CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Sterling Hayden
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Samia Gamal



Date et Lieu de naissance : 22 février 1922 (Wana, Egypte)
Date et Lieu de décès : 1er décembre 1994 (Le Caire, Egypte)
Nom Réel : Zainab Ibrahim Mahfuz (سامية جمال)

ACTRICE
Image
1949 Le chacal du désert (intekam el habib / انتقام الحبيب) de Gianni Vernuccio avec Yehia Chahine
Image
1952 Ne le dites à personne (ma takulshi la hada / ما تقولش لحد) de Henry Barakat avec Farid El Atrache
Image
1954 Ali Baba et les quarante voleurs – de Jacques Becker avec Fernandel, Henri Vilbert & Dieter Borsche
Image
1958 Mon amour brun (habibi al asmar / حبيبي الأسمر) de Hassan El-Seify avec Taheyo Carioca & Youssef Wahby

C’est dans le région de Wana, petite ville du Royaume d’Egypte, que Zainab Ibrahim Mahfuz vient au monde le 22 février 1922. Alors qu’elle n’est encore qu’une enfant, la famille Mahfuz s’installe au Caire. Très vite remarquée pour ses talents de danseuse, elle intègre la troupe de danse orientale moderne de Badia Massabni. Elle adopte comme nom de scène: Samia Gamal, qui signifie «beauté» en égyptien. Dès le début de sa carrière, elle révolutionne la danse orientale en chaussant des talons hauts sur scène. Ce seul détail confère à son art plus de grâce et de sensualité. Elle est alors propulsée vers la célébrité.

Au début des années quarante, Samia Gamal fait une rencontre déterminante, en la personne de Farid El Atrache, un prince syro-libanais devenu un des plus grands chanteurs et joueurs de luth du monde arabe. Samia et Farid forment, à la scène comme à la ville, le couple d’artistes le plus célèbre de la vie culturelle orientale de la décennie. Entre temps, après quelques apparitions, la jeune femme débute vraiment au cinéma, en 1944, dans «Une balle dans le cœur» de Mohamed Karim. Elle devient nouvelle reine des comedies musicales orientales, adulée par des millions d’admirateurs. Le couple Gamal-El Atrache est réuni à l’écran dans «L’amour de ma vie» (1947) et «Madame la diablesse», (1948). Les films sont d’énormes succès commerciaux et les deux vedettes tournent encore ensembles à plusieurs reprises, notamment dans: «C’est toi que j’aime» (1949) et «Dernier mensonge» (1949) tous deux réalisés par Ahmed Badrakhan, «Viens saluer » (1951) de Helmy Rafla et «Ne le dis à personne» (1952) de Henry Barakat. En 1949, elle tourne en Italie «L’épervier du Nil» de Giacomo Gentilomo avec Vittorio Gassman. Immense star dans le monde arabe, Samia Gamal ne laisse pas insensible le Roi Farouk. Celui-ci lui octroie le titre honorifique de première danseuse nationale.

En 1952, Samia Gamal épouse Sheppard King, un riche américain, originaire du Texas. En 1954, elle profite d’un séjour à Hollywood, pour faire une apparition dans «La vallée des rois» de Robert Pirosh, et où elle interprète une danseuse du ventre aux côtés de Robert Taylor. La même année, elle incarne la jeune Morgiane auprès de Fernandel, dans «Ali Baba et les quarante voleurs», une production française de Jacques Becker. En 1955, dans «Un verre et une cigarette» de Niazi Mostafa, elle partage l’affiche avec une autre belle égyptienne, qui va également se faire un nom en France… Dalida. Un an plus tard, elle participe à la production internationale «Le fils du Cheik» de Goffredo Alessandrini avec Ricardo Montalban, Carmen Sevilla et Gino Cervi.

À la fin des années cinquante, Samia Gamal divorce et revient définitivement dans son pays natal. Elle y tourne deux de ses plus grands succès, «Zannouba» (1957) aux côtés de Shukry Sarhan et «Rendez-vous avec l’inconnu» (1959) avec Omar Sharif. En 1958, elle épouse en secondes noces, le jeune premier Ruschy Abaza, dont elle divorce en 1977. Ils sont réunis à l’écran dans «Le deuxième homme» (1960) de Ezzel Dine Zulficar et dans «Le diable et l’automne» (1963) de Kamal Attia. Sa carrière cinématographique s’achève en 1972. Par la suite, Samia Gamal se consacre exclusivement à la danse. Elle pratique passionnément son art jusqu’au début des années quatre-vingt-dix. Elle s’éteint le 1er décembre 1994, au Caire, capitale égyptienne, emportée par un cancer.

