CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Patty Duke
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Eric Portman



Date et Lieu de naissance : 13 juillet 1901 (Halifax, Royaume-Uni)
Date et Lieu de décès : 7 décembre 1969 (St Veep, Royaume-Uni)
Nom Réel : Eric Harold Portman

ACTEUR
Image
1943 Plongée à l’aube (we dive at dawn) de Anthony Asquith avec John Mills, Niall MacGinnis & Jack Watling
Image
1946 Le mort se venge (dear murderer) de Arthur Crabtree avec Greta Gynt, Dennis Price & Maxwell Reed
Image
1947 L’étrange rendez-vous (corridor of mirrors) de Terence Young avec Edana Romney & Barbara Mullen
Image
1968 Le chat croque les diamants (deadfall) de Bryan Forbes avec Michael Caine & Giovanna Ralli

Avec son allure aristocratique, son regard inquiétant et son visage fermé, Eric Portman est voué d’emblée à jouer des personnages autoritaires, des militaires ou des notables, avec une telle vérité que beaucoup croient qu’il est d’origine allemande. Il est né dans le Comté anglais du Yorkshire à Halifax, le 13 juillet 1901. Après sa scolarité, il trouve un emploi de vendeur dans des magasins de vêtements pour hommes; parallèlement il joue en amateur au théâtre dans sa ville natale. En 1924, il commence une carrière professionnelle dans des théâtres de Londres, se spécialisant dans les œuvres de Shakespeare et de George Bernard Shaw, notamment avec la Old Vic Company, où il se forge une solide réputation d’acteur.

Du théâtre au cinéma, Eric Portman franchit le pas. C’est en 1933, avec le mélodrame «Maria Marten» (1935) qu’il reçoit de bonnes critiques pour le rôle du gitan accusé à tort du meurtre de Maria, interprétée pas Sophie Stewart. Ce succès l’incite à continuer dans cette voie, il campe un jeune conspirateur Turc face au despotique sultan Abdul Hamid II, Fritz Kortner, dans «Le sultan rouge» (1935) de Karl Grune. Dès ses débuts, peu enclin à jouer les maris ou les amants, il est plus à l’aise dans des rôles d’hommes forts à la voix ferme comme dans le film de guerre «Le 49ème parallèle» (1941) de Michael Powell, où il incarne le commandant nazi froid et arrogant d’un sous-marin allemand. L’année suivante, Emeric Pressburger l’engage pour «Un de nos avions pas n’est rentré», il campe un officier de la RAF qui se retrouve bloqué en Hollande occupée par les nazis. Il est le commandant Hobson dans un sous-marin britannique dans «Plongée à l’aube» (1943) de Anthony Asquith, aux cotés de John Mills, il a pour mission de détruire le cuirassé allemand Brandebourg. En 1944, dans «Un conte de Canterbury», Michael Powell en fait une sorte de sorcier à la fois tyrannique et bienveillant qui s’en prend aux jeunes filles de son village pour les protéger des soldats américains qui veulent les séduire.

Sa polyvalence est mise à profit dans des thrillers tels que «The mark of Cain» (1947) de Brian Desmond Hurst, humilié par son frère cadet, Patrick Holt, qui lui vole l’amour de la jeune Sarah, Sally Gray, il l’empoisonne et fait accuser Sarah du meurtre, un autre prétendant, Dermot Walsh, vient au secours de la jeune femme. En 1947, Terence Young le plonge dans un univers gothique avec «L’étrange rendez-vous» (1947), il y joue un artiste qui a tendance à vivre dans le passé, obsédé par l’idée que lui et sa femme, Edana Romney, sont la réincarnation des amoureux qu’il voit dans un vieux tableau de plusieurs siècles, ses délires auront des conséquences funestes. On le retrouve dans son rôle de prédilection, en officier britannique prisonnier en Allemagne qui tente de s’évadé dans «Ceux de Colditz» (1954) de Guy Hamilton, et pour la énième fois en commandant d’un sous-marin soviétique dans «Aux postes de combat» (1965) de James B. Harris. Il termine sa carrière avec un rôle mémorable digne de son talent. En effet, il nous offre une performance touchante, celle d’un cambrioleur homosexuel vieillissant dans «Le chat croque les diamants» (1968) de Bryan Forbes.

Après ce dernier film, l’acteur prend sa retraite en Cornouaille. Après avoir marqué de sa forte personnalité quelques-uns des chefs-d’œuvre du cinéma britannique, Eric Portman décède le 7 décembre 1969, à son domicile cornouaillais de St Veep. Il repose dans l’église de ce petit village.

