CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Manuel Zarzo
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Leni Riefenstahl



Date et Lieu de naissance : 22 août 1902 (Berlin, Empire Allemand)
Date et Lieu de décès : 9 septembre 2003 (Poecking, Allemagne)
Nom Réel : Helene Bertha Amalia Riefenstahl

ACTRICE
Image
1931 Ivresse blanche (der weiße rausch: Neue wunder des schneeschuhs) de Arnold Fanck avec Hannes Schneider
Image
1932 La lumière bleue (das blaue licht) de Leni Riefenstahl avec Mathias Wieman & Beni Führer
Image
1933 S.O.S. iceberg – de Arnold Fanck & Tay Garnett avec Rod La Rocque, Sepp Rist & Gibson Gowland
Image
1936 Les dieux du stade (Olympia, Fest der völker) de Leni Riefenstahl avec Jesse Owens & Glenn Morris

Helene Bertha Amalia Riefenstahl, naît le 22 août 1902, à Berlin, capitale de l’Empire Allemand. La jeune Leni débute sa carrière artistique par la danse. Elle fréquente les cours des Ballets Russes et de Mary Wigman. Sa première prestation sur scène date de 1923. Mais rapidement, elle doit renoncer à cette discipline, à cause de problèmes de santé.

En 1925, Leni Riefenstahl rencontre le réalisateur Arnold Fanck. Il s’intéresse beaucoup à la belle et gracieuse jeune femme et lui écrit le scénario de «La montagne sacrée». Un rôle taillé sur mesure où elle partage l’affiche avec Luis Trenker. Ce film est un triomphe et Leni devient, de ce fait, la star incontestée du film montagnard. Par la suite, le Dr. Fanck la dirige régulièrement, dans le même genre de production: «Le grand saut» (1927), toujours avec Luis Trenker, «Prisonniers de la montagne» (1929), film co-réalisé par Georg Wilhelm Pabst et avec Gustav Diessl, «Tempête sur le Mont Blanc» (1930) avec Sepp Rist, «Ivresse blanche» (1931) avec Hannes Schneider et enfin, «S.O.S. iceberg» (1933) avec Rod La Rocque.

En 1932, Leni écrit, produit et dirige son premier film: «La lumière bleue» avec Mathias Wieman. Le film raconte l’histoire d’une jeune femme qui vit dans une grotte de cristal, au sommet de la montagne. Le sujet est un peu naïf, mais c’est ainsi qu’elle se fait remarquer par le Führer Adolf Hitler. Après plusieurs rencontres, une amitié se tisse entre eux et elle devient la réalisatrice officielle du troisième Reich. L’année suivante, elle réalise son premier documentaire: «La victoire de la foi», pur produit de propagande nazie. En 1935, devenue une intime des dirigeants allemands, et particulièrement de Joseph Goebbels, elle filme la conférence du parti national socialiste à Nuremberg: «Le triomphe de la volonté». Finalement, en 1936, elle réalise le chef-d’œuvre très controversé: «Les dieux du stade», sur les Jeux Olympique de Munich. La coupe Mussolini couronne son talent au festival de Venise en 1938. En 1944, elle épouse le Major Peter Jacob, un militaire allemand, dont elle divorce trois ans plus tard.

Après la fin du conflit, Leni Riefenstahl est très exposée par les procédures de dénazification. Elle est accusée et jugée pour son travail fourni pendant les années sombres. Elle est accusée et condamnée pour sympathie et propagande nazie. Elle est donc emprisonnée pendant plusieurs mois, ce qui met un terme à sa carrière.

En 1953, Leni Riefenstahl tente un come-back et termine le film «Tiefland» commencé en 1940. Mais ce film s’avère être un échec commercial. Elle essaie de monter plusieurs projets, mais tous resteront inachevés. Leni part au Soudan afin de fuir cette malédiction. Dès son retour en 1973, elle publie un ouvrage de photographies sur les Noubas, livre qui se révèle être de toute beauté! Les grands magazines du monde entier s’arrachent ses clichés. Elle renoue ainsi avec le succès et consacre plusieurs albums à l’art de la photo. Dans les années soixante-dix, Leni Riefenstahl devient photographe de fonds marins. En 1982, elle publie son autobiographie intitulée «Mémoires». Elle poursuit l’art de la plongée jusqu’au début du troisième millénaire, apparaissant occasionnellement dans quelques documentaires sur sa vie. Elle meurt le 9 septembre 2003, à Poecking, dans son pays natal.

