CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Max Linder
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Marguerite Moreno



Date et Lieu de naissance : 15 septembre 1871 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 14 juillet 1948 (Touzac, France)
Nom Réel : Lucie Marie Marguerite Monceau

ACTRICE
Image
1929 Paris la nuit – de Henri Diamant-Berger avec Armand Bernard, Jean-Louis Allibert & Paul Azaïs
Image
1936 Tout va très bien madame la marquise – de Henry Wulschleger avec Noël-Noël & Maurice Escande
Image
1937 Regain – de Marcel Pagnol avec Gabriel Gabrio, Orane Demazis, Fernandel & Edouard Delmont
Image
1946 Rendez-vous à Paris – de Gilles Grangier avec Annie Ducaux, Claude Dauphin & Jean Debucourt

Marguerite Moreno naît Lucie Marie Marguerite Monceau, le 15 septembre 1871 à Paris, juste quatre mois après l’échec de «La Commune», insurrection prolétarienne réprimée par le gouvernement Thiers. Elle suite une formation au conservatoire puis devient pensionnaire de la Comédie Française à dix-neuf ans. Sous le nom des ses grands parents maternels, elle y joue tous les grands classiques et subjugue ses admirateurs dont de nombreux hommes de lettres de l’époque, parmi eux Marcel Schwob qu’elle épouse en 1900. On lui prête une liaison avec le poète Catulle Mendès, chef de file des poètes parnassiens. Elle partage également l’intimité de Colette, sa cadette de deux ans. Les deux femmes resteront d’ailleurs liées par une indéfectible amitié. La comédienne quitte le «Français» en 1903, pour rejoindre la compagnie de Sarah Bernhardt. Devenue veuve en 1905, elle se produit un temps à Buenos Aires avec son nouveau mari Jean Darragon (qui décèdera en 1923), puis elle retrouve avec un égal succès les scènes parisiennes.

Marguerite Moreno apparaît pour la première fois au cinéma en 1911 dans un court métrage où elle en fait voir à Max Linder. Mais c’est surtout à partir des années vingt qu’elle travaille pour le septième art tout en se consacrant à l’écriture et au journalisme. Elle apparaît tout d’abord dans des adaptations cinématographiques de drames romantiques: «L’agonie des aigles» (1921) et «Vingt ans après» (1922) de Henri Diamant-Berger. Puis en 1928, elle campe une Dame Léonarde plus vraie que nature dans «Le capitaine Fracasse» (1928) avec Pierre Blanchar en Baron de Sigognac. Mais en la voyant les traits épaissis, on ne peut imaginer qu’elle fut la muse des poètes de la fin du siècle précédent. En fait, c’est avec l’arrivée du parlant que Marguerite Moreno fait connaître au cinéma l’ampleur de son talent. Elle tourne dès 1930 dans les studios de la Paramount à Joinville-Le-Pont et n’hésite pas à prêter son concours aux jeunes réalisateurs espagnols Francisco Elías et Florián Rey pour des films musicaux avec Imperio Argentina. Mais elle travaille aussi avec Louis Mercanton et Karl Anton. En 1933, elle joue dans l’adaptation par Robert Siodmak de la pièce de Edouard Bourdet «Le Sexe faible» avec Victor Boucher et José Noguéro. Elle est aussi la Thénardier des «Misérables» avec Harry Baur en Jean Valjean et Josseline Gaël en Cosette. Suit la période Sacha Guitry avec cinq films dont «Il était neuf célibataires» (1939) où elle joue une richissime sud-Américaine. Sa forte personnalité, même dans des petits rôles, crève ainsi l’écran pendant dix ans avec plus de quatre-vingts œuvres qui vont des fantaisies sans prétention de Maurice de Canonge pour «Boulot aviateur» (1937) ou de Pierre Caron pour «Les femmes collantes» avec Henri Garat, aux drames comme «Regain» (1938) de Marcel Pagnol ou «Jeunes filles en détresse» (1939) de Georg Wilhelm Pabst.

Pendant la seconde guerre mondiale, Marguerite Moreno est à l’affiche d’une dizaine de titres dont «Douce» (1943) de Claude Autant-Lara, avec Odette Joyeux. Fin 1945, la comédienne reprend une activité théâtrale de premier plan en interprétant aux côtés de Louis Jouvet «La folle de Chaillot» de Jean Giraudoux. Elle tourne encore huit films dont «L’idiot» (1946) avec Gérard Philipe. Puis elle se retire à Touzac (sud-ouest de la France) où réside une partie de sa famille. Elle fait paraître ses mémoires (1947) et décède le 14 juillet 1948, dans sa soixante-dix septième année.

