CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Matti Ranin
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Léon Zitrone



Date et Lieu de naissance : 25 novembre 1914 (Petrograd, Empire Russe)
Date et Lieu de décès : 25 novembre 1995 (Paris, France)
Nom Réel : Léon Zitrone

ACTEUR
Image
1959 Vingt mille lieues sur la terre (Leon Garros ishchet duga) de Marcello Pagliero avec Tatiana Samoïlova
Image
1963 Des pissenlits par la racine – de Georges Lautner avec Louis de Funès, Mireille Darc & Michel Serrault
Image
1969 Trois hommes sur un cheval – de Marcel Moussy avec Jean Poiret, Robert Dhéry & Colette Brosset
Image
1982 Deux heures moins le quart avant Jésus Christ – de Jean Yanne avec Coluche & Michel Serrault

Né le 25 novembre 1914 à Petrograd, Léon Zitrone quitte la Russie avec sa famille à l’âge de six ans pour fuir le régime communiste. Scolarisé au Lycée Janson-de-Sailly, il obtient son baccalauréat à seize ans avant de décrocher deux licences en droit et lettres. Afin de perfectionner son anglais, il part à Londres durant dix-huit mois. Pendant la seconde guerre mondiale, il intègre la 14ème division d’infanterie mais est fait prisonnier en Belgique avant de s’évader. En 1948, alors qu’il se rend à Radiodiffusion Télévision Française pour excuser l’absence d’un ami, Léon Zitrone est engagé à la direction des émissions vers l’étranger où il anime une chronique à destination de New-York. C’est par le biais des chevaux qu’il fait ses débuts à la télévision lorsque Pierre Sabbagh lui propose de commenter le tiercé. Mais ses véritables débuts datent de 1959 par l’intermédiaire de reportages. Sa reconnaissance professionnelle s’établit en devenant le spécialiste des commentaires d’évènements: mariages ou décès de têtes couronnées, défilés militaires, jeux olympiques ou concours eurovision de la chanson.

Dès ses débuts sur le petit écran, Léon Zitrone est sollicité par le cinéma essentiellement dans son propre rôle. Il interprète des rôles de reporter successivement dans «Rue des prairies» (1959) de Denys de la Patellière, «Le Président» (1961) de Henri Verneuil, «Le gentleman d’Epson» (1962) de Gilles Grangier, «Le pacha» (1967) de Georges Lautner ou «L’année sainte» (1976) dont Jean Gabin est tête d’affiche. Seule exception, il obtient l’un des premiers rôles avec Jean Gaven et Jean Rochefort de «Vingt mille lieues sur la terre» (1959) de Marcello Pagliero où il compose un journaliste venu en URSS pour revoir un camarade de guerre. Il apparaît également dans des films qui se déroulent dans le milieu hippique «Les gros malins» (1968) avec Francis Blanche et «Trois hommes sur un cheval» (1969) avec Robert Dhéry.

Léon Zitrone décuple sa popularité avec l’adaptation d’une émission italienne «Intervilles» au cours de l’été 1962 qui obtient un énorme succès. Dans ce jeu où deux villes s’affrontent dans des épreuves sportives et culturelles, Léon forme un duo mythique avec Guy Lux jusqu’en 1973. À la même période, il présente les journaux télévisés de la première chaîne où il est considéré comme servile envers le pouvoir en place. À ce propos, le journaliste Claude Darget disait «Léon Zitrone parle couramment trois langues: le français, le russe et le serve». Ses interviews de Alain Peyrefitte, ministre de l’information, en sont l’illustration parfaite. Avant l’arrivée de la gauche au pouvoir, il présente les journaux du week-end sur Antenne 2 (1979 à 1981).

Après son départ de la télévision, Léon Zitrone devient l’un des pensionnaires de l’émission de Philippe Bouvard «Les grosses têtes» sur RTL qui lui permet de conserver une grande notoriété. Au cinéma, il fait quelques apparitions anecdotiques. Il joue un reporter dans «Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ» (1982) de Jean Yanne ou commente les noces de Anémone et Thierry Lhermitte dans «Le mariage du siècle» (1985) de Philippe Galland. Au cours de l’été 1985, «Intervilles» fait son retour avec succès sur FR3 avant d’être reprise sur TF1. Le temps d’une saison, il anime «Les habits du dimanche» qui donne sa chance à de jeunes interprètes. Quelque peu oublié du monde des médias à la fin de sa vie, Léon Zitrone décède d’une hémorragie cérébrale le 25 novembre 1995 à Paris.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1959Rue des Prairies – de Denys de La Patellière avec Jean Gabin
Vingt mille lieues sur la terre ( Leon Garros ishchet duga ) de Marcello Pagliero avec Tatiana Samoïlova
1960Cocagne – de Maurice Cloche avec Fernandel
1961Le président – de Henri Verneuil avec Bernard Blier
Le puits aux trois vérités – de François Villiers avec Michèle Morgan
1962Le gentleman d’Epsom / Les grands seigneurs – de Gilles Grangier avec Madeleine Robinson
Portrait robot – de Paul Paviot avec Andréa Parisy
Coup de bambou – de Jean Boyer avec Micheline Presle
1963Méfiez-vous, mesdames ! / Un monsieur bien sous tous rapports – de André Hunebelle avec Danielle Darrieux
Clémentine Chérie – de Pierre Chevalier avec France Anglade
Des pissenlits par la racine – de Georges Lautner avec Louis de Funès
1965Le dix-septième ciel – de Serge Korber avec Jean-Louis Trintignant
Tintin et les oranges bleues – de Philippe Condroyer avec Jean-Pierre Talbot
Train d’enfer – de Gilles Grangier avec Jean Marais
Le caïd de Champignol / Deux cracks à Paris – de Jean Bastia avec Jean Richard
1967Vivre pour vivre – de Claude Lelouch avec Yves Montand
Le pacha – de Georges Lautner avec Dany Carrel
1968Ho ! – de Robert Enrico avec Jean-Paul Belmondo
Les gros malins / Le champion du tiercé – de Raymond Leboursier avec Francis Blanche
1969Trois hommes sur un cheval – de Marcel Moussy avec Jean Poiret
1970Macédoine / La femme sandwich – de Jacques Scandelari avec Michèle Mercier
1971Les intrus – de Sergio Gobbi avec Charles Aznavour
1974Mariage – de Claude Lelouch avec Bulle Ogier
1975Bons baisers de Hong Kong – de Yvan Chiffre avec Mickey Rooney
1976L’année sainte – de Jean Girault avec Jean-Claude Brialy
1977Drôles de zèbres – de Guy Lux avec Alice Sapritch
Et vive la liberté ! – de Serge Korber avec Georges Géret
1980Le coup de parapluie – de Gérard Oury avec Pierre Richard
La boum – de Claude Pinoteau avec Sophie Marceau
1982Deux heures moins le quart avant Jésus Christ – de Jean Yanne avec Coluche
1983Une américaine à Paris ( american dreamer ) de Rick Rosenthal avec JoBeth Williams
1985Le mariage du siècle – de Philippe Galland avec Anémone
    Seulement voix
Fiche créée le 4 janvier 2012 | Modifiée le 29 juin 2014 | Cette fiche a été vue 3698 fois
PREVIOUSFred Zinnemann || Léon Zitrone || Valery ZolotoukhineNEXT