CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Lea Massari
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Carmen Montejo



Date et Lieu de naissance : 26 mai 1925 (Pinar del Río, Cuba)
Date et Lieu de décès : 25 février 2013 (Mexico, District Fédéral, Mexique)
Nom Réel : María Teresa Sánchez González

ACTRICE
Image
1951 Mains criminelles (en la palma de tu mano) de Roberto Gavaldón avec Arturo de Córdova & Ramón Gay
Image
1951 Femmes sans lendemain (mujeres sin mañana) de Tito Davison avec Manuel Fábregas & Wolf Ruvinskis
Image
1977 Prison de femmes (prisión de mujeres) de René Cardona avec Zully Keith, Hilda Aguirre & María de la Luz Zendejas
Image
1978 Les enfants de Sanchez (the children of Sanchez) de Hal Bartlett avec Anthony Quinn & Dolores del Rio

María Teresa Sánchez González naît le 26 mai 1925, à Pinar del Río, sur l’ile de Cuba. La future Carmen Montejo commence sa carrière à la radio cubaine alors qu’elle n’est qu’une enfant, dans une émission intitulée «Abuelita Cata» diffusée sur CMOX. On la surnomme alors Muñeca Sánchez (Poupée Sanchez) et elle est comparée à l’actrice américaine Shirley Temple. Elle intègre l’Université de La Havane pour commencer des études d’art dramatique, où elle est élève de Ludwig Shayovich., un adepte de la méthode de Max Reinhardt

Au cours d’un voyage au Mexique, en décembre 1942, accompagnée de sa mère et de son frère ainé, Carmen Montejo, forte de son parcours sur les ondes cubaines, démarche les radios mexicaines avec la ferme intention de se faire engager. Sa persistance porte ses fruits quand elle décroche un rôle dans le populaire feuilleton radiophonique «El diario de Susana Galván». Elle est très vite remarquée par Gilberto Martínez Solares qui la recommande à son ami Chano Urueta pour faire ses premiers pas devant la caméra. Elle débute ainsi à l’écran au Mexique en 1943 et accède rapidement au statut de vedette. Durant une quinzaine d’années, Carmen Montejo tourne régulièrement et on peut la voir dans, entre autres, «Le chemin des chats» (1944) de Chano Urueta, «Crime dans la chambre» (1946) de Emilio Gómez Muriel; «Nous les pauvres» (1948) de Ismael Rodríguez; «Femmes sans lendemain» (1951) de Tito Davison, qui lui vaut un Ariel du meilleur second rôle; «Miséricorde» (1953) de Zacarías Gómez Urquiza, «Visage d’ange» (1955) de Miguel Morayta; «Légitime défense» (1956) de Zacarías Gómez Urquiza, «Les proies du vampire» (1957) de Fernando Méndez; «La revanche du Mustang» (1958) de Rafael Baledón,… Elle est aussi la protagoniste de «Lumière sur la lande» (1952), une production vénézuélienne, réalisée par Víctor Urruchúa, sélectionnée pour le festival de Cannes en 1953.

Dès le début des années 60, Carmen Montejo travaille moins pour le Septième Art. On peut cependant encore citer des titres comme «Les jeunes» (1961) de Luis Alcoriza, «Les adolescentes» (1968) de Abel Salazar, «Les louveteaux» (1973) de Jorge Fons, «En la trempa» (1978) de Raúl Araiza, «Mama, soy Paquito» (1983) de Sergio Véjar ou encore «Corazones rotos» (2000) de Rafael Montero. En 2005, elle reçoit un Ariel d’Or pour l’ensemble de son parcours. De 1960 à 2009, elle est active à la télévision dans de nombreuses séries. Carmen Montejo se fait également apprécier au théâtre et, parmi les pièces qu’elle joue, relevons notamment «La maison de Bernarda Alba» de Garcia Lorca, «L’imposteur» de Rodolfo Usigli, «Qui a peur de Virginia Wollf?» de Edward Albee, «De l’influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites» de Paul Zindel où «Les monologues du vagin» de Eve Ensler. Sur les planches, en plus d’être comédienne, elle tâte en outre de la mise en scène.

