CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Peter Yates
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Martine de Breteuil



Date et Lieu de naissance : 21 mars 1908 (Kharkov, Empire Russe)
Date et Lieu de décès : 13 novembre 2007 (Paris, France)
Nom Réel : Moussia Xenia Martine Bielinnko

ACTRICE

Martine de Breteuil naît Moussia Bielinnko le 21 mars 1908 à Kharkov (aujourd’hui Kharkiv en Ukraine), à l’époque sous souveraineté russe. Mais la révolution d’octobre 1917 transforme bientôt la région en champs de bataille où les troupes bolcheviques vont avoir raison de la résistante de l’Armée blanche. La famille Bielinnko se réfugie en France. La jeune Moussia, après avoir pris des cours de danse, gagne sa vie dans les années trente comme artiste de comédies musicales. Et c’est sous le nom de Moussia qu’elle tourne dès 1930 ses premiers cours métrages. L’année suivante, elle donne la réplique à Henri Garat dans «Il est charmant» de Louis Mercanton, d’après l’opérette d’Albert Willemetz. Elle est également aux côtés de Betty Stockfeld et Roland Toutain dans la comédie «Blanc comme neige», mise en scène à partir d’une pièce de Léon Fourneau dit Zanrof, par Jean Choux, Camille Lemoine et Francisco Elías. Moussia retrouve le réalisateur espagnol pour «Pax» (1932) avec Gina Manès et Felix de Pomés. Deux films musicaux de Karl Anton, «Monsieur Albert», avec Noël-Noël, et «Un soir de réveillon» (1933) avec de nouveau Henri Garat, clôtureront cette première période cinématographique de Martine de Montreuil qui, à l’occasion, pose en maillot de bain pour des magazines de mode.

Mais pour Moussia Bielinnko, c’est la scène qui va rester toute sa vie sa principale activité. Elle sera après la seconde guerre mondiale la directrice d’un théâtre parisien (le futur théâtre de la Potinière) pendant une dizaine d’année puis gestionnaire d’une compagnie théâtrale «L’Orangeraie». Elle donnera également dans la mise en scène («Le grand écart» de Jean Cocteau, au théâtre des déchargeurs) et écrira ou coécrira quelques pièces dont «Lewis et Alice» ou «La vie secrète de Lewis Carroll» (1977).

Moussia Bielinnko déserte ainsi presque complètement les plateaux de cinéma jusque dans les années cinquante. Et quand elle revient aux génériques de films, c’est sous le nom de Martine de Breteuil (porté après un bref mariage survenu avant guerre). Elle joue alors des rôles secondaires dans une vingtaine de films au cours des cinq décennies suivantes comme dans: «La porteuse de pain» (1963) de Maurice Cloche, d’après le mélodrame de Xavier de Montépin, avec Suzanne Flon; «Le bal du comte d’Orgel» (1970) avec Jean-Claude Brialy; «La passante du Sans-Souci» (1981) avec Romy Schneider, Michel Piccoli, Jacques Martin; mais aussi le film franco-italien «L’amour nécessaire» (1991) de Fabio Carpi avec Marie-Christine Barrault et Ben Kingsley et «Une étoile pour deux» (1991) de Jim Kaufman qui fait tourner, dans une maison de retraite, les célébrités à l’automne de leur vie, Lauren Bacall, Anthony Quinn, Jean-Pierre Aumont, Lila Kedrova.

Martine de Breteuil ne dédaigne pas le petit écran où elle tourne dès le début des années soixante quelques feuilletons («Commandant X» - 1962; «L’homme qui revient de loin» - 1972 d’après Gaston Leroux, avec Louis Velle; «Sans famille» (1981) avec Petula Clark et Edward Meeks. La comédienne fait une dernière petite apparition devant une caméra à l’âge de quatre-vingt douze pour la comédie de Harriet Marin, «Épouse-moi» (2000), avec Vincent Pérez, Michèle Laroche et Audrey Tautou. Moussia Bielinnko, cette grande artiste née aux confins de l’Europe un siècle plus tôt, et plus connue sous le nom de Martine de Breteuil, décède à Paris dans un anonymat presque complet, le 13 novembre 2007.

© Caroline HANOTTE

copyright
1930 CM Les papillons de nuit – de Maurice Kéroul avec Gaston Norès
CM Elle veut faire du cinéma – de Henry Wulschleger avec Emile Saint-Ober
1931Blanc comme neige – de Francisco Elías, Camille Lemoine & Jean Choux avec Roland Toutain
Il est charmant / Paris, je t’aime – de Louis Mercanton avec Henri Garat
1932Pax – de Francisco Elías avec Georges Charlia
La pouponnière – de Jean Boyer avec Robert Arnoux
Monsieur Albert – de Karl Anton avec Noël-Noël
1933Un soir de réveillon – de Karl Anton avec Marcel Carpentier
CM Byrrh-Cass gagnant – de Pierre Weill avec Nane Germon
1934 CM Le suis-je ? – de René Sacquin avec Jean Granier
1942La grande marnière – de Jean de Marguenat avec Fernand Ledoux
1947L’aigle à deux têtes – de Jean Cocteau avec Jean Marais
1949Les nouveaux maîtres – de Paul Nivoix avec Albert Préjean
1953Rires de Paris – de Henri Lepage avec André Claveau
1954Les carnets du Major Thompson ( the diary of Major Thompson / the french, they are a funny race ) de Preston Sturges avec Jack Buchanan
1958Police judiciaire – de Maurice de Canonge avec Yves Vincent
1962Carambolages – de Marcel Bluwal avec Louis de Funès
1963La porteuse de pain – de Maurice Cloche avec Philippe Noiret
1964Une ravissante idiote – de Edouard Molinaro avec Anthony Perkins
Le gendarme de Saint-Tropez – de Jean Girault avec Guy Grosso
Yoyo – de Pierre Etaix avec Claudine Auger
1965Le journal d’une femme en blanc – de Claude Autant-Lara avec Marie-José Nat
La tête du client – de Jacques Poitrenaud avec Jean Poiret
1967Des garçons et des filles – de Etienne Périer avec Marc Porel
1969La philosophie dans le boudoir / Sade 76 / Le triomphe de l’érotisme – de Jacques Scandelari avec Jean-Christophe Bouvet
1970Le bal du comte d’Orgel – de Marc Allégret avec Jean-Claude Brialy
1976Nuit d’or – de Serge Moati avec Klaus Kinski
1979Comment passer son permis de conduire ? – de Roger Derouillat avec Claude Legros
1981La passante du Sans-Souci / La passante – de Jacques Rouffio avec Romy Schneider
1990L’amour nécessaire ( l’amore necessario ) de Fabio Carpi avec Ben Kingsley
1991Une étoile pour deux ( a star for two ) de Jim Kaufman avec Anthony Quinn
1995Coup de vice – de Patrick Levy avec Samy Nacery
1999Epouse-moi – de Harriet Marin avec Vincent Perez
Fiche créée le 24 décembre 2007 | Modifiée le 19 mars 2016 | Cette fiche a été vue 9811 fois
PREVIOUSYvonne de Bray || Martine de Breteuil || Philippe de BrocaNEXT