CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Rafael Durán
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Sinoël



Date et Lieu de naissance : 13 août 1868 (Sainte-Terre, France)
Date et Lieu de décès : 30 août 1949 (Paris, France)
Nom Réel : Jean Biés

ACTEUR
Image
1935 Le nudiste des Champs-Élysées – de Jacques Daroy avec Pierre Stéphen, Alice Tissot & Jeanne Helbling
Image
1939 La maison du Maltais – de Pierre Chenal avec Viviane Romance, Pierre Renoir & Marcel Dalio
Image
1942 La grande marnière – de Jean de Marguenat avec Fernand Ledoux, Ginette Leclerc & Jean Chevrier
Image
1947 Une nuit à Tabarin – de Carl Lamac avec Jacqueline Gauthier, Robert Dhéry & Margo Lion

Si vous voyez venir vers vous, en sautillant, un petit bonhomme bavard et malicieux, aux allures de vieux lutin farceur, ce sera sûrement Sinoël. Haut comme trois pommes, il a la faconde des gens diserts et aime raconter des histoires. Farfelues le plus souvent, comme les silhouettes qu’il croque, en deux ou trois touches précises, qui lui permettent d’incarner aussi bien un Empereur de Chine, dans «Turandot princesse de Chine» (1934) de Gerhard Lamprecht qu’une grand-mère sourde qui, dans «Sortilèges» (1944) de Christian-Jaque, ne songe qu’à gambiller au bal du village. Né Jean Bies, le 13 août 1868 à Sainte-Terre, en Gironde, Sinoël est passé par la dure école du caf conç, comme Armand Dranem, Mayol ou Fortugé. Avant 1900, il arpente la scène du Concert parisien, futur Concert Mayol, régalant l’auditoire de refrains d’Ouvrard, dont il reprend le style agité et hystérique. Puis, vêtu d’une redingote vert pomme, il apparaît sur la scène des Folies Bergère et dans de nombreuses revues. Avant la Grande Guerre, il enregistre aussi des disques et chante, de sa voix un peu flûtée, «ça fume à la Bastoche», «Si qu’on saurait» ou «Y’a des Apaches dans la maison». Sa formation complète le pousse aussi vers l’opérette: il est ainsi Mohammed Ben Ali dans «Couss- couss» (1931), un spectacle de Georges Van Parys, avec Armand Dranem, donné en 1931 à la Scala et l’aubergiste Léon, dans une opérette de Sacha Guitry et Albert Willemetz, «Florestan 1er prince de Monaco» (1933), avec Henri Garat, aux Variétés.

Et puis Sinoël découvre le cinéma la soixantaine bien sonnée, et il ne le lâchera plus jusqu’à sa mort, en 1949, le temps de tourner plus de cent trente films. Sinoël n’y fait le plus souvent qu’un tour de piste, mais il nous réjouit toujours par ses fraîches silhouettes de vieillards moqueurs ou de notables pris soudain d’un délire surréaliste. Qui ne se souvient du fantôme farceur de «François 1er» (1937) de Christian-Jaque, du gardien de prison chargé d’enfants de «Drôle de drame» (1937), de Marcel Carné, du tuteur de Isa Miranda dans «L’homme de nulle part» (1937) de Pierre Chenal. Parfois, Sinoël brosse des portraits plus étoffés, comme celui de ce grand-père Piuff qui, dans «Voyage surprise» (1946) de Pierre Prévert, imagine, pour damer le pion à la concurrence, des excursions d’un nouveau genre, qui virent bientôt à la randonnée surréaliste. En 1947, il compose un assassin espiègle pour Jean Tédesco, dans «Mort ou vif». Dans «Ils étaient neuf célibataires» (1939) de Sacha Guitry, il figure un vagabond, voleur de pommes, qu’un habile entremetteur (Guitry) propose comme mari de fantaisie à une danseuse chinoise au teint de porcelaine. Charmé par la beauté gracile de sa nouvelle femme, le vieux Sinoël, se rappelant ses débuts au caf’ conç’, esquisse auprès d’elle un pas de deux hésitant, puis, droit sur ses petites jambes, virevolte et tournoie autour de sa partenaire, dans un émouvant ballet qui oublie d’être ridicule.