Carmen Montejo ne s’est mariée qu’une seule fois, à Manuel González Ortega, qui était plus âgé et avec qui elle a une fille, la future actrice María Montejo. Son petit-fils Radamés de Jesús sera également acteur. Les trois générations ont travaillé ensemble sur la telenovela «Mágica Joven» (1992/93). Veuve à 25 ans, elle ne s’est jamais remariée. La fin de sa vie est couronnée d’hommages. Elle meurt d’une insuffisance cardiaque le 25 février 2013, à Mexico.

© Marlène PILAETE & Philippe PELLETIER

copyright
1943No matarás – de Chano Urueta avec Katy Jurado
Resurrección – de Gilberto Martínez Solares avec Sara García
L’oiseau sans nid ( ave sin nido / Anita de Montemar ) de Chano Urueta avec René Cardona
Caminito alegre – de Miguel Morayta avec Eduardo Arozamena
1944Le chemin des chats ( el camino de los gatos ) de Chano Urueta avec Emilio Tuero
Entre hermanos – de Ramón Peón avec Pedro Armendariz
1945J’étais un usurpateur ( yo fui una usurpadora ) de Miguel Morayta avec Alfredo Varela
La femme d’en face ( la señora de enfrente ) de Gilberto Martínez Solares avec José Pidal
1946Crime dans la chambre ( crimen en la alcoba ) de Emilio Gómez Muriel avec Andrés Soler
Dans la pénombre ( a media luz ) de Antonio Momplet avec Hugo del Carril
1947Nous les pauvres ( nosotros los pobres ) de Ismael Rodríguez avec Pedro Infante
Al caer la tarde – de Rafael E. Portas avec Pedro Armendariz
1948Secreto entre mujeres – de Rafael Portillo & Víctor Urruchúa avec Víctor Junco
Bamba – de Miguel Contreras Torres avec Tito Junco
1949Cita con la muerte – de Jaime Salvador avec José María Linares-Rivas
Dinero maldito – de Fernando A. Rivero avec Gustavo Rivera
1950Entre abogados te veas – de Adolfo Fernández Bustamante avec Armando Calvo
Mont de piété ( monte de piedad ) de Carlos Véjar Hijo avec Joaquín Cordero
¿ Qué te ha dado esa mujer ? – de Ismael Rodríguez avec Luis Aguilar
1951Mains criminelles ( en la palma de tu mano ) de Roberto Gavaldón avec Arturo de Córdova
Femmes sans lendemain ( mujeres sin mañana ) de Tito Davison avec Manuel Fábregas
    Ariel d’Argent du meilleur second rôle féminin, Mexique

