CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Lise Topart
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Raimu



Date et Lieu de naissance : 18 décembre 1883 (Toulon, France)
Date et Lieu de décès : 20 septembre 1946 (Neuilly-sur-Seine, France)
Nom Réel : Jules Auguste Muraire

ACTEUR
Image
1931 Marius – de Marcel Pagnol avec Orane Demazis, Pierre Fresnay, Robert Vattier & Fernand Charpin
Image
1936 César – de Marcel Pagnol avec Orane Demazis, Pierre Fresnay, Robert Vattier & Fernand Charpin
Image
1938 La femme du boulanger – de Marcel Pagnol avec Ginette Leclerc, Fernand Charpin & Edouard Delmont
Image
1943 Le colonel Chabert – de René Le Hénaff avec Marie Bell, Aimé Clariond, Pierre Alcover & Jacques Baumer

Fils d’un tapissier, Jules Auguste Muraire voit le jour à Toulon le 18 décembre 1883. L’école ne l’enthousiasme guère. Le petit Jules décide de devenir artiste de music-hall après avoir vu sur scène Polin, célèbre comique troupier. Il débute sur les scènes de sa ville natale dès le début du vingtième siècle mais la réussite n’est pas au rendez-vous. En 1910, il rencontre Félix Mayol. Celui-ci l’encourage à tenter sa chance à Paris. Très vite, il prend le nom de Raimu et enchaîne les succès dans de nombreuses revues de Café Concert. Parallèlement il joue des pièces de Yves Mirande, Louis Verneuil et Sacha Guitry.

Au milieu des années dix, Raimu est déjà un comédien incontournable des scènes parisiennes. Il ne s’intéresse guère au cinéma mais apparaît malgré tout dans quelques courts métrages. En 1929, Marcel Pagnol lui propose le rôle de Panisse dans sa nouvelle création: «Marius», il accepte à la seule condition de jouer César. La pièce triomphe au Théâtre de Paris. Deux ans plus tard, il s’impose en vedette de cinéma, avec l’adaptation cinématographique de cette comédie dramatique, produit par la Paramount, dirigée par Alexander Korda et supervisée par Pagnol.

Par la suite, Raimu reprend son rôle pour «Fanny» (1932) et pour «César» (1936), tous deux réalisés par Marcel Pagnol. Le triomphe de cette trilogie est considérable et durera encore plusieurs décennies. Toujours pour Pagnol, il incarne Aimable Castanier, le boulanger cocu, dans «La femme du boulanger» (1938), certainement sa plus grande interprétation, ce qui lui vaudra une reconnaissance internationale. Puis, il est le père de Josette Day dans «La fille du puisatier» (1940). Acteur au fort tempérament, il écrase souvent les performances de ses partenaires. Il est alors capable du meilleur comme du pire. Il enchaîne des comédies sans intérêt où il joue des personnages caricaturaux de méridionaux sympathiques ou colériques. Mais, lorsqu’il trouve des réalisateurs à la hauteur de son immense talent, Raimu frôle le génie. Il est notamment remarquable de justesse dans «Faisons un rêve» (1936) sous la direction de Sacha Guitry. Mais aussi dans «L’étrange Monsieur Victor» (1937) de Jean Grémillon, «Gribouille» (1937) de Marc Allégret et «Le duel» (1939) de Pierre Fresnay.

Au début des années quarante, Raimu est incontestablement l’un des acteurs les plus populaires et les plus sollicités du cinéma français. Durant les années de guerre, et malgré l’exil de plusieurs grands cinéastes, il s’impose avec des compositions remarquables, parmi lesquelles: le clochard de «Monsieur la Souris» (1942) de Georges Lacombe, le Colonel d’Empire amnésique qui retrouve peu à peu la mémoire et son passé dans «Le colonel Chabert» (1943) de René Le Hénaff et l’inquiétant Nicolas Pavlovitch dans «L’homme au chapeau rond» (1946) de Pierre Billon. Entre temps, Raimu fait son entrée à la Comédie Française, en 1943, où il est un inoubliable Monsieur Jourdain dans «Le bourgeois gentilhomme» et un mémorable Argan dans «Le malade imaginaire».

Peu de temps après le tournage de «L’homme au chapeau rond», Raimu subit une opération chirurgicale. Son cœur n’y résiste pas et il succombe d’un infarctus le 20 septembre 1946, à l’hôpital Américain de Neuilly-sur-Seine. Son corps repose désormais dans sa ville natale.

