CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Raymond Aimos
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Mike Marshall



Date et Lieu de naissance : 13 septembre 1944 (Los Angeles, Californie, USA)
Date et Lieu de décès : 2 juin 2005 (Caen, France)
Nom Réel : Michaël William Marshall

ACTEUR
Image
1965 Déclic et des claques – de Philippe Clair avec Annie Girardot, Renée Saint-Cyr & Darry Cowl
Image
1966 La fille de la Mer Morte (Fortuna / פורטונה) de Menahem Golan avec Pierre Brasseur & Gila Almagor
Image
1967 Je vends cher ma peau (vendo cara la pelle) de Ettore Maria Fizzarotti avec Michèle Girardon & Dane Savours
Image
1982 La morte vivante – de Jean Rollin avec Françoise Blanchard, Carina Barone & Marina Pierro

Michaël Marshall dit Mike Marshall, né le 13 septembre 1944 à Los Angeles au Cedars of Lebanon Hospital, est le fils unique du mariage de la comédienne française Michèle Morgan et du comédien et réalisateur américain William Marshall. Son père épouse en secondes noces Micheline Presle et à ce titre la comédienne et réalisatrice Tonie Marshall est sa demi-sœur.

Au divorce de ses parents en 1948, Mike Marshall est élevé par son père aux Etats-Unis alors que sa mère après cette brève parenthèse hollywoodienne regagne la France. Tandis qu’il entame des études de droit, enfant de la balle, il apparait pour la première fois au cinéma dans un film de science-fiction réalisé par son père «La planète fantôme» (1961) puis dans une comédie de Vincente Minnelli intitulée «Il faut marier papa» (1962) avec Glenn Ford.

Au début des années soixante, à sa majorité, Mike Marshall rejoint sa mère en France et acquiert la nationalité française. Il suit les cours de Raymond Girard puis tourne dans l’adaptation de «Patate (1964) de Marcel Achard par Robert Thomas qui triompha au Théâtre Saint-Georges durant six ans pendant 2 255 représentations. La même année, il débute sur les planches dans «Croque-Monsieur» de Marcel Mithois qu’il joue 600 fois au côté de Jacqueline Maillan. Toujours en 1964, il partage l’affiche avec Annie Girardot dans la comédie «Délic et des claques» de Philippe Clair et tient le premier rôle de la comédie dramatique «Les deux orphelines» de Riccardo Freda.

Mais ces débuts prometteurs s’avèrent sans lendemain, il se trouve dès lors cantonné à des seconds voire des troisièmes rôles de «l’américain de service». Ainsi, le nouveau compagnon de sa mère Gérard Oury lui octroie le rôle de l’aviateur anglais Alan MacIntosch dans «La grande vadrouille» (1966) puis le dirige à nouveau dans «Le coup du parapluie» (1980) avec Pierre Richard. À défaut de rôles conséquents, il se résout à faire de la postsynchronisation de films ou téléfilms. De cette discrète carrière, des coproductions internationales tournées en France comme le James Bond «Moonraker» (1978) avec Roger Moore et «French lover» (1983) de Richard Marquand, ou des comédies sans ambition comme «Ca va pas être triste» (1982) avec Darry Cowl et «Club de rencontres» (1986) avec Francis Perrin. À signaler, sa prestation dans «La morte vivante» (1982) du spécialiste du cinéma fantastique français à petit budget Jean Rollin. L’acteur apparaît pour la dernière fois à l’écran dans «L’américain» (2004) de Patrick Timsit où il interprète un policier américain.