Puis, Sinoël retourne à ses silhouettes fugaces, se cachant dans l’horloge du «Couple idéal» (1945) ou jurant, dans «Quai des orfèvres» (1947), qu’à côté de Landru, qu’il a connu, tous les assassins ne sont que du menu fretin. Il apporte aussi sa touche de fantaisie à des notables qui en acquièrent un côté un peu bouffon: le maire de «Haut comme trois pommes» (1935), le notaire de «Ma tante dictateur» (1939), l’armateur de «Remorques» (1940), ou encore le magistrat sourd de «Le voleur se porte bien» (1946) qui brandit à tout propos son cornet acoustique. Enfin, l’avant dernier jour du mois d’août 1949, le cher Sinoël tire sa révérence et fait un dernier clin d’œil au public, où il ne comptait que des amis.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1931Le capitaine Craddock – de Hans Schwartz & Max de Vaucorbeil avec Jean Murat
Gagne ta vie – de André Berthomieu avec Dolly Davis
Le congrès s’amuse – de Erik Charell & Jean Boyer avec Lilian Harvey
Calais-Douvres – de Jean Boyer avec André Roanne
La petite de Montparnasse – de Hanns Schwarz & Max de Vaucorbeil avec Jeanne Cheirel
Pour vivre heureux – de Claudio de la Torre avec Simone Simon
1932Une faible femme – de Max de Vaucorbeil avec André Luguet
Embrassez-moi – de Léon Mathot avec Jeanne Helbling
La chanson d’une nuit – de Anatole Litvak & Pierre Colombier avec Jan Kiepura
Baby – de Carl Lamac & Pierre Billon avec Anny Ondra
Une idée folle – de Max de Vaucorbeil avec Arletty
La mille et deuxième nuit – de Alexandre Volkoff avec Tania Fédor
1933Chourinette – de André Hugon avec Frédéric Duvallès
Trois balles dans la peau – de Roger Lion avec Jean Angelo
Caprice de princesse – de Karl Hartl & Henri-Georges Clouzot avec Albert Préjean
Tout pour rien – de René Pujol avec Françoise Rosay
Etienne – de Jean Tarride avec Jacques Baumer
Boubouroche – de André Hugon avec Madeleine Renaud
La femme invisible – de George Lacombe avec Mady Berry
Faut réparer Sophie – de Alexandre Ryder avec Félicien Tramel
La femme idéale – de André Berthomieu avec Arlette Marchal
L’illustre Maurin – de André Hugon avec Antonin Berval
Bach millionnaire – de Henry Wulschleger avec Simone Héliard
CM Le gros lot de Cornembuis – de André Hugon avec Régine Paris
1934Dernière heure – de Jean Bernard-Derosne avec Jean Servais
On a trouvé une femme nue – de Léo Joannon avec Maximilienne
Tartarin de Tarascon – de Raymond Bernard avec Raimu
Le dernier milliardaire – de René Clair avec Renée Saint-Cyr
Turandot, princesse de Chine – de Gerhardt Lamprecht & Serge Veber avec José Noguéro
Cessez le feu – de Jacques de Baroncelli avec Jean Galland
Nuit de mai – de Gustav Ucicky & Henri Chomette avec Käthe von Nagy
Aux portes de Paris – de Charles Barrois avec Josette Day
Famille nombreuse – de André Hugon avec Robert Le Vigan
Jeanne – de Georges Mauret avec Gaby Morlay
CM L’école des resquilleurs – de Germain Fried avec Julien Carette
CM Piano à vendre – de René Jayet avec Christiane Delyne
CM Ces messieurs de la noce – de Germain Fried avec Pierre Larquey
CM Zulma en justice – de Léopold Simons avec Line Dariel
1935Bout de chou – de Henry Wulschleger avec Pierre Brasseur
Un soir de bombe – de Maurice Cammage avec André Roanne
Haut comme trois pommes – de Pierre Ramelot avec Roland Toutain
La fille de Madame Angot – de Jean Bernard-Desrone avec Arletty
Pluie d’or – de Willy Rozier avec Josseline Gaël
