CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Annette Poivre
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Rodolfo Acosta



Date et Lieu de naissance : 29 juillet 1920 (Chihuahua, Chihuahua, Mexique)
Date et Lieu de décès : 7 novembre 1974 (Woodland Hills, Californie, USA)
Nom Réel : Rodolfo Acosta Pérez

ACTEUR
Image
1949 La mal aimée (la malquerida) de Emilio Fernández avec Dolores del Rio & Pedro Armendariz
Image
1951 Femmes interdites (sensualidad) de Alberto Gout avec Ninón Sevilla, Fernando Soler & Domingo Soler
Image
1957 Femme d’apache (trooper hook) de Charles Marquis Warren avec Barbara Stanwyck & Joel McCrea
Image
1966 Le retour des sept (return of the seven) de Burt Kennedy avec Yul Brynner, Robert Fuller & Warren Oates

Issu d’une famille de commerçants mexicains, Rodolfo Acosta Pérez vient au monde le 29 juillet 1920, à Chihuahua, capitale de l’Etat Mexicain du même nom. Il y passe son enfance et y suit ses études. C’est au lycée régional qu’il découvre le théâtre et les plaisirs de la scène.

Dans les années quarante, Rodolfo Acosta entame sa carrière artistique sur les planches de plusieurs scènes de son pays. En 1947, il débute au cinéma sous la coupe de John Ford dans «Dieu est mort», un rôle minuscule mais qui lui permet de côtoyer Dolores del Rio et Henry Fonda. Fort de cette expérience, Rodolfo enchaîne les seconds rôles dans plusieurs productions mexicaines et devient bientôt un acteur incontournable des œuvres de Emilio Fernández et Julio Bracho. En 1949, sa magistrale interprétation du jeune Paco dans «Les bas-fonds de Mexico» de Emilio Fernández, lui vaut une nomination aux Ariels (les Oscars mexicains), catégorie second rôle masculin.

Au début des années cinquante, Rodolfo Acosta tourne encore beaucoup au Mexique, mais son physique très typé en fait un des seconds couteaux les plus demandés pour des westerns hollywoodiens ou des films exotiques. En 1950, il signe avec Universal pour une participation dans «L’impasse tragique» de Hugo Fregonese. Dès 1951, il travaille essentiellement aux Etats-Unis sous la direction de grands noms du cinéma américain, parmi lesquels: Budd Boetticher dans «La dame et le toréador» (1951), «Le traître du Texas» (1952) et «Révolte au Mexique» (1953); Robert Wise dans «Destination Gobi» (1953); Allan Dwan dans «Tornade» (1954) et Henry Hathaway dans «La fureur des hommes» (1958). En 1957, il tourne son seul véritable premier rôle au cinéma dans «Tijuana, cité corrompue», un drame policier de Leslie Kardos mais le film est un échec.

La décennie suivante, Rodolfo Acosta partage sa carrière entre le petit et le grand écran. Il interprète bon nombre de bandits, de guerriers indiens, de crapules ou de gangsters cruels. Il joue notamment un Capitaine Mexicain dans «La vengeance aux deux visages» (1961) de et avec Marlon Brando, un hors-la-loi dans «La conquête de l’Ouest» (1962), dans le segment réalisé par Henry Hathaway ou encore un chef Apache dans «Rio Conchos» (1964), un western réalisé par Gordon Douglas. Pour la télévision, il apparaît dans le rôle de Vaquero dans la célèbre série « Le grand Chaparral », de 1967 à 1969. En 1969, il interprète une nouvelle fois un officier de l’armée du Mexique dans «La vengeance du shérif» aux côtés de Robert Mitchum.

En 1970, Rodolfo Acosta apparaît fatigué et amaigri face à Anthony Quinn, dans «L’indien», un western atypique de Carol Reed. L’année suivante, très malade sur le tournage de «Blood legacy» de Carl Monson, il décide de s’éloigner des plateaux de cinéma, pour soigner le cancer qui le ronge.

Jamais, il ne reviendra devant les caméras. Rodolfo Acosta meurt le 7 novembre 1974, à Woodland Hills (Californie), emporté par la terrible maladie. Il laisse une veuve et cinq enfants. Son corps sera inhumé au cimetière de Forest Lawn sur les collines d’Hollywood.

