CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Michael Lonsdale
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Mike Connors



Date et Lieu de naissance : 15 août 1925 (Fresno, Californie, USA)
Date et Lieu de décès : 26 janvier 2017 (Tarzana, Californie, USA)
Nom Réel : Krekor llevado Ohanian

ACTEUR
Image
1956 Eperons sanglants (flesh and the spur) de Edward L. Cahn avec Marla English, John Agar & Maria Monay
Image
1957 Le bataillon du suicide (suicide battalion) de Edward L. Cahn avec John Ashley, Jewell Lain & Russ Bender
Image
1964 Rivalités (where love has gone) de Edward Dmytryk avec Bette Davis, Susan Hayward & DeForest Kelley
Image
1978 Avalanche Express – de Mark Robson & Monte Hellman avec Lee Marvin, Robert Shaw & Maximilian Schell

D’origine arménienne, Mike Connors, de son vrai nom Krekor Ohanian, est né le 15 août 1925, à Fresno en Californie. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il s’engage dans l’US Air Force. Après le débarquement, fils d’un avocat, il entame des études de droit à l’Université de Californie de Los Angeles poursuivant la tradition familiale. Il entre à la Westwood University où il suit des cours de comédie et se fait remarquer comme joueur de basketball. À cette époque, il se fait appeler Touch Connors.

En 1952, Touch Connors débute à l’écran dans «Le masque arraché» (1952) de David Miller avec Joan Crawford. Dès lors, il enchaîne les seconds rôles comme dans «Aventure dans le grand nord» (1954) avec John Wayne ou «Whisky, miracles et revolver» (1955) avec Mickey Rooney. Il apparaît dans «Les dix commandements» (1956) de Cecil B. DeMille avec Charlton Heston. À la fin de la décennie, il prend le nom de Michael Connors et participe à des épisodes des «Incorruptibles» (1962) avec Robert Stack ou de «Perry Mason» (1964) avec Raymond Burr. Au cinéma, il est le partenaire de Maurice Chevalier et Jayne Mansfield dans «Un américain à Rome»; Jack Lemmon et Romy Schneider dans «Prête-moi ton mari»; Susan Hayward et Bette Davis dans «Rivalités»; Alec Guinness dans «Situation désespérée… mais pas sérieuse». En 1966, il obtient le premier rôle de «Ramdam à Rio» de Henry Levin et Arduino Maiuri qui inspira «Moonraker» un des films de la franchise «James Bond» réalisé par Lewis Gilbert.

En 1967, Michael Connors qui prend définitivement le nom de Mike Connors se voit proposer le rôle principal de la série «Mannix» qui démarre en septembre 1967 sur le réseau CBS. Sur une idée de William Link et Richard Levinson, Bruce Geller invente un nouveau genre de privé, pour la société de production «Desilu». Joe Mannix fait partie de l’agence «Intertect» où il travaille sous la direction de son fondateur Lou Winckersham, dont il est le meilleur élément, puis à son compte comme détective privé à Los Angeles. Le rôle de la secrétaire de Mannix est interprétée par Gail Fisher, une des premières afro-américaines à obtenir un rôle récurrent dans une série. Ce feuilleton-culte comporte 194 épisodes sur huit saisons dont les deux dernières demeurent inédites en France et vaut à son interprète le Golden Globe Award du meilleur acteur en 1970. Il reprend le personnage de Mannix dans une sitcom «Here’s Lucy» (1971), dans la série policière «Diagnostic : meurtre» (1997) ou le film «Nobody knows anything!» (2003).