© Philippe PELLETIER

copyright
1935Monsieur Bahbah ( el muallem Bahbah / لمعلم بحبح ) de Chukri Madi & Fawzi El Gazaerli avec Ehsane El Gazaerli
1939Détermination ( لعزيمة ) de Kamal Selim avec Hussein Sedki
1941Victoire de la jeunesse ( intisar al-chabab / نتصار الشباب ) de Ahmed Badrakhan avec Asmahane
1942Amour interdit ( mamnou’a el hub / ممنوع الحب ) de Mohammed Karim avec Mohamed Abdel Wahab
Sur la scène la vie ( ala masra el hayat / على مسرح الحياة ) de Ahmed Badrakhan avec Rawhiyya Khaled
Les secrets de la ville ( خفايا المدينة ) de ?
Ali Baba et les 40 voleurs ( Ali Baba wa al arbain harame / علي بابا والأربعين حرامي ) de Togo Mizrahi avec Ismail Yasseen
Gawhara, la perle ( Gawarah / جوهر ) de Youssef Wahby avec Hassan Fayek
1943La route de la vie ( من فات قديمه ) de ?
1944Une balle dans le cœur ( russassa fil kalb / رصاصة في القلب ) de Mohamed Karim avec Faten Hamama
Premier amour / Amour d’adolescence ( لحب الأول ) de ? avec Mahmoud El-Meliguy
1945Taxi-calèche / Hello taxi ( taxi hantur / تاكسي حنطور ) de Ahmed Badrakhan avec Mohamed Abdel Mouttaleb
Le casino du plaisir ( casino el latafa / كازينو للطافة ) de Gamal Madkoor avec Abbas Fares
L’être humain / Les fils d’Adam / Les trois ânes ( al-bani Adam / لبني آدم ) de Niazi Mostafa avec Bechara Wakim
Le beau sexe ( el jins el latif / لجنس اللطيف ) de Ahmed Kamel Morsi avec Mohamed Amine
1946Rouge à lèvres ( ahmar shayef / أحمر شفايف ) de Wali Eddine Sameh avec Naguib Al Rihani
Shéhérazade (Shahrzad / شهرزاد ) de Fouad El Jazairly avec Elham Hussein
Le bossu ( el ahbab / لأحدب ) de Hassan Hilmy avec Mahmoud Ismail
1947L’amour de ma vie / Le vieux Habib ( Habib al omr / حبيب العمر ) de Henry Barakat avec Farid El Atrache
Les trois prétendants / Lune de miel à trois ( el ersane talata / سان الثلاثة ) de Hassan Hilmy avec Mohammed Salman
1948Mademoiselle Diable / Madame la diablesse ( afrita hanem / عفريتة هانم ) de Henry Barakat avec Farid El Atrache
La chanceuse / Fille de la chance ( bint haz / بنت حظ ) de Abdel Fattah Hassan avec Mohamed Fawzi
La propriétaire de l’immeuble ( sahibat el amara / صاحبة العمارة ) de Abdel Fattah Hassan avec Mohamed Fawzi
L’aventurier ( el mughamer / لمغامر ) de Hassan Reda avec Mahmoud El Meliguy
1949L’épervier du Nil ( lo spaviero del Nilo ) de Giacomo Gentilomo avec Vittorio Gassman
C’est toi que j’aime / Je t’aime ( ahebbak inta / أحبك إنت ) de Ahmed Badrakhan avec Choukoukou
Vacances en enfer ( agaza fel gahannam / جزة في جهنم ) de Ezzel Dine Zulficar avec Stephan Rosti
Le chacal du désert / La vengeance de l’être aimé ( intekam el habib / انتقام الحبيب ) de Gianni Vernuccio avec Yehia Chahine
1950Le faucon ( el sakr / لصقر ) de Salah Abou Seif & Giacomo Gentilomo avec Imad Hamdi
Le beau brun / Brune et jolie ( asmar wa gamil / سمر وجمي ) de Abbas Kamel avec Abdel Aziz Mahmoud
Le prince de la veangeance / Le prince de la tour / Le comte de Monte Cristo ( amir el antikam / أمير الإنتقام ) de Henry Barakat avec Anwar Wagdi
Dernier mensonge ( akher kedba / آخر كذبة ) de Ahmed Badrakhan avec Abdel Salam Al Nabulsy