© Philippe PELLETIER

copyright
1925Wege zu kraft und schönheit – de Nicholas Kaufmann & Wilhelm Prager avec Hertha von Walther
1926La montagne sacrée ( der heilige berg ) de Arnold Fanck avec Ernst Petersen
1927Le grand saut ( der große sprung ) de Arnold Fanck avec Luis Trenker
1928Le destin des Habsbourg ( das schicksal derer von Habsburg ) de Rolf Raffé avec Alphons Fryland
1929Prisonniers de la montagne / L’enfer blanc de Piz-Palü ( die weiße Hölle von Piz Palü ) de Arnold Fanck & Georg Wilhelm Pabst avec Gustav Diessl
1930Tempête sur le Mont Blanc ( stürme über dem Mont Blanc ) de Arnold Fanck avec Sepp Rist
1931Ivresse blanche ( der weiße rausch – Neue wunder des schneeschuhs ) de Arnold Fanck avec Hannes Schneider
1932La lumière bleue ( das blaue licht ) de Leni Riefenstahl avec Mathias Wieman
    + production, sujet, montage & scénario
1933 S.O.S. iceberg ( S.O.S. eisberg ) de Arnold Fanck avec Gustav Diessl
S.O.S. iceberg – de Arnold Fanck & Tay Garnett avec Rod La Rocque
    Version américaine de « S.O.S. eisberg »
DO La victoire de la foi ( der sieg des glaubens ) de Leni Riefenstahl avec Josef Goebbels
    Seulement réalisation
1934 CM Tag der freiheit : Unsere wehrmacht / Nürnberg – de Arnold Fanck & Leni Riefenstahl avec Hermann Göring
    Seulement réalisation, montage & production
1935 DO Le triomphe de la volonté ( triumph des willens / das dokument vom reichsparteitag ) de Leni Riefenstahl avec Adolf Hitler
    Seulement réalisation, montage, scénario & production
1936 DO Les dieux du stade 1 : La fête des peuples ( Olympia 1. Teil : Fest der völker / Olympia 1. Teil : Götter des stadions ) de Leni Riefenstahl avec Jesse Owens
    Seulement réalisation, scénario, montage & production
DO Les dieux du stade 2 : La fête de la beauté ( Olympia 2. Teil : Fest der schönheit ) de Leni Riefenstahl avec Glenn Morris
    Seulement réalisation, montage, production & scénario
    Coupe Mussolini du meilleur film ( pour les 2 parties ) au festival du cinéma de Venise, Italie
1953Tiefland – de Leni Riefenstahl avec Franz Eichberger
    + directrice de la photographie, montage, scénario & production
1956Schwarze fracht – de Leni Riefenstahl
    Seulement réalisation - Inachevé
1965 DO Nuba – de Leni Riefenstahl
    Seulement réalisation - Inachevé
1977 DO Jeux de la XXIème Olympiade – de Jean Beaudin, Marcel Carrière, Georges Dufaux & Jean- Claude Labrecque
    Seulement apparition
1993 DO Leni Riefenstahl, le pouvoir des images ( die macht der bilder : Leni Riefenstahl ) de Ray Müller avec Walter Frentz
    Seulement apparition
1995 DO Die nacht der regisseure – de Edgar Reitz avec Wim Wenders
    Seulement apparition
1999 DO Leni Riefenstahl im Sudan / Ihr traum vom Afrika – de Ray Müller
    Seulement apparition
2001 DO Vom hirschkäfer zum hakenkreuz – de Madeleine Dewald & Oliver Lammert avec Peter Herger
    Seulement apparition
2002 DO Impressionen unter wasser – de Leni Riefenstahl
    Seulement réalisation, montage, directrice de la photographie & apparition
Fiche créée le 23 mai 2005 | Modifiée le 29 mai 2016 | Cette fiche a été vue 21083 fois
PREVIOUSGerhard Riedmann || Leni Riefenstahl || Gaston RiefflerNEXT