Grâce à la notoriété mondiale acquise par «Mannix», Mike Connors est sollicité en tant que guest dans des séries comme «La croisière s’amuse», «L’amour du risque» avec Robert Wagner et Stefanie Powers, «Arabesque» avec Angela Lansbury ou «Walker, Texas Ranger» avec Chuck Norris. Il poursuit sa carrière épisodiquement au cinéma dans des films qui passent inaperçus ou demeurent inédits en France. Il est le partenaire de Lee Marvin dans «Avalanche express» (1978) ou de Christophe Lambert et Charlton Heston dans «Gideon webb» (1997). Plus anecdotiquement, il participe à un téléfilm franco-canadien «Armen et Bullik» (1992), avec Roch Voisine et Maruschka Detmers. Egalement chanteur, il enregistre plusieurs albums et fait des tournées en Amérique du Sud. Après une dernière apparition dans la sitcom «Mon oncle Charlie» (2006) avec Charlie Sheen, Mike Connors décède le 26 janvier 2017, à l’âge de 91 ans, des suites d’une leucémie. Il était un cousin éloigné de Charles Aznavour.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1952La nuit écarlate / Le masque arraché ( sudden fear ) de David Miller avec Joan Crawford
Le 49ème homme / Le quarante-neuvième homme ( the 49th man ) de Fred F. Sears avec John Ireland
1953Commando du ciel ( sky commando ) de Fred F. Sears avec Dan Duryea
Aventure dans le grand nord ( island in the sky ) de William A. Wellman avec John Wayne
1954Day of triumph – de Irving Pichel avec Joanne Dru
Cinq fusils à l’Ouest ( five guns West ) de Roger Corman avec Dorothy Malone
1955Whisky, miracles et revolvers ( the twinkle in god’s eye ) de George Blair avec Mickey Rooney
Day the world ended – de Roger Corman avec Adele Jergens
Jaguar – de George Blair avec Sabu
Femmes gangsters ( cruel swamp / swamp women / swamp diamonds ) de Roger Corman avec Marie Windsor
1956La femme d’Oklahoma ( the Oklahoma woman ) de Roger Corman avec Peggie Castle
Eperons sanglants / Ventre à terre ( flesh and the spur ) de Edward L. Cahn avec Marla English
    + producteur exécutif
Les dix commandements ( the ten commandments ) de Cecil B. DeMille avec Yul Brynner
Vive le rock ( shake, rattle & rock ! ) de Edward L. Cahn avec Lisa Gaye
Woodoo woman – de Edward L. Cahn avec Tom Conway
1957Le bataillon du suicide ( suicide battalion ) de Edward L. Cahn avec John Ashley
Pressés de vivre ( live fast, die young ) de Paul Henreid avec Marie Murphy
1960The Dalton that got away – de Jaime Salvador avec Elsa Cardenas
1962Un américain à Rome ( panic button ) de George Sherman avec Maurice Chevalier
1964Prête-moi ton mari / Ce sacré Sam ( good neighbor Sam ) de David Swift avec Romy Schneider
Rivalités ( where love has gone ) de Edward Dmytryk avec Bette Davis
Situation désespérée…mais pas sérieuse ( situation hopeless… but not serious ) de Gottfried Reinhardt avec Alec Guinness
1965Harlow, la blonde platine ( Harlow ) de Gordon Douglas avec Carroll Baker
1966La diligence vers l’Ouest / Ringo Kid ( stagecoach ) de Gordon Douglas avec Bing Crosby
Ramdam à Rio / Opération paradiso ( se tutte le donne delle mondo / operazione paradiso ) de Dino Maiuri & Henry Levin avec Dorothy Provine
1975 DO The forgotten genocide – de J. Michael Hagopian
    Seulement voix & narration
1978Avalanche Express – de Mark Robson & Monte Hellman avec Lee Marvin
1980Nightkill / Night kill – de Ted Post avec Robert Mitchum
1982Too scared to scream / The doorman – de Tony Lo Bianco avec Anne Archer
    + production
1985 DO Even the heavens weep: The West Virginia mine wars – de Danny L. McGuire
    Seulement voix & narration
1989Fist fighter – de Frank Zuniga avec Edward Albert
1992Public enemy #2 – de David Jablin avec Joan Rivers
1993Ciudad Baja [Downtown Heat] ( la punta de las víboras ) de Jesus Franco avec Josephine Chaplin
1994 DO William Saroyan: The man, the writer – de Paul Kalinian
    Seulement voix & narration
1995 DO Ararat Beckons – de J. Michael Hagopian avec Hamlet Nersesian
    Seulement voix & narration
DO Wild Bill : Hollywood maverick – de Todd Robinson avec Clint Eastwood
    Seulement apparition
1996James Dean : Race with destiny / James Dean : Live fast die young – de Mardi Rustam avec Casper Van Dien
1998Gideon ( Gideon’s webb ) de Claudia Hoover avec Christophe Lambert
1999The extreme adventures of Super Dave – de Peter MacDonald avec Dan Hedaya
2003Nobody knows anything! – de William Tannen avec Linda Black
Fiche créée le 28 janvier 2017 | Modifiée le 5 février 2017 | Cette fiche a été vue 343 fois
PREVIOUSChuck Connors || Mike Connors || William ConradNEXT