CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Warner Baxter
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Yul Brynner



Date et Lieu de naissance : 11 juillet 1920 (Vladivostok, République d’Extrême-Orient)
Date et Lieu de décès : 10 octobre 1985 (New York, New York, USA)
Nom Réel : Yuliy Borisovich Briner

ACTEUR
Image
1955 Les dix commandements (the ten commandments) de Cecil B. DeMille avec Charlton Heston
Image
1956 Le roi et moi (the king and I) de Walter Lang avec Deborah Kerr, Rita Moreno & Alan Mowbray
Image
1960 Les sept mercenaires (the magnificent seven) de John Sturges avec Steve McQueen & Eli Wallach
Image
1973 Mondwest (Westworld) de Michael Crichton avec James Brolin, Victoria Shaw & Richard Benjamin

Yul Brynner serait né officiellement le 11 juillet 1920, à Vladivostok en République d’Extrême-Orient (ou sur l’île Russe de Sakhaline). Selon certaines sources, il est mentionné comme nom de naissance Yul Taidje Khan, et comme année 1915, 1917 ou 1922, son père serait suisse et sa mère russe. Plus tard, au gré de ses entrevues, Yul Brynner entretient scrupuleusement le mystère concernant ses origines, semant ainsi la contradiction dans plusieurs biographies. Le jeune Yul passe son enfance en Russie, puis en Manchourie (actuellement en Chine). Sa famille s’installe ensuite à Paris, au début des années trente.

En 1934, Yul Brynner débute sa carrière artistique au Cirque d’Hiver, comme garçon de piste, puis trapéziste. À la veille de la Seconde Guerre Mondiale, il rencontre Michael Chekhov en partance pour les Etats-Unis. Il se lie d’amitié avec le grand acteur, et l’accompagne en Amérique en 1941. Après plusieurs années de tournées théâtrales, le jeune homme s’engage au Bureau des Informations Militaires. Il est employé comme speaker pour «La voix de l’Amérique», une émission destinée à la propagande vers la France. En 1946, il s’impose à Broadway, aux côtés de Mary Martin, dans la pièce «Lute song» et gagne un prix d’interprétation. Suite à ce succès, Yul Brynner travaille pour la télévision et se distingue notamment dans la réalisation de plusieurs séries. Il apparaît pour la première fois au cinéma en 1949, dans «La brigade des stupéfiants», un film policier de Laslo Benedek.

En 1951, aux côtés de Gertrude Lawrence, Yul Brynner est le Roi de Siam dans la pièce «Le roi et moi» d’après l’œuvre de Oscar Hammerstein et Richard Rodgers. C’est le rôle de sa vie. En 1955, Cecil B. DeMille l’engage pour interpréter le fougueux Pharaon Ramsès II, dans sa superproduction biblique «Les dix commandements» aux côtés de Charlton Heston en Moïse et une pléiade d’autres grands comédiens de renom comme Edward G. Robinson, Anne Baxter ou Yvonne De Carlo. Il est couronné meilleur acteur par la National Board of Review pour sa prestation. L’année suivante, sous la direction de Walter Lang, il tourne la version cinématographique du «Roi est moi» avec Deborah Kerr. Le film est un énorme triomphe. Yul Brynner, lauréat d’un Oscar, devient une star mondiale. La même année, il enchaîne avec «Anastasia», un drame historique signé Anatole Litvak, aux côtés de Ingrid Bergman dans le rôle-titre.

Les années suivantes, Yul Brynner, vedette très populaire, apparaît dans plusieurs super-productions d’aventures ou historiques, parmi lesquelles nous pouvons citer: «Les frères Karamazov» (1957) avec Maria Schell, «Salomon et la reine de Saba» (1958) avec Gina Lollobrigida (où il remplace Tyrone Power décédé en début de tournage et une rare fois où il apparaît chevelu), «Taras Boulba» (1961) avec Tony Curtis et «L’ombre d’un géant» (1965) avec Kirk Douglas. Dans les années soixante-dix, le chauve le plus célèbre du cinéma international se consacre à l’adaptation télévisée de «Le roi et moi» et s’éloigne progressivement des plateaux de cinéma. En 1973, il joue son dernier grand rôle dans «Mondwest» de Michael Crichton. En 1985, Yul Brynner interprète une dernière fois sur scène le Roi du Siam. Il sait qu’un cancer du poumon le ronge, mais insiste pour terminer les représentations. Deux mois après, complètement épuisé, il entre dans un hôpital new-yorkais où il décède le 10 octobre de cette même année. Peu avant sa disparition, il enregistre des messages pour aider la lutte contre le cancer.

