CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Michel Duchaussoy
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Elvire Popesco



Date et Lieu de naissance : 10 mai 1896 (Bucarest, Roumanie)
Date et Lieu de décès : 11 décembre 1993 (Paris, France)
Nom Réel : Elvira Popescu

ACTRICE

Elvira Popescu naît le 10 mai 1896, à Bucarest, sous le règne de Carol 1er, premier roi de cette nouvelle Roumanie qui vient à peine de libérer, après quatre siècles d’occupation, de la tutelle de la Turquie (Empire Ottoman). La capitale, sous l’impulsion d’architectes français, se fait moderne. La vie artistique y est intense. Tous les Roumains lettrés mettent un point d’honneur à parler un français admirable. C’est dans cette ambiance très francophile qu’Elvira fait ses études au conservatoire d’art dramatique, puis est admise au théâtre national de Bucarest. Elle est figurante dans la superproduction «Independenţa României / Razboiul pentru Independenţa» (L’indépendance de la Roumanie / La guerre pour l’indépendance) filmée par Gregore Brezeanu en 1912. Mais elle débute vraiment au cinéma, en même temps que Ion Finteşteanu dans «La jeune fille de la mansarde» (1923), film de Alfred Halm racontant les amours d’un riche propriétaire et d’une gitane.

Mais Elvira Popescu qui joue déjà le répertoire français est engagée par Louis Verneuil. Il en fait sa comédienne de prédilection. Désormais désignée sous son nom francisé, Elvire Popesco à la forte personnalité et au talent évident, acquiert très vite une grande notoriété. D’abord mariée au comédien Aurel Athanasescu dont elle aura une fille Tatiana, elle épouse en seconde noce le Comte Sébastien Foy, descendant du célèbre Baron Gérard, peintre du Premier Empire. Elle aime à recevoir et le tout Paris se presse dans la propriété du couple. Elle travaille néanmoins beaucoup au théâtre où son accent est mis à profit pour lui faire interpréter des étrangères comme dans «Ma cousine de Varsovie» de Louis Verneuil ou «Tovaritch» de Jacques Deval. Elle tourne son premier film français, en 1930, «L’étrangère» dirigée par Gaston Ravel. Suivront en moins de quinze ans une trentaine d’œuvres. Elle côtoie notamment: Maurice Chevalier dans «L’homme du jour» (1936) de Julien Duvivier; l’extraordinaire Louis Jouvet dans «Education d’un prince» (1938); Erich von Stroheim dans «Derrière la façade» (1938); Fernandel dans «L’héritier des Mondésir» (1940); Henri Garat à trois reprises: «La présidente» (1938), «Le valet maître» (1941) et «Fou d’amour» (1942); mais aussi Jules Berry, Raimu et bien d’autres dont les seconds rôles de l’époque comme Pierre Larquey ou Jean Tissier. Elle est l’une des mères dont Gaby Morlay assure la garde des enfant dans l’émouvant «Voile bleue» (1942) de Jean Stelli.

Après la guerre, Elvire Popesco est à la fois comédienne et codirectrice du Théâtre de Paris puis du Théâtre Marigny. En 1959, elle réapparaît brièvement au cinéma aux côtés de Maurice Ronet et Alain Delon dans «Plein soleil» de René Clément. Elle est la mère de Pierre Mondy (Napoléon Bonaparte) dans «Austerlitz» (1960) de Abel Gance, avec aussi Martine Carol (Joséphine). «Au théâtre ce soir» permet aux téléspectateurs de la revoir dans «La voyante» (1972) de André Roussin, auprès de Pauline Carton.

Elvire Popesco finit sa vie dans son appartement parisien. En 1987, la Grande Dame du théâtre reçoit un Molière d’Honneur, pour l’ensemble de sa prestigieuse carrière. Elle décède, le 11 décembre 1993, presque centenaire. Elle a pu constater avant de mourir que la Roumanie, qu’elle a quittée soixante-dix ans plus tôt, si maltraitée au cours de ce vingtième siècle, s’est enfin libérée du joug communiste tandis que des salles de spectacles et de cinéma peuvent désormais porter son nom dans son pays natal.

© Caroline HANOTTE - Remerciements à Marlène PILAETE

copyright
1912Independenţa României / Razboiul pentru Independenţa – de Gregore Brezeanu avec Aristide Demedriade
    Seulement figuration
1923La jeune fille de la mansarde / La petite tzigane de la chambre à coucher ( tigăncuşa de la iatac ) de Alfred Halm avec Leon Lefter
1930L’étrangère – de Gaston Ravel avec Fernand Fabre
1931Sa meilleure cliente – de Pierre Colombier avec André Lefaur
Ma cousine de Varsovie – de Carmine Gallone avec André Roanne
1933Une femme chipée – de Pierre Colombier avec Jules Berry
1935Dora Nelson – de René Guissart avec Julien Carette
L’amant de madame Vidal – de André Berthomieu avec Victor Boucher
1936Le roi – de Pierre Colombier avec Raimu
La maison d’en face – de Christian-Jaque avec André Berley
L’homme du jour – de Julien Duvivier avec Maurice Chevalier
1937L’habit vert – de Roger Richebé avec Pierre Larquey
À Venise, une nuit – de Christian-Jaque avec Albert Préjean
Le club des aristocrates – de Pierre Colombier avec Réda Caire
1938Tricoche et Cacolet – de Pierre Colombier avec Saturnin Fabre
La présidente – de Fernand Rivers avec Henri Garat
Mon curé chez les riches – de Jean Boyer avec Bach
Éducation de prince – de Alexander Esway avec Louis Jouvet
Eusèbe député – de André Berthomieu avec Michel Simon
Derrière la façade / 32 Rue de Montmartre – de Georges Lacombe & Yves Mirande avec Erich von Stroheim
1939Le veau gras – de Serge de Poligny avec Dorville
Le bois sacré – de Léon Mathot avec Marcel Dalio
Paradis perdu – de Abel Gance avec Fernand Gravey
Ils étaient neuf célibataires – de Sacha Guitry avec Max Dearly
1940L’héritier des Mondésir – de Albert Valentin avec Fernandel
Parade en sept nuits – de Marc Allégret avec Jean-Louis Barrault
1941Le valet maître – de Paul Mesnier avec Roger Karl
L’âge d’or – de Jean de Limur avec Jean Tissier
1942Mademoiselle Swing – de Richard Pottier avec Jean Murat
Le voile bleu – de Jean Stelli avec Fernand Charpin
Frédérica – de Jean Boyer avec Charles Trénet
1943Fou d’amour – de Paul Mesnier avec Andrex
1959Plein soleil – de René Clément avec Alain Delon
1960Austerlitz – de Abel Gance avec Pierre Mondy
Fiche créée le 2 avril 2006 | Modifiée le 28 août 2010 | Cette fiche a été vue 10358 fois
PREVIOUSCarlo Ponti || Elvire Popesco || Jacqueline PorelNEXT