CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Pierre Massimi
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Nicole Vervil



Date et Lieu de naissance : 31 octobre 1920 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 26 février 2005 (Coutances, France)
Nom Réel : Thérèse Marguerite Clotilde Le Carpentier

ACTRICE
Image
1961 Les livreurs – de Jean Girault avec Francis Blanche, Darry Cowl, Florence Blot & Robert Dalban
Image
1964 Le gendarme de Saint-Tropez – de Jean Girault avec Louis de Funès; Michel Galabru & Claude Piéplu
Image
1970 Le gendarme en balade – de Jean Girault avec Louis de Funès, Michel Galabru & Christian Marin
Image
1973 Défense de savoir – de Nadine Trintignant avec Jean-Louis Trintignant, Michel Bouquet & Juliet Berto

De son vrai nom Thérèse Le Carpentier, Nicole Vervil est né le 31 octobre 1920 à Paris. Dès l’immédiate après-guerre, elle se lance dans une carrière de chanteuse et œuvre dans le doublage. À la fin des années quarante, elle arpente régulièrement les planches dans des pièces du théâtre de boulevard. Elle intègre la distribution de «Joyeux chagrins» (1948) de Noël Coward avec Tania Balachova au Théâtre Edouard VII. Elle joue plusieurs pièces de André Roussin dont «Les œufs de l’autruche» (1950) dans une mise en scène de Pierre Fresnay au Théâtre des Célestins à Lyon. Elle est l’interprète de deux pièces de Michel Duran «La mariée était trop belle» (1950) au Théâtre Saint-Georges et «Faites-moi confiance» (1953) au Théâtre du Gymnase. Sous la direction de Pierre Dux, elle est la partenaire de Claude Dauphin dans «Souviens toi, mon amour» (1954). À cette époque, elle épouse le comédien Philippe Dumat qui, encouragé par sa femme, va devenir une personnalité majeure du doublage.

Au cinéma, Nicole Vervil débute furtivement dans «Les livreurs» (1961) de Jean Girault avec Darry Cowl et Francis Blanche. En 1962, elle joue en tournée «Piège pour un seul homme» de Robert Thomas avec Raymond Souplex. Elle retrouve Jean Girault pour «Faites sauter la banque!» (1963) qui marque les débuts d’une fructueuse collaboration du réalisateur avec Louis de Funès après le succès de «Pouic-Pouic». En 1964, Jean Girault se voit proposer par Richard Balducci de travailler avec Jacques Vilfrid sur le scénario du «Gendarme de Saint-Tropez» avec Louis de Funès dans le rôle-titre de Ludovic Cruchot. Elle est sollicitée pour le rôle de l’épouse de l’adjudant Gerber interprété par Michel Galabru. Les sept millions de spectateurs amorcent le début d’une saga mais elle est absente de la distribution lorsque la brigade de Saint-Tropez s’expatrie aux Etats-Unis dans «Le gendarme à New-York» (1965). Elle reprend son rôle dans «Le gendarme se marie» (1968) et «Le gendarme en ballade» (1970) mais est remplacée par Micheline Bourday dans «Le gendarme et les extraterrestres» (1978) et «Le gendarme et les gendarmettes» (1982). Elle est dirigée une dernière fois par Jean Girault dans «La maison de campagne» (1969) avec Danielle Darrieux et Jean Richard. Entre-temps, elle côtoie de nouveau Louis de Funès dans «Le petit baigneur» (1967) de Robert Dhéry avec la troupe des «Branquignols» dont son mari Philippe Dumat est l’un des membres.

