CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Michael Lonsdale
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jacques Duby



Date et Lieu de naissance : 7 mai 1922 (Toulouse, France)
Date et Lieu de décès : 15 février 2012 (Paris, France)
Nom Réel : Jacques Charles Stanislas Duby

ACTEUR

Jacques Duby est né le 7 mai 1922 à Toulouse. Son père médecin, le pousse très tôt à prendre des cours d’élocution afin de lutter contre sa timidité maladive. Plus tard, sa formation au Conservatoire de Paris lui permettra de faire des débuts sur les planches.

Au début des années cinquante, Jacques Duby se produit dans le cabaret «Chez Gilles». Il apparaît dans «Cymbeline» auprès de Georges Wilson avant d’intégrer la Compagnie Grenier-Hussenot fondée par Jean-Pierre Grenier et Olivier Hussenot. À deux reprises, il est l’interprète de Marcel Aymé: «Clérambard» (1954) à la Comédie des Champs-Elysées et «Les oiseaux de lune» (1955) au Théâtre de l’Atelier. Au cinéma, après des débuts discrets dans le film à sketches «Trois femmes» (1952) de André Michel, il est remarqué dans «Thérèse Raquin» (1953) de Marcel Carné. Sous les yeux protecteurs de sa mère jouée par Louise Sylvie, il incarne le mari délaissé de Simone Signoret qui succombe après une vive altercation avec son amant joué par Raf Vallone. Cette reconnaissance lui permet d’obtenir des rôles dans les comédies «Courte-tête» (1955) de Norbert Carbonnaux avec Fernand Gravey et «L’homme à l’imperméable» (1957) de Julien Duvivier avec Fernandel. Avec Duvivier, une fructueuse collaboration s’instaure. Il interprète le mari trompé de Dany Carrel dans «Pot-Bouille» (1957) avec Danielle Darrieux et Gérard Philipe et un peintre homosexuel voisin de l’adolescent Jean-Pierre Léaud dans «Boulevard» (1960). Dans «Christine» (1958) de Pierre Gaspard-Huit, il joue l’amoureux de Romy Schneider évincé par Alain Delon. Malheureusement, il est très peu sollicité par les réalisateurs de la Nouvelle Vague.

Délaissé par le cinéma, Jacques Duby revient sur les planches dans des pièces de boulevard de Marc Camoletti ou Julien Vartet, participe au retour des «Branquignols » (1973) de Robert Dhéry et Colette Brosset et intègre la distribution de l’un des plus gros succès des années 80 «Reviens dormir à l’Elysée» de Jean-Paul Rouland et Claude Olivier. Sur le grand écran, il apparait dans «Clan des Siciliens» (1969) de Henri Verneuil avec Jean Gabin, Alain Delon et Lino Ventura ou du «Coup de Sirocco» (1978) de Alexandre Arcady avec Roger Hanin. Il joue un rôle conséquent dans le premier biopic consacré à Edith Piaf réalisé par Guy Casaril en 1973 avec Brigitte Ariel et dans «Lacenaire» (1990) de Francis Girod avec Daniel Auteuil. Le 1er octobre 1968, à 19h56, il marque l’histoire de la télévision française avec l’arrivée de la publicité. Sur les cinq spots diffusés, il joue le consommateur d’un fromage qui répète frénétiquement une trentaine de fois le nom de la marque. Parallèlement, il est le narrateur des disques pour enfants de Disney comme «Les 101 dalmatiens» ou «Pinocchio».

