CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Clyde Cook
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jacques Marin



Date et Lieu de naissance : 9 septembre 1919 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 10 janvier 2001 (Cannes, France)
Nom Réel : Jacques Raymond Marin

ACTEUR

Jacques Raymond Marin naît le 9 septembre 1919 à Paris. C’est au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris qu’il apprend le métier de comédien, mais c’est sur le tard qu’il commence sa carrière cinématographique et théâtrale. D’abord figurant dans «Le beau voyage» (1946), de Louis Cuny, et «Dieu a besoin des hommes» (1950), de Jean Delannoy, il obtient enfin un rôle de relative importance en 1951 dans «Jeux interdits», de René Clément. La même année, il fait ses débuts au théâtre dans une pièce de August Strindberg, «La maison brûlée», mise en scène par Frank Sundström. Dès lors, il mènera une double activité d’acteur de cinéma et de comédien de théâtre tout au long de sa carrière.

Son physique stéréotypé de Français moyen, rondouillard, arborant une moustache en brosse, lui permet d’accéder à de nombreux seconds rôles, souvent représentatifs de l’autorité: gardien de prison dans «Si Paris nous était conté» (1955), gendarme dans «Gas-oil» (1955), «Trois jours à vivre» (1957), agent de police dans «Le sang à la tête» (1956), «Le rouge est mis» (1957) et «Fantômas se déchaîne» (1965). Jacques Marin est également l’interprète type de rôles d’artisans: garagiste dans «Papa, maman, ma femme et moi» (1955), cafetier dans «Montparnasse 19» (1957), boucher dans «Vers l’extase» (1959), épicier dans «Arrêtez les tambours» (1960), «Mais où est donc passée la septième compagnie» (1972), etc.

La carrière de cet acteur passe-partout s’étale également outre-Atlantique. Marié à une sujette britannique, Jacques Marin maitrise parfaitement l’anglais, et son léger accent parisien le prédestinera à des rôles de Français – souvent des policiers en civil – dans les films de réalisateurs étrangers: en France, dans «Le train» (1964), de John Frankenheimer (seul film dans lequel il meurt) ou encore «La Coccinelle à Monte-Carlo» (1976), de Vincent McEveety; aux Etats-Unis, dans «Charade» (1963), de Stanley Donen, ou «Marathon man» (1975), de John Schlesinger. Par ailleurs, en 1962, il est le principal acteur du premier film de Claude Berri, «Le poulet», court métrage qui sera oscarisé en 1966 dans la catégorie «Meilleur court-métrage de fiction». Si son physique franchouillard lui permet d’interpréter un grand nombre de rôles pour le cinéma français et américain, sa voix caractéristique lui ouvre les portes du monde du doublage. Jacques Marin double principalement des personnages de dessins-animés, comme le Capitaine Gree dans «L’apprentie sorcière» (1971), ou le shérif de Nottingham dans «Robin des Bois» (1973). Il est aussi la voix d’Hercule dans deux films d’animation de Jean Image: «Les fabuleuses aventures du baron de Münchhausen» (1979) et sa suite «Le secret des sélénites» (1983). Mais au-delà des personnages de dessins-animés, il est aussi la voix de Tom Bosley, alias Howard Cunningham, dans la célèbre série «Happy days» et double Danny DeVito dans «À la poursuite du diamant vert» (1984) et «La guerre des Roses» (1989).

Ayant longtemps vécu à Meudon (92), Jacques Marin se retire dans les Alpes-Maritimes lorsqu’il quitte le monde du cinéma et du doublage, et crée une école de théâtre et d’expression orale à Mougins; il y dispense des cours de comédie. Le 10 janvier 2001, il succombe à un œdème pulmonaire à l’hôpital des Broussailles de Cannes où il venait d’être admis en urgence. Il était âgé de quatre-vingt-un ans. Il repose à Cannes, au cimetière du Grand Jas.

