CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Joaquín Cordero
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Lucille Ball



Date et Lieu de naissance : 6 août 1911 (Jamestown, New York, USA)
Date et Lieu de décès : 26 avril 1989 (Los Angeles, Californie, USA)
Nom Réel : Lucille Désirée Ball

ACTRICE
Image
1947 Des filles disparaissent (lured) de Douglas Sirk avec George Sanders, Charles Coburn & Boris Karloff
Image
1948 Mon loufoque de mari (her husband’s affairs) de S. Sylvan Simon avec Franchot Tone & Gene Lockhart
Image
1954 La roulotte du plaisir ( the long, long trailer ) de Vincente Minnelli avec Desi Arnaz & Marjorie Main
Image
1968 Les tiens, les miens, le nôtre (yours, mine and ours) de Melville Shavelson avec Henry Fonda & Van Johnson

Lucille Ball naît le 6 août 1911 à Celoron, un faubourg de Jamestown, aux Etats-Unis. La jeune femme suit brièvement des cours d’art dramatique à l’école de John Murray Anderson puis entame sa carrière dans les théâtres de Broadway, au début des années trente. Elle débute à l’écran en 1933 et c’est principalement dans le domaine de la comédie que l’actrice va s’illustrer durant tout son parcours professionnel.

À partir de 1936, Lucille Ball commence à se faire remarquer. Un bon second rôle dans «Pension d’artistes» (1937) de Gregory La Cava, ne passe pas inaperçu et lui est particulièrement bénéfique. En 1938, elle accède au rang de vedette à la R.K.O. pour qui elle tourne des films comme «The affairs of Annabel» (1938) de Benjamin Stoloff, «Trop de maris» (1940) de George Abbott, «Look who’s laughing» (1941) de Allan Dwan, «Seven days leave» (1942) de Tim Whelan, … En outre, sa firme lui offre notamment deux bons rôles dramatiques dans «Five came back» (1939) de John Farrow et «La poupée brisée» (1942) de Irving Reis. Dès 1943, Lucille poursuit sa carrière de star pour d’autres studios et côtoie les plus grands acteurs hollywoodiens: Gene Kelly, Spencer Tracy, William Powell, William Holden, Bob Hope, etc. Elle est alors l’interprète de, entre autres, «La du Barry était une dame» (1943) de Roy Del Ruth, «Lover come back» (1946) de William A. Seiter, «Mon loufoque de mari» (1947) de S. Sylvan Simon, «Un crack qui craque» (1949) de Sidney Lanfield, «Miss Grain de sel» (1949) de Lloyd Bacon, «Propre à rien» (1950) de George Marshall, … Elle est également la vedette de deux thrillers, «L’impasse tragique» (1946) de Henry Hathaway et «Des filles disparaissent» (1947) de Douglas Sirk.

En 1951, Lucille Ball se lance dans la télévision. Cette nouvelle activité accroît considérablement sa popularité et la transforme en véritable institution. Elle devient le clown féminin numéro un du petit écran avec les séries «I love Lucy» (1951-1957), «The Lucille Ball and Desi Arnaz Show» (1957-1960), «The Lucy Show» (1962-1968) et «Here’s Lucy» (1968-1974). Elle s’engage en outre dans les affaires et fonde avec Desi Arnaz, son époux de 1940 à 1960, la société de production «Desilu», à qui l’on devra, notamment, «Les incorruptibles» et qui sera aussi à l’origine des premiers épisodes de «Star Trek», «Mission impossible» ou encore «Mannix». En 1962, son ex-mari lui vend ses parts et elle devient la présidente de la compagnie. En 1967, elle revend celle-ci pour plusieurs millions de dollars..

Infatigable, Lucille Ball trouve encore le temps de revenir au cinéma à quelques reprises. Elle remporte notamment de gros succès dans «La roulotte du plaisir» (1953) de Vincent Minnelli et «Les tiens, les miens, le nôtre» (1968) de Melville Shavelson avec Henry Fonda. Sa filmographie se termine malheureusement avec «Mame» (1973) de Gene Saks, un échec cuisant. Lucille n’a guère plus de chance avec la fin de sa carrière télévisuelle. En effet, en 1986, «Life with Lucy» est un fiasco. Les goûts du public ayant probablement changé et l’actrice étant sans doute trop âgée pour ce genre de comédies, la série est interrompue, pour raison d’audience insuffisante, après seulement huit épisodes diffusés. Lucille Ball meurt le 26 avril 1989 dans une clinique de Beverly Hills, à Los Angeles, victime d’une rupture d’anévrisme à la suite d’une opération du cœur.