Les beaux jours – de Marc Allégret avec Raymond Rouleau
Coup de vent – de Jean Dréville avec Yvette Lebon
Lune de miel – de Pierre-Jean Ducis avec Milly Mathis
Variétés – de Nicolas Farkas avec Annabella
Arènes joyeuses – de Karl Anton avec Lucien Baroux
L’ange du foyer – de Léon Mathot avec Lucien Baroux
CM Soirée de gala – de Victor de Fast avec Robert Arnoux
CM Le nudiste des Champs-Élysées – de Jacques Daroy avec Pierre Stéphen
CM Les souliers – de Maurice Cloche avec Raymond Cordy
CM La figurante – de Charles-Félix Tavano avec Emile Saint-Ober
CM Zizi – de Charles-Félix Tavano avec Jeanne Helbling
1936J’arrose mes galons – de René Pujol avec Colette Darfeuil
Josette – de Christian-Jaque avec Mona Goya
Les amants terribles – de Marc Allégret avec Marie Glory
La vie parisienne – de Robert Siodmak avec Conchita Montenegro
Gigolette – de Yvan Noé avec Florelle
Tout va très bien madame la marquise – de Henry Wulschleger avec Colette Darfeuil
Une poule sur un mur – de Maurice Gleize avec Saturnin Fabre
La terre qui meurt – de Jean Vallée avec Noël Roquevert
L’homme du jour – de Julien Duvivier avec Maurice Chevalier
Les deux gamines – de Maurice Champreux & René Hervil avec Maurice Escande
L’homme sans cœur – de Léo Joannon avec Marie Glory
Donogoo – de Henri Chaumette & Reinhold Schünzel avec Pierre Alcover
CM Frontière six kilomètres – de Marcel Sablon avec Pierre Labry
CM Monsieur est saisi – de René Sti avec Maximilienne
CM Mais n’te promène donc pas toute nue – de Léo Joannon avec Félix Oudart
1937L’homme de nulle part / Feu Mathias Pascal – de Pierre Chenal avec Isa Miranda
Trois…six…neuf… – de Raymond Rouleau avec Jean Wall
La fille de la Madelon – de George Pallu & Jean Mugeli avec Hélène Robert
Etes-vous jalouse ? – de Henri Chaumette avec Fernand Charpin
Boulot aviateur / Fripons, voleurs et Cie – de Maurice de Canonge avec Michel Simon
Rendez-vous aux Champs-Élysées – de Jacques Houssin avec Pierre Larquey
Nostalgie – de Victor Tourjansky avec Harry Baur
Franco de port – de Dimitri Kirsanoff avec Paul Azaïs
Hercule / l’incorruptible – de Alexander Esway & Carlo Rim avec Gaby Morlay
Les gangsters de l’expo – de E.G. de Meyst avec Francis Dupret
François 1er / François Premier / Les amours de la belle ferronnière – de Christian-Jaque avec Fernandel
Un soir à Marseille – de Maurice de Canonge avec Colette Darfeuil
Drôle de drame / Drôle de drame ou l’étrange aventure du docteur Moulyneux – de Marcel Carné avec Louis Jouvet
Mon député et sa femme – de Maurice Cammage avec Ginette Leclerc
CM Aventure hawaïenne – de Raymond Leboursier avec Mireille Perrey
CM Le gagnant / Amour Automobile – de Yves Allégret avec René Lefèvre
1938Gargousse – de Henry Wulschleger avec Bach
La maison du Maltais – de Pierre Chenal avec Viviane Romance
Farinet ou l’or dans la montagne – de Max Haufler avec Jean-Louis Barrault
Remontons les Champs-Élysées – de Sacha Guitry & Robert Bibal avec Lisette Lanvin
Bossemans et Coppenolle / Monsieur Bossemans ( Bossemans en Coppenolle ) de Gaston Schoukens avec Marcel Roels
Les rois de la flotte – de René Pujol avec Tichadel
Feux de joie – de Jacques Houssin avec Lucas Gridoux
Entente cordiale – de Marcel L’Herbier avec Victor Francen
Les otages – de Raymond Bernard avec Annie Vernay
1939Une main a frappé – de Gaston Roudès avec Daniel Mendaille
