CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Alexander Granach
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Conchita Montenegro



Date et Lieu de naissance : 11 septembre 1912 (Saint-Sebastien, Espagne)
Date et Lieu de décès : 22 avril 2007 (Madrid, Espagne)
Nom Réel : Concepción Andrés Picado

ACTRICE

Conchita Montenegro de son vrai nom Concepción Andrés Picado voit le jour le 11 septembre 1912 à Saint Sébastien (Donostia) au Pays Basque espagnol, dans une famille appartenant au milieu artistique. Concepción et sa sœur Juanita étudient d’abord la danse classique à Madrid et à Paris avant de former le duo professionnel «Las Dresnas de Montenegro».

Concepción devenue Conchita Montenegro fait ses premières apparitions cinématographiques, en 1927, dans un film de semi-professionnel, «Sortilegio», de Agustín de Figueroa et dans «Rosa de Madrid» de Eusebio Fernández Ardavín. L’année suivante, elle interprète à Paris la fascinante Conchita Pérez dans «La femme et le pantin» de Jacques de Baroncelli, d’après le livre de Pierre Louÿs paru en 1898.

À l’avènement du parlant, elle est la plus jeune sinon la première actrice espagnole à être recrutée à Hollywood pour des films hispanophones dont «De frente, marchen» (1930) de Edward Sedgwick avec Buster Keaton et Juan de Landa; «La Sevillana » (1930) de et avec Ramon Novarro; «Il faut marier le prince» (1931) et «La chanson interdite» (1933) avec José Mojica; «Granaderos de amor» (1934) avec le Brésilien Raul Roulien qui devient son compagnon à la ville. La jeune femme donne aussi la réplique en anglais à Leslie Howard («Never the twain shall Meet» - 1931), George O’Brien et Victor McLaglen et tourne «Caravane» (1934) de Erik Charell, avec Annabella, Charles Boyer et Pierre Brasseur.

Elle retrouve ensuite les studios parisiens pour «La vie parisienne» (1936) de Robert Siodmak avec Georges Rigaud, «Lumières de Paris» (1937) de Richard Pottier avec Tino Rossi et Michèle Alfa, et le «Beau Danube bleu» (1938) de Alfred Rode, avec José Noguéro. Elle joue ensuite à Buenos Aires dans «El grito de la Juventud» (1938) de et avec Raul Roulien. Puis elle se rend seule à Rome (Cinecittà) pour: «L’or du Cristobal» (1940) de Jacques Becker, avec Charles Vanel et Albert Préjean; «Yo soy mi rival» (1940) de Luis Marquina avec Amedeo Nazzari; «El último husar» (1940) avec Luis Sagi Vela. «La naissance de Salomé» de Jean Choux, avec Fernando Freyre de Andrade; «Melodie eterne» (1940) de Carmine Gallone avec Gino Cervi; et «Complot à Florence» (1941) de Ladislao Vajda, avec Oswaldo Valenti. Enfin elle revient avec plaisir, dit-elle, dans son pays natal où elle aspire au repos. Elle y tourne néanmoins deux films inspirés des évènements récents de la guerre civile et de la lutte contre le communisme: «Boda en el infierno» (1942) de Antonio Román avec José Nieto et «Rojo y Negro» (1942) de Carlos Arévalo, qui n’obtiendra pas de visa d’exploitation. Elle est aussi la vedette de: «Aventura» (1942) de Jerónimo Mihura, une comédie sur les déboires du fiancé d’une actrice; «Ídolos» (1943), la charmante romance de Florián Rey, avec Ismael Merlo en torero amoureux, et «Lola Montes» (1944) qui sera le dernier film de Conchita Montenegro qui vient d’épouser un diplomate espagnol d’origine aragonaise, Ricardo Giménez-Arnau, en poste auprès du Saint-Siège à Rome. Elle refusera dès lors tout contact avec la profession.

Devenue veuve en 1972, cette très grande dame espagnole du cinéma décède dans une clinique madrilène le 22 avril 2007, presque centenaire mais en ayant tout oublié de son passé.