La carrière professionnelle de Mike Marshall n’est qu’une histoire de famille: en 1985, il est pour la première et unique fois le partenaire de sa mère Michèle Morgan dans une série télévisée «Tiroir secret». Il convient de signaler que le scénario est co-signé par la fille de Gérard Oury Danièle Thompson et l’on retrouve dans la distribution sa demi-sœur Tonie Marshall. Père de six enfants, Mike Marshall décède des suites d’un cancer le 2 juin 2005 à Caen et ses obsèques sont célébrées à Deauville où il est inhumé. Malgré lui, sa fille Sarah Marshall, devenue un moment la compagne du fils du chanteur Richard Anthony, fait la une de la presse à scandale par ses frasques.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1961La planète fantôme ( the phantom planet ) de William Marshall avec Coleen Gray
1962Il faut marier papa ( the courtship of Eddie’s father ) de Vincente Minnelli avec Glenn Ford
1964Patate – de Robert Thomas avec Danielle Darrieux
1965Déclic et des claques / L’esbroufe – de Philippe Clair avec Annie Girardot
Les deux orphelines ( le due orfanelle ) de Riccardo Freda avec Simone Valère
Paris brûle-t-il ? – de René Clément avec Leslie Caron
1966La fille de la Mer Morte ( Fortuna / seduced in Sodom / the girl from the Dead Sea / פורטונה ) de Menahem Golan avec Pierre Brasseur
La grande vadrouille – de Gérard Oury avec Bourvil
Con lui cavalca la morte / Death rides along – de Giuseppe Vari avec Hélène Chanel
1967Mieux vaut faire l’amour / Suzanne ( Susanne – Die wirtin von der lahn / die wirtin von dero lahn ) de Franz Antel avec Pascale Petit
Je vends cher ma peau ( vendo cara la pelle ) de Ettore Maria Fizzarotti avec Michèle Girardon
1969Les chemins de Katmandou – de André Cayatte avec Elsa Martinelli
1970Hello, goodbye ( hello-goodbye ) de Jean Negulesco avec Curd Jürgens
1972Quelques messieurs trop tranquilles – de Georges Lautner avec Renée Saint-Cyr
Le serpent ( the serpent / night flight from Moscow ) de Henri Verneuil avec Henry Fonda
1973Colinot / L’histoire très bonne et très joyeuse de Colinot Trousse-Chemise – de Nina Companeez avec Brigitte Bardot
1978I love you, je t’aime ( a little romance ) de George Roy Hill avec Laurence Olivier
Moonraker ( Ian Fleming’s moonraker ) de Lewis Gilbert avec Roger Moore
Lady O ( Lady Oscar / berusaiyu no bara ) de Jacques Demy avec Catriona MacColl
1979La Tour Eiffel en otage ( the hostage tower ) de Claudio Guzman avec Britt Ekland
1980Le coup de parapluie – de Gérard Oury avec Pierre Richard
Une saison de paix à Paris ( sezona mira u Pariju ) de Petrag Golubovic avec Alida Valli
1981Téhéran 43 / Téhéran 43 : Nid d’espions ( Teheran-43 / the eliminator ) de Alexander Alov & Vladimir Naoumov avec Alain Delon
1982La morte vivante – de Jean Rollin avec Françoise Blanchard
Ça va pas être triste ! – de Pierre Sissier avec Darry Cowl
1983French lover ( until september ) de Richard Marquand avec Karen Allen
1985Maine-Océan – de Jacques Rozier avec Yves Afonso
1986Je hais les acteurs – de Gérard Krawczyck avec Pauline Lafont
Club de rencontres – de Michel Lang avec Francis Perrin
Johann Strauss, le roi sans couronne ( Johann Strauss – Der könig ohne krone ) de Franz Antel avec Mathieu Carrière
1988L’œil de la veuve ( eye of the widow ) de Andrew V. McLaglen avec F. Murray Abraham
La révolution française : Les années terribles – de Richard T. Heffron avec Klaus Maria Brandauer
1989Mister Frost ( Mr. Frost ) de Philippe Setbon avec Jeff Goldblum
1993Neuf mois – de Patrick Braoudé avec Philippine Leroy-Beaulieu
2001Fifi Martingale – de Jacques Rozier avec Alexandra Stewart
2003 DA Les aventure extraordinaires de Michel Strogoff – de Bruno-René Huchez & Alexandre Huchez
    Seulement voix
2004L’américain – de Patrick Timsit avec Emilie Dequenne
Fiche créée le 4 avril 2010 | Modifiée le 9 août 2014 | Cette fiche a été vue 23152 fois
PREVIOUSHerbert Marshall || Mike Marshall || Trudy MarshallNEXT