© Philippe PELLETIER

copyright
1912 CM L’agence cacahuète – de Roger Lion avec Henry Roussel
CM Le fumiste – de Gérard Bourgeois
1913 CM L’homme nu – de Henri Desfontaines avec Louise Willy
1915 CM Paris pendant la guerre I : Le paradis – de Henri Diamant-Berger avec Jeanne Marnac
    Seulement apparition
CM Paris pendant la guerre II : Les permissionnaires – de Henri Diamant-Berger avec Georges Wague
    Seulement apparition
CM Paris pendant la guerre III : Appartement à louer – de Henri Diamant-Berger avec Camille Bardou
    Seulement apparition
CM Paris pendant la guerre IV : Gavroche et Flambeau – de Henri Diamant-Berger avec Jeanne Marnac
    Seulement apparition
1916 CM Sacré Joseph – de Roger Lion
CM L’enlèvement de Vénus – de Roger Lion avec Pierre Etchepare
1917 CM Le vagabond – de ?
1931Le blanc et le noir – de Robert Florey avec Pauline Carton
Mam’zelle Nitouche – de Marc Allégret avec Edwige Feuillère
Marius – de Alexander Korda & Marcel Pagnol avec Pierre Fresnay
1932La petite chocolatière – de Marc Allégret avec Simone Simon
Fanny – de Marc Allégret avec Fernand Charpin
Les gaietés de l’escadron – de Maurice Tourneur avec Jean Gabin
1933Théodore et compagnie / Théodore et Cie – de Pierre Colombier avec Alice Field
Charlemagne – de Pierre Colombier avec Marie Glory
Ces messieurs de la santé – de Pierre Colombier avec Monique Rolland
1934L’école des cocottes – de Pierre Colombier avec Renée Saint-Cyr
Tartarin de Tarascon – de Raymond Bernard avec Maximilienne
Minuit place Pigalle – de Roger Richebé avec Ginette Leclerc
J’ai une idée – de Roger Richebé avec Simone Deguyse
1935Mon père avait raison – de Sacha Guitry avec Jacqueline Delubac
Gaspard de Besse – de André Hugon avec Milly Mathis
1936César – de Marcel Pagnol avec Alida Rouffe
Le secret de Polichinelle – de André Berthomieu avec Françoise Rosay
Le roi – de Pierre Colombier avec Elvire Popesco
Les jumeaux de Brighton – de Claude Heymann avec Germaine Aussey
Faisons un rêve – de Sacha Guitry avec Arletty
1937L’étrange Monsieur Victor – de Jean Grémillon avec Madeleine Renaud
Gribouille – de Marc Allégret avec Michèle Morgan
Les perles de la couronne – de Sacha Guitry & Christian-Jaque avec Marguerite Moreno
Vous n’avez rien à déclarer ? – de Léo Joannon avec Sylvia Bataille
Un carnet de bal – de Julien Duvivier avec Marie Bell
Les rois du sport – de Pierre Colombier avec Lisette Lanvin
Le fauteuil quarante-sept – de Fernand Rivers avec André Lefaur
La chaste Suzanne – de André Berthomieu avec Blanchette Brunoy
1938La femme du boulanger – de Marcel Pagnol avec Robert Vattier
Les nouveaux riches – de André Berthomieu avec Betty Stockfeld
Le héros de la Marne / La famille Lefrançois / Jean Lefrançois, le héros de la Marne – de André Hugon avec Germaine Dermoz
Dernière jeunesse – de Jeff Musso avec Alice Tissot
1939Le duel – de Pierre Fresnay avec Yvonne Printemps
Noix de coco – de Jean Boyer avec Suzet Maïs
Monsieur Brotonneau – de Alexander Esway avec Marguerite Pierry
L’homme qui cherche la vérité – de Alexander Esway avec Yvette Lebon
1940Parade en sept nuits – de Marc Allégret avec Micheline Presle
La fille du puisatier – de Marcel Pagnol avec Josette Day
Untel père et fils – de Julien Duvivier avec Renée Devillers
1941L’Arlésienne – de Marc Allégret avec Gaby Morlay
Les inconnus dans la maison – de Henri Decoin avec Tania Fédor
1942Monsieur La Souris – de Georges Lacombe avec Micheline Francey
Le bienfaiteur – de Henri Decoin avec Suzy Prim
Les petits riens – de Raymond Leboursier avec Thérèse Dorny
1943Le colonel Chabert – de René Le Hénaff avec Aimé Clariond
1945Les gueux au paradis – de René Le Hénaff avec Fernandel
1946L’homme au chapeau rond – de Pierre Billon avec Gisèle Casadesus
Fiche créée le 11 décembre 2005 | Modifiée le 16 avril 2014 | Cette fiche a été vue 7722 fois
PREVIOUSLucien Raimbourg || Raimu || Luise RainerNEXT