Jeunes filles en détresse – de Georg Wilhelm Pabst avec Marcelle Chantal
La famille Duraton – de Christian Stengel avec Jules Berry
Ils étaient neuf célibataires – de Sacha Guitry avec Elvire Popesco
Paix sur le Rhin – de Jean Choux avec Dita Parlo
Le paradis des voleurs / Escapade / Avec les chevaux de bois – de L.C. Marsoulet avec Paulette Dubost
Ma tante dictateur – de René Pujol avec Marguerite Moreno
Tourbillon de Paris – de Henri Diamant-Berger avec Ray Ventura
Le roi des galéjeurs – de Fernand Rivers avec Henri Alibert
1940Espoirs / Le champ maudit – de Willy Rozier avec Pierre Larquey
Remorques – de Jean Grémillon avec Michèle Morgan
La comédie du bonheur – de Marcel L’Herbier avec Jacqueline Delubac
Untel père et fils – de Julien Duvivier avec Louis Jouvet
Ceux du ciel – de Yvan Noé avec Pierre Renoir
1941Caprices – de Léo Joannon avec Danielle Darrieux
L’assassinat du Père Noël – de Christian-Jaque avec Harry Baur
Pension Jonas – de Pierre Caron avec Raymond Aimos
1942L’honorable Catherine – de Marcel L’Herbier avec Edwige Feuillère
Mademoiselle Béatrice – de Max de Vaucorbeil avec André Luguet
Fou d’amour – de Paul Mesnier avec Micheline Francey
La grande marnière – de Jean de Marguenat avec Fernand Ledoux
L’inévitable monsieur Dubois – de Pierre Billon avec Félicien Tramel
Les ailes blanches – de Robert Péguy avec Irène Corday
1943La vie de Bohème – de Marcel L’Herbier avec Louis Jourdan
Lucrèce – de Léo Joannon avec Louis Seigner
CM Défense passive – de Jean Perdrix avec Germaine Reuver
1944Sortilèges – de Christian-Jaque avec Lucien Coëdel
1945Le roi des resquilleurs – de Jean Devaivre avec Suzanne Dehelly
L’assassin n’est pas coupable – de René Delacroix avec Albert Préjean
Boule de suif – de Christian-Jaque avec Micheline Presle
Le couple idéal – de Bernard-Roland & Raymond Rouleau avec Simone Signoret
1946Voyage surprise – de Pierre Prévert avec Maurice Baquet
Le voleur se porte bien – de Jean Loubignac avec André Alerme
Monsieur Chasse – de Willy Rozier avec Paul Meurisse
On ne meurt pas comme ça – de Jean Boyer avec Erich von Stroheim
Plume la poule – de Walter Kapps avec Jeanne Fusier-Gir
La revanche de Roger la honte – de André Cayatte avec Maria Casarès
Tombé du ciel – de Emil Edwin Reinert avec Claude Dauphin
CM À la fête – de Louis Derosière avec Gaby Berr
CM Hercule au baptême – de Louis Derosière avec Gaby Berr
1947Si jeunesse savait – de André Cerf avec Jules Berry
Quai des Orfèvres – de Henri-Georges Clouzot avec Simone Renant
La dame d’onze heures – de Jean Devaivre avec Paul Meurisse
Mort ou vif – de Jean Tedesco avec Léonce Corne
Une nuit à Tabarin – de Carl Lamac avec Margo Lion
Toute la famille était là – de Jean de Marguenat avec Marguerite Pierry
CM Télévision 1947… et 2000 / La télévision, œil de demain – de J.K. Raymond-Millet avec Madeleine Suffel
CM Une aventure de Polop – de Walter Kapps avec Maurice Baquet
1948Cartouche, roi de Paris – de Guillaume Radot avec Roger Pigaut
Fantômas contre Fantômas – de Robert Vernay avec Maurice Teynac
L’impasse des deux anges – de Maurice Tourneur avec Simone Signoret
Ronde de nuit – de François Campaux avec Tilda Thamar
CM Un séducteur – de Claude Barma avec Albert Rémy
1949Amour et compagnie – de Gilles Grangier avec Georges Guétary
Fiche créée le 4 mai 2009 | Modifiée le 13 août 2015 | Cette fiche a été vue 4061 fois
PREVIOUSLupe Sino || Sinoël || Robert SiodmakNEXT