© Philippe PELLETIER

copyright
1947Dieu est mort / Le fugitif ( the fugitive / el fugitivo ) de John Ford avec Henry Fonda
El gallero – de Emilio Gómez Muriel avec Dolores Camarillo
1948Le chant de la sirène ( el canto de la sirena / song of the siren ) de Norman Foster avec Virginia Serret
Rosenda – de Julio Bracho avec Rita Macedo
Les bas-fonds de Mexico ( salón México / mujer mala ) de Emilio Fernández avec Marga López
1949San Felipe de Jesús / El divino conquistador / Felipe de Jesús – de Julio Bracho avec Eugenia Galindo
La mal aimée ( la malquerida ) de Emilio Fernández avec Dolores del Rio
Prisión de sueños – de Víctor Urruchúa avec Katy Jurado
1950Vuelve Pancho Villa / Pancho Villa Vuelve – de Miguel Contreras Torres avec Pedro Armendáriz
L’impasse maudite / Nul n’échappe à son destin ( one way street ) de Hugo Fregonese avec Marta Toren
Pancho Villa returns – de Miguel Contreras Torres avec Leo Carrillo
Quartier interdit ( víctimas del pecado ) de Emilio Fernández avec Tito Junco
Pecado – de Luis César Amadori avec Angélica María
Entre ton amour et le ciel ( entre tu amor y el cielo ) de Emilio Gómez Muriel avec Rosario Granados
1951La dame et le toréador ( bullfighter and the lady / torero ) de Bud Boetticher avec Gilbert Roland
Retorno al quinto patio – de José Díaz Morales avec Bárbara Gil
Los amantes – de Fernando A. Rivero avec Gloria Jordan
Femmes interdites / Carrefour du vice / La femme perverse ( sensualidad ) de Alberto Gout avec Ninón Sevilla
Islas Marías – de Emilio Fernández avec Pedro Infante
La bienamada – de Emilio Fernández avec Julio Villarreal
El puerto de los siete vicios – de Eduardo Ugarte avec Miroslava Stern
El billetero – de Raphael J. Sevilla avec Esther Fernández
L’argent n’est pas la vie ( el dinero no es la vida ) de José Díaz Morales avec Andrea Palma
El mar y tú – de Emilio Fernández avec Martha Roth
1952Victimes du divorce ( víctimas del divorcio ) de Fernando A. Rivero avec Emilia Guiú
Acapulco – de Emilio Fernández avec Elsa Aguirre
Yo soy Mexicano de acá de este lado / Linda mujer – de Miguel Contreras Torres avec Rosa Carmina
Le traître du Texas / Cavaliers sans gloire ( horizons West ) de Budd Boetticher avec Robert Ryan
Les boucaniers de la Jamaïque / Les boucaniers des Caraïbes ( Yankee buccaneer ) de Frederick De Cordova avec Jeff Chandler
1953Les rebelles de San Antone ( San Antone ) de Joseph Kane avec Forrest Tucker
Destination Gobi – de Robert Wise avec Richard Widmark
La cité des tueurs ( city of bad men ) de Harmon Jones avec Jeanne Crain
Révolte au Mexique / Les ailes du vautours ( wings of the hawk ) de Budd Boetticher avec Julie Adams
Les révoltés de la Claire-Louise / Aventures à Honduras ( appointment in Honduras / jungle fury ) de Jacques Tourneur avec Ann Sheridan
Hondo, l’homme du désert ( Hondo ) de John Farrow avec John Wayne
1954Les gens de la nuit / Décision à minuit ( night people ) de Nunnally Johnson avec Gregory Peck
Prends-moi… dans tes bras / Rita, fille ardente ( llévame en tus brazos ) de Julio Bracho avec Ninón Sevilla
L’aigle solitaire ( drum beat ) de Delmer Daves avec Alan Ladd
Tornade / Le fouet de la vengeance ( passion ) de Allan Dwan avec Yvonne De Carlo
1955La sixième victime ( a life in the balance ) de Harry Horner avec Anne Bancroft
La revanche de Pablito ( the littlest outlaw ) de Roberto Gavaldón avec Joseph Calleia
1956Le shérif ( the proud ones ) de Robert D. Webb avec Virginia Mayo
Bandido Caballero ( bandido ) de Richard Fleischer avec Robert Mitchum
Le dernier rebelle ( el último rebelde / the last rebel ) de Miguel Contreras Torres avec Carlos Thompson
1957Femme d’apache ( trooper hock ) de Charles Marquis Warren avec Barbara Stanwyck
Apache warrior – de Elmo Williams avec Jim Davis
Tijuana, cité corrompue ( the Tijuana story ) de Leslie Kardos avec Robert Blake
1958La fureur des hommes ( from hell to Texas / the Hell-Bend Kid / manhunt ) de Henry Hathaway avec Don Murray
1959J’ai acheté une Chinoise ( walk like a dragon ) de James Clavell avec Jack Lord
1960L’étrange destin de Nicky Romano ( let no man write my epitaph ) de Philip Leacock avec Shelley Winters
Les rôdeurs de la plaine ( flaming star ) de Don Siegel avec Elvis Presley
La chevauchée infernale / Les cavaliers de l’enfer ( posse from hell ) de Herbert Coleman avec Audie Murphy
1961La vengeance aux deux visages ( One-Eyed Jacks ) de Marlon Brando avec Karl Malden
La coqueluche de l’Arizona / Les amours d’une veuve / La farfelue de l’Arizona ( the second time around ) de VincentSherman avec Debbie Reynolds
1962La conquête de l’Ouest ( how the west was won ) de John Ford, Henry Hathaway & George Marshall avec Eli Wallach
    Segment « The outlaws » de Henry Hathaway
1963Sam l’intrépide ( savage Sam ) de Norman Tokar avec Brian Keith
1964Rio Conchos – de Gordon Douglas avec Stuart Whitman
La plus grande histoire jamais contée ( the greatest story ever told ) de George Stevens avec Max von Sydow
1965Les quatre fils de Katie Elder ( the sons of Katie Elder ) de Henry Hathaway avec Dean Martin
Río Hondo – de Rogelio A. González avec Juan Ferrara
La récompense / La rançon ( the reward ) de Serge Bourguignon avec Yvette Mimieux
1966Le retour des sept ( return of the seven / return of the magnifient seven ) de Burt Kennedy avec Yul Brynner
And should we die – de Judge Whitaker avec Nathan Hale
1967La vallée du mystère ( valley of mystery / stranded ) de Joseph Lejtes avec Richard Egan
1968Impasse – de Richard Benedict avec Burt Reynolds
1969La vengeance du shérif ( Young Billy Young ) de Burt Kennedy avec Angie Dickinson
1970L’insurgé ( the great white hope ) de Martin Ritt avec James Earl Jones
L’indien / Le dernier guerrier ( the last warrior / Flap ) de Carol Reed avec Anthony Quinn
1971Blood legacy / Legacy of blood – de Carl Monson avec Faith Domergue
Fiche créée le 13 octobre 2005 | Modifiée le 15 septembre 2015 | Cette fiche a été vue 7657 fois
PREVIOUSArt Acord || Rodolfo Acosta || AcquanettaNEXT