton
2008Endgame – de Pete Travis avec Chiwetel Ejiofor
La comtesse ( the countess ) de Julie Delpy avec Daniel Brühl
2009The River Why – de Matthew Leutwyler avec Amber Heard
Robin des Bois ( Robin Hood ) de Ridley Scott avec Russell Crowe
20103 fois 20 ans ( late bloomers ) de Julie Gavras avec Isabella Rossellini
Hellgate – de John Penney avec Cary Elwes
2011J’enrage de ton absence – de Sandrine Bonnaire avec Alexandra Lamy
    Chistera du meilleur acteur au festival international des jeunes réalisateurs de Saint-Jean-de-Luz, France
2012Les âmes vagabondes ( the host ) de Andrew Niccol avec Saoirse Ronan
The disappearance of Eleanor Rigby : Her – de Ned Benson avec Jessica Chastain
The disappearance of Eleanor Rigby : Him – de Ned Benson avec James McAvoy
2013Days and nights – de Christian Camargo avec Jean Reno
Un amour d’hiver ( winter’s tale ) de Akiva Goldsman avec Colin Farrell
2015La couleur de la victoire ( race ) de Stephen Hopkins avec Jeremy Irons
Captain America: Civil war – de Anthony Russo & Joe Russo avec Chadwick Boseman
2017The miracle season / La saison miracle ( the miracle season ) de Sean McNamara avec Helen Hunt
Avengers: Infinity war – de Anthony Russo & Joe Russo avec Robert Downey Jr.
2018Avengers: Endgame – de Anthony Russo & Joe Russo avec Mark Ruffalo
2019The last full measure – de Todd Robinson avec Christopher Plummer
2020Black widow – de Cate Shortland avec Scarlett Johansson
2021The king’s daughter – de Sean McNamara avec Pierce Brosnan
AUTRES PRIX :
      
    Prix Joseph Plateau du meilleur acteur au festival du cinéma international des Flandres, Belgique ( 1986 )
Fiche créée le 15 mars 2022 | Modifiée le 8 avril 2022 | Cette fiche a été vue 4968 fois
PREVIOUSJohn Hurt || William Hurt || Alfredo HurtadoNEXT