© Franck VANDYSTADT

copyright
1946Le beau voyage – de Louis Cuny avec Renée Saint-Cyr
1947 CM Le mystérieux colonel Barclay – de Jacques Wilfrid avec Georges Wilson
1950Dieu a besoin des hommes – de Jean Delannoy avec Pierre Fresnay
1951Jeux interdits – de René Clément avec Brigitte Fossey
1952Nous sommes tous des assassins – de André Cayatte avec Raymond Pellegrin
Quitte ou double – de Robert Vernay avec Line Renaud
CM Un jour comme les autres – de Georges Rouquier avec Jacqueline Gaudin
1953Avant le déluge – de André Cayatte avec Isa Miranda
J’y suis … j’y reste – de Maurice Labro avec Jane Sourza
Faites-moi confiance – de Gilles Grangier avec Francis Blanche
1954Sur le banc – de Robert Vernay avec Julien Carette
Papa, maman, la bonne et moi – de Jean-Paul le Chanois avec Gaby Morlay
Ca va barder… – de John Berry avec May Britt
French Cancan – de Jean Renoir avec Maria Félix
Les évadés – de Jean-Paul le Chanois avec François Périer
Le dossier noir – de André Cayatte avec Bernard Blier
1955Les hommes en blanc – de Ralph Habib avec Jeanne Moreau
Marie-Antoinette / Marie-Antoinette reine de France – de Jean Delannoy avec Richard Todd
La rue des bouches peintes – de Robert Vernay avec Paul Bernard
Gas-oil – de Gilles Grangier avec Jean Gabin
Ces sacrées vacances – de Robert Vernay avec Lucien Baroux
L’amant de Lady Chatterley – de Marc Allégret avec Danielle Darrieux
Cette sacrée gamine – de Michel Boisrond avec Mischa Auer
Des gens sans importance – de Henri Verneuil avec Françoise Arnoul
Papa, maman, ma femme et moi – de Jean-Paul Le Chanois avec Elina Labourdette
Si Paris nous était conté – de Sacha Guitry avec Jean Marais
1956Mon curé chez les pauvres – de Henri Diamant-Berger avec Arletty
Le sang à la tête – de Gilles Grangier avec Renée Faure
La traversée de Paris – de Claude Autant-Lara avec Bourvil
Paris Palace Hôtel – de Henri Verneuil avec Charles Boyer
Reproduction interdite – de Gilles Grangier avec Annie Girardot
Porte des Lilas – de René Clair avec Pierre Brasseur
1957Le coin tranquille / Déshabillez-vous, madame – de Robert Vernay avec Jess Hahn
Les misérables – de Jean-Paul Le Chanois avec Jean Gabin
    Film en 2 parties
    1 : 1ère époque
    2 : 2ème époque
Le rouge est mis – de Gilles Grangier avec Jean Gabin
Trois jours à vivre – de Gilles Grangier avec Daniel Gélin
Une parisienne – de Michel Boisrond avec Brigitte Bardot
La Tour, prend garde ! – de Georges Lampin avec Eleonora Rossi Drago
Le temps des œufs durs – de Norbert Carbonnaux avec Fernand Gravey
Montparnasse 19 / Les amants de Montparnasse – de Jacques Becker avec Gérard Philipe
Les vendanges ( the vintage ) de Jeffrey Hayden avec Leif Erickson
1958Le désordre et la nuit – de Gilles Grangier avec Nadja Tiller
En cas de malheur – de Claude Autant-Lara avec Edwige Feuillère
Les tricheurs – de Marcel Carné avec Pascale Petit
Le miroir à deux faces – de André Cayatte avec Michèle Morgan
Madame et son auto – de Robert Vernay avec Sophie Desmarets
Le joueur – de Claude Autant-Lara avec Liselotte Pulver
Les racines du ciel ( roots of heaven ) de John Huston avec Errol Flynn
Drôles de phénomènes – de Robert Vernay avec Gabrielle Dorziat
Guinguette – de Jean Delannoy avec Zizi Jeanmaire
Archimède, le clochard – de Gilles Grangier avec Darry Cowl
Croquemitoufle / Les femmes des autres – de Claude Barma avec Gilbert Bécaud
1959La bête à l’affût – de Pierre Chenal avec Henri Vidal
Maigret et l’affaire Saint-Fiacre – de Jean Delannoy avec Michel Auclair
Rue des Prairies – de Denys de La Patellière avec Marie-José Nat
