CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jean Bernard-Luc
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Viveca Lindfors



Date et Lieu de naissance : 29 décembre 1920 (Uppsala, Suède)
Date et Lieu de décès : 20 octobre 1995 (Uppsala, Suède)
Nom Réel : Elsa Viveca Torstensdotter Lindfors

ACTRICE
Image
1948 Les aventures de Don Juan (adventures of Don Juan) de Vincent Sherman avec Errol Flynn & Alan Hale
Image
1949 Singoalla – de Christian-Jaque avec Michel Auclair, Louis Seigner, Marie-Hélène Dasté & Henri Nassiet
Image
1954 À l’ombre des potences (run for cover) de Nicholas Ray avec James Cagney, Jean Hersholt & John Derek
Image
1962 Huis clos (no exit) de Tad Danielewski avec Rita Gam, Morgan Sterne, Carlos Brown, Mirta Miller & Ben Piazza

Elsa Viveca Torstensdotter Lindfors, plus connue sous le nom de Viveca Lindfors, vient au monde le 29 décembre 1920 dans la ville universitaire de Uppsala en Suède où elle vécut son enfance. Issue d’un longue lignée de militaires, elle est la fille de Axel Torsten Lindfors, Major dans l’armée royale et de Karin Emilia Therese (née Dymling), artiste peintre. À l’âge de cinq ans ses parents déménagent à Stockholm où la petite fille apprend la danse à l’école de ballet du professeur Jeanna Falk. À 15 ans, sa mère l’emmène en France pour apprendre le français, mais aussi l’anglais et l’allemand. Au terme de ses études, elle travaille comme téléphoniste dans une maison d’édition et suit des cours de théâtre.

En 1938, Viveca Lindfors se forme au Théâtre Royal de Stockholm. Elle y reste trois ans où elle est remarquée par la critique pour son jeu sobre et sa beauté rayonnante. Sa performance dans la pièce «Anna Sophia Hedvig» (1939) lui permet de faire une figuration dans le film «L’essaim familial » (1940) de Ivar Johansson puis d’enchainer avec son premier grand rôle dans «Au paradis» (1941) de Per Lindberg, où elle apparait nue dans une scène de bain très médiatisée. Elle laisse ensuite derrière elle, un parfum libertaire dans une dizaine de film suédois, avant d’émigrer aux Etats-Unis, à la fin des années 40, sous l’impulsion des frères Warner qui veulent en faire une nouvelle Greta Garbo. Dès son arrivée à Hollywood, la Warner la propulse dans le drame «Ombres sur Paris» (1948) de Delmer Daves avec Dennis Morgan. Puis, face à Errol Flynn, elle est la reine Marguerite d’Espagne dans «Les aventures de Don Juan» (1948) de Vincent Sherman. En France, sous la direction de Christian-Jaque, elle incarne la fière tzigane «Singoalla» (1949) dans ce drame médiéval où l’amour pour le chevalier Erland, Michel Auclair, n’aboutira qu’à une fin tragique.

Après son bref passage à Paris, Viveca Lindfors retourne aux Etats-Unis. Elle est alors la maitresse possessive et délaissée, avide de vengeance, de Steward Granger dans «Les contrebandiers de Moonfleet» (1965) de Fritz Lang; l’épouse du capitaine Dreyfus dans «L’affaire Dreyfus» (1958) de et avec José Ferrer; l’Impératrice Catherine II de Russie dans «La tempête» (1958) de Alberto Lattuada avec Van Heflin. Elle prête sa sensuelle silhouette pour incarner Eleilat la grande prêtresse dans le péplum de Henry Koster «L’histoire de Ruth» (1960) et l’épouse de Hurd Hatfield, alias Ponce Pilate, dans «Le roi des rois» (1961) de Nicholas. Elle remporte un Ours d’argent au Festival de Berlin pour sa performance dans le drame psychologique «Huis clos» (1962) de Tad Danielewski. Par la suite, Viveca Lindfors est encore l’interprète d’une quarantaine de films. Notons son interprétation de femme névrosé qui a peur de vieillir dans «Une affaire dans la peau» (1963) de Ben Maddow, ou la tante paralysée dans le thriller «La cloche de l’enfer» (1973) de Claudio Guerín. Ajoutons à sa filmographie qui reflète le meilleur comme le pire, une vingtaine de pièces et des dizaines de productions télévisées.

