CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Antonio Moreno
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Solveig Anspach



Date et Lieu de naissance : 8 décembre 1960 (Heimaey, Islande)
Date et Lieu de décès : 7 août 2015 (?, France)
Nom Réel : Sólveig Anspach

REALISATRICE
Image
1999 Haut les cœurs ! – de Solveig Anspach avec Karin Viard, Laurent Lucas, Claire Wauthion & Julien Cottereau
Image
2002 Stormy weather – de Solveig Anspach avec Elodie Bouchez, Didda Jónsdóttir & Ingvar Eggert Sigurðsson
Image
2012 Queen of Montreuil – de Solveig Anspach avec Florence Loiret, Didda Jónsdóttir, Úlfur Ægisson & Samir Guesmi
Image
2013 Lulu femme nue – de Solveig Anspach avec Karin Viard, Bouli Lanners, Claude Gensac & Pascal Demolon

Solveig Anspach est née le 8 décembre 1960 à Heimaey dans les Îles de Vestmann, d’un père américain et d’une mère islandaise. Ses parents se rencontrent à Paris puis s’établissent à New-York avant de regagner la France pour fuir le maccarthysme. Elle étudie le cinéma en suivant les cours de la Fondation européenne pour les métiers de l’image et du son (FEMIS).

Solveig Anspach fait partie de la première Promotion de la section réalisation en 1990 composée notamment par Christine Carrière, Emilie Deleuze, Arnaud des Pallières, Sophie Fillières, Noémie Lvovsky ou Manuel Pradal. Au cours de sa formation, elle se spécialise dans la réalisation de portraits de femmes. Elle signe le court-métrage «Par amour» (1988), le témoignage d’une détenue de Fleury-Mérogis qui raconte les raisons de l’assassinat de son amant un jeune garçon boucher. Par la suite, elle relate la vie d’une pickpocket dans «Sandrine à Paris» (1992) ou de cinq femmes spécialisées dans les braquages dans «Que personne ne bouge!» (1998). Elle s’essaye une seule fois à la fiction avec le court-métrage «Vizir et Vizirette» (1993).

Installée à Montreuil en Seine-Saint-Denis, Solveig Anspach découvre qu’elle est atteinte d’un cancer du sein. Cette histoire personnelle lui inspire la réalisation de son premier long métrage «Hauts les cœurs!» (1999) avec Karin Viard et Laurent Lucas. La prestation de cette femme qui découvre qu’elle a un cancer alors qu’elle attend son premier enfant vaut à l’actrice le César de la meilleure actrice en 2000, et une nomination pour le César de la meilleure première œuvre pour Solveig (le lauréat étant le film de Emmanuel Finkiel «Voyages»). Après ce succès critique et public, elle revient au documentaire pour analyser le système judiciaire américain dans «Made in the USA» (2000). Ce film raconte l’histoire de Odell Barnes exécuté en 2000 pour le meurtre d’une amie de sa mère ainsi que la contre-enquête menée par les abolitionnistes. Sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs, elle obtient le Prix François Chalais lors du Festival de Cannes en 2001. En 2002, elle revient à la fiction en tournant sur ses terres natales la comédie dramatique «Stormy weather» avec Elodie Bouchez et Didda Jónsdóttir qui évoque les relations d’une docteur en psychiatrie et de sa patiente. Avec l’actrice Didda Jónsdóttir, elle réalise une trilogie personnelle. D’abord, dans «Back soon» (2007) tourné en Islande, elle suit pendant 48 heures une femme lassée du froid de Reykjavik qui décide de céder son commerce de vente de marijuana. Ensuite, dans «Queen of Montreuil» (2012) tournée dans sa ville de résidence, elle relate la rencontre d’une réalisatrice en manque d’inspiration avec un couple d’islandais. Enfin, dans «L’effet aquatique» (2015) au montage au moment de son décès, les acteurs des deux épisodes se mêlent.