© Marlène PILAETE

copyright
1933Broadway thru a keyhole / Broadway through a keyhole – de Lowell Sherman avec Paul Kelly
La boule rouge ( blood money ) de Rowland Brown avec George Bancroft
Scandales romains ( roman scandals ) de Frank Tuttle avec Eddie Cantor
Les faubourgs de New York / La ville aux mille péchés ( the bowery ) de Raoul Walsh avec Wallace Beery
Nana ( Lady of the boulevards ) de Dorothy Arzner avec Lionel Atwill
1934Rythmes d’amour ( murder at the vanities ) de Mitchell Leisen avec Victor McLaglen
L’étoile du Moulin-Rouge ( Moulin Rouge ) de Sidney Lanfield avec Franchot Tone
Tu seras star à Hollywood ( bottoms up ) de David Butler avec Spencer Tracy
Hold that girl – de Hamilton MacFadden avec Claire Trevor
Bulldog Drummond strikes back – de Roy Del Ruth avec Ronald Colman
Jalousie / Coups durs ( jealousy ) de Roy William Neill avec George Murphy
Men of the night – de Lambert Hillyer avec Ward Bond
La course de Broadway Bill ( Broadway Bill / strictly confidential ) de Frank Capra avec Warner Baxter
Âme traquée ( fugitive lady ) de Alfred S. Rogell avec Florence Rice
Poochy / Pour gardez les enfants ( carnival / carnival nights ) de Walter Lang avec Jimmy Durante
Les amours de Cellini ( the affairs of Cellini / the fireband ) de Gregory La Cava avec Fredric March
Le gosse aux millions ( kid millions ) de Roy Del Ruth avec George Murphy
Toute la ville en parle ( the whole town’s talking / passport to fame ) de John Ford avec Edward G. Robinson
CM Three little pigskins – de Ray McCarey avec Larry Fine
CM Perfectly mismated – de James W. Horne avec Leon Errol
1935Roberta – de William A. Seiter avec Irene Dunne
His old flame – de James W. Horne avec Charles Murray
Old man rhythm – de Edward Ludwig avec Eric Blore
Le danseur du dessus / Chapeau claque ( top hat ) de Mark Sandrich avec Fred Astaire
I’ll love you always – de Leo Bulgakov avec Nancy Carroll
Les trois mousquetaires ( the three musketeers ) de Rowland V. Lee avec Paul Lukas
Griseries ( I dream too much ) de John Cromwell avec Lily Pons
Bunker Bean / His majesty Bunker Bean – de William Hamilton & Edward Killy avec Hedda Hopper
Suivez la flotte / En suivant la flotte ( follow the fleet ) de Mark Sandrich avec Harriet Hilliard
CM A night at the Bilmore Bowl – de Alfred J. Goulding avec Betty Grable
1936Sous les ponts de New-York ( winterset ) de Alfred Santell avec Burgess Meredith
Chatterbox – de George Nichols Jr. avec Joe E. Brown
The farmer in the dell – de Ben Holmes avec Fred Stone
Adieu Paris, bonjour New York ( that girl from Paris ) de Leigh Jason avec Gene Raymond
Ne le dites pas à ma femme ( don’t tell the wife ) de Christy Cabanne avec Guy Kibbee
CM One live ghost – de Leslie Goodwins avec Robert Graves
CM So and sew – de ? avec Patricia Wilder
CM Dummy Ache – de Leslie Goodwins avec Edgar Kennedy
CM Swing it – de Leslie Goodwins avec Louis Prima
CM One live ghost – de Leslie Goodwins avec Leon Errol
1937Pension d’artistes ( stage door ) de Gregory La Cava avec Katharine Hepburn
La femme en cage / Une femme en cage ( hitting a new high ) de Raoul Walsh avec Jack Oakie
Quelle joie de vivre ( joy of living ) de Tay Garnett avec Douglas Fairbanks Jr.
1938Vacances payées ( having wonderful time / having a wonderful time ) de Alfred Santell avec Lee Bowman
Ah ces vedettes ! ( the affairs of Annabel ) de Benjamin Stoloff avec Ralph Forbes
Panique à l’hôtel ( room service ) de William A. Seiter avec Groucho Marx
Annabel takes a tour / Annabel takes a trip – de Lew Landers avec Ralph Forbes
Go chase yourself – de Edward F. Cline avec Richard Lane
Ma femme en feu ( next time I marry ) de Garson Kanin avec James Ellison
Twelve crowded hours – de Lew Landers avec Richard Dix
Beauté sur commande / Beautés sur commande ( beauty for the asking ) de Glenn Tryon avec Patric Knowles
CM Screen snapshots series 18, No. 1 – de Ralph Staub avec Donald Meek
    Seulement apparition
1939Panama Lady – de Jack Hively avec Evelyn Brent
Quels seront les cinq ? ( five came back ) de John Farrow avec Chester Morris
Micro Folies ( that’s right : You’re wrong ) de David Butler avec Adolphe Menjou
1940The marines fly high – de George Nichols Jr. & Benjamin Stoloff avec Richard Dix