© Caroline HANOTTE

copyright
1927Sortilegio – de Agustín de Figueroa avec Luis Llorens
Rosa de Madrid – de Eusebio Fernández Ardavín avec Pedro Larrañaga
1928La femme et le pantin – de Jacques de Baroncelli avec Henri Lévêque
1930De frente, marchen – de Salvador de Alberich & Edward Sedgwick avec Buster Keaton
La Sevillana ( Sevilla de mis amores ) de Ramon Novarro avec Rosita Ballesteros
1931En cada puerto un amor – de Carlos F. Borcosque & Marcel Silver avec Juan de Landa
Strangers may kiss – de George Fitzmaurice avec Robert Montgomery
Never the twain shall meet – de W.S. Van Dyke avec Leslie Howard
Il faut marier le prince ( hay que casar al príncipe ) de Lewis Seiler avec José Mojica
Su última noche – de Carlos F. Borcosque & Chester M. Franklin avec Ernesto Vilches
The Cisco Kid – de Irving Cummings avec Warner Baxter
1932Marido y mujer – de Bert E. Sebell avec José Nieto
The gay caballero – de Alfred L. Werker avec George O’Brien
Risque-tout ( laughing at life / the gringo ) de Ford Beebe avec Victor McLaglen
1933Dos noches / Two nights – de Carlos F. Borcosque avec José Crespo
La chanson interdite ( melodía prohibida / la canción prohibida ) de Frank R. Strayer avec José Mojica
1934Caravane – de Erik Charell avec Pierre Brasseur
Granaderos del amor – de John Reinhardt & Miguel de Zárraga avec Raul Roulien
Handy Andy – de David Butler avec Will Rogers
Hell in the heavens / The ace – de John G. Blystone avec Warner Baxter
1935Asegure a su mujer / He trusted his wife – de Lewis Seiler avec Antonio Moreno
1936La vie parisienne ( parisian life ) de Robert Siodmak avec Neil Hamilton
La vie parisienne – de Robert Siodmak avec Max Dearly
    Version française de « Parisian life »
1937Lumières de Paris – de Richard Pottier avec Tino Rossi
1938El grito de la juventud – de Raul Roulien avec Vicente Climent
Le beau Danube bleu / Le Danube bleu – de Emil Edwin Reinert & Alfred Rode avec José Noguéro
    Inachevé – Rôle repris par Viviane Romance
1939Yo soy mi rival – de Luis Marquina avec Amedeo Nazzari
L’uomo del romanzo – de Mario Bonnard & Luis Marquina avec Amedeo Nazzari
    Version italienne de « Yo soy mi rival »
1940L’or du Cristobal – de Jean Stelli & Jacques Becker avec Charles Vanel
La naissance de Salomé / Les amours de Salomé ( la nascita di Salomè / el nacimiento de Salomé ) de Jean Choux avec Fernando Freyre de Andrade
El último húsar – de Luis Marquina avec Luis Arroyo
Amore di ussaro / Amore azzuro – de Luis Marquina avec Luis Sagi Vela
    Version italienne de « El último húsar »
Melodie eterne – de Carmine Gallone avec Gino Cervi
1941Complot à Florence / L’enfant du meurtre ( Giuliano de Medicis / la congiura de’ pazzi ) de Ladislao Vajda avec Oswaldo Valenti
1942Rojo y negro – de Carlos Arévalo avec Ismael Merlo
Boda en el infierno – de Antonio Román avec José Nieto
Aventura – de Jerónimo Mihura avec José Isbert
1943Ídolos – de Florián Rey avec Juan Calvo
1944Lola Montès ( Lola Montes ) de Antonio Román avec Luis Prendes
Fiche créée le 4 mai 2007 | Modifiée le 11 octobre 2012 | Cette fiche a été vue 5479 fois
PREVIOUSBlanche Montel || Conchita Montenegro || Germaine MonteroNEXT