Match contre la mort – de Claude Bernard-Aubert avec Gérard Blain
Pantalaskas – de Paul Paviot avec Albert Rémy
Monsieur Suzuki – de Robert Vernay avec Jean Tissier
Vers l’extase – de René Wheeler avec Pascale Petit
1960Le général ennemi ( the enemy general ) de George Sherman avec Van Johnson
Au cœur de la ville – de Pierre Gautherin avec Georges Chamarat
Drame dans un miroir ( crack in the mirror ) de Richard Fleischer avec Orson Welles
La vérité – de Henri-Georges Clouzot avec Charles Vanel
La Française et l’amour – de Christian-Jaque, Henri Decoin, René Clair, Michel Boisrond, Jean Delannoy, Henri Verneuil & Jean-Paul Le Chanois avec Marie-José Nat
    Segment « Le mariage » de René Clair
Arrêtez les tambours – de Georges Lautner avec Lucille St. Simon
Le président – de Henri Verneuil avec Henri Crémieux
Les vieux de la vieille – de Gilles Grangier avec Noël-Noël
La pendule à Salomon – de Vicky Ivernel avec Philippe Ogouz
Le monocle noir – de Georges Lautner avec Pierre Blanchar
1961Le cave se rebiffe – de Gilles Grangier avec Martine Carol
Le grand risque ( the big gamble ) de Richard Fleischer & Elmo Williams avec Stephen Boyd
Gigot, le clochard de Belleville ( Gigot ) de Gene Kelly avec Jackie Gleason
La belle des îles ( Tiara Tahiti ) de Ted Kotcheff avec James Mason
Le gentleman d’Epsom / Les grands seigneurs – de Gilles Grangier avec Franck Villard
1962Le couteau dans la plaie / La troisième dimension ( five miles to midnight ) de Anatole Litvak avec Sophia Loren
Le glaive et la balance – de André Cayatte avec Anthony Perkins
CM Le poulet – de Claude Berri avec Viviane Bourdonneux
1963Méfiez-vous, mesdames ! / Un monsieur bien sous tous rapports – de André Hunebelle avec Danielle Darrieux
Humour noir ( umorismo nero / humorismo negro / la muerte viaja demasiado / black humor / death travel too much ) de Claude Autant-Lara, José Maria Forqué & Giancarlo Zagni avec Louise Sylvie
    Segment « La bestiole» de Claude Autant-Lara & Giancarlo Zagni
Charade – de Stanley Donen avec Cary Grant
La vie conjugale : Françoise / Françoise ou la vie conjugale – de André Cayatte avec Michel Subor
La vie conjugale : Jean-Marc / Jean-Marc ou la vie conjugale – de André Cayatte avec Jacques Charrier
1964Vacances pour Ivette ( vacaciones para Ivette ) de José Maria Forqué avec Marie Déa
Le train ( the train ) de John Frankenheimer avec Burt Lancaster
Les bons vivants / Un grand seigneur – de Gilles Grangier & Georges Lautner avec Mireille Darc
    Segment « La fermeture» de Gilles Grangier
1965Fantômas se déchaîne / Fantômas revient – de André Hunebelle avec Louis de Funès
Paris au mois d’août – de Pierre Granier-Deferre avec Charles Aznavour
Les centurions ( lost command ) de Mark Robson avec Anthony Quinn
1966Comment voler un million de dollars ? ( how to steal a million ? / how to steal a million dollars and live happily ever after ) de William Wyler avec Peter O’Toole
La vingt-cinquième heure ( the twenty-fifth hour ) de Henri Verneuil avec Virna Lisi
L’homme à la Buick – de Gilles Grangier avec Fernandel
1967La motocyclette / La fille à la motocyclette ( girl on a motorcycle / naked under leather ) de Jack Cardiff avec Marianne Faithfull
Le plus vieux métier du monde / L’amour à travers les âges ( the oldest profession / the oldest profession in the world / l’amore attraverso i secoli / love trough the centuries / das älteste gewerbe der welt ) de Michel Pfleghar, Franco Indovina, Jean-Luc Godard, Mauro Bolognini, Philippe de Broca & Claude Autant-Lara avec Nadia Gray