Mariée et divorcée quatre fois, Viveca Lindfors épouse en dernière noce le réalisateur hongrois George Tabori en 1954 jusqu’à leur séparation en 1972. Trois enfants sont nés de ses différents mariages, dont Kristoffer, fils de son union avec le réalisateur américain Don Siegel. L’actrice décède le 25 octobre 1995, des complications de la polyarthrite rhumatoïde. Elle repose dans sa Suède natale.

© Gary RICHARDSON

copyright
1940L’essaim familial ( Snurriga familjen ) de Ivar Johansson avec Thor Modéen
1941Au paradis ( i paradis… ) de Per Lindberg avec Einar Beyron
Si j’épousais le pasteur ( tänk, om jag gifter mig med prästen ) de Ivar Johansson avec Torsten Hilberg
Morgondagens Melodi – de Ragnar Frisk avec Björn Berglund
1942La clinique jaune ( gula kliniken ) de Ivar Johansson avec Arnold Sjöstrand
La Femme du péché / L’express de Bucarest / La pécheresse ( la donna del peccato ) de Harry Hasso avec Gustav Diessl
Nuages sur la mer ( nebbia sul mare ) de Hans Hinrich & Marcello Pagliero avec Otello Toso
1943La femme en noir ( Anna Lans ) de Rune Carlsten avec Rune Carlsten
Brödernas kvinna – de Gösta Cederlund avec Artur Rolén
Appasionata – de Olof Molander avec Alf Kjellin
1944Je suis feu et air ( jag är eld och luft ) de Anders Henrikson avec Stig Järrel
Maria på kvarngården – de Arne Mattsson avec Edvin Adolphson
1945Roses noires ( svarta rosor ) de Rune Carlsten avec Åke Claesson
Le jeu sérieux ( den allvarsamma leken ) de Rune Carlsten avec John Ekman
Le jour se meurt ( i dödens väntrum ) de Hasse Ekman avec Bengt Ekerot
1948Ombres sur Paris ( to the victor ) de Delmer Daves avec Dennis Morgan
Les aventures de Don Juan ( adventures of Don Juan / the new adventures of Don Juan ) de Vincent Sherman avec Errol Flynn
Night unto night – de Don Siegel avec Ronald Reagan
1949Singoalla – de Christian-Jaque avec Michel Auclair
La flamme qui s’éteint ( no sad songs for me ) de Rudolph Maté avec Wendell Corey
Du sang sur le tapis vert / Un homme à disparu ( backfire ) de Vincent Sherman avec Edmond O’Brien
    + chansons
1950Une étrange imposture / Le puits tragique ( this side of the law ) de Richard L. Bare avec Kent Smith
La main qui venge ( dark city ) de William Dieterle avec Charlton Heston
L’engin fantastique / L’infernal projectile ( the flying missile / the flying fish ) de Henry Levin avec Glenn Ford
Quatre dans une jeep ( die vier im jeep / four in a jeep ) de Leopold Lintdtberg avec Ralph Meeker
1951Journey into light / Skid Road – de Stuart Heisler avec Sterling Hayden
1952L’heure de la vengeance / Le dernier chevalier ( the raiders / riders of vengeance / the riding kid ) de Lesley Selander avec Richard Conte
Le plaisir est pour demain ( no time for flowers ) de Don Siegel avec Paul Hubschmid
1954À l’ombre des potences / Le shérif ( run for cover / Colorado ) de Nicholas Ray avec James Cagney
1955Les contrebandiers de Moonfleet ( Moonfleet ) de Fritz Lang avec Stewart Granger
1956Le despote ( the Halliday Brand ) de Joseph H. Lewis avec Joseph Cotten
1957L’affaire Dreyfus ( I accuse ! ) de José Ferrer avec Anton Walbrook
1958Mariages et enfants ( weddings and babies ) de Morris Engel avec John Myhers
La tempête ( la tempesta ) de Alberto Lattuada avec Van Heflin
1960L’histoire de Ruth ( the story of Ruth ) de Henry Koster avec Stuart Whitman
DO Le temps du ghetto – de Frédéric Rossif
    Seulement voix & narration dans la version anglaise
1961Le roi des rois ( king of the kings ) de Nicholas Ray avec Hurd Hatfield
Les damnés ( the damned / these are the damned ) de Joseph Losey avec Oliver Reed
1962Huis clos ( no exit / sinners go to hell ) de Tad Danielewski avec Carlos Brown
    Ours d’Argent de la meilleur actrice au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne
1963An affair of the skin / Love as a disorder – de Ben Maddow avec Kevin McCarthy
1964L’enquête ( Sylvia ) de Gordon Douglas avec Peter Lawford
1965Le crime d’un autre ( brainstorm ) de William Conrad avec Dana Andrews
1967Oscuros sueños eróticos de agosto / Oscuros sueños de agosto – de Miguel Picazo avec Francisco Rabal
Le collectionneur de cadavres ( el coleccionista de cadáveres / blind man’s bluff / cauldron of blood / children of blood / the corpse collectors / death comes from the dark / the shrinking corpse ) de Santos Alcover avec Boris Karloff
1969Coming apart – de Milton Moses Ginsberg avec Rip Torn
1970 Portrait d’une enfant déchue ( puzzle of a dawnfall child ) de Jerry Schatzberg avec Faye Dunaway
1972La casa sin fronteras – de Pedro Olea avec Geraldine Chaplin
1973La cloche de l’enfer ( la campana del infierno ) de Claudio Guerín avec Alfredo Mayo
Nos plus belles années ( the way we were ) de Sydney Pollack avec Robert Redford
1976Bienvenue à Los Angeles / Welcome to Los Angeles ( welcome to L.A. ) de Alan Rudolph avec Keith Carradine
Tabou ( Tabu ) de Vilgot Sjöman avec Gunnar Björnstrand
1977Snorvalpen – de Vilgot Sjoman avec Harriet Andersson
1978Un mariage ( a wedding ) de Robert Altman avec Vittorio Gassman
    + chansons
Girlfriends – de Claudia Weill avec Eli Wallach
Silence… mon amour ( voices ) de Robert Markowitz avec Michael Ontkean
1979Linus ( Linus eller tegelhusets hemlighet ) de Vilgot Sjöman avec Harald Hamrell
Natural enemies – de Jeff Kanew avec José Ferrer
1980La main du cauchemar ( the hand ) de Oliver Stone avec Michael Caine
1981Creepshow – de George A. Romero avec Ed Harris
    Segment « Father’s day »
1982Dies rigorose leben – de Vadim Glowna avec Jerzy Radziwilowicz
1983Silent madness / Beautiful screamers / The nighkillers / The omega factor – de Simon Nuchtern avec Rick Aiello
1984Garçon choc pour nana chic ( the sure thing ) de Rob Reiner avec John Cusack
1986Rachel River – de Sandy Smolan avec James Olson
    Mention Spécial pour son interprétation au festival du cinéma de Sundance, Utah, USA
1987Unfinished business – de Viveca Lindfors avec Peter Donat
    + scénario
Pehavý Max a strasidlá – de Juraj Jakubisko avec Eddie Constantine
1988Going undercover / Yellow pages – de James Kenelm Clarke avec Jean Simmons
Forced march – de Rick King avec Chris Sarandon
1989Misplaced – de Louis Yansen avec John Cameron Mitchell
L’exorciste : La suite ( the exorcist III / the exorcist III: The legion / Willian Peter Blatty’s the exorcist III ) de William Peter Blatty avec George C. Scott
1990Luba – de Alejandro Agresti avec Bozena Lasota
Love affair ( Zandalee ) de Sam Pillsbury avec Nicolas Cage
Linguini incident ( the Linguini incident ) de Richard Shepard avec David Bowie
1991Goin’to Chicago – de Paul Leder avec Cleavon Little
Exiled in America – de Paul Leder avec Edward Albert
1992North of Pittsburgh – de Richard Martin avec Jeff Schultz
1993 CM Geoffrey Beene 30 – de Tom Kalin avec Marcia Gay Harden
1994Backstreet justice / Dead wrong – de Chris McIntyre avec Paul Sorvino
Stargate, la porte des étoiles ( Stargate ) de Roland Emmerich avec Kurt Russell
1995Run for cover / Run for cover in 3-D – de Richard W. Haines avec Adam West
Last summer in the Hamptons – de Henry Jaglom avec Roddy McDowall
DO À la recherche de Richard III ( looking for Richard ) de Al Pacino avec Alec Baldwyn
DO Who is Henry Jaglom ? – de Henry Alex Rubin & Jeremy Workman avec Henry Jaglom
    Seulement apparition
AUTRES PRIX :
      
    Prix pour l’ensemble de sa carrière au festival du cinéma de Stockholm, Suède ( 1992 )
Fiche créée le 7 décembre 2013 | Modifiée le 9 janvier 2022 | Cette fiche a été vue 8834 fois
PREVIOUSMax Linder || Viveca Lindfors || Hans LindgrenNEXT