CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Fred MacMurray
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Rodney Dangerfield



Date et Lieu de naissance : 22 novembre 1921 (Deer Park, New York, USA)
Date et Lieu de décès : 5 octobre 2004 (Los Angeles, Californie, USA)
Nom Réel : Jacob Cohen

ACTEUR

Fils de l’acteur de vaudeville Phil Roy, Jacob Cohen nait le 22 novembre 1921 à Deer Park, sur Long Island dans l’état de New York. À quinze ans, sous le nom de Jack Roy, il écrit les dialogues de bandes dessinées comiques et dès dix-neuf ans il se produit modestement dans plusieurs night-clubs ou cabarets de la Côte Est. Pour gagner honorablement sa vie, il est vendeur d’aluminium dans le New Jersey. Dans les années soixante, il adopte définitivement le nom de Rodney Dangerfield, puis participe à l’écriture des textes pour Ed Sullivan et apparaît dans la célèbre émission, «Ed Sullivan Show». En 1969, il ouvre son propre night-club à Manhattan: le «Dangerfield’s». Il y crée le personnage qui le rend célèbre, celui d’un nouveau riche au caractère brut et grossier. Il contribue aussi à la découverte de plusieurs jeunes talents comiques, parmi lesquels: Jim Carrey, Tim Allen et Jerry Seinfeld.

Dans les années soixante dix, Rodney Dangerfield acquiert une popularité croissante en jouant dans les séries: «The Dean Martin show» avec Dean Martin, «The tonight show starring Johnny Carson» avec Johnny Carson et le fameux «Saturday night live». Il entame sa carrière cinématographique, en 1971, dans le film à petit budget «The projectionist» de Harry Hurwitz, avec Chuck McCann. En 1980, il joue aux côtés de Chevy Chase et Bill Murray dans «Le golf en folie», l’histoire de Danny (Michael O’Keefe) un jeune homme qui travaille dans un club de golf et qui essaie par tous les moyens de gagné un maximum d’argent sur le dos de la riche et excentrique clientèle. Une comédie hilarante réalisé par Harold Ramis, qui lui ouvre les portes de la célébrité. Trois ans plus tard, il écrit et interprète «Easy money» de James Signorelli avec Joe Pesci et Geraldine Fitzgerald. C’est un énorme succès aux Etats-Unis qui le confirme dans son statut de star de la comédie américaine. En 1986, il récidive avec «À fond la fac» réalisé par Alan Metter avec Burt Young et Robert Downey Jr., son plus grand triomphe, une des premières productions à rapporter plus de cent millions de dollars. L’acteur prête aussi sa voix pour le dessin animé «Omer, le roi des cabots» (1990) tiré d’un de ses scénarios, puis au film «Rusty, chien detective» (1996) de Shuki Levy.

Le reste de sa carrière, Rodney Dangerfield se partage entre les one-man-shows dans son cabaret et à travers les USA. Il fait également de nombreuses prestations dans diverses productions télévisées. En 1993, Oliver Stone lui offre son premier rôle dramatique, celui d’un père abusif, dans le très controversé «Tueurs nés», face à Woody Harrelson et Juliette Lewis. Puis, l’année suivante, il fait une apparition dans l’adaptation cinématographique du dessin animé «Casper» de Brad Silberling, avec Bill Pullman et Christina Ricci en vedettes. Acteur adulé dans son pays, roi de l’autodérision, jouant volontiers de son physique ingrat, il dira notamment «qu’il était tellement laid que sa mère avait encore des nausées bien après sa naissance» … Son comique typiquement américain fait qu’il était peu connu au-delà des USA.

Rodney Dangerfield est honoré en 1995, par un prix pour sa créativité comique par l’Académie des Prix de la Comédie Américaine. En 2001, Rodney est victime d’une première crise cardiaque, conséquence de quatre années de dépression. Il décède le 5 octobre 2004, à Los Angeles (Californie), de complications à la suite d’une opération à cœur ouvert.

© Christophe LAWNICZAK & Philippe PELLETIER

copyright
1971The projectionist – de Harry Hurwitz avec Ina Balin
1979Le golf en folie / À Miami, faut le faire ! ( caddyshack ) de Harold Ramis avec Bill Murray
1983Easy money – de James Signorelli avec Geraldine Fitzgerald
    + scénario
1986À fond la fac ( back to school ) de Alan Metter avec Burt Young
    + sujet & scénario
1988Moving – de Alan Metter avec Richard Pryor
1990 DA Omer, le roi des cabots ( Rover Dangerfield ) de Jim George & Bob Seeley
    Seulement scénario, storyboard, voix & production
1991Ladybugs – de Sidney J. Furie avec Jonathan Brandis
1993Tueurs nés ( natural born killers ) de Oliver Stone avec Juliette Lewis
1995Casper – de Brad Silberling avec Christina Ricci
    Seulement apparition
1996Rusty, chien detective ( Rusty : A dog’s tale / Rusty : The great rescue ) de Shuki Levy avec Hal Holbrook
    Seulement voix
Voici Wally Sparks ( meet Wally Sparks ) de Peter Baldwin avec Burt Reynolds
    + scénario & production
1997The Godson – de Bob Hoge avec Dom DeLuise
Casper, l’apprenti fantôme ( Casper : A spirited beginning ) de Sean McNamara avec Lori Loughlin
1999 CM Pirates : 3D Show / Pirates 4D – de Keith Melton avec Leslie Nielsen
    Seulement apparition
Le petit Nicky ( little Nicky ) de Steven Brill avec Harvey Keitel
2000Mes cinq chéries ( my five wives ) de Sidney J. Furie avec Molly Shannon
    + scénario & production
2001Back by midnight – de Harry Basil avec Kirstie Alley
2002The fourth tenor – de Harry Basil avec Robert Davi
    + scénario
2004Angels with angles / Everything’s George – de Scott Edmund Lane avec Julie Carmen
AUTRES PRIX :
      
    Prix pour l’ensemble de sa carrière créative aux American Comedy Awards, USA ( 1995 )
Fiche créée le 2 mai 2008 | Modifiée le 25 février 2014 | Cette fiche a été vue 3356 fois
PREVIOUSJean Danet || Rodney Dangerfield || Bebe DanielsNEXT