CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Antonio Moreno
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Dorothy Revier



Date et Lieu de naissance : 18 avril 1904 (San Francisco, California, USA)
Date et Lieu de décès : 19 novembre 1993 (Hollywood, Californie, USA)
Nom Réel : Dorothy Valerga

ACTRICE
Image
1925 When husbands flirt – de William A. Wellman avec Forrest Stanley, Ethel Wales, Tom Ricketts & Frank Weed
Image
1927 L’escalier des cent marches (the warning) de George B. Seitz avec Norman Trevor & Jack Holt
Image
1930 L’ombre vengeresse (the avenger) de Roy William Neill avec Buck Jones, Otto Hoffman & Sidney Bracey
Image
1933 John l’invincible (the fighting ranger) de George B. Seitz avec Buck Jones, Frank Rice & Ward Bond

Dorothy Valerga voit le jour le 18 avril 1904, à San Francisco. Son père, Ricardo Valerga, violoniste, et sa mère Antoinette, sont venus s’installer en 1849 en Californie, au temps de la ruée vers l’or. C’est dans une famille de onze enfants qu’elle grandit. Après sa scolarité, la jeune Dorothy part étudier la danse à New-York. Choriste est danseuse dans des cabarets, elle ne tarde pas à se faire remarquer. Elle commence son parcours cinématographique avec «Life’s greatest question» (1921) et «The Broadway Madonna» (1922), réalisés par Harry Revier, son premier mari.

Se faisant désormais appeler Dorothy Revier, elle travaille ensuite beaucoup pour la compagnie Goldstone, qui lui fait tourner plusieurs films avec William Fairbanks, parmi lesquels, nous pouvons citer, «Marry in haste» (1923), «The martyr sex» (1924), «The other kind of love» (1924) tous dirigés par Duke Worne, mais aussi «The cowboy and the flapper» (1924) et «Down by the Rio Grande» (1924) de Alan James. En 1925, elle est une des treize lauréates des Wampas Baby Stars, un titre décerné à des jeunes actrices supposées devenir de futures grandes étoiles. Elle devient une vedette de la Columbia en 1925 et y reste jusqu’en 1931. On peut alors la voir dans, entre autres, «The better way» (1926) de Ralph Ince, «Supplice de femme» (1927) de Byron Haskin, «Méfiez-vous des blondes» (1928) de George B. Seitz, «Sinner’s parade» (1928) de John G. Adolfi, «The quitter» (1929) de Joseph Henabery et «Call of the West» (1930) de Albert Ray. Elle est en outre la partenaire du populaire Jack Holt dans «Wanda la gitane» (1927), «L’escalier des cent marches» (1927), «L’épave vivante» (1928), «L’affaire Donovan» (1929), «Mon papa» (1929), «Vengeance» (1930) et «La moucharde» (1930).

Dorothy Revier est souvent utilisée dans des rôles de vamps ou de femmes infidèles. Personne ne s’étonne dès lors que, pour la United Artists, elle incarne la machiavélique Milady de Winter dans «Le masque de fer» (1928) de Allan Dwan, aux côtés de Douglas Fairbanks. Après la fin de son contrat avec la Columbia, son étoile commence à pâlir et elle est employée à plusieurs reprises par des studios de Poverty Row, apparaissant notamment dans des films policiers signés George B. Seitz, tels que «Sally of the Subway» (1931) avec Jack Mulhall où des escrocs utilisent un membre d’une famille royale pour voler une entreprise de joaillerie; «Sin’s pay day» (1932), elle y est un femme qui quitte son avocat de mari car il défend des criminels, ou encore «The widow in scarlet» (1932) avec Kenneth Harlan, où elle interprète une aristocrate mêlée à un vol de bijoux. Dès 1933, sa carrière ne cesse de décliner et elle se retrouve dans quatre westerns avec Buck Jones, «Le chasseur intrépide» (1933) et «John l’invincible» (1933) de George B. Seitz, «Quand un homme voit rouge» (1934) de Alan James et «The Cowboy and the Kid» (1936) de Ray Taylor, qui font évidemment la part belle à leur star masculine. Elle disparaît des écrans en 1937.