On ne roule pas sa femme ( you can’t fool your wife ) de Ray McCarey avec James Ellison
Chantez, dansez, mes belles ! ( dance, girl, dance ) de Dorothy Arzner avec Louis Hayward
Trop de maris ( too many girls ) de George Abbott avec Richard Carlson
Son patron et son matelot ( a girl, a guy and a job / the navy steps out ) de Richard Wallace avec George Murphy
1941Look who’s laughing – de Allan Dwan avec Jim Jordan
La vallée du soleil ( valley of the sun ) de George Marshall avec Dean Jagger
CM Meet the stars #6: Stars at play – de Harriet Parsons avec Gene Autry
    Seulement apparition
1942La poupée brisée ( the big street ) de Irving Reis avec Eugene Pallette
Seven days’ leave – de Tim Whelan avec Victor Mature
1943Parade aux étoiles ( thousands cheer ) de George Sidney avec Mickey Rooney
La du Barry était une dame ( Du Barry was a lady ) de Roy Del Ruth avec Gene Kelly
Best foot forward – de Edward Buzzell avec Chill Wills
1944Meet the people – de Charles Reisner avec Dick Powell
Sans amour ( without love ) de Harold S. Bucquet avec Spencer Tracy
1945Abbott et Costello à Hollywood ( Abbott and Costello in Hollywood / Bud Abbott and Lou Costello in Hollywood ) de S. Sylvan Simon avec Lou Abbott
1946L’impasse tragique ( the dark corner ) de Henry Hathaway avec Mark Stevens
Ziegfeld Follies – de George Sidney, Vincente Minnelli, Norman Taurog, Marill Pye, Robert Lewis, Roy Del Ruth & Lemuel Ayers avec William Powell
Eve éternelle ( easy to wed ) de Edward Buzzell avec Van Johnson
Two smart people – de Jules Dassin avec John Hodiak
Le retour de l’amour ( lover come back / when lovers meet ) de William A. Seiter avec Wallace Ford
1947Des filles disparaissent / Pris au piège ( lured / personal column ) de Douglas Sirk avec Cedric Hardwicke
Mon loufoque de mari ( her husband’s affairs ) de S. Sylvan Simon avec Franchot Tone
1949La vie facile / La vie est un jeu / Chercher la femme ( easy living ) de Jacques Tourneur avec Sonny Tufts
Un crack qui craque / Bonne d’enfants malgré lui ( sorrowfull Jones ) de Sidney Lanfield avec Bob Hope
Miss Grain de Sel / Une secrétaire endiablée ( Miss Grant takes Richmond / innocence is bliss ) de Lloyd Bacon avec William Holden
1950Propre à rien / Mon valet, le marquis ( fancy pants ) de George Marshall avec Bruce Cabot
Suzy dis-moi oui ! ( a woman of distinction ) de Edward Buzzell avec Ray Milland
1951En plein cirage ( the Fuller Brush girl / affairs of Sally ) de Lloyd Bacon avec Eddie Albert
L’aigle rouge de Bagdad ( the magic carpet ) de Lew Landers avec Raymond Burr
1953La roulotte du plaisir ( the long, long trailer ) de Vincente Minnelli avec Desi Arnaz
1955Son ange gardien ( forever, darling ) de Alexander Hall avec James Mason
1960Voulez-vous pécher avec moi ? ( the facts of life ) de Melvin Frank avec Bob Hope
1962Ma femme est sans critique ( critic’s choice ) de Don Weis avec Marilyn Maxwell
1967Petit guide pour mari volage ( a guide for the married man ) de Gene Kelly avec Jayne Mansfield
1968Les tiens, les miens, le nôtre ( yours, mine and ours ) de Melville Shavelson avec Henry Fonda
    Laurel d’Or pour sa performance d’actrice de comédie, USA
1973Mame – de Gene Saks avec Robert Preston
1981 TV Bungle Abbey – de Lucille Ball avec Gale Gordon
    Seulement apparition
1987 DO Hollywood the golden years : The RKO story – de ? avec Fred Astaire
    Seulement apparition
AUTRES PRIX :
      
    Emmy de la meilleure comédienne de l’année, USA (1953 )

    Prix Pomme d’Or de la star féminine de l’année aux Golden Apple Awards, USA ( 1973 )

    Prix Crystal aux Crystal Awards des femmes dans le cinéma, USA ( 1977 )

    Prix Cecil B. DeMille aux Golden Globes, USA ( 1979 )

    Prix de comédie pour l’ensemble de sa carrière aux American Comedy Awards, USA ( 1987 )

    Femme de l’année par le Hasty Pudding Theatricals, USA (1988 )

    Prix pour l’ensemble de sa carrière par l’association des critiques de télévision, USA ( 1989 )

    Governor’s Award aux Emmy Awards, USA (1989 )
Fiche créée le 3 septembre 2006 | Modifiée le 15 février 2017 | Cette fiche a été vue 7871 fois
PREVIOUSMireille Balin || Lucille Ball || Suzan BallNEXT