© Gary RICHARDSON

copyright
1933La dame de chez Maxim’s ( the girl from Maxim’s ) de Alexander Korda avec Frances Day
1935Maria Marten ( Maria Marten, or the murder in the red barn / murder in the old red barn / murder in the old barn ) de Milton Rosmer avec Sophie Stewart
Hyde Park corner – de Sinclair Hill avec Binnie Hale
Old roses – de Bernard Mainwaring avec Nancy Burne
Le sultan rouge ( Abdul the damned ) de Karl Grune avec Adrienne Ames
1936Hearts of humanity / The crypt – John Baxter avec Cathleen Nesbitt
Le cardinal ( the cardinal ) de Sinclair Hill avec June Duprez
The crimes of Stephen Hawke – de George King avec Marjorie Taylor
Sonate au clair de lune ( moonlight sonata / the charmer ) de Lothar Mendes avec Marie Tempest
1937Le prince et le pauvre / Le prince et le mendiant ( the prince and the pauper ) de William Keighley avec Errol Flynn
Voici l’escadre / La marine chante ( the singing marine ) de Ray Enright avec Doris Weston
1941Quarante-neuvième parallèle ( forty-ninth parallel / the invaders ) de Michael Powell avec Leslie Howard
1942Un de nos avions n’est pas rentré ( one of our aircraft is missing ) de Emeric Pressburger & Michael Powell avec Peter Ustinov
Uncensored / We shall rise again – de Anthony Asquith avec Phyllis Calvert
Squadron leader X – de Lance Comfort avec Ann Dvorak
1943Plongée à l’aube ( we dive at dawn ) de Anthony Asquith avec John Mills
Escape to danger – de Lance Comfort & Victor Hanbury avec Marjorie Rhodes
Ceux de chez nous ( millions like us ) de Frank Launder & Sidney Gilliat avec Anne Crawford
1944Un conte de Canterbury ( a Canterbury tale ) de Emeric Pressburger & Michael Powell avec Sheila Sim
1945Great day – de Lance Comfort avec Flora Robson
Recherché pour meurtre ( wanted for murder / a voice in the night ) de Lawrence Huntington avec Dulcie Gray
1946Le sorcier noir ( men of two worlds / Kisenga, man of Africa / witch doctor ) de Thorold Dickinson avec Cathleen Nesbitt
Le mort se venge / Mon cher assassin ( dear murderer ) de Arthur Crabtree avec Greta Gynt
1947The mark of Cain – de Brian Desmond Husrt avec Sally Gray
L’étrange rendez-vous ( corridor of mirrors ) de Terence Young avec Edana Romney
Daybreak – de Compton Bennett avec Ann Todd
1948The blind goddess – de Harold French avec Claire Bloom
1949The spider and the fly – de Robert Hamer avec Nadia Gray
1950La route du Caire / La route de l’opium ( Cairo Road ) de David MacDonald avec Maria Mauban
1951La boite magique ( the magic box ) de John Boulting avec Robert Donat
His excellency – de Robert Hamer avec Helen Cherry
1952Au sud d’Alger ( south of Algiers / the golden mask ) de Jack Lee avec Wanda Hendrix
1954Ceux de Colditz / Les indomptables de Colditz / La grande évasion ( the Colditz story ) de Guy Hamilton avec John Mills
1955L’autre homme ( the deep blue sea ) de Anatole Litvak avec Vivien Leigh
Last reunion – de ? avec Michael Gough
1956Child in the house – de Cy Endfield & Charles De La Tour avec Phyllis Calvert
1957The good companions – de Jack Lee Thompson avec Celia Johnson
1961La lame nue ( the naked edge ) de Michael Anderson avec Gary Cooper
1962Freud, passions secrètes ( Freud / Freud : The secret passion ) de John Huston avec Susannah York
1963West 11 – de Michael Winner avec Diana Dors
On ne réveille pas les morts ( the man who finally died ) de Quentin Lawrence avec Mai Zetterling
1965Aux postes de combat ( the Bedford incident ) de James B. Harris avec Sidney Poitier
1966L’espion au nez froid ( the spy with a cold nose ) de Daniel Petrie avec Laurence Harvey
Les chuchoteurs ( the whisperers ) de Brian Forbes avec Edith Evans
1968Le chat croque les diamants / La souricière ( deadfall ) de Bryan Forbes avec Michael Caine
Les tueurs sont lâchés / Crime sur commande ( assigment to kill ) de Sheldon Reynolds avec Peter van Eyck
Fiche créée le 6 novembre 2011 | Modifiée le 16 novembre 2018 | Cette fiche a été vue 3262 fois
PREVIOUSHenny Porten || Eric Portman || Pete PostlethwaiteNEXT