© Philippe PELLETIER

copyright
1948 TV Actor’s Studio – de Yul Brynner & Hume Cronyn avec Marc Connelly
    Seulement réalisation – Série
1948 TV Studio One ( Studio One summer theatre / Studio One in Hollywood / Summer Theatre / Westinghouse Studio One / Westinghouse Summer Theatre ) de Yul Brynner avec Betty Furness
    Seulement réalisation – Série
1949La brigade des stupéfiants / Trafiquants d’opium ( Port of New York ) de Laslo Benedek avec Scott Brady
1950 TV Life with Snarky Parker / Snarky Parker – de Yul Brynner
    Seulement réalisation & production – Série
TV Sure as fate – de Yul Brynner
    Seulement réalisation – Série
TV Danger – de Yul Brynner avec Dick Stark
    Seulement réalisation – Série
1955Les dix commandements ( the ten commandments ) de Cecil B. DeMille avec Anne Baxter
    Prix NBR du meilleur acteur par la National Board of Review, USA
1956Le roi et moi ( the king and I / Rodgers and Hammerstein’s the king and I ) de Walter Lang avec Rita Moreno
    Oscar du meilleur acteur, USA

    Prix NBR du meilleur acteur par la National Board of Review, USA

Anastasia – de Anatole Litvak avec Ingrid Bergman
    Prix NBR du meilleur acteur par la National Board of Review, USA
1957Les frères Karamazov ( the brothers Karamazov / the murder of Dmitri Karamazov ) de Richard Brooks avec Maria Schell
1958Les boucaniers ( the buccaneer ) de Anthony Quinn avec Charles Boyer
Le voyage ( the journey ) de Anatole Litvak avec Deborah Kerr
Salomon et la reine de Saba ( Salomon and Sheba ) de King Vidor avec Gina Lollobrigida
1959Le bruit et la fureur ( the sound and the fury ) de Martin Ritt avec Françoise Rosay
Chérie recommençons / Une fois encore… avant sentiment ( once more, with feeling ) de Stanley Donen avec Kay Kendall
Le testament d’Orphée / Le testament d’Orphée, ou ne me demandez pas pourquoi ! – de Jean Cocteau avec Maria Casarès
1960Un cadeau pour le patron ( surprise package ) de Stanley Donen avec Mitzi Gaynor
CM Profile of a miracle – de
    Seulement narration
Les sept mercenaires ( the magnificent seven ) de John Sturges avec Steve McQueen
1961Aimez-vous Brahms ? ( goodbye again ) de Anatole Litvak avec Yves Montand
Les fuyards de Zahrain ( escape from Zahrain ) de Ronald Neame avec Sal Mineo
Taras Boulba ( Taras Bulba ) de Jack Lee Thompson avec Tony Curtis
1962Les trois soldats de l’aventure ( flight from Ashiya ) de Michael Anderson avec Richard Widmark
1963Les rois du soleil / Les dieux du soleil ( kings of the sun ) de Jack Lee Thompson avec George Chakiris
Le mercenaire de minuit ( invitation to a gunfighter ) de Richard Wilson avec Janice Rule
1964Morituri / Le saboteur ( the saboteur code name : Morituri ) de Bernhard Wicki avec Marlon Brando
1965L’ombre d’un géant ( cast a giant shadow ) de Melville Shavelson avec Kirk Douglas
Opération opium ( the poppy is also a flower / opium connection / poppies are also flowers / danger grows wild ) de Terence Young avec Rita Hayworth
1966Le retour des sept ( return of the seven / return of the magnifient seven ) de Burt Kennedy avec Fernando Rey
La fantastique histoire vraie d’Eddie Chapman ( triple cross ) de Terence Young avec Romy Schneider
La griffe / Deux hommes pour un visage ( the double man ) de Franklin J. Schaffner avec Britt Ekland
1967Les turbans rouges / Le grand duel ( the long duel ) de Ken Annakin avec Charlotte Rampling
1968Pancho Villa ( Villa rides ) de Buzz Kulik avec Robert Mitchum
Le gang de l’oiseau d’or ( the file of the golden goose ) de Sam Wanamaker avec Adrienne Corri
1969Adios Sabata ( Indio Black, sai che ti dico… sei un gran figlio di… / Indio Black / Indio Sabata / Sabata II / the Bounty hunters ) de Gianfranco Parolini avec Dean Reed
La folle de Chaillot ( the madwoman of Chaillot ) de Bryan Forbes avec Katharine Hepburn
La bataille de la Neretva ( la battaglia della Neretva / bitka na Neretvi ) de Veliko Bulajic avec Orson Welles
Un Beatle au paradis ( the magic Christian ) de Joseph McGrath avec Richard Attenborough
1970Le phare du bout du monde ( the light at the edge of the world / la luz del fin del mundo ) de Kevin Billington avec Samantha Eggar
1971Catlow – de Sam Wanamaker avec Richard Crenna
Le roman d’un voleur de chevaux / Le voleur de chevaux ( romance of a horsethief ) de Abraham Polonsky & Fedor Hanzekovic avec Jane Birkin
Les poulets ( fuzz ) de Richard A. Colla avec Raquel Welch
1972Le serpent ( the serpent / night flight from Moscow ) de Henri Verneuil avec Henry Fonda
1973Mondwest ( Westworld ) de Michael Crichton avec James Brolin
1974New York ne répond plus ( the ultimate warrior / the last warrior / the barony ) de Robert Clouse avec Max von Sydow
1975L’ombre d’un tueur ( con la rabbia agli occhi / angers in his eyes / death rage ) de Antonio Margheriti avec Barbara Bouchet
DO Apollo Soyuz – de Byron Morgan avec Michael Collins
    Seulement voix & narration
1976Les rescapés du futur ( futureworld ) de Richard T. Heffron avec Peter Fonda
1980 CM Lost to the revolution – de Tim Forbes
    Seulement voix & narration
Fiche créée le 12 octobre 2005 | Modifiée le 6 mars 2017 | Cette fiche a été vue 24099 fois
PREVIOUSJane Bryan || Yul Brynner || Horst BuchholzNEXT