Pour une génération de téléspectateurs, Jacques Duby incarne Paul Cruchon, maire de la commune du Vézinet, dans la sitcom «Maguy» (1985) dont Rosy Varte est l’héroïne. Il participe à des séries dont Roger Hanin a le rôle-titre: «Navarro» (1991) et «Maître Da Costa» (1996). Roger Hanin qui le dirige en croque-mort dans son long-métrage «Le faux-cul» (1975) avec Bernard Blier. À la même période, on le retrouve aussi dans des épisodes des «Enquêtes du Commissaire Maigret» avec Jean Richard. Retiré du monde après une dernière apparition dans «Je reste!» (2002) de Diane Kurys avec Sophie Marceau et Vincent Perez, il décède à l’âge de 89 ans à Paris le 15 février 2012.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1950 CM Journal d’un coiffeur de campagne – de ?
1951Casque d’or – de Jacques Becker avec Simone Signoret
1952Trois femmes / Trois femmes, trois âmes – de André Michel avec Catherine Erard
1953Thérèse Raquin – de Marcel Carné avec Louise Sylvie
Avant le déluge – de André Cayatte avec Isa Miranda
1954Les impures – de Pierre Chevalier avec Micheline Presle
Escale à Orly ( zwischenlandung in Paris ) de Jean Dréville avec Simone Renant
Huis clos – de Jacqueline Audry avec Arletty
Le dossier noir – de André Cayatte avec Danièle Delorme
1955Frou-frou – de Augusto Genina avec Dany Robin
Les salauds vont en enfer – de Robert Hossein avec Marina Vlady
Rencontre à Paris – de Georges Lampin avec Betsy Blair
Courte-tête – de Norbert Carbonnaux avec Micheline Dax
1956C’est arrivé à Aden – de Michel Boisrond avec Elina Labourdette
Mitsou – de Jacqueline Audry avec Denise Grey
1957L’homme à l’imperméable – de Julien Duvivier avec Fernandel
Pot-Bouille – de Julien Duvivier avec Danielle Darrieux
1958Christine – de Pierre Gaspard-Huit avec Romy Schneider
Prisons de femmes – de Maurice Cloche avec Germaine Kerjean
1959Gestapo contre X / Une gueule comme la mienne – de Frédéric Dard avec Claire Maurier
1960Boulevard – de Julien Duvivier avec Magali Noël
La Française et l’amour – de Christian-Jaque, Henri Decoin, René Clair, Michel Boisrond, Jean Delannoy, Henri Verneuil & Jean-Paul Le Chanois avec Paulette Dubost
    Segment « L’enfance » de Henri Decoin
1963 CM Préludes secrets – de Claude Boissol avec André Thorent
1964Requiem pour un caïd – de Maurice Cloche avec Janine Vila
1967Le plus vieux métier du monde / L’amour à travers les âges ( the oldest profession / the oldest profession in the world / l’amore attraverso i secoli / love trough the centuries / das älteste gewerbe der welt ) de Michel Pfleghar, Franco Indovina, Jean-Luc Godard, Mauro Bolognini, Philippe de Broca & Claude Autant-Lara avec Nadia Gray
    Segment « Aujourd’hui » de Claude Autan-Lara
1969Le clan des siciliens – de Henri Verneuil avec Jean Gabin
Gonflés à bloc / Le rallye de Monte Carlo / Montecarlo Rally ( those daring young men in their jaunty jalopsies / Monte Carlo or bust / Monte Carlo Rally / quei temerari sulle loro pazze, scatenate, scalcinate carriole / il ralleye di Montecarlo… e tutta quella confusione ) de Ken Annakin avec Tony Curtis
1970Les novices – de Guy Casaril avec Brigitte Bardot
Qui ? ( il cadavere dagli artigli d’acciaio ) de Léonard Kriegel avec Romy Schneider
1973Piaf – de Guy Casaril avec Brigitte Ariel
1974Un linceul n’a pas de poches – de Jean-Pierre Mocky avec Sylvia Kristel
Vos gueules les mouettes ! – de Robert Dhéry avec Colette Brosset
Soldat Duroc… ça va être ta fête ! – de Michel Gérard avec Nathalie Courval
1975Le faux-cul – de Roger Hanin avec Bernard Blier
1978Le coup de sirocco – de Alexandre Arcady avec Roger Hanin
1989Feu sur le candidat – de Agnès Delarive avec Michel Galabru
Lacenaire / L’élégant criminel – de Francis Girod avec Daniel Auteuil
2002Je reste ! – de Diane Kurys avec Sophie Marceau
Fiche créée le 16 février 2012 | Modifiée le 19 février 2012 | Cette fiche a été vue 3591 fois
PREVIOUSPaulette Dubost || Jacques Duby || Hélène DucNEXT