    Segment « Aujourd’hui» de Claude Autant-Lara
1968La nuit du lendemain ( the night of the following day ) de Hubert Cornfield avec Marlon Brando
Trois hommes sur un cheval – de Marcel Moussy avec Robert Dhéry
DA Tintin et le temple du soleil – de Eddie Lateste
    Seulement voix
1969La folle de Chaillot ( the madwoman of Chaillot ) de Bryan Forbes avec Katharine Hepburn
La fiancée du pirate – de Nelly Kaplan avec Bernadette Lafont
Darling Lili – de Blake Edwards avec Julie Andrews
1970Le cinéma de papa – de Claude Berri avec Yves Robert
Mourir d’aimer – de André Cayatte avec Annie Girardot
Hello, goodbye ( hello-goodbye ) de Jean Negulesco avec Michael Crawford
1971Le petit matin – de Jean-Gabriel Albicocco avec Mathieu Carrière
Jo – de Jean Girault avec Louis de Funès
Le drapeau noir flotte sur la marmite – de Michel Audiard avec Ginette Leclerc
L’apprentie sorcière ( bedknobs and broomsticks/ bedknobs and broomsticks:25th anniversary special edition ) de Robert Stevenson avec David Tomlinson
    Seulement voix
1973Shaft contre les trafiquants d’hommes ( Shaft in Africa ) de John Guillermin avec Richard Roundtree
Mais où est passé la septième compagnie ? – de Robert Lamoureux avec Aldo Maccione
DA Robin des bois ( Robin Hood ) de Wolfgang Reithermann
    Seulement voix dans la version française
1974Vos gueules les mouettes ! – de Robert Dhéry avec Pierre Mondy
Les « S » pions ( S*P*Y*S ) de Irvin Kerschner avec Elliott Gould
L’île sur le toit du monde ( the island at the top of the world ) de Robert Stevenson avec Donald Sinden
Impossible… pas français – de Robert Lamoureux avec Jean Lefebvre
Les murs ont des oreilles – de Jean Girault avec Chantal Nobel
DA La flûte à six schtroumpfs – de Eddie Lateste & Peyo
    Seulement voix
1975Opération Lady Marlène – de Robert Lamoureux avec Michel Serrault
Flic story – de Jacques Deray avec Jean-Louis Trintignant
Catherine et Cie – de Michel Boisrond avec Patrick Dewaere
Bons baisers de Hong Kong – de Yvan Chiffre avec Mickey Rooney
Marathon man – de John Schlesinger avec Dustin Hoffman
L’année sainte – de Jean Girault avec Jean-Claude Brialy
1976Le jour de gloire – de Jacques Besnard avec Darry Cowl
La Coccinelle à Monte Carlo ( Herbie goes to Monte Carlo ) de Vincent McEveety avec Dean Jones
1977Le mille-pattes fait des claquettes – de Jean Girault avec Claude Piéplu
La grande cuisine ( who is killing the great chefs of Europe ? / someone is killing the great chefs of Europe / too many chefs ) de Ted Kotcheff avec Jacqueline Bisset
1978Général… nous voilà ! – de Jacques Besnard avec Henri Guybet
L’horoscope / Fais gaffe à la marche – de Jean Girault avec Evelyne Buyle
1979Grandison – de Joachim Kurz avec Marlène Jobert
DA Les fabuleuses aventures du baron de Munchausen – de Jean Image
    Seulement voix
1981Ach du lieber Harry – de Jean Girault avec Iris Berben
Te marre pas… c’est pour rire ! – de Jacques Besnard avec Michel Galabru
1983 DA Le secret des sélénites – de Jean Image
    Seulement voix
1984 DA Les Minipouss, leur véritable histoire ( here come the littles ) de Bernard Deyriès
    Seulement voix dans la version française
1989La guerre des Rose ( the war of the Roses ) de Danny DeVito avec Michael Douglas
    Seulement voix de Danny DeVito
1991Une étoile pour deux ( a star for two ) de Jim Kaufman avec Lauren Bacall
1994 CM Cinémathon n° 1650 – de Gérard Courant
    Seulement apparition
Fiche créée le 18 juillet 2010 | Modifiée le 3 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 4596 fois
PREVIOUSGloria Marín || Jacques Marin || Oskar MarionNEXT