Par la suite, Nicole Vervil délaisse la comédie pure pour un registre plus dramatique. En 1969, elle enchaîne des petits rôles dans «L’américain» de Marcel Bozzuffi et «L’aveu» de Costa-Gavras. On la retrouve au générique de «Défense de savoir» de Nadine Trintignant avec Jean-Louis Trintignant et de «France société anonyme» de Alain Corneau avec Michel Bouquet en 1973. Dès lors, elle exerce exclusivement son métier à la télévision. En 1972, elle intégre la saga familiale «Les Boussardel» de René Lucot avec Lise Delamare et Nicole Courcel. Elle est la partenaire de Christian Barbier et Corinne Marchand dans le téléfilm «Un homme, une ville» (1973) ou interprète la mère de François-Eric Gendron dans le feuilleton «Au plaisir de Dieu» (1978) de Robert Mazoyer. En 1976, elle prête sa voix au film d’animation «Les douze travaux d’Astérix» de René Goscinny et Albert Uderzo. Pour son dernier rôle, elle apparaît dans un épisode du feuilleton «Salut champion» (1980) avec Jacques Charrier et Chantal Nobel. Nicole Vervil décède le 26 février 2005 à l’âge de 84 ans à Coutances.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1948Le barrage de Burlington ( River Lady ) de George Sherman avec John McIntire
    Seulement voix française de Helena Carter
1951Le signe des renégats ( mark of the renegade ) de Hugo Fregonese avec Ricardo Montalban
    Seulement voix française de Cyd Charisse
À feu et à sang / Fuite devant la mort ( the Cimarron Kid ) de Budd Boetticher avec Audie Murphy
    Seulement voix française de Beverly Tyler
1953Quand la marabounta gronde ( the nacked jungle ) de Byron Haskin avec Charlton Heston
    Seulement voix française de Eleanor Parker
1955Le grand couteau ( the big knife ) de Robert Aldrich avec Jack Palance
    Seulement voix française de Ida Lupino
Amis pour la vie ( amici per la pelle ) de Franco Rossi avec Luigi Tosi
    Seulement voix française de Vera Carmi
Les contrebandiers de Moonfleet ( Moonfleet ) de Fritz Lang avec George Sanders
    Seulement voix française de Joan Greenwood
La cuisine des anges ( we’re no angels ) de Michael Curtiz avec Humphrey Bogart
    Seulement voix française de Joan Bennett
L’homme qui en savait trop ( the man who knew to much ) de Alfred Hitchcock avec James Stewart
    Seulement voix française de Hilary Brooke
1956Attaque ! ( attack ! ) de Robert Aldrich avec Eddie Albert
    Seulement voix française
1958Crépuscule sur l’océan ( twilight for the gods ) de Joseph Pevney avec Rock Hudson
    Seulement voix française de Judith Evelyn
1961Les livreurs – de Jean Girault avec Francis Blanche
Histoire d’un amour / L’amour dans l’ombre ( Back Street ) de David Miller avec John Gavin
    Seulement voix française de Susan Hayward
La nuit du loup-garou ( the curse of the werewolf / the curse of Siniestro ) de Terence Fisher avec Oliver Reed
    Seulement voix française de Sheila Brennan
1962Le fascinant capitaine Clegg ( Captain Clegg / night creatures ) de Peter Graham Scott avec Peter Cushing
    Seulement voix française de Yvonne Romain
1963Faites sauter la banque ! – de Jean Girault avec Jean-Pierre Marielle
1964Le gendarme de Saint-Tropez – de Jean Girault avec Michel Galabru
1967Le petit baigneur – de Robert Dhéry avec Louis de Funès
1968Le gendarme se marie – de Jean Girault avec Jean Lefebvre
1969La maison de campagne – de Jean Girault avec Jean Richard
L’américain – de Marcel Bozzuffi avec Jean-Louis Trintignant
L’aveu – de Costa-Gavras avec Yves Montand
1970Le gendarme en balade – de Jean Girault avec Christian Marin
1971La cavale – de Michel Mitrani avec Juliet Berto
1973Défense de savoir – de Nadine Trintignant avec Michel Bouquet
France société anonyme – de Alain Corneau avec Daniel Ceccaldi
1975 DA Les douze travaux d’Astérix – de René Goscinny, Albert Uderzo & Pierre Watrin
    Seulement voix
Fiche créée le 12 mars 2017 | Modifiée le 18 mars 2017 | Cette fiche a été vue 357 fois
PREVIOUSOdile Versois || Nicole Vervil || Kurt VespermannNEXT