CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Maurice Chevit
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Rémy Belvaux



Date et Lieu de naissance : 10 novembre 1966 (Namur, Belgique)
Date et Lieu de décès : 5 septembre 2006 (Orry-la-Ville, France)
Nom Réel : Rémy Nicolas Lucien Belvaux

REALISATEUR

Rémy Belvaux naît le 10 novembre 1966 à Namur, capitale de la Wallonie francophone, en Belgique. Passionné par le cinéma, il suit les traces de son frère aîné Lucas Belvaux et prépare une formation à la section cinéma de L’INAS, à l’Université de Mont-Hainaut. Durant ses études il réalise, en 1986, «475° Fahrenheit» de seulement une minute trente neuf secondes mais qui montre déjà l’humour de l’apprenti cinéaste. L’année suivante, il tourne: «L’amant de maman». Pour ce faire il embauche ses proches qui lui «servent» d’acteurs. C’est Benoît Poelvoorde, son copain et compatriote qui joue l’amant conquérant, enfin presque, qui pénètre dans la cuisine et qui doit affronter le regard d’une petite fille avant de se diriger vers la chambre. On ne sait d’ailleurs qui est le plus gêné des deux !

En 1987, Rémy Belvaux produit avec ses meilleurs amis André Bonzel et Benoît Poelvoorde, en constituant la société des «Artistes Anonymes», le film «Pas de C4 pour Daniel Daniel». Mais ils sont aussi scénaristes et Benoît qui n’a pas vraiment l’intention de devenir comédien, est cependant sommé de jouer le rôle principal. Puis en 1992, Rémy décide de reprendre son film de tueur qu’il avait présenté comme sujet de fin d’études près de six ans plus tôt. Il le complète de plusieurs scènes. L’œuvre deviendra «C’est arrivé près de chez vous». C’est encore une incroyable histoire de copains. Bonzel co-réalise tandis que Benoît, dans un rôle plus étoffé, est Ben, le dangereux tueur en série qu’un journaliste joué par Rémy Belvaux va prendre en amitié, fasciné malgré la cruauté du bandit, par son extravagance poétique. Bon prince, Benoît qui participe déjà à la production, pour faire faire des économies à toute l’équipe, fait tourner sa maman et ses grands-parents maternels, sans vraiment d’ailleurs leur expliquer le scénario de peur de les effaroucher. Les prises de vue ont lieu à Bruxelles, Namur, Louvain-la-Neuve et sur les côtes de la mer du Nord, en noir et blanc, faute de moyens. Le film est présenté à Cannes, en mai 1992, puis au festival de Toronto (Canada) à l’automne de la même année. Couvert de récompenses, il obtient un succès international y compris aux Etats-Unis où il n’est néanmoins pas monté dans sa version intégrale, jugée trop violente, pour pouvoir pénétrer sur ce marché cinématographique très fermé.

Rémy Belvaux, tout en continuant son métier de cinéaste, participe toujours comme acteur aux côtés de Benoît Poelvoorde, au court métrage «Comme une vache sans clarine» (1996) de Pascal Hologne et à la série de la télévision belge «Les Carnets de Monsieur Manatane» qui sans être toujours de l’humour le plus raffiné, déclenchent de bonnes séance de rire.

Mais Rémy Belvaux est également un grand réalisateur de films publicitaires. Il conçoit sans relâche de très nombreux «spots» qui lui vaudront, en 2005, d’être de nouveau récompensé à Cannes mais cette fois au festival international de la publicité. C’est aussi un incroyable magicien de la dérision. Il participe ainsi, le 4 février 1998 à Bruxelles, au lancer d’une assiette en carton remplie de crème fouettée sur le visage du magnat de l’informatique Bill Gates, avec son célèbre compatriote wallon Noël Godin, créateur du procédé. Mais sous ce rire, se cache aussi un être sensible et peut-être trop seul, qui disparaît prématurément dans sa trente-neuvième année le 5 septembre 2006, à une quarantaine de kilomètres au nord de Paris.

© Caroline HANOTTE

copyright
1986 CM 475° Fahrenheit – de Rémy Belvaux
1987 CM L’amant de maman – de Rémy Belvaux avec Benoît Poelvoorde
CM Pas de C4 pour Daniel Daniel – de Benoît Poelvoorde, Rémy Belvaux & André Bonzel avec Anne LaGrange
    + scénario
1992C’est arrivé près de chez vous – de Benoît Poelvoorde, Rémy Belvaux & André Bonzel avec Benoît Poelvoorde
    + dialogues, scénario, interprétation, montage & production
    Prix SCAD au festival du cinéma de Cannes, France

    Prix Spécial de la Jeunesse au festival du cinéma de Cannes, France

    Meilleur film au festival Catalan international du cinéma de Sitges, Espagne

    Prix de la critique du meilleur film étranger par le syndicat français de la critique du cinéma, France

    Prix Metro Media au festival international du cinéma de Toronto, Canada
1996 CM Comme une vache sans clarine – de Pascal Hologne avec Roberto Buscemi
    Seulement interprétation
Fiche créée le 8 septembre 2006 | Modifiée le 4 février 2011 | Cette fiche a été vue 6827 fois
PREVIOUSJohn Belushi || Rémy Belvaux || William BendixNEXT