Après sa séparation de Harry Revier en 1926, l’actrice épouse trois ans plus tard l’hommes d’affaires Charles S. Johnson, puis le dessinateur publicitaire William Pelayo en 1950, deux mariages suivis de deux divorces. Nous ne lui connaissons pas de descendance. Après 56 ans de silence consacrés principalement à l’écriture et à la peinture loin des plateaux de cinéma, Dorothy Revier s’éteint le 19 novembre 1993, au Presbyterian Medical Center d’Hollywood, à l’âge de 89 ans dans un total anonymat.

© Marlène PILAETE & Philippe PELLETIER

copyright
1921Life’s greatest question – de Harry Revier avec Roy Stewart
1922The Broadway Madonna – de Harry Revier avec Jack Connolly
1923The wild party – de Herbert Blaché avec Robert Ellis
The supreme test – de W.P. MacNamara avec John Harron
Marry in haste – de Duke Worne avec William Fairbanks
Do it now – de Duke Worne avec Alec B. Francis
1924The martyr sex – de Duke Worne avec William Dyer
The sword of valor – de Duke Worne avec Rex Snowy Baker
Down by the Rio Grande – de Alan James avec Jack Richardson
The other kind of love – de Duke Worne avec Robert Keith
Call of the mate – de Alan James avec Milton Ross
The virgin – de Alan James avec Kenneth Harlan
Border women – de Alan James avec Chet Ryan
The cowboy and the flapper – de Alan James avec Morgan Davis
That wild West – de Alan James avec William Fairbanks
Man from God’s Country – de Alan James avec Lew Meehan
The rose of Paris – de Irving Cummings avec Frank Currier
Dangerous pleasure – de Harry Revier avec Niles Welch
The hooded falcon – de Joseph Henabery avec Rudolph Valentino
    Inachevé
1925Just a woman – de Irving Cummings avec Conway Tearle
An enemy of men – de Frank R. Strayer avec Cullen Landis
The danger signal – de Erle C. Kenton avec Gaston Glass
Sealed lips – de Tony Gaudio avec John Miljan
Steppin’ out – de Frank R. Strayer avec Ford Sterling
When husbands flirt – de William A. Wellman avec Forrest Stanley
The fate of a flirt – de Frank R. Strayer avec Phillips Smalley
The far cry – de Silvano Balboni avec Jack Mulhall
1926La femme de mon mari ( poker faces ) de Harry A. Pollard avec Edward Everett Horton
The false alarm – de Frank O’Connor avec Ralph Lewis
When the wife’s away – de Frank R. Strayer avec George K. Arthur
The better way – de Ralph Ince avec Ralph Ince
Stolen pleasures – de Phil Rosen avec Gayne Whitman
Wandering girls – de Ralph Ince avec Robert Agnew
The price of honor – de Edward H. Griffith avec Malcolm McGregor
1927Poor girls – de William James Craft avec Edmund Burns
The clown – de William James Craft avec Johnnie Walker
The drop kick / Glitter – de Millard Webb avec Richard Barthelmess
Wanda la gitane ( the tigress ) de George B. Seitz avec Jack Holt
L’escalier des cent marches ( the warning ) de George B. Seitz avec Norman Trevor
Supplice de femme ( the siren ) de Byron Haskin avec Tom Moore
1928La danse rouge ( the red dance / the red dancer of Moscow ) de Raoul Walsh avec Charles Farrell
Méfiez-vous des blondes ( beware of blondes ) de George B. Seitz avec Matt Moore
L’épave vivante ( submarine ) de Frank Capra avec Ralph Graves
Sinner’s parade – de John G. Adolfi avec Victor Varconi
Le masque de fer / D’Artagnan et les trois mousquetaires ( the iron mask ) de Allan Dwan avec Douglas Fairbanks
CM Cleopatra – de Roy William Neill avec Robert Ellis
1929The quitter – de Joseph Henabery avec Ben Lyon
L’affaire Donovan ( the Donovan affair ) de Frank Capra avec William Collier Jr.