© Caroline HANOTTE

copyright
1911 CM Une mariée qui se fait attendre – de Louis J. Gasnier avec Max Linder
1915 CM Debout les morts – de Léonce Perret, Henri Pouctal & André Heuzé avec Mevisto
1916Paris pendant la guerre – de Henri Diamant-Berger avec Claude Mérelle
    Film en 4 parties
    1 : Le paradis
    2 : Les permissionnaires
    3 : Appartement à louer
    4 : Gavroche et Flambeau
1921L’agonie des aigles – de Bernard-Deschamps avec Séverin-Mars
    Film en 2 parties
    1 : Le roi de Rome
    2 : Les demi-soldes
1922Vingt ans après – de Henri Diamant-Berger avec Jean Yonnel
    Sérial en 10 épisodes
    1 : Le fantôme de Richelieu
    2 : Le donjon de Vincennes
    3 : La bataille de Lens
    4 : Le fils de Milady
    5 : La guerre des rues
    6 : Dans les camps opposés
    7 : Au pied de l’échafaud
    8 : La felouque l’Eclair
    9 : La bataille de Charenton
    10 : L’aventure du Cardinal Mazarin
Le mauvais garçon – de Henri Diamant-Berger avec Maurice Chevalier
Gonzague – de Henri Diamant-Berger avec Georges Milton
1923L’emprise – de Henri Diamant-Berger avec Henri Rollan
CM L’accordeur – de Henri Diamant-Berger avec Albert Préjean
1928Le capitaine Fracasse – de Alberto Cavalcanti & Henry Wulschleger avec Charles Boyer
1929Paris la nuit – de Henri Diamant-Berger avec Armand Bernard
1930Paramount en parade – de Charles de Rochefort avec Saint-Granier
Dans une île perdue – de Alberto Cavalcanti avec Philippe Hériat
Chérie – de Louis Mercanton avec Mona Goya
Cendrillon de Paris – de Jean Hemard avec Colette Darfeuil
À mi-chemin du ciel – de Alberto Cavalcanti avec Thomy Bourdelle
Un trou dans le mur – de René Barberis avec Jean Murat
CM Amies de pension – de ? avec Saint-Granier
CM Le sexe fort – de ? avec Saint-Granier
CM Elle veut faire du cinéma – de Henry Wulschleger avec Emile Saint-Ober
CM Ce qu’on dit, ce qu’on pense – de ? avec Pierre Brasseur
CM Bouton d’avril – de ?
1931Lo mejor es reir – de E.W. Emo & Florián Rey avec Manuel Russell
Sola – de Henri Diamant-Berger avec Ginette Maddie
Miche – de Jean de Marguenat avec Suzy Vernon
Marions-nous / Sa nuit de noces – de Louis Mercanton avec Jacqueline Delubac
Le cordon bleu – de Karl Anton avec Lucien Baroux
Elle veut faire du cinéma ( cinépolis / cinópolis ) de José María Castellví & Francisco Elías avec Tony d’Algy
Lo mejor es reir – de E.W. Emo & Florián Rey avec Manuel Russell
CM Le dandy masqué – de André Chotin avec Marcel Dalio
CM Le mille-pattes – de Jean de Marguenat avec Paul Pauley
CM Conférence sur la beauté – de Louis Mercanton avec Pierre Moreno
CM Un joli succès – de Louis Mercanton avec Rip
CM La tournée Verdure – de André Chotin avec Louis Florencie
CM La peur des hommes – de ? avec Paul Pauley
1932Rien que des mensonges – de Karl Anton avec Pierre Stéphen
La poule – de René Guissart avec Arlette Marchal
Mon cœur balance – de René Guissart avec Noël-Noël
Cognasse – de Louis Mercanton avec André Roanne
Le chasseur de chez Maxim’s – de Karl Anton avec Tramel
CM L’agence O’Kay – de André Chotin avec Paul Azaïs
CM Madame Salamandre voyante – de Jean Marguerite avec Louis Florencie
CM Une petite bonne sérieuse – de Marguerite Veil & Richard Weisbach avec Pierre Moreno
1933Le sexe faible – de Robert Siodmak avec Mireille Balin
Primerose – de René Guissart avec Madeleine Renaud
Casanova / Les amours de Casanova – de René Barberis avec Ivan Mosjoukine
Les misérables – de Raymond Bernard avec Harry Baur
    Film en 3 parties
    1 : Tempête sous un crâne
    2 : Les Thénardier
    3 : Liberté, liberté chérie
Pour être aimé – de Jacques Tourneur avec Suzy Vernon
CM L’encaisseur – de ?
1934Voilà Montmartre – de Roger Capellani avec René Dorin
La reine de Biarritz – de Jean Toulout avec Alice Field