Entre-temps, Solveig Anspach réalise des portraits de femme qu’elle affectionne tant. Elle tourne un téléfilm exploité en salles «Louise Michel, la rebelle» (2009) avec Sylvie Testud qui retrace les sept années de déportation de la militante anarchiste en Nouvelle-Calédonie après sa participation à la Commune de Paris. En 2013, elle retrouve Karin Viard pour «Lulu, femme nue» d’après la BD éponyme d’Etienne Davodeau qui offre des seconds rôles à Bouli Lanners et Claude Gensac. Pensant avoir vaincu la maladie, Solveig Anspach décède le 7 août 2015 dans sa maison de la Drôme à l’âge de 54 ans.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1988 CM Par amour – de Solveig Anspach
    + scénario & montage
CM La tire – de Solveig Anspach
    + scénario
1990 CM Les Îles Vestmann ( Vestmannaeyjar ) de Solveig Anspach
    + scénario
1991 CM Le chemin de Kjölur – de Solveig Anspach avec Arni-Jon Palmasson
    + scénario & son
    Prix Découverte au festival du film de Sarlat, France

CM Sandrine, une autre vie – de Solveig Anspach
    + scénario
1992 DO Sandrine à Paris – de Solveig Anspach avec Messaoud Hattou
    + scénario
1993 CM Vizir et Vizirette – de Solveig Anspach avec Zaïda Ghorab
    + scénario
    Grand Prix aux rencontres cinématographique de Digne-les-Bains, France

    Mention du Jury au festival « Coté Court » de Pantin, France
1995 DO Sarajevo, paroles de casques bleus – de Solveig Anspach & Dominique Garraud
    + scénario
CM Bistrik, Sarajevo – de Solveig Anspach
    + scénario
CM Bonjour, c’est pour un sondage – de Solveig Anspach
    + scénario
CM Le toucher : Allô la terre – de Solveig Anspach
    + scénario
CM Les loups : Allô la terre – de Solveig Anspach
    + scénario
1996 DO Barbara, tu n’est pas coupable – de Solveig Anspach
    + scénario
CM Les origines : Allô la terre – de Solveig Anspach
    + scénario
1997 CM Le théâtre des marionnettes : Allô la terre – de Solveig Anspach
    + scénario
CM Le comité – de Solveig Anspach
    + scénario
CM Ficelles – de Solveig Anspach
    + scénario
1998 DO Que personne ne bouge ! – de Solveig Anspach
    + scénario
    Prix du Jury au festival international des films de femmes de Créteil, France

    Prix du Public au festival international des films de femmes de Créteil, France
1999Haut les cœurs ! – de Solveig Anspach avec Karin Viard
    + scénario
    Prix de le mise en scène au festival internationnal du cinéma de Gand, Belgique
2000 DO Made in the USA – de Solveig Anspach avec Odell Barnes Jr.
    + scénario
    Prix François Chalais au festival du cinéma de Cannes, France
2001 DO Reykjavik, des elfes dans la ville – de Solveig Anspach
    + scénario
2002Stormy weather – de Solveig Anspach avec Elodie Bouchez
    + scénario
DO La revue Deschamps Makeïef – de Solveig Anspach
    + scénario
2004 DO Faux tableaux dans vrais paysages islandais – de Solveig Anspach
    + scénario
CM Jane by the sea – de Solveig Anspach avec Jane Doyle
    + scénario
2005 DO Le secret – de Solveig Anspach avec Mazarine Pingeot
    + scénario
2006 CM Bienvenue chez : Manon – de Solveig Anspach
    + scénario
CM Bienvenue chez : Didda – de Solveig Anspach avec Didda Jónsdóttir
    + scénario
2007Back soon ( skrapp út ) de Solveig Anspach avec Ingvar Eggert Sigurðsson
    + scénario
    Prix Variety Piazza Grande au festival international du cinéma de Locarno, Suisse

    Giraldillo d’Or au festival du cinéma européen de Séville, Espagne
2009 TV Louise Michel, la rebelle – de Solveig Anspach avec Sylvie Testud
    + adaptation & scénario
CM Christine – de Solveig Anspach avec Christine Aubere
    + scénario
2010Anne et les tremblements – de Solveig Anspach avec Anne Morin
    + dialogues & scénario
2011Au cas où je n’aurais pas la palme d’or – de Renaud Cohen avec Julie Gayet
    Seulement interprétation
2012Queen of Montreuil – de Solveig Anspach avec Florence Loiret
    + scénario
    Prix Lina Mangiacapre au festival du cinéma de Venise, Italie

    Prix de l’Audience RIFF au festival international du cinéma de Reykjavik, Islande
2013Lulu femme nue – de Solveig Anspach avec Bouli Lanners
    + scénario
2015L’effet aquatique – de Solveig Anspach avec Samir Guesmi
    + scénario
    César du meilleur scénario original, France

    Prix SCAD au festival du cinéma de Cannes, France
Fiche créée le 9 août 2015 | Modifiée le 25 février 2017 | Cette fiche a été vue 2243 fois
PREVIOUSMichael Ansara || Solveig Anspach || Imre AntalNEXT