Mon papa ( father and son / father & son ) de Erle C. Kenton avec Jack Holt
Les longs doigts ( light fingers ) de Joseph Henabery avec Ian Keith
La danse de la vie ( the dance of life ) de A. Edward Sutherland & John Cromwell avec Hal Skelly
Relations de vacances ( tanned legs ) de Marshall Neilan avec Arthur Lake
Force ( the mighty ) de John Cromwell avec George Bancroft
Meurtre sur le toit / Un drame sur le toit ( murder on the roof ) de George B. Seitz avec Raymond Hatton
Vengeance – de Archie Mayo avec Jack Holt
Hold everything – de Roy Del Ruth avec Joe E. Brown
1930Call of the West – de Albert Ray avec Alan Roscoe
La moucharde / La traîtresse / Trahison ( the squealer ) de Harry Joe Brown avec Robert Ellis
The way of all men / The sin flood – de Frank Lloyd avec Douglas Fairbanks Jr.
The bad man – de Clarence G. Badger avec Walter Huston
L’ombre vengeresse / L’ombre noire ( the avenger ) de Roy William Neill avec Buck Jones
CM Screen snapshots series 9, No. 14 – de Ralph Staub avec Mary Pickford
    Seulement apparition
1931Le chameau noir / Charlie Chan : Le chameau noir ( the black camel / Charlie Chan in the black camel ) de Hamilton MacFadden avec Bela Lugosi
Graft – de Christy Cabanne avec Boris Karloff
Leftover ladies / Broken links – de Erle C. Kenton avec Alan Mowbray
Anybody’s blonde / When blonde meets blonde / Girl reporter – de Frank R. Strayer avec Reed Howes
The last ride – de Duke Worne avec Francis Ford
Sally of the subway / The case of the Black Pearl – de George B. Seitz avec Jack Mulhall
Sin’s pay day / Slums of New York – de George B. Seitz avec Mickey Rooney
1932Arm of the law – de Louis King avec Rex Bell
Cabaret de nuit / Le monde de la nuit ( night world ) de Hobart Henley avec Lew Ayres
Beauty parlor – de Richard Thorpe avec Mischa Auer
The widow in scarlet – de George B. Seitz avec Glenn Tryon
No living witness – de E. Mason Hopper avec Gilbert Roland
The king murder / The king murder case – de Richard Thorpe avec Conway Tearle
Week-end tragique ( a scarlet weekend ) de George Melford avec William Desmond
Secrets of Wu Sin – de Richard Thorpe avec Grant Withers
1933Love is dangerous / Love is like that / Women are dangerous – de Richard Thorpe avec Albert Conti
Le chasseur intrépide / Le fanfaron ( the thrill hunter ) de George B. Seitz avec Buck Jones
Les as du reportage ( above the clouds / winged devils ) de Roy William Neill avec Robert Armstrong
Court-circuit ( by candlelight ) de James Whale avec Paul Lukas
John l’invincible ( the fighting ranger / the cougar trail ) de George B. Seitz avec Ward Bond
1934Unknown blonde / The man who pawned his soul – de Hobart Henley avec Edward Arnold
Green eyes – de Richard Thorpe avec Charles Starrett
The curtain falls – de Charles Blackwell avec William Blackwell
Quand un homme voit rouge ( when a man sees red ) de Alan James avec LeRoy Mason
Twenty dollars a week / The man maker – de Wesley Ford avec James Murray
Circumstantial evidence – de Charles Lamont avec Chick Chandler
1935Circus shadows – de Charles Hutchison avec Kane Richmond
The lady in scarlet – de Charles Lamont avec Reginald Denny
Le fils de l’aigle / La dernière balle de Cassidy ( the eagle’s brood ) de Howard Bretherton avec William Boyd
1936The cowboy and the kid – de Ray Taylor avec Buck Jones
Fiche créée le 31 octobre 2020 | Modifiée le 5 novembre 2020 | Cette fiche a été vue 1286 fois
PREVIOUSAnne Revere || Dorothy Revier || Suzanne RevonneNEXT