Les six sages ( ست الحسن ) de Niazi Mostafa avec Ismail Yassine
CM La nuit des étoiles – de Louis Fehr-Lutz avec Robert Lamoureux
    Seulement apparition
1951Viens saluer / Viens me saluer ( taa la salim / تعال سلم ) de Helmy Rafla avec Farid Shawqi
L’étreinte de mon aimée / La joue de la belle ( khad el jamil / خد لجميل ) de Abbas Kamel avec Hassan Fayek
1952Ne le dites à personne ( ma takulshi la hada / ما تقولش لحد ) de Henry Barakat avec Farid El Atrache
1953Train de nuit ( ketar el lail / قطار الليل ) de Ezzel Dine Zulficar avec Imad Hamdi
Mademoiselle la Voleuse / Lady Pickpocket ( nachala hanem / نشالة هانم ) de Hassan El- Seify avec Farid Shawqi
1954Le monstre ( el wahsh / لوحش ) de Salah Abou Seif avec Mahmoud El-Meliguy
La danse de l’adieu ( raqsat al-wadah / رقصة الوداع) de Ezzel Dine Zulficar avec Hussein Riad
La vallée des rois ( valley of the kings ) de Robert Pirosh avec Robert Taylor
Ali Baba et les quarante voleurs / Ali Baba – de Jacques Becker avec Fernandel
1955Un verre et une cigarette ( sigarah was kas / سيجاره وكاس ) de Niazi Mostafa avec Dalida
Premier amour / Son premier amour ( awwal gharam ) de Niazi Mostafa avec Mohamed Marei
1956Le fils du Cheik ( los amantes del desierto / gli amanti del deserto / la figlia dello sceicco / desert warrior ) de Goffredo Alessandrini, Fernando Cerchio, Léon Klimovsky, Ricardo Muñoz Suay & Gianni Vernuccio avec Ricardo Montalban
Zannouba ( Zannuba / زنوبه ) de Helmy Rafla avec Shukry Sarhan
1957L’amour du millionaire ( gharam al millionaire / غرام المليونير ) de Atef Salem avec Abdel Salam Al Nabulsy
1958Mon amour brun ( habibi al asmar / حبيبي الأسمر ) de Hassan El-Seify avec Taheyo Carioca
Chaque battement de mon cœur ( kull daqqa fi qalbi / كل دقة في قلبي) de Ahmed Diaeddin avec Muhammad Fawzi
1959Rendez-vous avec l’inconnu ( maweed maa maghoul / موعد مع المجهول ) de Atef Salem avec Omar Sharif
Madame Soukkar ( Soukkar hanim / سكر هانم ) de Al-Sayed Bedeir avec Kamal El Chennawi
1960Mélodie triste / Triste mélodie ( el nagham el hazine / النغم الحزين ) de Hassan El-Seify avec Maher Al Attar
Le deuxième homme ( el rajul el thani / الرجل الثاني ) de Ezzel Dine Zulficar avec Rushdy Abaza
Et l’amour revient / L’amour est revenu ( waada el hub / وعاد الحب ) de Fatin Abdel Wahab avec Mohammed Tawfik
Ils vont me render fou ! / j’en devient fou ! ( hayganninouni / حيجننوني ) de Fatin Abdel Wahab avec Ismail Yassine
Abou la nuit ( Abou al Layl / ابو الليل ) de Houssam Eddine Mostafa avec Ahmed Ramzi
1962Bienvenue à l’amour / Bonjour l’amour ( marhaba ayuhal hub / مرحبا أيها الحب ) de Mohamed Salman avec Youssef Fakhr Eddine
1963La voie du démon / La route du diable ( Tarik al shaitan / طريق الشيطان ) de Kamal Attia avec Tewfik El Dekn
1971Le diable et l’automne / L’automne et le démon ( shaitan wa lkharif / لشيطان والخريف ) de Anwar El Chennawi avec Rushdy Abaza
1972Le compte à rebours / L’heure H. ( saat al sfir / ساعة الصفر ) de Hussein El Mouhandes avec Nahed Sherif
Fiche créée le 13 octobre 2005 | Modifiée le 26 mars 2017 | Cette fiche a été vue 27284 fois
PREVIOUSRita Gam || Samia Gamal || James GammonNEXT