La bague de fiançailles ( anillo de compromiso ) de Emilio Gómez Muriel avec David Silva
Lodo y armiño – de Juan José Ortega avec Ramón Gay
Tous sont mes enfants ! ( todos son mis hijos!... ) de Roberto Rodríguez avec Miguel Ángel Ferriz
1952Sor Alegría – de Tito Davison avec Rosita Quintana
Miséricorde ( misericordia ) de Zacarías Gómez Urquiza avec José Baviera
Lumière sur la lande ( luz en el páramo ) de Víctor Urruchúa avec José Elías Moreno
Acuérdate de vivir – de Roberto Gavaldón avec Tito Junco
1953Quatre heures avant de mourir ( cuatro horas antes de morir ) de Emilio Gómez Muriel avec Pedro Galván
Reportaje – de Emilio Fernández avec Roberto Cañedo
La infame – de Miguel Zacarías avec Libertad Lamarque
1954El plagiario – de Zacarías Gómez Urquiza avec Tito Guízar
La sospechosa – de Alberto Gout avec Silvia Pinal
Estafa de amor – de Miguel M. Delgado avec Eduardo Noriega
1955Tunnel N° 6 ( el túnel 6 ) de Chano Urueta avec Víctor Manuel Mendoza
Visage d’ange ( cara de ángel ) de Miguel Morayta avec Enrique Rambal
La petite ennemie ( la pequeña enemiga ) de Joselito Rodríguez avec Titina Romay
1956Deux petits diables en détresse ( dos diablitos en apuros ) de Joselito Rodríguez avec Pepe Romay
Légitime défense ( legítima defensa ) de Zacarías Gómez Urquiza avec Luis Aldás
1957Les proies du vampire / La proie du vampire ( el vampiro ) de Fernando Méndez avec Germán Robles
La revanche du Mustang ( el potro salvaje ) de Rafael Baledón avec Pedro de Aguillón
1961Les jeunes ( los jóvenes ) de Luis Alcoriza avec Julio Alemán
1962Le cheval de Troie ( las troyanas ) de Sergio Véjar avec Enrique Aguilar
1963La rivière des âmes ( el río de las ánimas ) de Juan José Ortega avec Julián Soler
1965La dernière ligne droite ( la recta final / el último empujón ) de Carlos Enrique Taboada avec Juan Felipe Preciado
1967Les adolescentes ( los adolescentes ) de Abel Salazar avec Luis Aragón
Sor Ye-yé – de Ramón Fernández avec Hilda Aguirre
1968La révolution sexuelle ( la rivoluzione sessuale ) de Riccardo Ghione avec Riccardo Cucciolla
La muñeca perversa – de Rafael Baledón avec Marga López
Aventuras de Juliancito – de Alberto Mariscal avec Julián Bravo
Los recuerdos del porvenir – de Arturo Ripstein avec Renato Salvatori
1970¿ Por qué nací mujer ? – de Rogelio A. González Jr. avec Víctor Junco
Los marcados – de Alberto Mariscal avec Antonio Aguilar
1971Les vierges folles ( las vírgenes locas ) de Rogelio A. González avec Rosario Granados
Doña Macabra – de Roberto Gavaldón avec Héctor Suárez
1972La véritable vocation de Magdalena ( la verdadera vocación de Magdalena ) de Jaime Humberto Hermosillo avec Angélica María
Les louveteaux ( los cachorros ) de Jorge Fons avec José Alonso
    Prix ACE de la meilleure actrice de cinéma aux Prix ACE de New York, USA
1973El profeta Mimi – de José Estrada avec Ignacio López Tarso
1974Présage ( presagio ) de Luis Alcoriza avec David Reynoso
1975Coronación – de Sergio Olhovich avec Ernesto Alonso
1976El rey – de Mario Hernández avec Antonio Aguilar
Renuncia por motivos de salud – de Rafael Baledón avec Ignacio López Tarso
1977Dinastía de la muerte – de Raúl de Anda hijo, Ramón Obón & Rafael Villaseñor Kuri avec Ramón Ayala
Prison de femmes ( prisión de mujeres ) de René Cardona avec Zully Keith
1978Les enfants de Sanchez ( the children of Sanchez ) de Hal Bartlett avec Anthony Quinn
En la trampa – de Raúl Araiza avec Gloria Marín
1980La muerte del Palomo – de Pedro Galindo III avec Valentín Trujillo
El gran triunfo – de Felipe Cazals avec Rigo Tovar
1981El Bronco – de Edgardo Gazcón avec Alberto Rojas
Dans la tempête ( en la tormenta ) de Fernando Vallejo avec Carlos Riquelme
1982Burde / Cada quien su madre/Ratero II – de Ismael Rodríguez avec Rafael Inclán
1983Mamá, soy Paquito – de Sergio Véjar avec Adalberto Martínez
1984Ni Chana, ni Juana – de María Elena Velasco avec Armando Calvo
1985La casa que arde de noche – de René Cardona Jr. avec Sonia Infante
1993 DO Memoria del cine mexicano – de Alejandro Pelayo avec Pedro Armendáriz Jr.
    Seulement apparition
1999Entre la tarde y la noche – de Óscar Blancarte avec Miguel Couturier
2000Corazones rotos – de Rafael Montero avec Rafael Sánchez Navarro
DO Con todo mi amor, Rita – de Rebeca Chávez avec Ninón Sevilla
    Seulement apparition
2001Las caras de la luna – de Guita Schyfter avec Geraldine Chaplin
AUTRES PRIX :
      
    Ariel Spécial, Mexique (1995 )

    Ariel d’Or d’Honneur, Mexique (2005 )
Fiche créée le 26 février 2013 | Modifiée le 12 janvier 2021 | Cette fiche a été vue 7354 fois
PREVIOUSCory Monteith || Carmen Montejo || Blanche MontelNEXT