Paris Deauville – de Jean Delannoy avec André Roanne
L’aristo – de André Berthomieu avec Josette Day
CM Pierrot mon ami – de Jacquelux avec Noël-Noël
1935Jim la houlette – de André Berthomieu avec Fernandel
Bourrachon – de René Guissart avec Gabriel Signoret
Les dieux s’amusent – de Reinhold Schünzel & Albert Valentin avec Florelle
La marraine de Charley – de Pierre Colombier avec Lucien Baroux
Train de plaisir – de Léo Joannon avec Saturnin Fabre
CM Une demi-heure de correctionnelle – de Henri Diamant-Berger avec Paul Azaïs
1936Le roman d’un tricheur – de Sacha Guitry avec Sacha Guitry
Mes tantes et moi – de Yvan Noé avec René Lefèvre
Le mot de Cambrone – de Sacha Guitry avec Jacqueline Delubac
Tout va très bien madame la marquise – de Henry Wulschleger avec Maurice Escande
Jeunes filles de Paris – de Claude Vermorel avec Michel Simon
Le coupable – de Raymond Bernard avec Pierre Blanchar
Gigolette – de Yvan Noé avec Paul Azaïs
CM Radio – de Maurice Cloche avec Pierre Larquey
1937Les perles de la couronne – de Sacha Guitry & Christian-Jaque avec Germaine Aussey
La dame de pique – de Fédor Ozep avec André Luguet
Regain – de Marcel Pagnol avec Gabriel Gabrio
Quatre heures du matin – de Fernand Rivers avec André Lefaur
Faisons un rêve – de Sacha Guitry avec Raimu
La fessée – de Pierre Caron avec Claude Dauphin
Ces dames aux chapeaux verts – de Maurice Cloche avec Pierre Larquey
Boulot aviateur / Fripons, voleurs et Cie – de Maurice de Canonge avec Michel Simon
1938La route enchantée – de Pierre Caron avec Charles Trénet
J’étais une aventurière – de Raymond Bernard avec Edwige Feuillère
Eusèbe député – de André Berthomieu avec Jules Berry
Le château des quatre obèses – de Yvan Noé avec Pierre Alcover
La chaleur du sein – de Jean Boyer avec Arletty
Bourrachon – de René Guissart avec Gabriel Signoret
Barnabé – de Alexandre Esway avec Andrex
L’accroche-cœur – de Pierre Caron avec Julien Carette
Les femmes collantes – de Pierre Caron avec Henri Garat
1939Ma tante dictateur – de René Pujol avec Fernand Charpin
Jeunes filles en détresse – de Georg Wilhelm Pabst avec Micheline Presle
Ils étaient neuf célibataires – de Sacha Guitry avec Elvire Popesco
Derrière la façade / 32 Rue de Montmartre – de Georges Lacombe & Yves Mirande avec Erich von Stroheim
Le beau Danube bleu / Le Danube bleu – de Emil Edwin Reinert & Alfred Rode avec José Noguéro
CM En correctionnelle – de Marcel Aboulker avec Claude Dauphin
1940Les surprises de la radio – de Marcel Aboulker avec Claude Dauphin
1941La prière aux étoiles – de Marcel Pagnol avec Pierre Blanchar
    Inachevé
L’étrange Suzy – de Pierre-Jean Ducis avec Albert Préjean
Secrets – de Pierre Blanchar avec Marie Déa
1942La Sévillane ( la danza del fuego ) de André Hugon & Jorge Salviche avec Jean Chevrier
Carmen – de Christian-Jaque avec Viviane Romance
Le camion blanc – de Léo Joannon avec François Périer
1943Donne-moi tes yeux / La nuit blanche – de Sacha Guitry avec Mila Parély
Douce – de Claude Autant-Lara avec Odette Joyeux
1944La collection Ménard – de Bernard-Roland avec Robert le Vigan
1945Les malheurs de Sophie – de Jacqueline Audry avec Michel Auclair
1946L’idiot – de Georges Lampin avec Gérard Philipe
Un revenant – de Christian-Jaque avec Louis Jouvet
Rendez-vous à Paris – de Gilles Grangier avec Annie Ducaux
Chemins sans loi – de Guillaume Radot avec Ginette Leclerc
L’éventail / L’île aux nuages / Mademoiselle modiste – de Emil Edwin Reinert avec Dany Robin
1947Les jeux sont fait – de Jean Delannoy avec Micheline Presle
L’assassin est à l’écoute – de Raoul André avec Francis Blanche
Fiche créée le 4 février 2007 | Modifiée le 8 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 8691 fois
PREVIOUSDario Moreno || Marguerite Moreno || Frank MorganNEXT