CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Fern Andra
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Percy Rodrigues



Date et Lieu de naissance : 13 juin 1918 (Montréal, Québec, Canada)
Date et Lieu de décès : 6 septembre 2007 (Indio, Californie, USA)
Nom Réel : Percy Hamilton Rodrigues

ACTEUR
Image
1966 Les fusils du far-west (the plainsman) de David Lowell Rich avec Don Murray, Guy Stockwell & Abby Dalton
Image
1968 Fureur sur la plage (the sweet ride) de Harvey Hart avec Jacqueline Bisset & Anthony Franciosa
Image
1968 Le cœur est un chasseur solitaire (the heart is a lonely hunter) de Robert Ellis Miller avec Cicely Tyson
Image
1973 Rhinoceros (Eugene Ionesco’s rhinoceros) de Tom O’Horgan avec Gene Wilder & Karen Black

Né le 13 juin 1918 à Montréal de parents d’origine afro-portugaise, les atouts physiques Percy Rodrigues lui offrent tout d’abord la porte vers les contrats de boxeur où il a un certain succès dans les arènes montréalaises et torontoises au début des années 30 avant de se tourner vers le théâtre quelques années plus tard. Formé à l’école du Negro Theater Guild où il fit ses débuts en 1937, il remporte, deux ans plus tard un prestigieux «Canadian Drama Festival» pour son rôle-titre de l’«Emperor Jones» de Eugene O’Neill.

Parfaitement bilingue, Percy Rodrigues est aussi annonceur pour la radio de CBC avant de décrocher des petits rôles tant au réseau anglais que français de Radio-Canada. Il est notamment un chef iroquois dans la série à grand déploiement «Radisson» en 1955 et enchaîne les petits rôles de soutien dans plusieurs téléromans ou télé-théâtres, officiant souvent comme l’Amérindien ou le Noir de service. Il a également joué le rôle de Ganawahto «L’Insondable» du téléroman de Guy Dufresne Kanawio. Décrochant un rôle à Broadway en 1960, il est Henry Simpson dans la production «Toys in the Attic» où il peut côtoyer Jason Robards Jr. et Maureen Stapleton a l’Hudson Theatre avant de jouer le révérend Meridian Henry dans la pièce de James Baldwin, «Blues for Mister Charlie» à l’ANTA Playhouse en 1964.

Entre-temps, les téléspectateurs découvrent Percy Rodrigues, dans des épisodes de «Naked City» (1963), «Route 66» (1964), «Ben Casey» (1965) et du «Fugitif» (1967). Les nostalgiques de la série «Star Trek» se souviennent aussi de lui pour avoir interprété le rôle d’un commandant d’une base de la Fédération qui emmenait Spock - Leonard Nimoy - en cours martiale pour un épisode datant de 1967. Puis, il décroche le rôle du personnage du neurochirurgien Harry Miles dans le feuilleton «Peyton Place» de 1968 à 1969 aux côtés de Ruby Dee notamment. Un rôle qui lui convient à merveille et qui surtout, l’attache durablement au petit écran américain. Percy Rodrigues, dont la voix grave, ses gestes lents et articulés et ses poses tragiques lui valent d’être très souvent distribué dans des rôles de figures autoritaires ou de narrateur dans quelques documentaires et publicités télévisées. En 2006, il est notamment le narrateur du documentaire «The shark is still working» racontant le tournage du film «Les dents de la mer» en 1975. Les rôles qu’il défend à l’écran sont souvent des détectives, des avocats ou des diplomates. Parmi ses films pour le grand écran les plus marquant, citons: «Le cœur est un chasseur solitaire» (1968) de Robert Ellis Miller avec Cicely Tyson; «Come back, Charletson Blue» (1972) de Mark Warren avec Raymond St. Jacques; «L’étrangleur invisible» (1976) de John Florea avec Stefanie Powers. Il tient aussi des rôles récurrents dans des séries comme «Mission impossible» (1966/70), «Les hommes d’argent» (1976) et «Sanford» (1980). Toujours pour la télévision, il apparaît dans le téléfilm «The old man who cried wolf» en 1970 ou dans la télésuite «Racines 2» en 1979.

Percy Rodrigues poursuit sa carrière jusqu’au milieu des années quatre-vingts. De son premier mariage avec Alameda, il a eu deux enfants, Hollis et Gerald. Après sa mort, il épouse Karen Cook, en 2003. Retiré dans sa maison californienne d’Indio, l’acteur s’éteint le 6 Septembre 2007 à l’âge de 89 ans, des suite de problèmes rénaux.

© Alexandre CARLE

copyright
1948 DO Le monde des maîtres ( who will teach your child ? ) de Stanley Jackson
    Seulement voix & narration
1955 DO Renouveau indien ( no longer vanishing ) de Grant McLean
    Seulement voix & narration
1957 DO Les abeilles et la pollinisation ( honey bees and pollination ) de J.V. Durden & Larry Gosnell
    Seulement voix & narration
1963Trouble-fête – de Pierre Patry avec Louise Rémy
1964 CM David and Hazel : A story in communication – de John Howe avec Peggi Loger
1966Les fusils du far-west / Les invincilbes ( the plainsman ) de David Lowell Rich avec Don Murray
1968Fureur sur la plage ( the sweet ride ) de Harvey Hart avec Jacqueline Bisset
Le cœur est un chasseur solitaire ( the heart is a lonely hunter ) de Robert Ellis Miller avec Cicely Tyson
1972Come back, Charletson Blue – de Mark Warren avec Raymond St. Jacques
1973Rhinoceros ( Eugene Ionesco’s rhinoceros ) de Tom O’Horgan avec Karen Black
The legend of Hillbilly John / Who fears the devil ? / My name is John / Ballad of Hillbilly John – de John Newland avec Susan Strasberg
1974 DA Hugo l’hippopotame ( Hugó a víziló / Hugo the hippo ) de Bill Feigenbaum
    Seulement voix
1976L’étrangleur invisible ( invisible strangler ) de John Florea avec Stefanie Powers
1979Galaxina – de William Sachs avec Dorothy Stratten
    Seulement voix
1980 DA Métal hurlant ( heavy metal ) de Gerald Potterton
    Seulement voix
1981La ferme de la terreur ( deadly blessing ) de Wes Craven avec Sharon Stone
    Seulement voix & narration
1982BrainWaves / Mind games / Shadow of death – de Ulli Lommel avec Vera Miles
1986 CM Captain Eo – de Francis Ford Coppola avec Michael Jackson
    Seulement voix & narration
2006 DO The shark is still working – de Erik Hollander avec Richard Dreyfuss
    Seulement apparition
Fiche créée le 8 avril 2014 | Modifiée le 12 février 2017 | Cette fiche a été vue 1653 fois
PREVIOUSAmália Rodrigues || Percy Rodrigues || Estelita RodriguezNEXT